Articles

Accueil > Med’in France > Rencontre avec le Dr Cabrol de l’Association Accueil Santé Béziers (...)

 

Rencontre avec le Dr Cabrol de l’Association Accueil Santé Béziers (ASB)

16 février 2016

ASB c’est déjà une longue histoire, elle fut crée en 1992, il y a vingt quatre ans. Elle fut la réponse pratique de deux médecins à l’appauvrissement de la ville et à son corollaire, la sortie de nombreuses personnes démunies des circuits classiques d’accès aux soins. Le Revenu Minimum d’Insertion avait été mis en place trois ans avant. La crise économique frappée la ville, elle perdait son industrie, des commerces et des habitants. L’ASB devait être un outil transitoire le temps que les services publics s’organisent pour faire face à ce qu’on appelait la nouvelle pauvreté, un peu comme les Restaurants du Cœur, la preuve de leur réussite ils sont là tous les deux et ont de fait une vraie délégation de service public imposée par la carence d’un Etat, sixième puissance mondiale qui n’a pas su endiguer les fléaux induits par les transformations sociales du temps.


 


ASB a commencé son action en 1993 et e embauché une salariée à temps plein. Son action dés le début a été double : offrir aux patients des consultations gratuites et dans la mesure du possible des médicaments gratuits et surtout les aider à retrouver un accès à leur aux droit médicaux, un long travail administratif complexe pour des personnes dans le dénuement le plus complet (sans abri, papiers d’identités perdus ou périmés ou clandestins sans papiers…). Ce travail de resocialisation fut la tache principale de la salariée. La première année ASB a accueilli 150 personnes. Rapidement elle a intégré le réseau de santé du biterrois qui comprend maintenant l’Agence Régionale de Santé et tous les acteurs de terrain. Fin 2015 c’est 2900 consultations par an soit une augmentation de près de 95% et une ouverture du lundi au vendredi inclus. Les deux médecins sont treize médecins bénévoles et dix sept spécialistes qui acceptent de recevoir gratuitement dans leur cabinet des malades envoyés par l’ASB. Il a noté qu’aucun dentiste n’a accepté de rejoindre le réseau même si l’association leur proposait de trouver les moyens pour leur rembourser le matériel consommable. L’association est financée par le CUC, le Conseil Départemental, l’ARS et la ville. Celle-ci a augmenté son aide par rapport à l’ancienne municipalité qui est passée de 10 000 à 12 500 €. Chose rare par les temps qui courent. N’oublions pas que l’ARS s’y retrouve et l’action de l’ASB aide à désengorger les urgences. Sur le plan administration l’association a étoffé son action : elle instruit les dossiers de demandes de l’AME (L’Aide Médicale d’Etat) ce que ne veut plus faire le CCAS (le Centre Communal d’Action Sociale) et aide aussi à la constitution du dossier pour obtenir la CMU complémentaire, c’est la seule association pour la ville à le faire. Devant cette vraie crise sanitaire que subit Béziers la ville a du réagir et elle a mis en place une association ABES (Accueil Béziers Entraide Solidarité) qui ne travaille qu’avec des personnes française ou ayant un titre de séjour régulier et des droits à l’hospitalisation. Il peut dans certains cas instruire alors l’AME, elle fait des domiciliations, des maraudes de rues, de l’accueil de jour et possède quelques lits médicalisés pour des personnes devant bénéficier d’une convalescence après un séjour en hôpital et une intervention lourde. L’Hôpital de Béziers a aussi innover il a crée PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé) qui avec un secrétariat et des assistantes sociales vérifient à l’arrivée des patients aux urgences l’état de leurs droits et font le nécessaire pour les réactiver en cas de problème. Devant la montée des formalités administratives l’ASB a elle aussi embauché une deuxième salariée. Elle réfléchit aussi pour aider au mieux les personnes en difficulté qui viennent vers elle et présentent souvent des troubles psychologiques et parfois des pathologies psychiatriques qui sont les conséquences presque obligées de leur détresse financière et physique. Nous le voyons Béziers n’est pas un exemple isolé, la misère sociale, médicale, mentale progresse partout et le maire actuel préoccupé parfois à raison de la sécurité urbaine ne doit pas oublier que sa ville et de nombreux habitants souffrent de plus en plus d’insécurité sociale. En tant que premier magistrat de la cité il doit essayer d’y apporter un début de réponse et cela en oubliant toute idéologie et faisant taire les querelles partisanes. Lui qui prend souvent l’histoire à témoin doit savoir qu’en terre occitane la solidarité n’a jamais été un vain mot. Bon vent à l’ASB en espérant que vous ne soyez plus là dans vingt ans. Mais c’est une autre histoire.

