Articles

Accueil > En direct de Marseille > L’actu phocée des diverses cités > Marche blanche à Frais Vallon : il s’appelait Saïd Soihili, 11 (...)

 

Marche blanche à Frais Vallon : il s’appelait Saïd Soihili, 11 ans...

17 juin 2016 - Dernier ajout 18 juin 2016

Pour rendre un dernier hommage au petit Saïd Sohili, renversé il y a quelques jours par un chauffard alors qu’il se rendait au stade, ce jeudi plus d’un millier de personnes se sont rassemblées devant la tour F de la cité de Frais Vallon (dans le 13ème arrondissement de Marseille). Les organisateurs avaient demandé aux habitants et autres citoyens solidaires de s’habiller pour une marche blanche. Pour mener le cortège un collectif réunissant toutes les associations de Frais Vallon s’est organisé pour l’occasion. Du centre social en passant par le CLSV et le Sporting Club Frais Vallon (le club de feu le jeune Saïd) tous les acteurs associatifs impliqués dans la vie du quartiers ont donc été bien présents pour soutenir la famille. On a demandé aux enfants de se placer devant et le cortège est parti se recueillir une dernière fois devant le stade, lieu du drame. Bien sûr cette marche s’est organisée également pour dénoncer "l’insécurité routière dans l’avenue de Frais Vallons", comme indiqué sur l’affiche de mobilisation, mais pour l’heure il s’agissait vraiment de faire un adieu au petit Saïd. Arrivé sur place à peine quelques mots ont été prononcés tant la douleur était profonde. Nous citerons juste l’entraîneur des U13 du sporting club de Frais Vallon, qui résumera la gorge nouée la passion du jeune Saïd en une phrase : "J’ai connu saïd avec un ballon, il nous a quitté en allant jouer au ballon"... Nous avons suivi avec notre caméra les ballons, le vent les a emporté... vers le stade ! Résumé vidéo.


 

Ci-haut la vidéo, sans interview ni commentaire, afin de respecter la consigne de recueillement. Cliquez sur le bouton play pour démarrer le visionnage.

Quelques photos en plus :

JPEG - 305.9 ko
De nombreux dirigeants de club de foot, parmi des dizaines d’autres catégories d’acteurs associatifs, sont venus soutenir la famille sous le choc et l’inconsolable entraîneur, également très affecté par le drame.

JPEG - 317.9 ko
Au micro : l’entraineur du Sporting Club Frais Vallon "J’ai connu saïd avec un ballon, il nous a quitté en allant jouer au ballon"...

 

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu phocée des diverses cités

 

Articles récents

Articles au hasard