Articles

Accueil > Actualités > Nouveau Réseau d’Education prioritaire : Les profs manifestent leurs (...)

 

Nouveau Réseau d’Education prioritaire : Les profs manifestent leurs inquiétudes pour les collèges et les lycées

9 décembre 2014

Le redécoupage des ZEP, Zones d’Education Prioritaires, rebaptisées Réseau d’Education Prioritaires, était, mardi 9 décembre, arrêté par la ministre l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem qui recevait les différents recteurs de France. Si la création des REP et surtout des REP « Plus », qui confie davantage de moyens aux établissements situés dans des zones démunies est bien accueillie par le corps enseignant, des inquiétudes persistent. A Marseille, les lycées d’enseignement général et technologique, classées anciennement en ZEP, à savoir les lycées Saint Exupéry, Victor Hugo et Denis Diderot, sont en ligne de mire de la réforme. En l’absence d’informations et de concertations, les enseignants marseillais se sont mis en grève et des élèves, très mobilisés ont bloqué l’accès aux établissements. A midi, ils se sont retrouvés devant l’inspection académique, rejoints par des enseignants de collèges, pour maintenir la pression sur le ministère. Car, selon eux, il est impératif que ces lycées techniques et généraux demeurent dans le réseau de l’éducation prioritaire, pour donner une chance aux élèves et travailler avec eux à un réel projet d’avenir.


 


Les ZEP, Zone d’Education Prioritaire sont en pleine réforme. Mardi, une réunion au ministère rassemblait les divers recteurs de France. Le 17 décembre sera effectif le redécoupage pour les lycées. En attendant, pas de concertation…et des profs et élèves inquiets…Aucune info ne filtre des ministères … Lors des dernier conseils d’administration des lycées Denis Diderot et Victor Hugo, les directions des établissements ne disposaient d’aucun élément. « Pourquoi nous laisser dans l’incertitude, nous qui travaillons toute l’année avec les élèves ? Si nous sortons des REP, nous ne savons pas comment poursuivre notre travail. Les conséquences seraient une hausse des effectifs des élèves par classe. Et l’obligation de diminuer les demi groupes », s’insurge Denis Beaubiat, enseignant de maths au lycée Diderot. Il estime qu’ « il faut pouvoir poursuivre le travail et donner plus à ceux qui ont besoin d’avoir plus ».


Pour sa part, Nordine, enseignant en Français-histoire-géographie au lycée Diderot craint que son établissement ne sorte purement et simplement des REP, ce qui signifierait « perdre les classes de dédoublement, des classes qui passeraient de 24 élèves à 30 dans les sections professionnelles, c’est impossible de travailler comme ça. » Et Nasser, un autre enseignant en électricité à Diderot enfonce le clou : « Nous perdrions aussi des CPE (surveillants), les premiers à en pâtir seront les enfants et pour les enseignants, ce seront des conditions de travail qui vont radicalement changer »,
Pour la rentrée 2015, les ZEP sont remplacées par de nouveaux Réseaux d’Education Prioritaires (REP) et des REP dits « Plus » qui concernent dans la Région, essentiellement les quartiers Nord de Marseille et des collèges d’Avignon. Pour les REP Plus, seront mis sur la table davantage de moyens dans 33 établissements de l’hexagone, avec « la reconnaissance de travailler en concertation, un travail qui sera calculé par pondération, toutes les heures passées avec les élèves seront pondérées à 1,1, soit des effectifs de 16 élèves par classe », explique Stéphane Guillot, enseignant d’histoire-géographie au lycée Saint-Exupéry et secrétaire académique de la FSU.

Une refonte des REP, quel sera le prix à payer pour tous les autres établissements de l’éducation nationale ?

En résumé, les enseignants appréhendent que le financement de la refonte de l’éducation prioritaire se fasse au prix d’un accroissement des effectifs dans tous les autres. « Les annonces de la relance de l’éducation prioritaire laissaient espérer autre chose qu’une réduction du périmètre de la ZEP et un redéploiement de moyens », déplore Caroline Chevet, professeur au lycée Saint Exupéry, et secrétaire académique adjointe du SNES-FSU. « Nous ne sommes pas dans une dynamique de moyens supplémentaires. » Sachant que les collèges et lycées non REP, sont déjà « exsangues, depuis longtemps. »

De leur côté, le sort des collèges a été scellé, la semaine dernière. Dans le département, deux collèges, auparavant classés en ZEP, sortent de l’éducation prioritaire : le collège château Forbin, situé dans la vallée de l’Huveaune, zone très sinistrée, et un à la Ciotat. Le collège Anatole France du centre-ville de Marseille, anciennement en ZEP, aujourd’hui en REP, souhaite être intégré au dispositif REP Plus. Dans la région, des collèges ruraux des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes, qui étaient en ZEP, ne sont plus dans le périmètre de l’éducation prioritaire. Tous les autres collèges, 62 collèges, qui étaient éclairs dans l’académie sont labélisés REP Plus. La ministre a assuré hier sur l’antenne de France Info que des mesures d’accompagnement sont prévus pendant trois ans pour les collèges sortis des REP, mais le volume et la nature de ces mesures ne sont pas garantis. Ce qui explique aussi la présence, mardi, devant l’inspection académique, d’enseignants de collège.

Le système REP Plus rencontre la faveur des enseignants, « Nous sommes satisfaits, c’était une revendication ancienne d’alléger le service dans ces établissements. C’est quelque chose de positif », approuve Stéphane Guillot du SNES FSU. Et selon lui : « L’ancienne classification des zones prioritaires, dites « éclair » stigmatisait les établissements, sans leur accorder de moyens supplémentaires. Il reconnaît qu’ « A présent, il y a une ambition, et des moyens pour l’éducation prioritaire en REP Plus ». Mais un bémol plane sur l’application de la réforme : « Le problème est que l’on concentre les moyens en REP Plus. Et de ce fait, beaucoup de zones sont oubliées par l’éducation prioritaire. Comme c’est le cas pour le collège Château Forbin qui sort du REP. »

Les lycées technologiques ou professionnels sont dans l’attente de réponse.
Autre inquiétude pour les profs et les élèves : les lycées technologiques ou professionnels qui sont dans l’attente de réponse. Comme le résume Caroline Chevet, professeur au lycée Saint Exupéry = : « Aujourd’hui, nous ne savons pas quel sera le volume de lycées de l’éducation prioritaire qui va être attribué à l’académie. La seule information que l’on a, pour l’heure, est que ce volume va rester stable au niveau national. Mais on redoute qu’il y ait une redistribution qui se fasse au détriment de l’académie d’Aix-Marseille. L’enjeu va porter sur les trois lycées généraux et technologiques de l’académie : Saint Exupéry, Victor Hugo et Diderot. » Les enseignants anticipent le fait que les moyens de l’éducation prioritaires se concentrent uniquement sur les lycées professionnels. Cela signifierait que : « les collégiens de l’éducation prioritaire n’auront pas accès de manière égale aux trois voies, générales, technologiques et professionnelles et en particulier aux études supérieures. »
Le 17 décembre, un comité technique ministériel va entériner le redécoupage des lycées. Ensuite, le recteur de l’académie devra faire un choix entre les établissements. Pour les collèges, le critère social des élèves a été retenu, critère que la FSU juge « acceptable » Mais, de tels critères desservent les lycées technologiques et généraux de Marseille : « la présence de BTS ou de série rares dans ces lycées fait que le profil sociologique est moins fragile et risque donc de les exclure des REP. »

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard