Articles

Accueil > Agenda > La 21e édition des Rencontres d’Averroès explorent de nouveaux (...)

 

La 21e édition des Rencontres d’Averroès explorent de nouveaux horizons

6 novembre 2014

Pour cette nouvelle édition, les Rencontres d’Averroès prennent un tout autre cap. Habituellement axées sur la Méditerranée, elles se tournent vers « D’autres Méditerranées », celles de la mer de Chine méridionale, des pays qui la bordent, et plus à l’ouest, des Caraïbes. Quant au format, il reste identique à ses succès précédents : privilégier la rencontre autour de tables rondes entre néophytes et érudits. Le programme culturel ne sera pas en reste avec trois semaines de rendez-vous aux rythmes des projections, rencontres, lectures, conférences. Détails.


 

L’exploration de nouveaux horizons n’est pas un hasard. Depuis la fin de la 20e édition, Thierry Fabre, co-créateur de cette rencontre annuelle de débats et réflexions a quitté le navire pour se consacrer à ses activités qu’il occupe au Mucem. France Culture, qui participe chaque année aux Rencontres, est alors devenue co-producteur, notamment l’émission « La Fabrique de l’histoire » produite par Emmanuel Laurentin. La conception et l’organisation reviennent à l’Espace Culture de Marseille. Tout en gardant les fondamentaux, à savoir les tables rondes radiophoniques, un programme artistique et culturel qui transmet au public une certaine approche des thématiques, une diffusion large des débats et le travail de sensibilisation auprès des jeunes, ce nouveau cycle tend à s’étendre sur le monde.

JPEG - 64.8 ko
Du 7 au 30 novembre

Détours en Méditerranées asiatique et caribéenne

« Les Rencontres d’Averroès ont choisi, comme Ulysse, de s’éloigner de leur terre de naissance pour mieux y revenir » compare Emmanuel Laurentin. Cette édition de trois tables rondes, dite de « transition », s’amorcera en mer de Chine méridionale, rebaptisée, dans les années 80, Méditerranée asiatique par le géographe Yves Lacoste. Il sera question, dans un premier temps, « de comprendre ce qui rassemble et divise les pays qui bordent la mer de Chine ». Ses villes portuaires et ses réseaux marchands, sa grande diversité culturelle qui contraste entre la Chine du nord et l’ensemble musulman du sud, font de cet espace un vaste terrain d’études. De Taïwan à la Malaisie et des Philippines au Vietnam, commerçants, pirates et bateaux de réfugiés parcourent chaque jour cette vaste étendue d’eau. Définir « en quoi cet ensemble terrestre et maritime est cohérent et peut être distingué du continent qui l’entoure » sera le défi des intervenants. Afin de rester dans l’esprit de la Méditerranée, c’est en mer des Caraïbes que les regards se tourneront. A travers «  L’exemple Caraïbe », romancier, doctorants et professeur débattront sur l’idée d’une « Méditerranée américaine » : « comment donc se sont développées les cultures caraïbes qui ont irrigué le continent voisin ? En quoi la créolisation théorisée par le poète Edouard Glissant nous aide-t-elle à comprendre le reste du monde ? ». Le dernier temps fort de cette 21e édition, « Comparer l’incomparable » s’achèvera par un retour aux sources sur les terres de Méditerranée. Comme le précise Mostafa Hassani Idrissi, professeur à l’université Mohammed V de Rabat et intervenant aux tables-rondes, « il ne s’agit pas de passer d’une identité nationale à une identité méditerranéenne mais comprendre que l’on appartient à un espace bien plus large ».

Ces trois tables-rondes se dérouleront au Grand auditorium du Parc Chanot le 29 novembre. Comme chaque année, elles seront retransmises sur France Culture, durant l’émission La Fabrique de l’histoire et francecultureplus.fr

Projections, théâtre, lectures... un rendez-vous complet

Si ces échanges sont le poumon des Rencontres, le programme artistique et culturel est tout aussi passionnant. Du 7 au 30 novembre, Marseille et sa région (Aix, Apt, Arles, Avignon, Carry-le-Rouet, La Ciotat, Martigues, Miramas et Port-de-Bouc) offriront un vaste panorama du bassin de culture qu’est la méditerranée. Pour l’ouverture de cet événement annuel, l’exposition Schizophrenia Taiwan 2.0. mettra en exergue le travail de 14 artistes taïwanais sur leurs visions des schizophrénies contemporaines de nos sociétés occidentales. Une exposition disponible du 7 au 30 novembre à la Friche de la Belle de Mai.

