Articles

Accueil > Agenda > « Les Poilus d’ailleurs », un documentaire qui honore la mémoire des (...)

 

« Les Poilus d’ailleurs », un documentaire qui honore la mémoire des combattants oubliés

15 novembre 2014 - Dernier ajout 18 novembre 2014

Plus de 600 000 hommes mobilisés, 80 000 tués ou portés disparus, et que reste t-il de l’Histoire ? Si peu à la vue du prix du sang qu’ils ont payé. Ces troupes coloniales de 14-18, qui se sont dévouées de gré ou de force pour la République française, ont été occultées des mémoires. Aujourd’hui, elles reprennent vie autour d’un documentaire « Poilus d’ailleurs », réalisé par Mehdi Lallaoui. Une nouvelle pépite qui sera à découvrir à Marseille en présence du réalisateur.


 

Dans cette célébration du centenaire de la Première Guerre mondiale, il est important, notamment pour les descendants de colonisés, d’apporter toutes les pièces au puzzle de l’Histoire pour que celle-ci soit véritablement honorée. Mehdi Lallaoui est l’un des contributeurs de ce tableau avec son nouveau documentaire « Poilus d’ailleurs ».

JPEG - 178.3 ko
Diffusion proposée par Approches Cultures et Territoires, le Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigration et des Territoires (RHMIT) et l’association Au Nom de la Mémoire

« Le but de ce film n’est pas de faire une hiérarchie dans la tragédie » assure le réalisateur, lors d’une interview mais de dire « il faut qu’on se souvienne de tous les poilus et pas seulement métropolitains ». Grâce à une série d’archives, véritable trésor de l’histoire qu’il a réussi à récolter, ce 52 minutes revient sur quatre années de guerre où « la France fit appel au réservoir humain de son immense empire colonial ». Plutôt « connus sous le terme générique de Tirailleurs sénégalais », ces hommes représentent en réalité «  pas moins de cinquante ethnies ». Autant de forces dont on « faisait des sujets et non des citoyens ». Au fil du documentaire, au format à l’italienne, archives audiovisuelles et illustrations viendront étayer les interviews et témoignages recueillis. Se dessinera alors un nouveau paysage de ce premier conflit mondial. La bataille de la Marne en 1914, en Artois et en Champagne en 1915, sur la Somme en 1916, dans l’Aisne et la bataille de Verdun en 1917 ainsi que les offensives de 1918, chaque vague de conflit a bénéficié d’un renfort de soldats coloniaux. Ainsi, le contour de leur itinéraire, de leur histoire et de leur destinée offrira un tracé plus lisible. Le réalisateur traitera également d’un sinistre épisode de cette guerre, elle aussi souvent méconnue, l’utilisation des combattants comme cobayes pharmaceutiques.



« Pour nous les descendants de colonisés, c’est important qu’on soit à égalité de mémoire »





Le réalisateur et écrivain Mehdi Lallaoui est une figure engagée dans la réhabilitation de la mémoire et plus particulièrement celle qui a trait à l’Algérie. A son actif, il a notamment réalisé « Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 » pour lequel il a été récompensé, en 1995 au Festival du film historique de Rueil-Malmaison, du Grand prix du meilleur film-documentaire, et le premier prix, catégorie évènement politique, du Festival international du scoop et du journalisme d’Angers. Il a également traité du massacre des Algériens à Paris du 17 octobre 1961 à travers le film « Le silence du fleuve ». Son palmarès contient d’autres productions notamment la série « Un siècle d’immigration en France » et des romans comme « Les beurs de Seine ».

Sensible aux questions liées à l’histoire de l’immigration, Mehdi Lallaoui est également Président de l’association Au Nom de la Mémoire et co-fondateur avec Samia Messaoudi et Benjamin Stora. Depuis bientôt quinze ans, cette structure anime des rencontres et débats autour de trois axes majeurs : les mémoires ouvrières, les mémoires urbaines et la mémoire coloniale. Parallèlement, elle produit des films, dont « Poilus d’ailleurs » qui a également été édité en livre, et organise des expositions et émissions radiophoniques.

Comme le rappelle à bon escient Mehdi Lallaoui, en reprenant les propos du psychanalyste Jacques Lacan, dans « tirailleurs », il y a « ailleurs ». Et pourtant, ils étaient bien là et se sont battus pour libérer le pays. Après un siècle de mépris, une once de reconnaissance a été attribué à ces hommes, sans distinction de nationalité, tombés sur les champs de bataille de cette Grande Guerre. François Hollande a inaugurée, durant la commémoration du 11 novembre, l’ « Anneau de mémoire » qui honore près de 580 000 combattants dont 106 012 noms qui représentent ces hommes de l’empire colonial. Comme le déclare un ancien combattant dans son témoignage émouvant « s’il n’y avait pas eu ces gens, la France serait finie ». Il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient.

La projection du film-documentaire « Poilus d’ailleurs » sera diffusée sur deux dates :
- mardi 18 novembre à 18h30, à la Cité des Associations – 93 la Canebière – (1er). De 18h30 à 20h30.
- mercredi 19 novembre 2014, aux Archives et Bibliothèque Départementales Gaston Defferre. A partir de 14h.
Les projections seront suivies d’une rencontre avec le réalisateur.

 

par Sarah Lehaye - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

  • 10 mai

     

    "La Belle fête de Mai", 19-20-21 Mai

    Depuis seize ans, « La Belle Fête de Mai » fédère et mobilise tout un quartier. A travers elle la Belle de Mai, devant l’absence de projets structurants, manifeste clairement sa détermination, revendique et affirme son droit à exister dans une ville en pleine mutation.Soutenu par l’histoire emblématique d’un quartier légendaire et le dynamisme affirmé du collectif fondateur, ce temps festif met en œuvre la participation des habitants. Le quartier de la Belle de Mai est résolument porté par les valeurs de solidarité et d’accueil qui caractérisent l’identité marseillaise. La rencontre, l’échange et le respect de l ‘autre doivent être à la disposition de cet avenir qui permettra aux anciens et nouveaux (...)

