Articles

Accueil > Tribunes > Tribunes populaires > l’appel des débarqués de l’histoire et de l’égalité !

 

Marseille, 70 ans après la libération :

l’appel des débarqués de l’histoire et de l’égalité !

28 août 2014 - Dernier ajout 29 août 2014

Le combat pour la libération de Marseille a duré 7 jours, du 21 au 28 août 1944. 70 ans après, jour pour jour, des héritiers de ces valeureux libérateurs indigènes lancent un appel, à Marseille, afin de ne plus être débarqué de l’histoire, du présent et de l’avenir de la France...
De ce fait, afin d’élaborer un appel définitif destiné à être signé par le plus grand nombre, nous invitons nos amis "d’origines contrôlée", "islamo-basanés", français issus de la diversité (ou ce que vous voulez), ainsi que nos compagnons de route, à une réunion projection-débat, qui se déroulera vendredi 29 août à 18h, à la Maison du Maroc.
Nous souhaitons que, contrairement à leurs aïeux qui ont versé leur sang pour la libération de la France et sués sur les chantiers de la reconstruction, les Français d’ X générations issues des colonies, ne soient plus débarqués de leurs droits. Ils doivent être considérés comme partie intégrante de cette société, au même titre que tout citoyen français, dans un esprit d’équité et d’égalité !
Cette première séance de travail se déroulera en la présence de notre ami Vincent Geisser (sociologue et politologue, détaché à Institut Français du Proche-Orient à Beyrout). Notre objectif est de former un "Conseil National de la Résistance des débarqués de l’Histoire, de la Justice et de l’Égalité".
Comme hier pour la Révolution Française, nous lancerons cet appel depuis Marseille en escomptant qu’il se transformera en un vaste mouvement à travers toute la France. Nous comptons sur vous pour organiser la résistance !
RDV ce vendredi 29 août, à la Maison du Maroc, 8 rue Fort Notre Dame, Marseille 1er.
NOUS COMPTONS SUR VOUS POUR ORGANISER LA RESISTANCE !


 

JPEG - 54.6 ko

Post scriptum : voici le texte initial à amender et compléter.

Beaucoup de nos parents ont constitué le gros des troupes françaises du débarquement de Provence le 15 aout 1944. Aujourd’hui que reste-t-il de leurs sacrifices, du sang versé, des espoirs suscités ? Pas grand-chose, pour ne pas dire rien ! Presque tous sont morts, débarqués de l’histoire de France, débarqués de leurs droits d’anciens combattants. Pas même une plaque nominative pour les Mohamed et Mahmadou, ces goumiers marocains, tirailleurs algériens, sénégalais et autres africains ! Ce sont eux, pourtant, qui ont libéré la Provence puis le reste de la France... jusqu’à Strasbourg ! Poursuivant même leur combat jusqu’en Allemagne, ils auront combattu le nazisme jusqu’au bout, devenant parfois invalides pour le reste de leur vie, sans aucune reconnaissance de l’État français, et souvent sans être indemnisés ou bien peu ! Leur sacrifice s’est retrouvé noyé sur l’autel de la gloire de la "France résistante" qui a oublié l’apport spécifique de leur sang versé pour la France libre !

Pourtant c’est bel et bien grâce à ses colonies que « De Gaulle a cessé d’être un squatteur sur les rives de la Tamise », pour reprendre une citation de Jean Lacouture. Oui, depuis nos territoires du Maghreb, de l’Afrique, des Antilles et autre territoires colonisés, la France à pu se reconstruire une résistance ! Et même plus : Une place parmi le camps des libérateurs alors qu’en métropole les Français étaient majoritairement pétainistes -pour preuve le vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain avec 549 pour sur 649 votes exprimés !). Autrement dit, à l’époque, grâce à ses « indigènes », la France a pu éviter d’être un pays vaincu, et ainsi s’assoir à la table des grandes puissances.
Aussi par cet appel nous voulons mobiliser l’opinion publique afin que les Français héritiers des libérateurs et travailleurs issus des colonies ne soient plus considérés comme des sous citoyens. Pour nos parents il est malheureusement trop tard ! Le gouvernement Hollande n’as même pas daigné honorer sa promesse concernant le vote des étrangers. Le paradoxe aujourd’hui, c’est qu’un combattant Allemand de 90 ans installé à Marseille ou ailleurs en France peut voter aux élections municipales alors qu’un Algérien, Tunisien ou Sénégalais et du même age ne peut pas en faire autant ! Pire : certaines personnalités voulant justifier une autre occupation -celle de la Palestine- tentent de nous faire porter le chapeau de la collaboration... Heu pardon, le casque allemand du nazime ! Un véritable comble !

Alors 70 ans de débarquement ça suffit !
• Débarqués de l’Histoire !

• Débarqués de l’Egalité !

• Débarqués de la Fraternité !

• Débarqués de la liberté de culte parfois !

• Débarqués de la Justice !

• Débarqués de la Reconnaissance !

Bref, Damnés de la République -pour faire un clin d’œil au résistant Frantz Fanon- il est temps de nous organiser !

JPEG - 160.7 ko
Le colonel Boyer de Latour, suivi du fanion du 2e GTM (Groupe de Tabors Marocains) sur le port de Marseille. 70 ans jours pour jours avant notre appel du 28 aout 2014. Droit : archive du ministère de la défense.
JPEG - 95.3 ko

 



 

 

Autres articles TribunesTribunes populaires

 

Articles récents

Articles au hasard