Articles

Accueil > Agenda > La 21e édition des Rencontres d’Averroès explorent de nouveaux (...)

 

La 21e édition des Rencontres d’Averroès explorent de nouveaux horizons

6 novembre 2014

Pour cette nouvelle édition, les Rencontres d’Averroès prennent un tout autre cap. Habituellement axées sur la Méditerranée, elles se tournent vers « D’autres Méditerranées », celles de la mer de Chine méridionale, des pays qui la bordent, et plus à l’ouest, des Caraïbes. Quant au format, il reste identique à ses succès précédents : privilégier la rencontre autour de tables rondes entre néophytes et érudits. Le programme culturel ne sera pas en reste avec trois semaines de rendez-vous aux rythmes des projections, rencontres, lectures, conférences. Détails.


 

L’exploration de nouveaux horizons n’est pas un hasard. Depuis la fin de la 20e édition, Thierry Fabre, co-créateur de cette rencontre annuelle de débats et réflexions a quitté le navire pour se consacrer à ses activités qu’il occupe au Mucem. France Culture, qui participe chaque année aux Rencontres, est alors devenue co-producteur, notamment l’émission « La Fabrique de l’histoire » produite par Emmanuel Laurentin. La conception et l’organisation reviennent à l’Espace Culture de Marseille. Tout en gardant les fondamentaux, à savoir les tables rondes radiophoniques, un programme artistique et culturel qui transmet au public une certaine approche des thématiques, une diffusion large des débats et le travail de sensibilisation auprès des jeunes, ce nouveau cycle tend à s’étendre sur le monde.

JPEG - 64.8 ko
Du 7 au 30 novembre

Détours en Méditerranées asiatique et caribéenne

« Les Rencontres d’Averroès ont choisi, comme Ulysse, de s’éloigner de leur terre de naissance pour mieux y revenir » compare Emmanuel Laurentin. Cette édition de trois tables rondes, dite de « transition », s’amorcera en mer de Chine méridionale, rebaptisée, dans les années 80, Méditerranée asiatique par le géographe Yves Lacoste. Il sera question, dans un premier temps, « de comprendre ce qui rassemble et divise les pays qui bordent la mer de Chine ». Ses villes portuaires et ses réseaux marchands, sa grande diversité culturelle qui contraste entre la Chine du nord et l’ensemble musulman du sud, font de cet espace un vaste terrain d’études. De Taïwan à la Malaisie et des Philippines au Vietnam, commerçants, pirates et bateaux de réfugiés parcourent chaque jour cette vaste étendue d’eau. Définir « en quoi cet ensemble terrestre et maritime est cohérent et peut être distingué du continent qui l’entoure » sera le défi des intervenants. Afin de rester dans l’esprit de la Méditerranée, c’est en mer des Caraïbes que les regards se tourneront. A travers «  L’exemple Caraïbe », romancier, doctorants et professeur débattront sur l’idée d’une « Méditerranée américaine » : « comment donc se sont développées les cultures caraïbes qui ont irrigué le continent voisin ? En quoi la créolisation théorisée par le poète Edouard Glissant nous aide-t-elle à comprendre le reste du monde ? ». Le dernier temps fort de cette 21e édition, « Comparer l’incomparable » s’achèvera par un retour aux sources sur les terres de Méditerranée. Comme le précise Mostafa Hassani Idrissi, professeur à l’université Mohammed V de Rabat et intervenant aux tables-rondes, « il ne s’agit pas de passer d’une identité nationale à une identité méditerranéenne mais comprendre que l’on appartient à un espace bien plus large ».

Ces trois tables-rondes se dérouleront au Grand auditorium du Parc Chanot le 29 novembre. Comme chaque année, elles seront retransmises sur France Culture, durant l’émission La Fabrique de l’histoire et francecultureplus.fr

Projections, théâtre, lectures... un rendez-vous complet

Si ces échanges sont le poumon des Rencontres, le programme artistique et culturel est tout aussi passionnant. Du 7 au 30 novembre, Marseille et sa région (Aix, Apt, Arles, Avignon, Carry-le-Rouet, La Ciotat, Martigues, Miramas et Port-de-Bouc) offriront un vaste panorama du bassin de culture qu’est la méditerranée. Pour l’ouverture de cet événement annuel, l’exposition Schizophrenia Taiwan 2.0. mettra en exergue le travail de 14 artistes taïwanais sur leurs visions des schizophrénies contemporaines de nos sociétés occidentales. Une exposition disponible du 7 au 30 novembre à la Friche de la Belle de Mai.

