Articles

Accueil > Actualités > Victime de la chasse aux abattoirs clandestins de l’Aïd, une famille de Berre (...)

 

Victime de la chasse aux abattoirs clandestins de l’Aïd, une famille de Berre s’indigne : « On nous a traité comme des criminels ! »

4 septembre 2017

Berre l’Etang, vendredi 1er septembre, alors qu’ils s’apprêtaient à fêter l’Aïd, une famille a vu débarquer les gendarmes sur leur terrain agricole visiblement par erreur. En fait, selon les renseignements dont nous disposons les autorités enquêtaient sur un trafic d’agneaux dont l’auteur soupçonné opérait bien, toujours selon nos sources, dans le périmètre d’intervention (à savoir chemin du clos au niveau des terrains agricoles). Bref il y aurait bien eu vente illégale de moutons mais certainement pas chez le retraité, mr H. 76 ans, « qui vit paisiblement à Berre l’étang depuis 54 ans ». Alors pourquoi une telle perquisition ? En fait, les gendarmes, n’ayant pas pris le soin de faire les repérages nécessaires sont intervenus après tâtonnement. « Ils ont sans doute entendus nos bêtes » et se sont rendu compte une fois sur place, qu’ils n’étaient pas à la bonne adresse. Hier soir nous sommes allés à la rencontre de ce retraité choqué partagé entre l’indignation qu’il souhaite manifester et la volonté de retrouvé la tranquillité de retraite qu’il vit de façon paisible en exploitant son terrain agricole en élevant quelques poules et agneaux. Un bonheur jusqu’à cette intervention : « il m’ont traité comme un criminel, ils ont été jusqu’à prendre mes empreintes digitales… ». Ancien combattant, travailleur sans histoire, il nous dit qu’il se sentait chez lui à Berre jusqu’à cette affaire qui l’a visiblement traumatisé. Témoignage vidéo :


 

Au-delà de ce récit vidéo, un membre de la famille nous a précisé les détails du déroulé des évènements selon son récit, la famille H. sacrifiait bien un agneau issu de leur élevage personnel. Et, bien que le sacrifice se déroulât dans de bonnes conditions d’hygiène, sur un terrain agricole et dans un cadre familial et totalement privé, il leur fut reproché à leur père, Mr H. de ne pas avoir déclaré son petit Élevage de cinq têtes aux organismes compétant. Réglementation dont il n’était pas courant, comme il nous l’explique dans la vidéo ci dessus.

Toujours selon le témoin, les gendarmes expliquèrent d’abord gentiment au patriarche de la famille, que, pour les 15 volailles en sa possession, cela ne posait aucun problème du point de vue de la loi,mais que pour les cinq moutons cela constituait une infraction et que les bêtes devaient être saisies. Aussi, pour la bête qui venait d’être abattue et dont le dépeçage n’avait pas commencé, elle devait être gazée par un vétérinaire pour en interdire la consommation. S’ensuivit un interrogatoire qui n’épargna pas les enfants mineurs (la plus petite ayant 7 ans) présents sur les lieux et qui furent embarrassés de questions au même titre que les adultes et obligé de supporter la vue de la pression exercé par la police sur leurs parents et grands-parents. Le grand-père retraité quant à lui fut placé en état d’arrestation sur le site de 9h jusqu’à 14h,moment d’arrivée de la camionnette qui confisqua l’élevage (les 4 moutons restants).

Lorsque j’ai rencontré cette famille qui souhaite dans un premier temps garder l’anonymat, car peu habituée à ces scandales ses membres ne se plaint pas trop de ce qui leur est arrivé, car les fils de Mr H. ont vite compris que leur papa n’était pas vraiment en règle. Au départ même s’ils avaient l’amertume de payer pour des voyous, ils ont accepté bon grès mal grès cette intrusion forcées dans leur terrain agricole privé. Là où la famille fut moins d’accord, c’est lorsque la vétérinaire intervint pour éventrer et gazer la bête entamée afin de la rendre inconsommable sous prétexte de précaution sanitaire, tout en leur annonçant que l’équarrisseur ne viendrait récupérer la bête que lundi soir ; soit quatre jours plus tard.Lorsque l’un des membres de la famille fit remarquer à la vétérinaire « C’est une contradiction flagrante dans le propos, à savoir qu’elle ne pouvait pas prêcher la bienveillance sanitaire d’un côté puis ensuite laisser la famille subir les désagréments d’une carcasse en décomposition durant quatre jours, toujours selon la famille : la vétérinaire n’admit même pas le paradoxe. Dans la vidéo publiée ci-dessus que j’ai dû tourner avec un masque tant l’odeur était intenable, vous pourrez vous rendre compte de la nuée de mouche qui s’est déposée sur la carcasse.
Toujours selon la famille : Un officier bienveillant suggéra tout de même à un membre de la famille de recouvrir la carcasse de chaux pour diminuer le désagrément odorifique. À ce jour, lundi 4 septembre fin de soirée, à l’heure de la publication de l’article, la carcasse est toujours en décomposition dans le jardin attendant
l’enlèvement qui devrait ce jour. Au grand désespoir du grand père qui déjà hier soir était très attristé de ne pouvoir continuer à profiter de son jardin, déclarant même qu’il sentait qu’il n’était plus chez lui dans ce pays à qui il a donné sa vie et 10 enfants tous diplômés et bien éduqués ! D’ores et déjà l’affaire interpelle tout la communauté musulmane de la région.

JPEG - 66.4 ko
L’agneau gazé de produits chimique en décomposition
JPEG - 158.6 ko
Lorsque nous avons filmé l’agneau en pleine décomposition l’odeur était insoutenable, nous vous proposons ce gros plan peu ragoutant pour vous rendre compte que des centaines de mouches s’y sont déposés.
JPEG - 162.3 ko
Un chat, juste au dessus de la cabane qui abrite désormais non plus un agneau sacrifié mais une charogne puante en état de décomposition. Bref l’illustration du danger évoqué par ce chibani : Risque de mort pour les chats du voisinage et de propagation des maladies.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

  • 4 septembre

     

    Rassemblement citoyen site archéologique Corderie le 4 sept

    Rassemblement citoyen urgent site archéologique Corderie Lundi 4 septembre 2017 à 18h30 devant les grilles Un appel à un rassemblement pacifique devant le site archéologique de la Corderie est donnée. Ce rassemblement se tiendra dans l’urgence car dès que la décision sera prise par la Ministre de la Culture, Vinci reprendra immédiatement les travaux sauf classement total du site pour faire le point la réunion d’information qui s’est tenue en préfecture le 31 août. Dans l’attente de la décision de Madame Nyssen et la reprise du chantier et donc la destruction du site archéologique dans sa majorité "Cet appel s’adresse à tous les marseillais de tous les quartiers ce sont votre Histoire, vos racines (...)

     

Articles récents

Articles au hasard