 

 

Autres articles Med’in France

 

Brèves Med’in France

  • Septembre 2015

     

    Un migrant somalien décide de rentrer chez lui en découvrant Tourcoing ! (C’est de l’humour)

    Il s’appelle Kévin* (nom modifié pour l’article), il a 27 ans. Il met en garde tous ses compatriotes qui veulent venir dans le Nord de la France, et en particulier à Tourcoing. Il s’est installé dans la cité tourquennoise il y a trois jours, aux abords du Parc Clémenceau. Il y a installé une petite hutte faite de toile et de quelques panneaux de bois récupérés aux alentours. « J’avais lu des brochures sur internet qui disaient que c’était une ville très jolie. Elle a quatre fleurs au classement des villes et villages fleuris, ça compte quand même » raconte Kévin, accroupi sur le sol. « Je voulais fuir la Somalie et je me suis dit : c’est là-bas qu’il faut aller ! Bah on s’est bien foutu de ma gueule.« (...)

     

  • Août 2015

     

    Coup de gueule du Président de l’ADRA

    Dans un communiqué de Presse, le Président de l’ADRA "Algériens des deux rives et leurs amis" M.Yougourthen Ayad, condamne l’article paru le 16 août dans le quotidien algérien El Shourouk et qui qualifie les algériens issus de l’immigration d’irrespectueux envers les lois leur pays d’origine. Ayad Yougourthen Président de l’ADRA Cet article haineux publié par le quotidien "Echourouk" et qui généralise d’une manière légère le comportement des visiteurs algériens est inadmissible. La communauté nationale établie à l’étranger voue un amour sans condition pour son pays d’origine. Ceci n’est absolument plus à prouver et ce n’est pas une presse diffamatoire, donneuse de leçons en patriotisme qui peut s’octroyer (...)

     

  • Juillet 2015

     

    La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée pour vendredi

    Selon le site de la Grande mosquée de Paris Ce jeudi 16 juillet 2015 – correspondant au 29 Ramadhan de l’année 1436/H, « Nuit du Doute », réunie à la Grande Mosquée de Paris, la Commission théologique de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris présidée par son Recteur, le Docteur Dalil Boubakeur, en présence d’imams, de personnalités musulmanes, de responsables associatifs de mosquées et des membres du Bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM), informe les musulmans de France que : La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée au Vendredi 1er CHAWWAL 1436 de l’Hégire, correspondant au VENDREDI 17 JUILLET 2015. Pour cette occasion l’équipe de Med in Marseille présente ses voeux à la communauté (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Vas-y Marion, c’est Bon

    Dans la chaleur de l’été la belle Marion Maréchal nous voilà Le Pen a lancé mais pas trop fort sa campagne des régionales. Elle a fait cela en territoire blanc en évitant les réserves aux autochtones halés qui peut-être n’auraient pas aimé son discours inaugural. Elle a parlé du Pontet, personne ne sais où cela se trouve, elle peut y cultiver son côté maquisarde, ici Marion, les français parlent aux français, ta gueule Mohamed. Parce que la walkyrie est vache et pas qui rit. A côté son grand-père est un gauchiste pur jus d’orange, le Pontet étant pas loin de là, il y a soixante dix ans elle aurait pu être souris grise, la jolie gretchen, une charlotte Martel sans peur et sans reproche pataugeant dans de la (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Une larme dans le pastis

    Le grand Charles s’en est allé. Pas le général s’est fait depuis longtemps, mais le Pasqua, le SAC à affaires des Hauts de Seine, celui que grugea le jeune Sarkozy en lui fauchant la mairie de Neuilly. Le terrorisateur des terroristes, l’exterminateur d’Oussekine. Même le président y est allé de sa pleurniche protocolaire comme Vals d’ailleurs. Enfin messieurs un peu de retenue. Ce grand Charles là n’était pas avec le FN l’adepte du ni-ni mais plutôt du oui-oui. Après des années de barbouzeries au service du gaulois où il s’occupa de l’OAS, puis des communistes de toutes obédiences enfin du racket, d’extorsions de fonds, et d’attaques à main armée. Il quitta prudemment le SAC de peur s’y retrouver enfermé en (...)