Clip vidéo du projet Schizophrenia Taiwan 2.0. interrogeant sur la crise économique, les corruptions de la démocratie, le vide politique, les désastres de l’immigration...


Une dizaine de projections est organisée. On vous a sélectionné quelques coups de cœur, non exhaustifs.

Lors du Festival des Cinémas d’Afrique à Apt le 10 novembre, le réalisateur Mohamed Amin Benamraoui présentera son film « Adiós Carmen », de 2012, tourné en langue Amazigh. Il relate le quotidien d’un jeune marocain qui, battu par son oncle depuis le départ de sa mère, trouve du réconfort auprès d’une fille d’un Républicain espagnol, réfugié au Maroc.

JPEG - 11.4 ko
Le 10 novembre à 14h au cinéma Utopia d’Avignon

A Avignon sera projeté le film de 1983 d’Euzhan Palcy, « Rue Cases-Nègres », adapté du roman éponyme. Dans un village d’ouvriers agricoles en Martinique des années 30, on y suit l’histoire d’un enfant que tout pousse à étudier.

La sélection Med’in Marseille des projections se clôt sur un grand ouvrage, fil conducteur d’un documentaire,

JPEG - 18.2 ko
Le 25 novembre, à 20h45 à la Médiathèque & Cinéma Le Méliès de Port-de-Bouc

« Peau noire, masque blanc » de Frantz Fanon. Ecrit en 1952, l’homme dresse un bilan des effets du colonialisme et du racisme sur l’humanité. Ici, c’est le réalisateur Isaac Julien qui dessine un portrait « complexe » de Frantz Fanon associant documents d’archives, interviews et scènes reconstituées.

Au-delà de cette sélection, une multitude de rendez-vous est à l’affiche. Le programme est à découvrir ici, avec un concert de clôture au son de l’erhu - violon traditionnel chinois – maîtrisé par le légendaire Guo Gan et le contrebassiste Gildas Boclé et son quartet (Manhu Roche est absent).


Depuis 2005, ces Rencontres ont voulu intégrer les jeunes à ce projet de compréhension et de connaissances. Elèves de primaire, collégiens et lycéens participent à l’aventure par le biais d’ateliers en tous genres : lecture, musique, écriture, théâtral et diverses manifestations qui ponctuent ces Rencontres et au-delà. L’association culturelle TILT organise également une projection de films courts afin de leur faire « découvrir les peuples, les cultures et les questionnements qui existent autour de ces 3 mers ». En 2013, 5000 élèves ont été sensibilisés aux questions de la méditerranée des deux rives et désormais vers de nouveaux territoires. Pour rester dans la lignée du changement, l’édition prochaine pensera peut-être à de nouveaux événements de manière plus septentrionale...

 

par Sarah Lehaye - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 17 octobre

     

    Expo MUCEM : nous sommes foot

    En laissant entrer un ballon rond dans son enceinte, le Mucem rend hommage aux peuples et aux civilisations du football ainsi qu’aux pratiques culturelles et sociales qui l’accompagnent, en Méditerranée comme à Marseille. Défendue par son effectif de 300 œuvres, objets, photos et installations, « Nous sommes foot » met en jeu 11 séquences et, comme les règles sportives l’imposent, se visite en 90 minutes ! Mucem Nous sommes foot. Jusqu’au 4 fév 2018

     

  • 17 octobre

     

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires)

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires) Du 23 Octobre au 04 Novembre 2017, le Festival O.Q.P occupe le Théâtre de l’Œuvre, implanté en plein quartier de Belsunce, à la lisière de La Canebière et de Noailles… Les Lieux • C’est à partir du Théâtre de l’Œuvre, lieu passerelle participatif, endroit de rencontres et d’échanges artistiques, maison de théâtre ouverte sur son environnement et ses habitants que le Festival va essaimer sur d’autres lieux emblématiques du territoire… • Le Polygone Etoilé, nom du Cinéma International de Quartier, géré par le collectif Film Flamme au Quartier de la Joliette, une Maison d’Artistes au cœur du public où l’on rencontre un public sans quartier. • Le Cinéma Les (...)

