Articles

Accueil > S’Coupe de France > Actualités > Interdit de mosquée à Cannes et Grasse, un jeune imam obtient gain de cause (...)

 

Interdit de mosquée à Cannes et Grasse, un jeune imam obtient gain de cause en justice

4 décembre 2015

Afif Lattar, un imam franco-algérien de 32 ans, travaille depuis un an à la grande mosquée de Cannes, mais l’Etat le soupçonne de « relation avec la mouvance salafiste radicale ».
Un arrêté préfectoral du 24 novembre 2015 lui avait alors interdit tout accès aux lieux de prière de Cannes et de Grasse, le temps de l’état d’urgence.
Cette mesure préventive a été suspendue jeudi 3 décembre 2015 dans une décision rendue par le tribunal administratif de Nice.


 

Les faits reprochés à l’imam ne sont pas « suffisamment établis » et ne permettent donc pas de conclure que le jeune homme à un « comportement radical dangereux, qui menacerait l’ordre public ».
Le jeune imam peut donc à nouveau prêcher à la mosquée de Cannes où il est salarié.
L’avocat de Mr Lattar, Me Emmanuel Di Mauro, estime que « l’on est en train de tuer sa vie et sa renommée » et est venu avec 158 lettres de soutien, notamment d’associations qui regroupent chrétiens, musulmans et juifs.
Des tracts en soutien au jeune imam ont aussi été distribués aux fidèles de la mosquée de Grasse. Nous avons pu nous en procurer un exemplaire.

JPEG - 207.1 ko

La préfecture des Alpes Maritimes devant la justice a quant à elle évoqué « des faits graves », un homme connu pour son « fondamentalisme religieux » qui pourrait conduire à une « déstabilisation au sein de la mosquée de Cannes de 450 fidèles ».

 

 

Autres articles S’Coupe de FranceActualités

 

Articles récents

Articles au hasard