     

  • Juin 2015

     

    Youpi ! C’est la reprise

    1,2% l’Insee dit Youpi ! C’est la reprise. Hollande c’est maintenant....maintenant...enfin il a Gayet...! Gagné je veux dire au débarquement. Et les ménages consomment.... du Nutella. Pour boucler la boucle, les armes à feu sont toujours en libre circulation ?! "Ça tue !" dit Obalbasse (Obama). "Ah bon ?!" Répondent en cœur les Yankees. Sarko le reconnaît : "C’est une grosse fuite d’eau" les migrants....Moi je dis c’est pour compenser la grosse fuite de pétrole...demandez par exemple à Total et de matières premières...demandez à Areva. C’est pour compenser l’APD liée....C’est pour compenser ce que perdent ces territoires...je n’ai pas dit pays....ces territoires STRATEGIQUES de la France. Allez ! Prenez leur (...)

     

  • Juin 2015

     

    Pierre Stambul co-président de l’Union Juive Française pour la paix réveillé à 1h30 par le Raid

    Le RAID essaie de tuer RAID les opposants au sionisme ou comment le co-président de l’Union Juive Française pour la Paix finit en slip capturé par notre unité d’élite comme un terroriste retranché et armé tout cela dans le quartier difficile du Bd d’Haïfa dans le 8ème arrondissement de Marseille. Voilà comment s’est retrouvé un pionnier de la lutte pour le boycott des produits israéliens à 1h30 ce matin, payant sa solidarité avec le peuple palestinien. Pierre Stambul, professeur de son métier, homme de paix et de dialogue est-il la nouvelle victime de l’activiste Grégory Chelli, alias Ulcan, mercenaire farceur peut-être à la solde du Mossad ou de quelques officines peut catholiques qui joue au zorro pour (...)

     

  • Septembre 2014

     

    Traque aux chômeurs par François Rebsamen : la solution pour faire baisser le chômage vue par le gouvernement !

    Le ministre du travail François Rebsamen vient d’inventer une solution pour faire baisser le chômage. ! Eliminez les faux chômeurs…. C’est beaucoup plus facile que de faire baisser le chômage. Ce matin, mardi 3 septembre 2013 sur Itélé, il déclare : « En France, 350 000 emplois ne trouvent pas preneurs ». Et poursuit : « Je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi », Et si ce n’est pas le cas, « il faut qu’il y ait, à un moment, une sanction », « c’est négatif, pour ceux qui recherchent des emplois, d’être à côté de personnes qui ne cherchent pas d’emploi ». Cette mission de contrôle nécessite un « état d’esprit différent, des convocations et des (...)

     

  • Mai 2014

     

    La rentrée scolaire est prévue pour le 2 Septembre 2014

    Le ministre de l’Education, Benoît Hamon, a précisé ce vendredi le calendrier de la prochaine rentrée scolaire. Les élèves ne débuteront pas leur année le 1er septembre mais le mardi 2 septembre. Ce qui évitera aux enseignants de faire leur pré-rentrée en fin août.

     

  • Avril 2014

     

    Lettre ouverte à mon collègue Manuel Valls par Fréderique Dutoit

    Cher Manuel, Tu nous refais le coup de la dette publique. Mais saches qu’« Une rengaine, c’est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux », Raymond DEVOS. Tu nous dis que « Nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens. Il faut casser la logique de la dette qui nous lie les mains ». Et tu veux réduire celle-ci de 50 milliards par des économies d’ici 2017 en diminuant les dépenses de 18 milliards pour l’Etat, 11 milliards pour les collectivités locales et 21 milliards pour la protection sociale dont 10 milliards d’euros sur les dépenses de l’assurance-maladie et 11 milliards sur la gestion du système social. Conséquences, presque toutes les (...)

     

Articles récents

Articles au hasard