Articles

Accueil > Agenda > Quartiers Nord : les Zones Franches Urbaines sauvées et rebaptisées (...)

 

Quartiers Nord : les Zones Franches Urbaines sauvées et rebaptisées Territoires Entrepreneurs

15 décembre 2014

Les Zones Franches Urbaines qui devaient disparaître en 2015, viennent d’être sauvées, in extremis de l’extinction. Le 4 décembre dernier, l’Assemblée Nationale a opté pour la prolongation du dispositif jusqu’en 2020. Ce mécanisme génère des exonérations d’impôt sur les bénéfices pour les entreprises s’implantant sur des territoires en difficulté. L’esprit des Zones Franches est conservé, Les ZFU, sont renommées ZFU-Territoire entrepreneur. Dans ce système, L’Etat et les collectivités locales ont un rôle essentiel à jouer sur le pan de la formation, pour faire renaître l’emploi dans les quartiers populaires. Or c’est souvent par-là que le bât blesse…


 

On était en attente de la décision de l’Assemblé Nationale sur le devenir des Zones Franches Urbaines. C’est maintenant chose faite. Le 4 décembre dernier, leur existence a été prolongée jusqu’en 2020, et le dispositif d’allégement fiscal maintenu, quoique légèrement modifié. Mais « l’esprit » des Zones Franches urbaines est, par le dernier texte, entretenu. Les 100 ZFU de France sont conservées et sont rebaptisées "Zones franches urbaines - Territoires entrepreneurs".

Toujours pas de réflexion globale sur l’économie des quartiers prioritaires


« Il faut permettre aux quartiers d’opérer le tournant du développement économique. L’objectif du gouvernement est d’enfin considérer nos quartiers populaires comme de véritables territoires d’opportunités de développement économique et de création d’emplois", a expliqué la secrétaire d’Etat, chargée de la ville Myriam El Khomri, début décembre. Pour l’équipe de Cap au Nord entrepreneur, cette prolongation des ZFU à Marseille : « est une victoire pour les territoires en difficulté, un vrai levier de développement ».

Depuis leur création en 1997, l’expérience des Zones Franches Urbaines, malgré un bilan économique positif, et une relance économique sur les territoires nord de Marseille n’a pas permis aux populations des quartiers difficiles de trouver massivement un emploi. Car, comme nous l’expliquait François Ranise, président de Cap au Nord Entreprendre, en septembre dernier : « Ce système n’a pas engendré massivement une employabilité des habitants des cités nord. Parce que le volet formation n’a pas fonctionné. Il aurait fallu prévoir, en même temps que les embauches, un système de formations pour faire avancer les personnes nouvellement recrutées. Et ça n’a pas été le cas. Au fur et à mesure, le législateur a vidé ce projet zones franches de sa substance en séparant le fiscal du social, en augmentant le taux de population issues du quartier à embaucher. Pour les entreprises, c’est presque impossible d’embaucher deux personnes sur trois issues des quartiers, car elles ne trouvent pas assez de personnes qualifiées sur ce secteur. C’est ce qui s’est passé pour beaucoup d’entre elles qui sur la fin, s’implantaient par rapport à la dynamique économique du secteur, mais n’embauchaient pas des personnes des quartiers, et ne bénéficiaient pas d’allègement de charges. Au bout du compte, le lien avec la population n’a que moyennement fonctionné et le volet formation a été absent. »

La politique de la ville qui n’a pas intégré l’aspect économique des quartiers en difficulté : « Il n’y a pas de réflexion sur un écosystème global qui prendrait en compte notamment l’aspect social, mais aussi économique et celui de la formation de la population du territoire. »

Embaucher 1 tiers d’habitants des quartiers prioritaires


On le sait, les entreprises qui bénéficient de ces exonérations doivent embaucher des riverains des quartiers en difficulté, c’est l’une des bases du fonctionnement des zones Franches Urbaines. Auparavant, l’entreprise avait l’obligation de choisir la moitié de ses effectifs parmi des salariés vivant sur le territoire avoisinant. Cette clause s’est assouplie. Désormais le taux d’embauche de résidents de quartiers prioritaires est fixé à 1 tiers.

Sur le montant de l’exonération, en revanche, les conditions changent. L’exonération d’impôts sur les bénéfices peut s’élever à 50 000 euros (avant 100 000 euros). Elle est majorée de 5000 euros par embauche. La durée des exonérations diminue, elle passe de 8 à 5 années, à taux maximum et sera maintenue, mais dégressive les trois années suivantes. Les entreprises de moins de 50 salariés pourront bénéficier de ces exonérations pendant huit ans. Les petits commerces, seront exonérés d’impôts locaux s’ils s’installent en quartiers prioritaires.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 1er août

     

    Fête du 4 août, à la belle de Mai, pour fêter la fin des privilèges

    Pour fêter l’abolition des privilèges, le collectif " Fête du 4 août " propose des rencontres avec les acteurs sociaux de terrain ( Eau Bien Commun, Médecins du Monde, Meus, Usagers. Des Transports), des syndicats et des collectifs de lutte ( Solidaires, Front Social 13) et les habitants de ce quartier de Marseille (entre autres, La Fédération des Associations Comoriennes de Marseille ) dans le cadre d’une fête populaire (groupes musicaux, balletti et paella géante). Le vendredi 4 août, la fête sera animée par le groupe Kilimandjaro, et ses rythmes africains, Susie, chanteuse de genre et le Dj. Pour célébrer l’abolition des privilèges de 1789 et appeler à l’abolition des nouveaux privilèges, un (...)

     

  • 30 juin

     

    2017 ça rime avec Africa Fête ! Du 30 juin au 8 juillet...

