Articles

Accueil > Agenda > « Les Poilus d’ailleurs », un documentaire qui honore la mémoire des (...)

 

« Les Poilus d’ailleurs », un documentaire qui honore la mémoire des combattants oubliés

15 novembre 2014 - Dernier ajout 18 novembre 2014

Plus de 600 000 hommes mobilisés, 80 000 tués ou portés disparus, et que reste t-il de l’Histoire ? Si peu à la vue du prix du sang qu’ils ont payé. Ces troupes coloniales de 14-18, qui se sont dévouées de gré ou de force pour la République française, ont été occultées des mémoires. Aujourd’hui, elles reprennent vie autour d’un documentaire « Poilus d’ailleurs », réalisé par Mehdi Lallaoui. Une nouvelle pépite qui sera à découvrir à Marseille en présence du réalisateur.


 

Dans cette célébration du centenaire de la Première Guerre mondiale, il est important, notamment pour les descendants de colonisés, d’apporter toutes les pièces au puzzle de l’Histoire pour que celle-ci soit véritablement honorée. Mehdi Lallaoui est l’un des contributeurs de ce tableau avec son nouveau documentaire « Poilus d’ailleurs ».

JPEG - 178.3 ko
Diffusion proposée par Approches Cultures et Territoires, le Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigration et des Territoires (RHMIT) et l’association Au Nom de la Mémoire

« Le but de ce film n’est pas de faire une hiérarchie dans la tragédie » assure le réalisateur, lors d’une interview mais de dire « il faut qu’on se souvienne de tous les poilus et pas seulement métropolitains ». Grâce à une série d’archives, véritable trésor de l’histoire qu’il a réussi à récolter, ce 52 minutes revient sur quatre années de guerre où « la France fit appel au réservoir humain de son immense empire colonial ». Plutôt « connus sous le terme générique de Tirailleurs sénégalais », ces hommes représentent en réalité «  pas moins de cinquante ethnies ». Autant de forces dont on « faisait des sujets et non des citoyens ». Au fil du documentaire, au format à l’italienne, archives audiovisuelles et illustrations viendront étayer les interviews et témoignages recueillis. Se dessinera alors un nouveau paysage de ce premier conflit mondial. La bataille de la Marne en 1914, en Artois et en Champagne en 1915, sur la Somme en 1916, dans l’Aisne et la bataille de Verdun en 1917 ainsi que les offensives de 1918, chaque vague de conflit a bénéficié d’un renfort de soldats coloniaux. Ainsi, le contour de leur itinéraire, de leur histoire et de leur destinée offrira un tracé plus lisible. Le réalisateur traitera également d’un sinistre épisode de cette guerre, elle aussi souvent méconnue, l’utilisation des combattants comme cobayes pharmaceutiques.



« Pour nous les descendants de colonisés, c’est important qu’on soit à égalité de mémoire »





Le réalisateur et écrivain Mehdi Lallaoui est une figure engagée dans la réhabilitation de la mémoire et plus particulièrement celle qui a trait à l’Algérie. A son actif, il a notamment réalisé « Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 » pour lequel il a été récompensé, en 1995 au Festival du film historique de Rueil-Malmaison, du Grand prix du meilleur film-documentaire, et le premier prix, catégorie évènement politique, du Festival international du scoop et du journalisme d’Angers. Il a également traité du massacre des Algériens à Paris du 17 octobre 1961 à travers le film « Le silence du fleuve ». Son palmarès contient d’autres productions notamment la série « Un siècle d’immigration en France » et des romans comme « Les beurs de Seine ».

Sensible aux questions liées à l’histoire de l’immigration, Mehdi Lallaoui est également Président de l’association Au Nom de la Mémoire et co-fondateur avec Samia Messaoudi et Benjamin Stora. Depuis bientôt quinze ans, cette structure anime des rencontres et débats autour de trois axes majeurs : les mémoires ouvrières, les mémoires urbaines et la mémoire coloniale. Parallèlement, elle produit des films, dont « Poilus d’ailleurs » qui a également été édité en livre, et organise des expositions et émissions radiophoniques.

Comme le rappelle à bon escient Mehdi Lallaoui, en reprenant les propos du psychanalyste Jacques Lacan, dans « tirailleurs », il y a « ailleurs ». Et pourtant, ils étaient bien là et se sont battus pour libérer le pays. Après un siècle de mépris, une once de reconnaissance a été attribué à ces hommes, sans distinction de nationalité, tombés sur les champs de bataille de cette Grande Guerre. François Hollande a inaugurée, durant la commémoration du 11 novembre, l’ « Anneau de mémoire » qui honore près de 580 000 combattants dont 106 012 noms qui représentent ces hommes de l’empire colonial. Comme le déclare un ancien combattant dans son témoignage émouvant « s’il n’y avait pas eu ces gens, la France serait finie ». Il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient.