     

  • 17 octobre

     

    Festival Film Femmes Méditerranée

    Fictions / Documentaires / Courts métrages / Web séries / Débats / Leçon de cinéma / Expo photos ​ Si l’objectif premier reste prioritaire : la mise à l’honneur du cinéma des réalisatrices méditerranéennes, les Rencontres 2017 empruntent aussi résolument des pistes nouvelles. La jeunesse et l’énergie en sont les maîtres mots. Au cœur de la programmation, l’offre de découverte de jeunes talents issus de 20 pays de la Méditerranée et au-delà, récompensés souvent dans de prestigieux festivals. 40 films : longs et courts métrages, fictions et documentaires, des inédits, des avant-premières, échos de l’âpreté de notre époque, mais aussi porteurs d’espoir, de courage et d’humanité. Toujours à l’affiche, (...)

     

  • 28 septembre

     

    Week-en soutien aux réfugiés, Librairie La Réserve à Bulles

    A la librairie spécialisée dans la Bande dessinée, La Réserve à Bulles, auteurs-trices et illustrateurs-trices se mobilisent et proposent un weekend festif au profit de Osiris, association de soutien thérapeutique aux personnes exilées. Au programme : Vendredi 29 septembre à partir de 18h : Lancement du weekend par Reem Mansour, présidente de Osiris suivi de : Amour Paix et Révolution, un concert de Catherine Vincent et Mohamed Al Rashi. Un répertoire de chansons pop-rock en français, arabe et espagnol. À 19H Vente des originaux, sérigraphies et autres belles choses offerts par les auteurs et les illustrateurs. Petits prix de 10 à 100€ max. Samedi 30 septembre à partir de 10h : (...)

     

  • 28 septembre

     

    BD : L’homme au bras de fer de Thomas Azuelos et Simon Rochepeau

    « L’Homme aux bras de mer », de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau, tente de comprendre l’un des Somaliens de l’« affaire Tanit », jugé en France en 2013. Ce récit de Simon Rochepeau et Thomas Azuelos constitue un documentaire original et inédit : la destinée singulière, racontée sans parti pris ni jugement, d’un jeune pêcheur somalien devenu pirate. Une histoire insolite et pourtant bien réelle qui rend aussi hommage à ceux qui accompagnent les étrangers arrivant en France, quelque soit leur parcours. Exposition des planches du 5 au 25 septembre. Dédicace du dessinateur marseillais,Thomas Azuelos, le 23 septembre dernier à la librairie, La Réserve à Bulles En savoir plus sur (...)

     

  • 15 septembre

     

    Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Avec cet objectif majeur : mieux le comprendre et mieux le connaître, dans son contexte historique et social. Ces enjeux seront déclinés à Marseille de façon aussi pédagogique que ludique. Cette année encore, vous êtes invités à découvrir gratuitement des lieux habituellement fermés au public. Rendez-vous ces 16 et 17 septembre . Par ici le programme : (...)

     

  • 14 septembre

     

    préavis de désordre Urbain

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met la ville sous tension créatrice avec un dispositif entièrement conçu pour expérimenter 5 manières de vivre ensemble. : Traduire, Oracle, Festoyer, Identité, et Veiller. Cette année, Redplexus vous invite pour 12 jours de partages d’expériences artistiques dans un dispositif particulier : une installation nomade et immersive dans l’espace urbain inspirée du mythe de la Tour de Babel. Le Programme, c’est par ici (...)

     

  • 4 septembre

     

    Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades est l’occasion de faire ressurgir des récits de vie, des témoignages et des patrimoines enfouis. C’est aussi révéler les valeurs des lieux et des personnes pour les ériger en patrimoines constitutifs de l’histoire de la ville. Le 16 après midi, exposition photos issue de ce travail et le site internet dédié. Les habitants vous accueillent pour en témoigner. Cet événement est associé à la présentation des fresques réalisées à la cité de la Visitation avec l’association We Records pour les Journées (...)

     

  • 4 septembre

     

    Festival international du dessin de presse

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. L’affiche (nouvelle version) de cette édition 2017 est illustrée par Marilena Nardi, lauréate du prix du public l’an dernier. https://www.instagram.com/fidepofficiel/ FB

     

  • 4 septembre

     

    Cette exposition est une invitation au voyage...

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l’un des paris les plus audacieux de l’écrivain : son voyage dans les mers du sud entre 1907 et 1909. La présentation s’articulera autour des archipels traversés par l’écrivain : Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu, les îles Salomon..Une sélection d’oeuvres majeures, issues des collections du MAAOA et de grands musées spécialisés dans les Arts Premiers, sera présentée aux côtés des objets rapportés par Jack London lui-même. La scénographie mêlera (...)

     

Articles récents

Articles au hasard