     

  • 4 mai

     

    Faites de la fraternité ! Théâtre Toursky

    Les 5 et 6 mai sera organisée la « Faites de la Fraternité ». Artistes, intellectuel(le)s, associations, fondations engagées et citoyens sont appelés à se rassembler au Théâtre Toursky pour échanger, se rencontrer, dialoguer, et faire connaissance. Au fil de ces deux journées consacrées au partage interculturel et intergénérationnel, se tiendront des concerts, des débats, des expositions, des animations, des projections, des rencontres, de la poésie, et des actes de fraternité. Il s’agit là de faire de l’Art notre ferment d’unité et le socle fondateur d’une humanité fraternelle combattant tout obscurantisme. La solidarité fraternelle est universelle. Le soutien au droit de tous les peuples de disposer (...)

     

  • 4 mai

     

    « Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols

    Projection-débat du film Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols Soirée en présence de la réalisatrice, du docteur Samah Jabr et d’une partie de l’équipe du film « Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l’héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l’occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face.Dans ce film à plusieurs voix, des extraits de chroniques, d’interviews et d’échappées poétiques dansent aux corps-à-corps (...)

     

  • 1er mai

     

    Carrières de Lumières, Baux-de-Provence

    Exposition multimédia consacrée aux grands peintres du XVIe siècle. Réalisation : Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi Carrières de Lumières Du 4 mars au 7 janv. : Tlj 10h-18h (Novembre >mars) / 9h30-19h (avril>juin et septembre-octobre), 9h30-19h30 (juillet-août) 10/12 € (10/13 € en juillet-août) www.carrieres-lumieres.com Route de Maillane 13520 Les Baux-de-Provence 04 90 54 55 56 06 89 82 83 89

     

  • 25 avril

     

    Expo Beautiful Africa aux Galeries Lafayettes

    – BEAUTIFUL AFRICA – EXPOSITION DU 8 AVRIL AU 10 JUIN 2017 Visuel : Otobong Edet Nkanga, Alterscape : Alterscape I, 2005. C-print sur papier photographique, 50 x 67 cm. © D.R. Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur Beautiful Africa à La Galerie du 5em Avec les artistes Sammy Baloji, Yona Friedman et Denise Charvein, Eddy Kamuanga Ilunga, Kapwani Kiwanga, Abdoulayé Konaté, Namsa Leuba, Toufik Medjamia, Otobong Nkanga D’avril à juin, l’Afrique se révèle à la Galerie du 5e avec les œuvres de 9 artistes qui vivent et travaillent entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique. L’exposition « Beautiful Africa » traverse les paysages du Nigéria, du Mali ou du Maghreb, raconte les bouleversements (...)

     

  • 24 avril

     

    Peut-on parler calmement de laïcité ?

    Table ronde avec Maïssa Falha et Marc Rosmini (professeurs de philosophie, membres du collectif Les Philosophes Publics) et Richard Martin (directeur du Toursky) La laïcité désigne un type d’organisation politique censé permettre la coexistence pacifique de tous les citoyens, quelles que soient leurs options spirituelles. Ce terme fait pourtant rapidement dégénérer les débats en vaines, et parfois violentes, polémiques. Nous tenterons donc, en croisant les approches historique, juridique et philosophique, de comprendre ce glissement, et de participer à une reconstruction collective du concept de laïcité. Sans détours ni tabous, il s’agira au moins de dissiper les malentendus, et de démasquer les (...)

     

  • 24 avril

     

    7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires

    29-30 avril 2017 7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires Ces 7èmes rencontres nationales organisées à Marseille par le FUIQP offre des opportunités d’échanges : tables rondes, débats, retours d’expériences de militant-e-s issu-e-s de l’immigration et des quartiers populaires et paroles des familles dans leur combat quotidien pour la vérité et la justice. Ces 7èmes rencontres se concluront à la fois par une manifestation publique le dimanche 30 avril a 15 heures dans les rues de marseille pour dénoncer encore et toujours les violences policières, mais aussi par une invitation à nous rejoindre le 1er mai dans notre cortège revendiquant l’égal l’accès à (...)

     

  • 4 avril

     

    Rencontres du 9ème art. Aix-en-Provence

    Lancement du festival de BD, le 7, 8 et 9 avril 2017, avec le premier temps fort des Rencontres du 9eArt. Le très attendu week-end BD réunit pour l’occasion plus de 50 auteurs internationaux, autour de propositions fortes et inédites (rencontres, ateliers, projections, concerts...). Au programme : un week-end BD (7-9 avril) et 10 expositions d’avril à mai En présence de 50 auteurs internationaux. et c’est gratuit ! Cité du Livre et divers lieux 8-10 rue des allumettes - 13090 Aix-en-Provence. Jusqu’au 28 mai. http://www.bd-aix.com/pages/festival.html

     

  • 3 avril

     

    "Massilia Sound System Le film", sort en...

    "Massilia Sound System Le film", sort en salles le 5 avril. Il est réalisé par Christian Philibert, l’auteur des 4 saisons d’Espigoule, et retrace la vie de ce groupe mythique., Entretien avec le réalisateur à lire chez notre notre confrère zibeline. http://www.journalzibeline.fr/programme/massilia-par-massilia/ .

     

Articles récents

Articles au hasard