Articles

Accueil > Agenda > Les Anonymous : Désolé pour le dérangement, mais nous essayons de changer le (...)

 

Les Anonymous : Désolé pour le dérangement, mais nous essayons de changer le monde !

7 novembre 2014

Les Anonymous sont encore là, à Marseille aussi. Nous les avons croisés sur le Vieux Port, mercredi soir, 5 novembre, où ils s’apprêtaient à une marche en ville, rue saint Ferréol. « La Million Mask March », les « Anonymes », à ne pas confondre avec les clowns vengeurs et violents qui sévissent ces derniers temps, se battent un peu partout en France, et dans le monde pour sortir les populations de l’esclavage d’un capitalisme financier et de la manipulation mentale, chaque jour plus agressif pour les citoyens et notre planète. Leur créneau : la liberté d’expression sur Internet. Leur moyen est souvent le hacking et parfois des manifestations pacifiques. Controversés pour s’être « substitués à la justice et à la police » dans le cadre de cyber-attaques, cette « armée consciente », comme on les a surnommés est aussi parfois perçue selon, certains observateurs, comme un groupe de dangereux pirates informatiques ou un groupe d’action geek sans véritable engagement et un peu trop « adolescent »


 

Les Anonymous ont défilé, un peu partout dans le monde, mercredi 5 novembre, pour la liberté d’expression sur Internet, à l’occasion de la Bonfire Night, une nuit commémorée, chaque annéeen Grande Bretagne, pour célébrer l’échec d’un attentat prévu par le rebelle catholique Guy Fawkes, à l’occasion de la conspiration de poudres (1605). Dans la série de bande dessinée « V pour Vendetta », réalisée de 1982 à 1990, par Alan Moore et David Lloyd, un personnage anarchiste qui se fait appeler « V » porte un masque représentant le visage de Guy Fawkes. Ce masque est aujourd’hui le sigle de ralliement des membres d’Anonymous. A Marseille, nous les avons croisés sur le Vieux Port, alors qu’ils s’apprêtaient à défiler, mercredi soir. Militants actifs du partage d’informations sur Internet et de la libre expression sur le Web, les Anonymous, ont un autre cheval de bataille : libérer le monde de l’esclavage du capitalisme financier, et instaurer un réveil citoyen en encourageant la désobéissance civile. « Nous créons lentement un nouveau monde », « c’est une révolution silencieuse, qui gronde en bas. »


Ils ont les chiffres, nous avons le nombre

Entre cyber-activisme et néo-alter-mondialisme, les Anonymous partagent leur combat pacifique, un peu partout sur la planète, même s’ils se font, ces derniers temps plus discrets. Leurs tracts le disent : « Les gouvernements n’ont plus de marge de manœuvre, ils nous maintiennent dans l’ignorance et nous obligent à travailler toujours plus, car ils sont pris dans les griffes des banques ». Ou « Peuples du monde, nos droits sont bafoués ! Nous ne sommes pas des esclaves, battons-nous, ne serait-ce que pour nos enfants ou petits-enfants. » Mercredi soir, ils n’étaient qu’une poignée à s’être déplacés, des jeunes ou très jeunes gens, nous avons même rencontré un lycéen. Les membres d’Anonymous sont un groupe informel, d’ailleurs leur tract informe qu’ils recrutent et que « tous sont bienvenus ».

Anonymous ; l’Armée consciente du WEB ?

Ils ont été surnommés par certains commentateurs « l’armée consciente », « Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous », peut-on encore lire sur leurs tracts. Ce qui fait assez rapidement peur à la police, où, par les temps qui courent, chaque manifestant a tendance à être considéré en France, comme un dangereux terroriste. Jusqu’à quand la liberté de manifester, d’ailleurs, sera-t-elle maintenue dans notre pays, c’est une question qu’on peut se poser, hélas, ces derniers jours. C’est pourquoi, les Anonymous de mercredi dernier se demandaient, s’ils allaient ou non passer devant la Préfecture et se faire arrêter par le Policiers….

Très médiatisé au moment du mouvement Occupy Wall street, le mouvement Anonymous est, d’après Chris Lander, du Baltimore City Paper datant du 2 avril 2008, « la première super-conscience construite à l’aide de l’Internet. Anonymous est un groupe semblable à une volée d’oiseaux. Comment savez-vous que c’est un groupe ? Parce qu’ils voyagent dans la même direction. À tout moment, des oiseaux peuvent rejoindre ou quitter le groupe, ou aller dans une direction totalement contraire à ce dernier ».
Leur deuxième plus grande action se déroule en début 2008, contre l’Église de scientologie, avec des slogans comme « Anonymous est une conscience collective de lutte contre les manipulations de l’esprit »
Ayant participé, sous certaines formes au printemps arabe et au lancement du mouvement Occupy Wall Street, Anonymous partage certaines revendications de ces derniers. Ils se manifestent aux Etats-Unis, notamment, par un travail de hackers visant à des attaques contre des sites de sociétés qu’ils estiment ennemies des valeurs défendues par le mouvement ou contre certaines dictatures. En 2010, ils ont mené des attaques contre le site de Mastercard, suite à la décision de cette société d’interrompre ses services destinés à WikiLeaks. Ce qui a d’ailleurs valu à plusieurs membres d’Anonymous d’être poursuivis en justice.


« Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous »,

À la fin de l’année 2010 et au début de l’année 2011, le groupe participe à des cyber-attaques contre des pays à forte censure, Tunisie, Iran, Algérie, Venezuela, puis Égypte. En janvier 2011, en Tunisie, deux semaines après le décès de Mohamed El-Bouazizi , immolation du jeune marchand de légumes qui déclencha la révolution, Anonymous a rapidement informé les cyberdissidents sur la façon de préserver leur anonymat en ligne et les techniques pour éviter d’être détectés sur internet par la cyber-police du gouvernement.
En 2011, ils s’attaquent à Sony et le PlayStation Network, en représailles aux procédures judiciaires contre les hackers George Hotz (GeoH0t) et Graf Chokolo qui étaient parvenus à contourner les protections numériques de la PlayStation 3.
Mais ils n’agissent pas que sur le web. Des manifestations sont régulièrement organisées sous forme de « raids ». Les participants descendent alors dans la rue, munis du masque de Guy Fawkes. Ces manifestations sont pacifiques.


En janvier 2012, ils s’opposent aux lois SOPA (lois pour protéger les droits d’auteur et ayants droits en ligne et lutter contre le streaming), actions suivie par WikiLeaks et Reddit.
(WikiLeaks , est un site web, lanceur d’alerte qui a publié des documents confidentiels de l’armée américaine sur la guerre en Afghanistan. Accusé de viol par la Suède, Julian Assange, son cofondateur est actuellement réfugié à Londres (à l’ambassade d’Equateur). En septembre2014, il a critiqué Google pour son exploitation des données privées à des fins publicitaires, traitant la firme américaine de « NSA privatisée ». )

Anonymous ou la Cyber-guerre ?

Alors que le FBI décide en janvier 2012 de fermer le site de partage Megaupload, (certains estiment que ce sont surtout les lobbies de l’industrie musicale qui voulaient cette fermeture), Anonymous riposte en provoquant par leurs cybers attaques la fermeture de plusieurs serveurs comme celui du FBI ou de justice.gov. Le lendemain, ils franchissent un cran supplémentaire en déclarant « la cyber guerre », notamment contre le gouvernement américain. En France, le site de la présidence de la République, qui avait approuvé par un communiqué la fermeture de Megaupload, et celui de Hadopi sont également visés. Certains Anonymous, mais ce n’est pas la majorité d’entre eux qui ont condamné cette action, hackent aussi le site de L’Express, dont le directeur de la rédaction Christophe Barbier avait qualifié les Anonymous de « voleurs » pour leur soutien au piratage.

Les membres d’Anonymous, un peu partout dans le monde, ont été arrêtés par les autorités. En décembre 2010, la police néerlandaise arrête un activiste Weakileaks de 16 ans, accusé d’attaques massives par « Déni de service » envers les organismes PayPal, Visa et MasterCard. L’Église de scientologie également mène des actions coercitives contre ces activistes.
En France trois membres d’Anonymous ont été arrêtés en 2012, après la diffusion d’identités, adresses, emails et numéros de portable de plus de 500 policiers du syndicat Unité-SGP police, par le groupe qui aurait exploité une faille sur le site internet et avait bloqué le site au nom de la liberté d’expression.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 17 octobre

     

    Expo MUCEM : nous sommes foot

    En laissant entrer un ballon rond dans son enceinte, le Mucem rend hommage aux peuples et aux civilisations du football ainsi qu’aux pratiques culturelles et sociales qui l’accompagnent, en Méditerranée comme à Marseille. Défendue par son effectif de 300 œuvres, objets, photos et installations, « Nous sommes foot » met en jeu 11 séquences et, comme les règles sportives l’imposent, se visite en 90 minutes ! Mucem Nous sommes foot. Jusqu’au 4 fév 2018

     

  • 17 octobre

     

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires)

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires) Du 23 Octobre au 04 Novembre 2017, le Festival O.Q.P occupe le Théâtre de l’Œuvre, implanté en plein quartier de Belsunce, à la lisière de La Canebière et de Noailles… Les Lieux • C’est à partir du Théâtre de l’Œuvre, lieu passerelle participatif, endroit de rencontres et d’échanges artistiques, maison de théâtre ouverte sur son environnement et ses habitants que le Festival va essaimer sur d’autres lieux emblématiques du territoire… • Le Polygone Etoilé, nom du Cinéma International de Quartier, géré par le collectif Film Flamme au Quartier de la Joliette, une Maison d’Artistes au cœur du public où l’on rencontre un public sans quartier. • Le Cinéma Les (...)

