Articles

Accueil > Une Histoire, Cent Mémoires > Une date à retenir : 18 décembre journée internationale des migrants.

 

Une date à retenir : 18 décembre journée internationale des migrants.

17 décembre 2015

Demain 18 décembre c’est la journée internationale des migrants. Elle a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations-Unis pour commémorer l’adoption de la Convention Internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille le 4 décembre 2000. Pour marquer la Journée internationale des migrants cette année, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) appelle la communauté internationale à se réunir et à se souvenir des réfugiés et des migrants qui ont perdu ou ont disparu en tentant d’arriver à bon port après de pénibles voyages à travers les mers et les déserts. L’OIM invite les gens partout dans le monde à participer à la première veillée mondiale aux chandelles le 18 décembre pour commémorer les migrants qui ont perdu la vie cette année. Devant l’ampleur du phénomène des migrations et la peur qu’elle suscite dans de nombreux pays avec en corollaire la montée des partis extrêmes il est bon de se souvenir d’une histoire d’un des hommes les plus célèbres du monde, celle de Steve Jobs un des fondateurs d’Apple et des studios Pixar :


 

JPEG - 52 ko
fresque de bansky

Steven Paul Jobs naît le 24 février 1955 à San Francisco en Californie, d’un père d’origine syrienne étudiant en sciences politiques, Abdulfattah « John » Jandali et de Joanne Carole Schieble, américaine d’origine suisse. Ils ne sont à l’époque pas mariés. Alors que Joanne est enceinte, son père la menace de la priver de son héritage si elle épouse un non catholique, si bien qu’elle se rend chez un avocat de San Francisco pour trouver une famille adoptive. Le nouveau-né est alors adopté par Paul Reinhold Jobs (1922–1993) et Clara Jobs, née Hagopian d’origine arménienne (1924–1986).

JPEG - 107 ko
catherine ursin et artega red heart

Elle nous montre à la fois la chance qu’ont eu les Etats-Unis de voir naître sur leur sol ce génie dont le père venait d’Homs aujourd’hui ville martyre et qui dés sa naissance fut confronté à l’étroitesse des mœurs puritaines de l’époque. Nous avons là la double face de nombreux romans migratoires qui sont d’infimes parcelles d’humanité qui composent notre histoire universelle et font que la seule identité que nous avons c’est celle d’humain, d’être vivant cousin plus ou moins éloigné de tous les autres êtres vivants de cette planète.

JPEG - 67.6 ko
atelier de nrbb

Une fresque de Bansky l’artiste de rue britannique faite dans la jungle de Calais a été réalisée dans ce sens montrant Steve Jobs en immigrant syrien tel nous les voyons aujourd’hui. En ce moment même a lieu la première édition « Art in the jungle » qui rassemble plus de trente créateurs qui ont investi le plus grand bidonville de France pour essayer de changer notre regard sur ce lieu de relégation et nous faire découvrir que là aussi se cache surement, se terre, le mot est terrible pour ceux qui n’ont plus de pays peut-être des artistes. Des ateliers ont été mis en place ou travaillent des créateurs et des migrants. Il est prévu de sélectionner mille projets par un comité regroupant des artistes ou acteurs culturels, des notables de la New Jungle ainsi qu’un représentant de l’Ecole des Migrants. Ce jury sera présidé par l’artiste Peuhl Alpha.

JPEG - 58.7 ko
Peuhl Alpha

 

 

Autres articles Une Histoire, Cent Mémoires

 

Brèves Une Histoire, Cent Mémoires

  • 29 mai

     

    Topo historique du Cours Julien d’hier et d’aujourd’hui

    En 1960 la ville de Marseille décide de déplacer le lieu d’échanges commerciaux de fruits et légumes qu’était alors le Cours Julien pour le regrouper en un seul et même site, le quartier des Arnavaux. Un déménagement qui se terminera en 1971. La relocalisation des grossistes en 1972 a libèré de vastes locaux. Le Cours Julien devient alors un lieu de promenade, de brocante et de culture. Depuis, le Cours Julien est devenu l’un des lieux culturels le plus connu de Marseille. L’Association Cours Julien qui réunit depuis 1992, habitants, associations et commerçants, organise tout au long de l’année des manifestations diverses tel que la journée des plantes, vide-greniers, marché paysan, Sardinade, salon (...)

     

  • Novembre 2015

     

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Rappel du parcours de ce résistant hors normes par Azzedine Taïbi, Maire de Stains.

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Le 11 novembre 2004 Abou Ammar plus connu sous le nom de Yasser Arafat s’est éteint à l’hôpital militaire de Percy de Clamart, suite à un empoisonnement au Polonium. Il est et restera le plus grand leader du peuple palestinien et un symbole de la cause palestinienne. J’ai eu le grand honneur de le rencontrer à trois reprises, à Gaza et à Ramallah, grâce à mon cher ami et frère Fernand Tuil, qui nous a malheureusement aussi quitté le 24 décembre 2013. Voici quelques lignes sur le parcours du grand leader palestinien : Yasser Arafat, né à Jérusalem le 4 août 1929 d’autres disent qu’il est né le 24 août 1929 dans la ville du Caire en Égypte. Yasser (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Souvenir

    Ce matin en entendant les commentaires des médias sur la Grèce, je me suis souvenu de mon arrière grand-père boiseur dans les mines du sud tunisien, un français méditerranéen qui n’avait jamais vu la France et mon grand-père né à Bizerte en 1905, maçon anarchiste. Alors j’ai eu envie d’écouter une nouvelle fois Brel... Paroles de Jaurès Ils étaient usés à quinze ans Ils finissaient en débutant Les douze mois s’appelaient décembre Quelle vie ont eu nos grand-parents Entre l’absinthe et les grand-messes Ils étaient vieux avant que d’être Quinze heures par jour le corps en laisse Laissent au visage un teint de cendres Oui notre Monsieur, oui notre bon Maître Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Pourquoi (...)

     

Articles récents

Articles au hasard