Articles

Accueil > Une Histoire, Cent Mémoires > Marseille, Pour les 70 ans de l’autre 8 mai les principaux élus sont passés à (...)

 

Marseille, Pour les 70 ans de l’autre 8 mai les principaux élus sont passés à côté de la Plaque.

19 mai 2015 - Dernier ajout 22 mai 2015

Le 8 mai dernier l’Espace Franco Algérien et ses amis ont commémoré les 70 ans d’une triste date, celle du 8 mai 1945 qui marque le début des massacres de Sétif et dans le reste de l’Algérie par la France coloniale. Une cérémonie qui s’est relativement bien déroulée en dépit de circonstances particulières. Au micro son président, Akim Hallik, rappelle inlassablement cette histoire toujours méconnue par le grand public et surtout s’indigne du fait que la Mairie n’ait pas jugé bon de réapposer la plaque inaugurée par Mme la Mairesse en personne l’an passé. En fait Mme Bernasconi pour justifier sa dérobade aurait usé d’amalgames douteux avec les événements de Charlie !? Comprenne qui pourra ! En revanche, le président de l’Espace est intervenu pour apaiser l’atmosphère quand inévitablement, la musique militaire a troublé la cérémonie… Vidéo.


 

Bien sûr, entre un événement qui célèbre une fête et l’autre une défaite, il fallait s’attendre à quelques mines défaites ! Or justement face aux 70 ans de Déni, pour reprendre le titre du Journal El Watan, il fallait conjuguer et reconnaître toutes les mémoires pour ne plus faire d’histoire. A défaut et face à l’abandon des autorités l’Espace Franco Algérien ne manque ni de bénévoles ni de belles âmes : parmi eux, Sabri Delhoum (Marbrerie Musulmane) en « artisan » de la mémoire offrira la parfaite réplique* de la plaque apposée l’an passé. Il promet même d’en fournir une chaque année s’il le faut. Après un bref rappel de l’aventure « Espace Franco Algérien PACA » Med In Marseille vous propose un reportage sur cette matinée qui fini par un mot de notre inénarrable Sénateur-Maire JC Gaudin. Cette vidéo est donc à visionner jusqu’au bout, et bien sûr elle figurera dans notre bien nommée rubrique : « Une histoire, cent mémoires ».

*Le même texte à la virgule près, histoire de ne pas faire d’autres histoires... juridiques cette fois-ci !

 

 

Autres articles Une Histoire, Cent Mémoires

 

Brèves Une Histoire, Cent Mémoires

  • 29 mai

     

    Topo historique du Cours Julien d’hier et d’aujourd’hui

    En 1960 la ville de Marseille décide de déplacer le lieu d’échanges commerciaux de fruits et légumes qu’était alors le Cours Julien pour le regrouper en un seul et même site, le quartier des Arnavaux. Un déménagement qui se terminera en 1971. La relocalisation des grossistes en 1972 a libèré de vastes locaux. Le Cours Julien devient alors un lieu de promenade, de brocante et de culture. Depuis, le Cours Julien est devenu l’un des lieux culturels le plus connu de Marseille. L’Association Cours Julien qui réunit depuis 1992, habitants, associations et commerçants, organise tout au long de l’année des manifestations diverses tel que la journée des plantes, vide-greniers, marché paysan, Sardinade, salon (...)

     

  • Novembre 2015

     

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Rappel du parcours de ce résistant hors normes par Azzedine Taïbi, Maire de Stains.

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Le 11 novembre 2004 Abou Ammar plus connu sous le nom de Yasser Arafat s’est éteint à l’hôpital militaire de Percy de Clamart, suite à un empoisonnement au Polonium. Il est et restera le plus grand leader du peuple palestinien et un symbole de la cause palestinienne. J’ai eu le grand honneur de le rencontrer à trois reprises, à Gaza et à Ramallah, grâce à mon cher ami et frère Fernand Tuil, qui nous a malheureusement aussi quitté le 24 décembre 2013. Voici quelques lignes sur le parcours du grand leader palestinien : Yasser Arafat, né à Jérusalem le 4 août 1929 d’autres disent qu’il est né le 24 août 1929 dans la ville du Caire en Égypte. Yasser (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Souvenir

    Ce matin en entendant les commentaires des médias sur la Grèce, je me suis souvenu de mon arrière grand-père boiseur dans les mines du sud tunisien, un français méditerranéen qui n’avait jamais vu la France et mon grand-père né à Bizerte en 1905, maçon anarchiste. Alors j’ai eu envie d’écouter une nouvelle fois Brel... Paroles de Jaurès Ils étaient usés à quinze ans Ils finissaient en débutant Les douze mois s’appelaient décembre Quelle vie ont eu nos grand-parents Entre l’absinthe et les grand-messes Ils étaient vieux avant que d’être Quinze heures par jour le corps en laisse Laissent au visage un teint de cendres Oui notre Monsieur, oui notre bon Maître Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Pourquoi (...)

     

Articles récents

Articles au hasard