     

  • 17 octobre

     

    Festival Film Femmes Méditerranée

    Fictions / Documentaires / Courts métrages / Web séries / Débats / Leçon de cinéma / Expo photos ​ Si l’objectif premier reste prioritaire : la mise à l’honneur du cinéma des réalisatrices méditerranéennes, les Rencontres 2017 empruntent aussi résolument des pistes nouvelles. La jeunesse et l’énergie en sont les maîtres mots. Au cœur de la programmation, l’offre de découverte de jeunes talents issus de 20 pays de la Méditerranée et au-delà, récompensés souvent dans de prestigieux festivals. 40 films : longs et courts métrages, fictions et documentaires, des inédits, des avant-premières, échos de l’âpreté de notre époque, mais aussi porteurs d’espoir, de courage et d’humanité. Toujours à l’affiche, (...)

     

  • 28 septembre

     

    Week-en soutien aux réfugiés, Librairie La Réserve à Bulles

    A la librairie spécialisée dans la Bande dessinée, La Réserve à Bulles, auteurs-trices et illustrateurs-trices se mobilisent et proposent un weekend festif au profit de Osiris, association de soutien thérapeutique aux personnes exilées. Au programme : Vendredi 29 septembre à partir de 18h : Lancement du weekend par Reem Mansour, présidente de Osiris suivi de : Amour Paix et Révolution, un concert de Catherine Vincent et Mohamed Al Rashi. Un répertoire de chansons pop-rock en français, arabe et espagnol. À 19H Vente des originaux, sérigraphies et autres belles choses offerts par les auteurs et les illustrateurs. Petits prix de 10 à 100€ max. Samedi 30 septembre à partir de 10h : (...)

     

  • 28 septembre

     

    BD : L’homme au bras de fer de Thomas Azuelos et Simon Rochepeau

    « L’Homme aux bras de mer », de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau, tente de comprendre l’un des Somaliens de l’« affaire Tanit », jugé en France en 2013. Ce récit de Simon Rochepeau et Thomas Azuelos constitue un documentaire original et inédit : la destinée singulière, racontée sans parti pris ni jugement, d’un jeune pêcheur somalien devenu pirate. Une histoire insolite et pourtant bien réelle qui rend aussi hommage à ceux qui accompagnent les étrangers arrivant en France, quelque soit leur parcours. Exposition des planches du 5 au 25 septembre. Dédicace du dessinateur marseillais,Thomas Azuelos, le 23 septembre dernier à la librairie, La Réserve à Bulles En savoir plus sur (...)

     

  • 15 septembre

     

    Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Avec cet objectif majeur : mieux le comprendre et mieux le connaître, dans son contexte historique et social. Ces enjeux seront déclinés à Marseille de façon aussi pédagogique que ludique. Cette année encore, vous êtes invités à découvrir gratuitement des lieux habituellement fermés au public. Rendez-vous ces 16 et 17 septembre . Par ici le programme : (...)

     

  • 14 septembre

     

    préavis de désordre Urbain

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met la ville sous tension créatrice avec un dispositif entièrement conçu pour expérimenter 5 manières de vivre ensemble. : Traduire, Oracle, Festoyer, Identité, et Veiller. Cette année, Redplexus vous invite pour 12 jours de partages d’expériences artistiques dans un dispositif particulier : une installation nomade et immersive dans l’espace urbain inspirée du mythe de la Tour de Babel. Le Programme, c’est par ici (...)

     

  • 4 septembre

     

    Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades est l’occasion de faire ressurgir des récits de vie, des témoignages et des patrimoines enfouis. C’est aussi révéler les valeurs des lieux et des personnes pour les ériger en patrimoines constitutifs de l’histoire de la ville. Le 16 après midi, exposition photos issue de ce travail et le site internet dédié. Les habitants vous accueillent pour en témoigner. Cet événement est associé à la présentation des fresques réalisées à la cité de la Visitation avec l’association We Records pour les Journées (...)

     

  • 4 septembre

     

    Festival international du dessin de presse

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. L’affiche (nouvelle version) de cette édition 2017 est illustrée par Marilena Nardi, lauréate du prix du public l’an dernier. https://www.instagram.com/fidepofficiel/ FB

     

  • 4 septembre

     

    Cette exposition est une invitation au voyage...

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l’un des paris les plus audacieux de l’écrivain : son voyage dans les mers du sud entre 1907 et 1909. La présentation s’articulera autour des archipels traversés par l’écrivain : Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu, les îles Salomon..Une sélection d’oeuvres majeures, issues des collections du MAAOA et de grands musées spécialisés dans les Arts Premiers, sera présentée aux côtés des objets rapportés par Jack London lui-même. La scénographie mêlera (...)

     

Articles récents

Articles au hasard