Clip vidéo du projet Schizophrenia Taiwan 2.0. interrogeant sur la crise économique, les corruptions de la démocratie, le vide politique, les désastres de l’immigration...


Une dizaine de projections est organisée. On vous a sélectionné quelques coups de cœur, non exhaustifs.

Lors du Festival des Cinémas d’Afrique à Apt le 10 novembre, le réalisateur Mohamed Amin Benamraoui présentera son film « Adiós Carmen », de 2012, tourné en langue Amazigh. Il relate le quotidien d’un jeune marocain qui, battu par son oncle depuis le départ de sa mère, trouve du réconfort auprès d’une fille d’un Républicain espagnol, réfugié au Maroc.

JPEG - 11.4 ko
Le 10 novembre à 14h au cinéma Utopia d’Avignon

A Avignon sera projeté le film de 1983 d’Euzhan Palcy, « Rue Cases-Nègres », adapté du roman éponyme. Dans un village d’ouvriers agricoles en Martinique des années 30, on y suit l’histoire d’un enfant que tout pousse à étudier.

La sélection Med’in Marseille des projections se clôt sur un grand ouvrage, fil conducteur d’un documentaire,

JPEG - 18.2 ko
Le 25 novembre, à 20h45 à la Médiathèque & Cinéma Le Méliès de Port-de-Bouc

« Peau noire, masque blanc » de Frantz Fanon. Ecrit en 1952, l’homme dresse un bilan des effets du colonialisme et du racisme sur l’humanité. Ici, c’est le réalisateur Isaac Julien qui dessine un portrait « complexe » de Frantz Fanon associant documents d’archives, interviews et scènes reconstituées.

Au-delà de cette sélection, une multitude de rendez-vous est à l’affiche. Le programme est à découvrir ici, avec un concert de clôture au son de l’erhu - violon traditionnel chinois – maîtrisé par le légendaire Guo Gan et le contrebassiste Gildas Boclé et son quartet (Manhu Roche est absent).


Depuis 2005, ces Rencontres ont voulu intégrer les jeunes à ce projet de compréhension et de connaissances. Elèves de primaire, collégiens et lycéens participent à l’aventure par le biais d’ateliers en tous genres : lecture, musique, écriture, théâtral et diverses manifestations qui ponctuent ces Rencontres et au-delà. L’association culturelle TILT organise également une projection de films courts afin de leur faire « découvrir les peuples, les cultures et les questionnements qui existent autour de ces 3 mers ». En 2013, 5000 élèves ont été sensibilisés aux questions de la méditerranée des deux rives et désormais vers de nouveaux territoires. Pour rester dans la lignée du changement, l’édition prochaine pensera peut-être à de nouveaux événements de manière plus septentrionale...

 

par Sarah Lehaye - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

  • 10 mai

     

    "La Belle fête de Mai", 19-20-21 Mai

    Depuis seize ans, « La Belle Fête de Mai » fédère et mobilise tout un quartier. A travers elle la Belle de Mai, devant l’absence de projets structurants, manifeste clairement sa détermination, revendique et affirme son droit à exister dans une ville en pleine mutation.Soutenu par l’histoire emblématique d’un quartier légendaire et le dynamisme affirmé du collectif fondateur, ce temps festif met en œuvre la participation des habitants. Le quartier de la Belle de Mai est résolument porté par les valeurs de solidarité et d’accueil qui caractérisent l’identité marseillaise. La rencontre, l’échange et le respect de l ‘autre doivent être à la disposition de cet avenir qui permettra aux anciens et nouveaux (...)

     

  • 4 mai

     

    Faites de la fraternité ! Théâtre Toursky

    Les 5 et 6 mai sera organisée la « Faites de la Fraternité ». Artistes, intellectuel(le)s, associations, fondations engagées et citoyens sont appelés à se rassembler au Théâtre Toursky pour échanger, se rencontrer, dialoguer, et faire connaissance. Au fil de ces deux journées consacrées au partage interculturel et intergénérationnel, se tiendront des concerts, des débats, des expositions, des animations, des projections, des rencontres, de la poésie, et des actes de fraternité. Il s’agit là de faire de l’Art notre ferment d’unité et le socle fondateur d’une humanité fraternelle combattant tout obscurantisme. La solidarité fraternelle est universelle. Le soutien au droit de tous les peuples de disposer (...)

     

  • 4 mai

     

    « Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols

    Projection-débat du film Derrière les fronts : Résistance et Résilience en Palestine » film de Alexandra Dols Soirée en présence de la réalisatrice, du docteur Samah Jabr et d’une partie de l’équipe du film « Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de la psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne Dr. Samah Jabr. Dans l’héritage du Dr. Frantz Fanon, psychiatre anticolonialiste, elle témoigne des stratégies et conséquences psychologiques de l’occupation et des outils des palestinien-nes pour y faire face.Dans ce film à plusieurs voix, des extraits de chroniques, d’interviews et d’échappées poétiques dansent aux corps-à-corps (...)

     

  • 1er mai

     

    Carrières de Lumières, Baux-de-Provence

    Exposition multimédia consacrée aux grands peintres du XVIe siècle. Réalisation : Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi Carrières de Lumières Du 4 mars au 7 janv. : Tlj 10h-18h (Novembre >mars) / 9h30-19h (avril>juin et septembre-octobre), 9h30-19h30 (juillet-août) 10/12 € (10/13 € en juillet-août) www.carrieres-lumieres.com Route de Maillane 13520 Les Baux-de-Provence 04 90 54 55 56 06 89 82 83 89

     

  • 25 avril

     

    Expo Beautiful Africa aux Galeries Lafayettes

    – BEAUTIFUL AFRICA – EXPOSITION DU 8 AVRIL AU 10 JUIN 2017 Visuel : Otobong Edet Nkanga, Alterscape : Alterscape I, 2005. C-print sur papier photographique, 50 x 67 cm. © D.R. Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur Beautiful Africa à La Galerie du 5em Avec les artistes Sammy Baloji, Yona Friedman et Denise Charvein, Eddy Kamuanga Ilunga, Kapwani Kiwanga, Abdoulayé Konaté, Namsa Leuba, Toufik Medjamia, Otobong Nkanga D’avril à juin, l’Afrique se révèle à la Galerie du 5e avec les œuvres de 9 artistes qui vivent et travaillent entre l’Europe, les Etats-Unis et l’Afrique. L’exposition « Beautiful Africa » traverse les paysages du Nigéria, du Mali ou du Maghreb, raconte les bouleversements (...)

     

  • 24 avril

     

    Peut-on parler calmement de laïcité ?

    Table ronde avec Maïssa Falha et Marc Rosmini (professeurs de philosophie, membres du collectif Les Philosophes Publics) et Richard Martin (directeur du Toursky) La laïcité désigne un type d’organisation politique censé permettre la coexistence pacifique de tous les citoyens, quelles que soient leurs options spirituelles. Ce terme fait pourtant rapidement dégénérer les débats en vaines, et parfois violentes, polémiques. Nous tenterons donc, en croisant les approches historique, juridique et philosophique, de comprendre ce glissement, et de participer à une reconstruction collective du concept de laïcité. Sans détours ni tabous, il s’agira au moins de dissiper les malentendus, et de démasquer les (...)

     

  • 24 avril

     

    7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires

    29-30 avril 2017 7èmes Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration et des Quartiers Populaires Ces 7èmes rencontres nationales organisées à Marseille par le FUIQP offre des opportunités d’échanges : tables rondes, débats, retours d’expériences de militant-e-s issu-e-s de l’immigration et des quartiers populaires et paroles des familles dans leur combat quotidien pour la vérité et la justice. Ces 7èmes rencontres se concluront à la fois par une manifestation publique le dimanche 30 avril a 15 heures dans les rues de marseille pour dénoncer encore et toujours les violences policières, mais aussi par une invitation à nous rejoindre le 1er mai dans notre cortège revendiquant l’égal l’accès à (...)

     

  • 4 avril

     

    Rencontres du 9ème art. Aix-en-Provence

    Lancement du festival de BD, le 7, 8 et 9 avril 2017, avec le premier temps fort des Rencontres du 9eArt. Le très attendu week-end BD réunit pour l’occasion plus de 50 auteurs internationaux, autour de propositions fortes et inédites (rencontres, ateliers, projections, concerts...). Au programme : un week-end BD (7-9 avril) et 10 expositions d’avril à mai En présence de 50 auteurs internationaux. et c’est gratuit ! Cité du Livre et divers lieux 8-10 rue des allumettes - 13090 Aix-en-Provence. Jusqu’au 28 mai. http://www.bd-aix.com/pages/festival.html

     

  • 3 avril

     

    "Massilia Sound System Le film", sort en...

    "Massilia Sound System Le film", sort en salles le 5 avril. Il est réalisé par Christian Philibert, l’auteur des 4 saisons d’Espigoule, et retrace la vie de ce groupe mythique., Entretien avec le réalisateur à lire chez notre notre confrère zibeline. http://www.journalzibeline.fr/programme/massilia-par-massilia/ .

     

Articles récents

Articles au hasard