    Le Festival Africa Fête de Marseille aura lieu du 30 juin au 8 juillet 2017 pour cette édition 2017 (la numéro13) un menu copieux vous attend. Et ce, tant pour l’esprit que pour la fête, c’est ça Africa Fête ! Le programme complet est ici : L’Edito de notre Ami Victor Faye, histoire d’en comprendre les enjeux. En septembre 1956 se tenait à la Sorbonne le premier congrès des écrivains et artistes noirs qui avait comme but essentiel de rehausser aux yeux du monde entier le statut des civilisations noires au même titre que celles des autres cultures. À l’époque, cet événement était considéré comme un tournant décisif pour les peuples de cultures noires du monde entier. Qu’en est-il soixante ans après ce (...)

     

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

  • 10 mai

     

    "La Belle fête de Mai", 19-20-21 Mai

    Depuis seize ans, « La Belle Fête de Mai » fédère et mobilise tout un quartier. A travers elle la Belle de Mai, devant l’absence de projets structurants, manifeste clairement sa détermination, revendique et affirme son droit à exister dans une ville en pleine mutation.Soutenu par l’histoire emblématique d’un quartier légendaire et le dynamisme affirmé du collectif fondateur, ce temps festif met en œuvre la participation des habitants. Le quartier de la Belle de Mai est résolument porté par les valeurs de solidarité et d’accueil qui caractérisent l’identité marseillaise. La rencontre, l’échange et le respect de l ‘autre doivent être à la disposition de cet avenir qui permettra aux anciens et nouveaux (...)

     

  • 4 mai

     

    Faites de la fraternité ! Théâtre Toursky

    Les 5 et 6 mai sera organisée la « Faites de la Fraternité ». Artistes, intellectuel(le)s, associations, fondations engagées et citoyens sont appelés à se rassembler au Théâtre Toursky pour échanger, se rencontrer, dialoguer, et faire connaissance. Au fil de ces deux journées consacrées au partage interculturel et intergénérationnel, se tiendront des concerts, des débats, des expositions, des animations, des projections, des rencontres, de la poésie, et des actes de fraternité. Il s’agit là de faire de l’Art notre ferment d’unité et le socle fondateur d’une humanité fraternelle combattant tout obscurantisme. La solidarité fraternelle est universelle. Le soutien au droit de tous les peuples de disposer (...)

     

  • 4 mai

     

    « Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols

    Projection-débat du film Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols Soirée en présence de la réalisatrice, du docteur Samah Jabr et d’une partie de l’équipe du film « Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l’héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l’occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face.Dans ce film à plusieurs voix, des extraits de chroniques, d’interviews et d’échappées poétiques dansent aux corps-à-corps (...)

     

  • 1er mai

     

    Carrières de Lumières, Baux-de-Provence

    Exposition multimédia consacrée aux grands peintres du XVIe siècle. Réalisation : Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi Carrières de Lumières Du 4 mars au 7 janv. : Tlj 10h-18h (Novembre >mars) / 9h30-19h (avril>juin et septembre-octobre), 9h30-19h30 (juillet-août) 10/12 € (10/13 € en juillet-août) www.carrieres-lumieres.com Route de Maillane 13520 Les Baux-de-Provence 04 90 54 55 56 06 89 82 83 89

     

  • 25 avril

     

    Expo Beautiful Africa aux Galeries Lafayettes

    – BEAUTIFUL AFRICA – EXPOSITION DU 8 AVRIL AU 10 JUIN 2017 Visuel : Otobong Edet Nkanga, Alterscape : Alterscape I, 2005. C-print sur papier photographique, 50 x 67 cm. © D.R. Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur Beautiful Africa à La Galerie du 5em Avec les artistes Sammy Baloji, Yona Friedman et Denise Charvein, Eddy Kamuanga Ilunga, Kapwani Kiwanga, Abdoulayé Konaté, Namsa Leuba, Toufik Medjamia, Otobong Nkanga D’avril à juin, l’Afrique se révèle à la Galerie du 5e avec les œuvres de 9 artistes qui vivent et travaillent entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique. L’exposition « Beautiful Africa » traverse les paysages du Nigéria, du Mali ou du Maghreb, raconte les bouleversements (...)

     

  • 24 avril

     

    Peut-on parler calmement de laïcité ?

    Table ronde avec Maïssa Falha et Marc Rosmini (professeurs de philosophie, membres du collectif Les Philosophes Publics) et Richard Martin (directeur du Toursky) La laïcité désigne un type d’organisation politique censé permettre la coexistence pacifique de tous les citoyens, quelles que soient leurs options spirituelles. Ce terme fait pourtant rapidement dégénérer les débats en vaines, et parfois violentes, polémiques. Nous tenterons donc, en croisant les approches historique, juridique et philosophique, de comprendre ce glissement, et de participer à une reconstruction collective du concept de laïcité. Sans détours ni tabous, il s’agira au moins de dissiper les malentendus, et de démasquer les (...)

     

  • 24 avril

     

    7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires

    29-30 avril 2017 7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires Ces 7èmes rencontres nationales organisées à Marseille par le FUIQP offre des opportunités d’échanges : tables rondes, débats, retours d’expériences de militant-e-s issu-e-s de l’immigration et des quartiers populaires et paroles des familles dans leur combat quotidien pour la vérité et la justice. Ces 7èmes rencontres se concluront à la fois par une manifestation publique le dimanche 30 avril a 15 heures dans les rues de marseille pour dénoncer encore et toujours les violences policières, mais aussi par une invitation à nous rejoindre le 1er mai dans notre cortège revendiquant l’égal l’accès à (...)

     

Articles récents

Articles au hasard