La projection du film-documentaire « Poilus d’ailleurs » sera diffusée sur deux dates :
- mardi 18 novembre à 18h30, à la Cité des Associations – 93 la Canebière – (1er). De 18h30 à 20h30.
- mercredi 19 novembre 2014, aux Archives et Bibliothèque Départementales Gaston Defferre. A partir de 14h.
Les projections seront suivies d’une rencontre avec le réalisateur.

 

par Sarah Lehaye - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 4 avril

     

    Expo Beautiful Africa aux Galeries Lafayettes

    – BEAUTIFUL AFRICA – EXPOSITION DU 8 AVRIL AU 10 JUIN 2017 Visuel : Otobong Edet Nkanga, Alterscape : Alterscape I, 2005. C-print sur papier photographique, 50 x 67 cm. © D.R. Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur Beautiful Africa à La Galerie du 5em Avec les artistes Sammy Baloji, Yona Friedman et Denise Charvein, Eddy Kamuanga Ilunga, Kapwani Kiwanga, Abdoulayé Konaté, Namsa Leuba, Toufik Medjamia, Otobong Nkanga D’avril à juin, l’Afrique se révèle à la Galerie du 5e avec les œuvres de 9 artistes qui vivent et travaillent entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique. L’exposition « Beautiful Africa » traverse les paysages du Nigéria, du Mali ou du Maghreb, raconte les bouleversements (...)

     

  • 4 avril

     

    Rencontres du 9ème art. Aix-en-Provence

    Lancement du festival de BD, le 7, 8 et 9 avril 2017, avec le premier temps fort des Rencontres du 9eArt. Le très attendu week-end BD réunit pour l’occasion plus de 50 auteurs internationaux, autour de propositions fortes et inédites (rencontres, ateliers, projections, concerts...). Au programme : un week-end BD (7-9 avril) et 10 expositions d’avril à mai En présence de 50 auteurs internationaux. et c’est gratuit ! Cité du Livre et divers lieux 8-10 rue des allumettes - 13090 Aix-en-Provence. Jusqu’au 28 mai. http://www.bd-aix.com/pages/festival.html

     

  • 3 avril

     

    "Massilia Sound System Le film", sort en...

    "Massilia Sound System Le film", sort en salles le 5 avril. Il est réalisé par Christian Philibert, l’auteur des 4 saisons d’Espigoule, et retrace la vie de ce groupe mythique., Entretien avec le réalisateur à lire chez notre notre confrère zibeline. http://www.journalzibeline.fr/programme/massilia-par-massilia/ .

     

  • 7 février

     

    Histoires de sports du 3 février – 29 avril 2017 Au Archives et BDP

    Le département 13 organise différentes expos autour de la thématique de l’histoire des sports du 3 février au 29 avril. En voici le programme : Dans la galerie d’exposition des ABD En partenariat avec les Archives municipales de Marseille, la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et le Musée national du sport. L’exposition présente près de 180 objets, trophées et documents ainsi que des reportages audiovisuels dans une scénographie dynamique, numérique et interactive. Chaque visiteur, petit ou grand, plongera dans l’expérience sportive au travers des émotions qu’elle suscite, de ses vertus sociales et humaines, et de son ancrage dans le (...)

     

  • Décembre 2016

     

    3ÈMES ASSISES DE LA LUTTE CONTRE LA NÉGROPHOBIE, CE SAMEDI 3 DÉCEMBRE À MARSEILLE

    Ce samedi 3 décembre au Palais des arts, dans le Parc Chanot, se dérouleront les troisièmes Assises Nationales de la Lutte contre la Négrophobie. L’endroit choisi est symbolique car c’est là qu’en 1906 a eu lieu l’exposition coloniale à Marseille, comme pour conjurer les horreurs du passé. Oui car, malheureusement peu de citoyens marseillais savent que ces foires étaient en fait de véritables Zoos humains. Le présent quant à lui nous rappelle que la négrophobie continue de faire chaque année de nombreuses victimes qu’elles soit le fait des discriminations ou des agressions de plus en plus fréquentes. Les membres de ce collectif dirigé par des femmes sont présentes auprès des autres luttes tout le reste de (...)

