Articles

Accueil > Actualités > Paris-Marseille, récit d’une échappée classe mais éco !

 

Paris-Marseille, récit d’une échappée classe mais éco !

11 septembre 2016

Ou bon plan week Paris/Marseille pour étudiants et autres petits budgets mode d’emploi :

Nous sommes début septembre, les cours reprennent bientôt et la météo parisienne n’est pas toujours clémente... Alors, avec mes amis, nous avions envie de partir quelques jours en vacances faire le plein de soleil, de vitamines D et de faire en sorte d’avoir un teint hâlé pour la rentrée.

Nous décidons donc sur un coup de tête, de réserver presque du jour au lendemain.
Et c’est dans ma ville natale, à Marseille, que nous avons décidé de poser nos valises.

Seulement, avec un budget serré d’étudiant, nous étions à l’affût de la moindre économie.
Et les économies ont commencé dès le départ avec le choix du moyen de transport...

Non pour la voiture, trop long. Non pour l’avion, trop cher.
Mais oui, go pour le train !


 

En avril 2013, la SNCF lance le ‘’Ouigo’’, un TGV low cost reliant plusieurs grandes villes à des prix très attractifs.

JPEG - 54.8 ko
Exemple de tarifs pour un trajet Marseille-Paris

Nous nous rendons donc sur le site pour dénicher une bonne affaire et effectivement, les prix étaient très abordables et nous décidons donc de tester ce fameux Ouigo.

À nos dates, les tarifs disponibles étaient de 20 euros le billet aller et 10 euros le billet retour.

A ce prix, nous nous attentions presque à voyager debout ou à la limite sur des chaises ‘’IKEA’’ collés aux autres passagers pendant un trajet de plusieurs heures...
Et pourtant, nous avons été agréablement surpris.
Emplacements spacieux, air climatisé, sièges confortables, le Ouigo n’a absolument rien à envier à ses ‘’grands frères’’, les autres TGV traditionnels.

Après quelques parties de cartes et seulement 3h15 de voyage, nous arrivons à la Gare st Charles.

Valises en mains et préjugés sur la cité phocéenne plein la tête, mes amis ne connaissaient Marseille que par le biais des médias et par les faits divers qui les alimentent.
J’avais envie de leur donner une autre image de la ville.

Maintenant que nous étions arrivés, il nous fallait rejoindre notre logement.
Là encore, nous avons réalisé quelques économies...
Avec des prix démarrant à 25 €, le site de location entre particuliers ‘’AirBnb’’ propose une multitude d’offres de logements dans Marseille.

JPEG - 193.6 ko
Copie écran, exemple d’offres ‘’AirBnb’’

Face au vélodrome, le ton était donné pour mes amis qui supportent le Paris St Germain dont l’un d’eux avait d’ailleurs dans sa valise, son maillot du PSG.

Dans ce contexte, nous n’avons pas pu nous empêcher à notre arrivée, de parler football avec le propriétaire de l’appartement, Laurent, un jeune sportif avoisinant les 30 ans à l’accent marseillais très prononcé.
Nous lui avons fait part de notre étonnement en lui racontant que nous avons croisé des jeunes marseillais avec des maillots du PSG dans le bus et dans le métro.
Il n y avait selon lui rien de surprenant, il nous a confirmé que certains en portent désormais.

‘’Il y a 5 ou 6 ans, un mec qui portait un maillot du PSG, on le prenait pour un fou. Aujourd’hui il y a beaucoup moins de tension’’.
Étonnés par sa réponse, nous lui avons demandé à quoi était dû selon lui, cet apaisement, ce changement soudain. ‘’Avec Ibrahimovic, Thiago Motta, Pastore...Certains à Marseille se sont mis à aimer le Paris saint germain parce que c’est devenu une équipe de stars’’ a-t-il alors déclaré.

Mon ami, fidèle supporter du Paris saint germain était rassuré, il se voyait déjà se pavaner dans la ville aux couleurs de son club préféré.
Laurent l’a tout de même mis en garde en lui révélant que se balader aux abords du stade vélodrome avec le maillot de paris sur les épaules pouvait être considéré comme de la provocation et pouvait lui attirer des ennuis.

Pour pouvoir se déplacer aisément dans la ville, nous avions envie de louer une voiture.
Après s’être déplacés dans les agences de location aux alentours, deux problèmes persistaient :

Une demande de caution de plus de 1000 euros que nous étions dans l’incapacité de fournir sans notre chéquier et un justificatif de domicile que nous ne possédions pas sur nous... Bref, nous commencions à perdre espoir et nous dire que nous allions devoir faire une croix sur la voiture.

Soudain, une idée nous vient à l’esprit. Pourquoi ne pas louer un véhicule directement auprès de particuliers une nouvelle fois ?
Moins cher, plus simple et moins de ‘’paperasse’’ administrative, il nous ne en fallait pas plus pour nous laisser tenter.

En allant faire un tour sur le site ‘’Ouicar’’, on aperçoit de nombreuses offres alléchantes.

JPEG - 162.7 ko
Exemple de tarifs de location de voitures à Marseille sur le site ouicar

Nous voyons la photo d’une jolie décapotable à 10 euros par jour et par personne qui attire notre attention. Nous décidons d’envoyer une demande de location sans réellement y croire... 10 minutes plus tard, le téléphone sonne. C’est le propriétaire du véhicule qui est au bout du fil. (Même si les téléphones n’ont plus de fils depuis des années).

Il nous donne son adresse et 1h plus tard, nous étions à bord d’un joli cabriolet qu’il venait tout juste de nettoyer expressément pour nous.

Cheveux au vent et musique à fond, nous prenons sans plus tarder la route, direction les merveilleuses calanques de Marseille.

JPEG - 142.7 ko
Finalement notre équipe ressemble à la France Black, Blanc, beur, chère à Zizou. Nous avons pu vérifier que Zidane reste toujours la légende vivante Made In Marseille, titre de feu une célèbre affiche située sur la corniche qui a inspiré le nom de votre webzine préféré : med-in-marseille.info

Le soir, la France affrontait la Biélorussie. C’est donc au vieux-port, dans un restaurant face à la grande roue que nous décidons de regarder le match. Mais avant de profiter de la soirée, nous avons dû garer notre voiture dans un parking souterrain payant... Oui parce que arrivés sur place, nous nous sommes rappelés que le propriétaire du véhicule nous avait dit qu’à Marseille, les places de parking gratuites se font rares et que beaucoup retrouvent leurs voitures à la fourrière...

Au coup de sifflet final, nous n’avions pas envie de rentrer directement et étions déterminés à rester éveillés encore une bonne partie de la nuit.
Mais le problème, c’est qu’en cette période de rentrée, comparé à l’agitation parisienne, le soir dans les rues et dans les lieux de vie nocturne, ‘’il n y a dégun’’ comme nous l’ont confié certains jeunes marseillais.

La voiture louée il y a quelques heures tombait donc à pic. Nous prenons une nouvelle fois la route, direction : Aix-en-Provence, connue pour être une ville étudiante.


Au final, nous avons réussi notre pari de partir avec un budget serré d’étudiant puisque nous avons dépensé 100 € pour un peu moins d’une semaine de vacances.

J’avais quant à moi réussi mon pari qui était de faire changer l’image que mes amis se faisaient de Marseille.

Et en plus à ce prix, une chose est sûre, ils y retourneront !

JPEG - 132.8 ko
Septembre 2016, plages du Prado, la saison estivale joue les prolongations.

 

par Alan Mili - Dans > Actualités



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard