Articles

Accueil > Actualités > La plaque commémorant les massacres de Sétif de 1945 a été encore (...)

 

La plaque commémorant les massacres de Sétif de 1945 a été encore arrachée

24 juin 2015

La France est toujours victime de la maladie d’Alzheimer mais d’une façon sélective. Un ancien collaborateur parti se battre pour les allemands disait : "Je suis parti la France comptait 40 millions de Pétainistes, je reviens elle compte 40 millions de Gaullistes". Pour faire un parallèle osé avec notre monde d’aujourd’hui : "En janvier des milliers de personnes avec leur pancarte "Je suis Charlie’ s’inventent une fausse solidarité et se rêve une communauté nationale unie, mais un peu trop blanche". Quelques deux mois plus tard des milliers de personnes votent pour le Front National au élections départementales.


 

Combien de "Je suis Charlie" là-dedans comme combien de Pétainistes dans les Gaullistes de 1944. Voilà la question ? Nous savons tous que l’histoire nationale est une fabrication récente. La république chez nous qui avait tué le père, le roi avait besoin d’une légitimité supplémentaire que celle de la prise de pouvoir par une bande de bourgeois franc-maçons, elle commença a inventé un roman national faisant consensus. Plus tard Napoléon III aida à la fabrication du mythe de Vercingétorix, puis les républicains faisant du pied aux royalistes convertis au nouveau régime n’hésitèrent pas à peopiliser Jeanne d’Arc. Tout était bon pour faire France. Mais le temps passa et la décolonisation arriva ainsi que l’immigration. Nos ancêtres les gaulois et les français de souche virent arriver ces africains qui finalement ne venaient pas de très loin. Ah les salauds en plus de travailler comme des bêtes sur nos chantiers, dans nos mines et nos usines, ils ne priaient pas comme nous et n’avaient pas les mêmes héros. Ils se foutaient de Clovis devenu chrétien après qu’une croix lui apparu en pleine bataille, n’avaient rien à faire de Charlemagne à la barbe fleurie qui avait eu un jour l’idée folle d’inventer l’école et j’en passe et surtout ils voyaient d’un mauvais oeil la Croisade de 1 à 7, il est vrai que cet appel de la foi pour aller libérer Jérusalem sentait le souffre et massacra du sarrazin dans un délire christique et légèrement sadique. Pire maintenant que le regroupement familial est passé par là et que la naturalisation a fait plein de français de papier, ils ne veulent plus du roman national façon Fernand Nathan éditeur. Et comme d’habitude les autorités sont encore en retard d’une réforme et d’une réflexion. Le gouvernement nous parle d’intégration, d’assimilation, l’extrême-droite dit aux derniers arrivants : "La France tu l’aimes ou tu la quittes" et pire des pétochards faiseurs de programmes d’histoire ont fait disparaître la chronologie et ont composé un patchwork d’histoire de France illisible et incompréhensible en mettant en avant la traite négrière, le début de l’Islam, etc. Je pense qu’il est temps de remettre un peu d’ordre dans tout cela et sans vouloir réécrire une histoire de France qui de toute façon aura ses détracteurs, parce rien n’est parfait en ce bas monde, essayons de réfléchir calmement.

Revenons à notre plaque, elle ne parle tout simplement que d’un épisode de notre histoire de France parce que en 1945 l’Algérie c’est la France. Et moi je vais juste pointer quelques massacres inter-français qui méritent quelques plaques : les massacres de Vendée pendant la révolution où les colonnes infernales anéantirent la population de cette province rebelle au pouvoir de Paris, la Commune de 1871 où l’on fusilla de nombreux français un peu trop de gauche pour le gouvernement de M. Thiers, etc. Et pendant des années événements n’eurent pas de place dans l’histoire officielle, pas vu, pas cité donc oublié. Moins saignant mais tout aussi douloureux, les grèves des mineurs de 1947 où il a fallu le XXI ème siècle pour qu’un tribunal lave l’honneur des derniers survivants chassés de leurs emploi après la répression qui s’abattit sur ses travailleurs. Vous voyez des occasion de mettre des plaques ne manquent pas, et les français doivent savoir que la France métropolitaine ou coloniale s’est construite en versant le sang des pauvres bougres pris dans les tourments de l’histoire, un bel exemple la croisade des albigeois ou l’on tua bon nombre d’habitants du sud-ouest pour leur foi et parce que la France avait décidé de les envahir parce qu’à cette époque Toulouse, Agde, Carcassonne n’étaient pas des villes françaises comme Alger ou Oran avant 1830. Pire encore la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV vers 1670, c’est à dire la région autour de Besançon, vous en voulez des exécutions en masse, des enfumades avec villageois brûlés vifs dans leurs villages, des viols par la troupe, des bébés jetés au feu... un peu comme pendant la conquête de l’Algérie dans certaines provinces de ce beau pays. Même en cherchant bien vous n’en trouverez pas de grand chapitres relatant ces horreurs dans nos manuels. Sachez que les états sont des monstres froids et que les hommes de pouvoirs leurs fabriquent à toutes les époques des masques présentables et des habits neufs points tâchés du sang des opposants. C’est l’histoire officielle. Alors poseurs de plaques, nostalgiques de temps que l’on vous force à oublier, je salue votre combat mais il reste et restera vain, parce que demain il faudra commémorer les ratonnades de 1973, les tués de la grotte d’Ouvéa, notre petit comorien lâchement tué à l’Avenue des Aygalades qui n’a même pas droit que quelques mètres de cette artère excentrée porte son nom et j’oublie encore. Sachez que ce n’est pas les peuples qui écrivent l’histoire, ils sont juste les figurants d’un film à gros budget dont ils ne sont pas les vedettes. Hakim passes moi le tournevis, on va encore essayer...

Dernières news sur cette affaire : L’Espace Franco Algérien a déposé plainte.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard