Articles

Accueil > Actualités > L’association Smile 13, pourtant clôturée, reçoit des menaces de (...)

 

L’association Smile 13, pourtant clôturée, reçoit des menaces de mort.

16 août 2016 - Dernier ajout 17 août 2016

Dimanche 14 aout je suis allé à la rencontre de Melisa responsable de l’association Smile 13 désormais fermée. En fait, c’est à la demande de Dalila Thivet, sa maman que je me suis rendu à son domicile afin de témoigner médiatiquement des menaces de morts et de la hargne des fêlés qui harcèlent sa fille. Savent-ils que l’association a du clôturer son activité à cause justement de leur déferlement de rage, d’insultes et de haine ? Si c’est pas le cas il nous a été demandé de leur faire savoir, sans doute seront-ils satisfaits d’avoir eu leur proie ! Il nous a été également été demandé de communiquer les courriers de menaces de mort afin de les dénoncer publiquement :


 

Avant de prendre connaissance des documents il m’a semblé utile de vous faire un petit récit préalable : Dalila Thivet la maman de la fondatrice de Smile 13 est une militante bien connue sur Marseille pour ses différents combats sociaux. Pour exemple elle fut très impliquée dans le temps en faveur des relogements après les destructions des bidonvilles de l’Estaque. Dalou fut une des figures d’un film sur les femmes issues de l’immigration que nous avions réalisé il y a plus d’une dizaine d’année. Cette combattante pour les libertés et l’égalité des droits nous racontait alors qu’elle fut la première habitante du bidonville « Roger Chieusse » à avoir épousé un français de culture catholique, celui qui allait devenir le papa de Melisa. En partageant avec elles le café, ce fut l’occasion de constater l’évolution des générations. Car c’est sûr quand Dalou m’a appris que Smile 13 c’était sa fille, je fus quand même un peu surpris ! Je devinais le choc générationnelle entre mère et fille, entre Melisa fruit du 21ème Siècle que Malraux avait prédit religieux* et la génération de Dalou délivrée du poids de certaines traditions oppressantes. Sans rien dévoiler des échanges familiaux je peux juste vous assurer que le tableau de famille est aux antipodes des fantasmes des fascistes qui s’acharnent sur cette jeune dame. C’est clair que Melisa n’a aucune intention de livrer son pays qu’elle aime à Daech, qu’il n’y a aucune entreprise d’islamisation de la France derrière tout ça ! Faut arrêter le délire nous avaient déjà témoignés des voisins soucieux pour leur amies. Cette famille c’est plutôt United color off Benetton. S’ils savaient par exemple que le tonton de Mélisa est un converti évangéliste et que son église a accueilli les sœurs musulmanes de l’association pour un atelier ou que Smile 13 a eu durant sa courte existence de nombreuses collaborations inter-religieuses. Mais bon comme l’a dit une membre de la famille, on n’a pas à se justifier ! Ceux qui doivent rendre des comptes à la justice c’est plutôt ces haineux qui nous ont envoyés ces menaces de morts. De notre côté nous les avons jugés suffisamment alarmantes dans le climat actuelle pour que nous les publier, les voici :

JPEG - 229.6 ko
Ce courrier signé par un certain "Front National de Libération" menace de tirer les balles qu’il a pris en photos en haut à droite de la lettre depuis 450 mètres de distance. On vous laisser apprécier la prose de ces vulgaires individus.

Nous les publions également car Melisa et Dalou ont, nous elles dit, tenté en vain de porter plainte à l’Hôtel de Police Nord de Marseille, (Delorme).

JPEG - 121.2 ko
Un courageux anonyme.

Voilà pour les informations que "Smile 13" nous a transmis, Mélisa et ses proches souhaitant retrouver leur paisible vie familiale. Aussi, par la communication de la fermeture de l’association, ils espèrent pouvoir tourner la page, mais comptent sur la justice pour trouver et punir les auteurs de ces menaces. Pas tant par revanche, mais pour le respect des lois de la république, mais également parce qu’elle tienne à faire respecter la liberté de conscience. La justice doit rappeler à ces racistes que nul ne doit être inquiété pour ses opinions religieuses.

Enfin pour finir, nous pouvons affirmer au Front national qui fait mine de s’inquièter d’éventuels financements publics de cette journée "entre femmes" que l’association n’a jamais reçu de financements publiques. Par contre qu’en 2009 le Conseil Général 13 de Mr Jean-Noël Guérini, désormais leader de Force 13 le parti du Maire des Pennes-Mirabeau avait bien soutenu une autre journée exclusive aquatique communautaire. Il semble même que cette journée ait fait l’unanimité puisque toute les collectivités l’avaient également soutenus, voir les logos sur l’affiche.

JPEG - 80.4 ko
Source : http://www.pinkphenix.com/post/2009/09/01/AquaPride-06/09/2009-Aquacity-Aix-Marseille

Il va sans dire que la relais d’une cette information, venant d’un site comme le notre, ne vise surtout pas à dénoncer la communauté gay dont la rédaction de Med In Mareille marque sa solidarité à chaque fois qu’elle est stigmatisée, ou attaquée. Elle vise uniquement à montrer le deux poids deux mesures et l’acharnement dont font l’objet les sœurs voilées. Cette journée Burkini du reste, sans mauvais jeux de mot ne risquait pas de mettre le feu à la commune des Pennes Mirabeau. Par contre l’arrêté de mr Amiel à ouvert la voix à une flambé de haine. L’ambiance chasse aux jilbebs est ouverte, et désormais, comme lors des pages sombre de notre histoire, on demande à la communauté musulmane de se faire discrète. Les membres de la rédaction hétéroclite de Med In Marseille, qu’ils soient croyants ou athés, ne resteront pas "discrets" ou "imperméables" pour dénoncer ces "Combinaisons" poliques qui nous font toucher le fond. Cette année électorale doit libérer les échanges d’idées pour sortir notre pays de la crise, elle ne doit pas servir à des pompiers pyromanes l’occasion de se faire élire sur le dos du bouc émissaire musulman !


* Citation que l’on prête à André Malraux : "Le 21ème siècle sera religieux, ou ne sera pas"

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard