Articles

Accueil > Agenda > Quartiers Nord : les Zones Franches Urbaines sauvées et rebaptisées (...)

 

Quartiers Nord : les Zones Franches Urbaines sauvées et rebaptisées Territoires Entrepreneurs

15 décembre 2014

Les Zones Franches Urbaines qui devaient disparaître en 2015, viennent d’être sauvées, in extremis de l’extinction. Le 4 décembre dernier, l’Assemblée Nationale a opté pour la prolongation du dispositif jusqu’en 2020. Ce mécanisme génère des exonérations d’impôt sur les bénéfices pour les entreprises s’implantant sur des territoires en difficulté. L’esprit des Zones Franches est conservé, Les ZFU, sont renommées ZFU-Territoire entrepreneur. Dans ce système, L’Etat et les collectivités locales ont un rôle essentiel à jouer sur le pan de la formation, pour faire renaître l’emploi dans les quartiers populaires. Or c’est souvent par-là que le bât blesse…


 

On était en attente de la décision de l’Assemblé Nationale sur le devenir des Zones Franches Urbaines. C’est maintenant chose faite. Le 4 décembre dernier, leur existence a été prolongée jusqu’en 2020, et le dispositif d’allégement fiscal maintenu, quoique légèrement modifié. Mais « l’esprit » des Zones Franches urbaines est, par le dernier texte, entretenu. Les 100 ZFU de France sont conservées et sont rebaptisées "Zones franches urbaines - Territoires entrepreneurs".

Toujours pas de réflexion globale sur l’économie des quartiers prioritaires


« Il faut permettre aux quartiers d’opérer le tournant du développement économique. L’objectif du gouvernement est d’enfin considérer nos quartiers populaires comme de véritables territoires d’opportunités de développement économique et de création d’emplois", a expliqué la secrétaire d’Etat, chargée de la ville Myriam El Khomri, début décembre. Pour l’équipe de Cap au Nord entrepreneur, cette prolongation des ZFU à Marseille : « est une victoire pour les territoires en difficulté, un vrai levier de développement ».

Depuis leur création en 1997, l’expérience des Zones Franches Urbaines, malgré un bilan économique positif, et une relance économique sur les territoires nord de Marseille n’a pas permis aux populations des quartiers difficiles de trouver massivement un emploi. Car, comme nous l’expliquait François Ranise, président de Cap au Nord Entreprendre, en septembre dernier : « Ce système n’a pas engendré massivement une employabilité des habitants des cités nord. Parce que le volet formation n’a pas fonctionné. Il aurait fallu prévoir, en même temps que les embauches, un système de formations pour faire avancer les personnes nouvellement recrutées. Et ça n’a pas été le cas. Au fur et à mesure, le législateur a vidé ce projet zones franches de sa substance en séparant le fiscal du social, en augmentant le taux de population issues du quartier à embaucher. Pour les entreprises, c’est presque impossible d’embaucher deux personnes sur trois issues des quartiers, car elles ne trouvent pas assez de personnes qualifiées sur ce secteur. C’est ce qui s’est passé pour beaucoup d’entre elles qui sur la fin, s’implantaient par rapport à la dynamique économique du secteur, mais n’embauchaient pas des personnes des quartiers, et ne bénéficiaient pas d’allègement de charges. Au bout du compte, le lien avec la population n’a que moyennement fonctionné et le volet formation a été absent. »

La politique de la ville qui n’a pas intégré l’aspect économique des quartiers en difficulté : « Il n’y a pas de réflexion sur un écosystème global qui prendrait en compte notamment l’aspect social, mais aussi économique et celui de la formation de la population du territoire. »

Embaucher 1 tiers d’habitants des quartiers prioritaires


On le sait, les entreprises qui bénéficient de ces exonérations doivent embaucher des riverains des quartiers en difficulté, c’est l’une des bases du fonctionnement des zones Franches Urbaines. Auparavant, l’entreprise avait l’obligation de choisir la moitié de ses effectifs parmi des salariés vivant sur le territoire avoisinant. Cette clause s’est assouplie. Désormais le taux d’embauche de résidents de quartiers prioritaires est fixé à 1 tiers.

Sur le montant de l’exonération, en revanche, les conditions changent. L’exonération d’impôts sur les bénéfices peut s’élever à 50 000 euros (avant 100 000 euros). Elle est majorée de 5000 euros par embauche. La durée des exonérations diminue, elle passe de 8 à 5 années, à taux maximum et sera maintenue, mais dégressive les trois années suivantes. Les entreprises de moins de 50 salariés pourront bénéficier de ces exonérations pendant huit ans. Les petits commerces, seront exonérés d’impôts locaux s’ils s’installent en quartiers prioritaires.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 5 décembre

     

    La Mairie et les assos du 2 -3 relèvent le défi du Théléthon 2017 ce Samedi 9 décembre.

    Savez-vous que le premier Téléthon a eu lieu en 1987, et sur Antenne 2 le premier Parrain se nommait Jerry Lewis, un grand acteur humoriste américain. Depuis, après 30 années d’efforts, grâce à vous, en apportant vos dons à la recherche, l’AFM (Association Française contre les Myopaties) a fait, via les chercheurs soutenus, progresser les thérapies. Bien évidemment, la municipalité du 2-3, va cette année, une nouvelle fois, coordonner l’action de nombreuses associations afin qu’avec ses partenaires, les Marseillais du secteur puissent apporter leur pierre à l’édifice. Et, à l’instar de la jeune Myriam qui nous a contacté avec enthousiasme, une nouvelle génération s’investie désormais pour cette cause. En (...)

     

  • 30 novembre

     

    Journée Mondiale de l’Égalité des Chances Marseille les 5 et 9 décembre.

    INSCRIPTION GRATUITE OBLIGATOIRE -> http://bit.ly/2A6tc1Z En partenariat avec l’association Phoenix - Egalité des Chances de KEDGE Marseille , Bleu Blanc Zèbre et GHETT’UP, les Different Leaders invitent à un grand rassemblement dans la cité phocéenne pour donner aux jeunes les clés pour être acteurs du changement. — - Afterwork du bendo by GHETT’UP dans un lieu emblématique & unique du numérique : la Coque d’Aix Marseille French Tech ! AU PROGRAMME : //Table ronde avec des personnalités inspirantes originaires de Marseille : Omar Keddadouche / Consultant Football @France Bleu Provence & Président du club de Foot Asc Vivaux Sauvagère Sabrina Roubache / Fondatrice @Gurkin Invest (...)

     

  • 24 novembre

     

    La Palestine en Résistance, les 24 et 25 Nov. 2017 au Canopé Marseille 1er.

    C’est au 31 boulevard d’Athène, en bas des escaliers de la gare Saint-Charles, qu’auront lieu ces deux journées de réflexion, de connaissance et d’échanges en faveur de la Palestine, ce pays si injustement colonisé et martyrisé. Au menu, de copieux plats de "Résistance" vous seront servis. Et cela débutera vendredi 24 à 19 heurs avec la diffusion de l’excellent film de Maryse Gargour "La terre parle Arabe" un film d’histoire devenu historique et essentiel pour ceux qui veulent comprendre la tragédie de ce peuple. L’épuration ethnique que subissent les Palestiniens depuis des dizaines d’années ne sont pas sanctionné de façon coercitive par les nations unis, et les grande puissances. Pire, aujourd’hui des (...)

     

  • 24 novembre

     

    Film : "Planète Marseille, enfants des Comores" samedi 25 nov au musée d’Histoire de Marseille.

    Dans le cadre du Festival image de ville, musée d’Histoire de Marseille, samedi 25 novembre à 15 heures : projection - débat autour du film " Planète Marseille, enfants des Comores" un documentaire de Charlotte Penchenier, 2016, 52 min. Film produit en Région – Tita Productions A Marseille, un habitant sur dix vient des Comores. La vie communautaire et le respect des traditions, comme le sacro-saint « grand mariage » comorien, pèsent sur les jeunes grandis en France. Fatima, Anzui, Faiswal, génération métissée, cultivent à la fois leur indépendance et l’attachement aux origines. Suivi d’un débat avec Charlotte Penchenier Entrée libre dans la limite des 200 places disponibles à l’auditorium du (...)

     

  • 21 novembre

     

    On l’appelait « Chocolat »

    Cette exposition rend hommage au premier artiste noir ayant connu la célébrité sur une scène française. Jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, il arrive à paris en 1886, comme domestique d’un clown anglais. Foottit et Chocolat ont joué vingt ans ensemble. Ils ont inventé la comédie clownesque, le duo associant le clown blanc et l’auguste. Ils ont été aussi les premiers acteurs du cinéma muet. Haute figure de la vie parisienne à la Belle Epoque, lié à Toulouse-Lautrec, Debussy, Alphonse Allais, Firmin Gémier et bien d’autres, le clown Chocolat est tombé dans un injuste oubli après sa mort en 1917. A travers l’histoire de cet artiste, l’exposition aborde la question des discriminations et du (...)