     

  • Novembre 2016

     

    Une Journée de l’Afrique à Marseille, c’est à Kedge, ce 18 novembre

    Promouvoir la culture africaine dans toute la richesse et la diversité qu’elle intègre, c’est le but de la Journée de l’Afrique qui se déroulera le 18 novembre à la Kedge Business School. Les projets Africains de Kedge Business School : Yega, Go Africa,Vi et READS s’associent pour vous proposer une journée sous le signe l’Afrique ! Au programme, des ateliers et des stands aux couleurs et sonorités Africaines seront mis en place au sein de l’école. Des tables rondes et des conférences seront également organisées avec quelques experts de ce continent extraordinaire sous le thème du business, de l’entreprenariat, de la géopolitique, de la diversité au service du développement durable et du bien-être en (...)

     

  • Octobre 2016

     

    29 édition du festival Instants Vidéo avec un hommage à Leila Alaoui, victime de l’attentat de Ouagadougou

    Cette 29 édition du festival décrète l’Etat d’Urgence Poétique et comme cela ne se fait pas sans démesure, avec nos partenaires de la Cause Freudienne, nous organisons une Nuit de bout en bout de la psychanalyse, de la performance et des arts vidéo du 12 au 13 novembre. Des textes de Freud et Lacan lus par près de 90 personnalités marseillaises des arts, de la culture et de la politique, avec la présence exceptionnelle de l’écrivain et psychanalyste Gérard Wajcman. Pour la première fois de notre histoire, la clôture des rencontres internationales du festival se déroulera au lever du soleil, dimanche 13 novembre à 7h29. Pendant quelques jours Marseille sera le plus grand port d’accueil d’œuvres d’art (...)

     

  • Octobre 2016

     

    "Sound of light 2016" en faveur des enfants Syriens : ce samedi 22 octobre au Parc Chanot

    Communiqué de présentation Sound of light 2016 : Après le grand succès de nos deux précédentes tournées Sounds Of Light 2014, et 2015, nous avons le plaisir de vous annoncer Sounds of Light 2016. Pour Marseille c’est ce samedi au Palais des congrès du Parc Chanot. Cette tournée multi-villes représente l’évènement de collecte de fonds le plus grand de son genre en France, et cette année, les fonds collectes nous permettront de venir en aide aux enfants de Syrie. Sounds Of Light 2016 sera animé par de grands talents provenant du monde entier incluant Le Silence des mosquées, Mousa Mostapha, Médine, Samia Orosemane, suivis par les brillants Khalid Belrhouzi et Abderrahmane. Une équipe incroyable qui (...)

     

  • Octobre 2016

     

    "ÇA BOUGE AU NORD" IL REVIENT À MA MÉMOIRE... A Toulouse jusqu’au 20 octobre

    Du 15 septembre au 20 octobre 2016 Bibliothèque des Izards. A Toulouse Horaires d’ouverture de la bibliothèque Entrée Libre Exposition « ça bouge au Nord » « Il revient à ma mémoire… Ça bouge au Nord » Z comme « Z’aurez pas la cassette de Zebda ? » rengaine entendue chez les disquaires E comme « Et dans ta cité, qu’est ce qu’il y a… » B comme Bourbaki D comme « Dites-moi, c’est quoi exactement leur musique ? » A comme « Ah que çà bouge ! » Suite à un travail sur les archives d’affiches de l’association, une sélection a été faite de supports significatifs des événements culturels des décennies 1980 et 1990, les affiches ont été encadrées et exposées dans la salle comme souvent lors de nos événements. (...)

     

  • Septembre 2016

     

    Festival 2016 du dessin de presse de l’Estaque : voici le programme

    u 19 au 25 septembre 2016, l’Estaque célébre avec ferveur le dessin de presse avec la présence d’une cinquantaine de conquérants du crayon venus de tous les coins de l’hexagone et de pays voisins. C’est sur le thème “liberté et résistance” que les caricaturistes dessineront les temps forts de 2016. Durant une semaine, tous les dessinateurs offriront leurs esquisses irrésistibles afin de défendre avec conviction et passion la liberté d’expression. Le festival laisse également place aux expositions, représentation théâtrale, ainsi qu’un concours de dessin destiné aux plus jeunes. C’est dans un esprit fédérateur et convivial que le FIDEP (festival international de la caricature, du dessin de presse et de la (...)

     

Articles récents

Articles au hasard