Articles

Accueil > En direct de Marseille > L’actu phocée des diverses cités > Marseille, message du rassemblement pour Fahad, tué à Noël : "Protégeons nos (...)

 

Marseille, message du rassemblement pour Fahad, tué à Noël : "Protégeons nos enfants"

31 décembre 2016

Samedi 31 décembre, par un soleil radieux, les cieux ont donc voulu saluer par un temps magnifique la mémoire du jeune Fahad 19 ans, assassiné ce 24 décembre dans une pizzeria de la cité Kaliste. Près de 200 personnes, essentiellement des jeunes et de nombreux collègues animateurs sociaux, c’étaient rassemblées devant la Mairie centrale. Comme Fahad travaillait au centre social des Bourelys de nombreux ados ont donc fait le déplacement pour saluer la mémoire de leur animateur adoré. Pour preuve, tous les coeurs qu’on pouvait voir dessinés sur les tee-shirt blanc à l’effigie de Fahad : En plus, des messages d’amour ainsi que les tours de la cité kaliste étaient reproduits manuellement, comme autant d’oeuvre originales pour saluer sa mémoire. Pour montrer aussi qu’à Kaliste et dans les quartiers Nord : L’amour pourrait peut être vaincre ce fléau de la violence... Enfin si seulement les adultes et les autorités pouvaient les aider à enrayer ce mal qui ne respecte même pas les jours de fêtes. Si seulement le message inscrit sur un tee-shirt "Protégeons nos enfants" pouvait devenir une résolution, une priorité pour Marseille 2017 !


 


L’inscription Fahad n°06 fut également beaucoup cité car c’était son poste au milieu de terrain de l’Equipe de l’ASASA pour laquelle il évoluait en district de Provence.


Pour l’heure l’enquête n’a pas révélé de façon certaine la cause de l’assassinat du jeune étudiant. Abdelali Louafi, le président du centre social s’inquiète : Pour quelles raisons s’en prendre à un jeune, sportif et travailleur ? Au milieu de la foule un adulte arbore un tee-shirt : « Protégeons nos enfant » d’autres adulte sont très en colère contre l’abondons des cités Nord, il pointe une mairie indifférente à l’image de la façade sans drapeau qui symboliquement semblait ignorer ces « enfants illégitime de la république nord de Marseille ». Evidemment l’absence d’élus excepté la conseillère générale d’opposition Haouria hadj-chikh et la conseillère d’arrondissement Soraya larguem ne pouvaient que corroborer ce constat. Qu’à cela ne tiennent, même abandonné par les autorité, ces jeunes, parfois encore des enfants ont entonné la Marseillaise devant le balcon de Jean-Claude Gaudin, histoire de dire à l’ensemble des autorités qu’ils font partie de la ville.
Photoreportage en attendant une vidéo :






 

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu phocée des diverses cités

 

Articles récents

Articles au hasard