     

  • 8 novembre

     

    Financement participatif pour le film, Les Herbes Folles de Lucie Thierry, sur l’école bricabracs, une école créée par des parents à Marseille

    Le financement participatif du documentaire "Les Herbes Folles" de Lucie Thierry s’achève le 8 novembre. Ce documentaire suit l’aventure de la nouvelle école Bricabracs, dans les quartiers Nord de Marseille, école qui a été montée par des parents et un instituteur désireux de proposer à leurs enfants un autre système scolaire. Une aventure en constant mouvement et interrogation. « Raconter l’école, c’est raconter la société telle qu’elle est. Filmer l’école Bricabracs, c’est oser rêver à d’autres possibles », explique Lucie Thierry. La documentariste est également auteure du documentaire "Poussières de Femmes," diffusé sur la chaîne Arte qui relate le quotidien de trois femmes balayant les rues de (...)

     

  • 6 novembre

     

    Festival Les Instants Vidéo

    30e Festival Les Instants Vidéo Le Festival Les Instants Vidéo est une manifestation dédiée à l’art vidéo et la poésie électronique, sous toutes ses formes, monobandes, installations, performances, multimédias... "30 ans que nos désirs font désordre 30 ans que nous forçons les barrages culturels, sociaux et économiques 30 ans que nous dessinons avec les artistes des plans d’évasion 30 ans que nous tissons des réseaux de complicités internationales poétiques et politiques. Nous célébrons donc en 2017, 30 années d’agitations vidéo poélitiques intercontinentales en 30 événements sans frontières (Tunisie, Maroc, Palestine, Kirghizistan, Egypte, Argentine, Italie, France...) et de manière totalement (...)

     

  • 30 octobre

     

    L’Europe devient-elle fasciste ? "Mise en veille", la dernière création de la Compagnie Mémoires Vives

    La compagnie Mémoires Vives présente sa nouvelle création : MISE EN VEILLE. Le Jeudi 2 novembre 2017 à 20h00 et Vendredi 3 novembre 2017 à 14h30 et 20h00 Au Théâtre de l’Œuvre (1 rue Mission de France, 13001 Marseille) L’Europe devient-elle fasciste ? Elle qui s’était drapée des principes d’unité, de démocratie, de solidarité, d’harmonie et de paix entre les peuples… Elle qui, désincarnée, bafoue ces mêmes principes par des actes froids, technocratiquement pensés et exécutés…Dans quelle impasse est-elle en train de s’engouffrer ? Cette Europe qui devait se construire de nos rêves et qui finalement alimente nos peurs et se nourrit de nos cauchemars… Par des fragments de vie d’individus, ordonnés par la peur, (...)

     

  • 27 octobre

     

    Expo MUCEM : nous sommes foot

    En laissant entrer un ballon rond dans son enceinte, le Mucem rend hommage aux peuples et aux civilisations du football ainsi qu’aux pratiques culturelles et sociales qui l’accompagnent, en Méditerranée comme à Marseille. Défendue par son effectif de 300 œuvres, objets, photos et installations, « Nous sommes foot » met en jeu 11 séquences et, comme les règles sportives l’imposent, se visite en 90 minutes ! Mucem Nous sommes foot. Jusqu’au 4 fév 2018

     

  • 25 octobre

     

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires)

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires) Du 23 Octobre au 04 Novembre 2017, le Festival O.Q.P occupe le Théâtre de l’Œuvre, implanté en plein quartier de Belsunce, à la lisière de La Canebière et de Noailles… Les Lieux • C’est à partir du Théâtre de l’Œuvre, lieu passerelle participatif, endroit de rencontres et d’échanges artistiques, maison de théâtre ouverte sur son environnement et ses habitants que le Festival va essaimer sur d’autres lieux emblématiques du territoire… • Le Polygone Etoilé, nom du Cinéma International de Quartier, géré par le collectif Film Flamme au Quartier de la Joliette, une Maison d’Artistes au cœur du public où l’on rencontre un public sans quartier. • Le Cinéma Les (...)

     

Articles récents

Articles au hasard