Articles

Accueil > Débats : le match des idées > Impressions après le deuxième tour

 

Impressions après le deuxième tour

15 décembre 2015

Les régionales sont finies et comme je le disais dans le petit texte « Il faut toujours se méfier des résultats » le Front même avec une proportionnelle intégrale n’aurait pas pu avoir la PACA, il ne l’a pas eu. Ce parti reste toujours opposé dans les cas d’un deuxième tour à toute la classe politique qui s’unit pour sauver l’essentiel. La gauche l’a fait et Les Républicains beaucoup moins. Mais attention ce qui est vrai en 2015, le sera-t-il encore en 2017 ? La formation frontiste a maintenant 350 conseillers régionaux sur les 1757 du pays. Elle est dans pas mal de cas la seule force d’opposition. Ces conseillers régionaux seront des grands électeurs pour les prochaines élections sénatoriales ce qui devrait permettre au Front National d’avoir de nouveaux sénateurs. Le Front National c’est 28% des électeurs, une base pour amener son candidat dans la dernière ligne droite de la présidentielle. Le raz-de-marée de la droite républicaine annoncé depuis des mois n’a pas eu lieu. La ligne politique de Nicolas Sarkozy ne sort pas indemne de ce scrutin. Ses alliés centristes quand ils sont têtes de liste ont fait piètre figure sauf Hervé Morin se sauve de justesse en conquérant la Normandie réunifiée. La légitimité du chef semble écornée et la primaire sera rude même si l’ancien président est le seul à avoir une vraie masse de supporters dans le parti et chez les sympathisants.


 

Le Parti Socialiste avec son allié le Parti Radical de Gauche et quelques écologistes fidèles s’en sort bien mais son aile gauche : EELV, PCF, Front de Gauche et autres sont laminés, ils payent la division du premier tour et n’engrangent plus le mécontentement des français. La gauche de contestation est devenue inaudible.

En PACA la défaite peut aussi être analysée comme une chance de reconstruire un pôle progressiste local et en finir avec l’époque des affaires et du clientélisme, encore qu’il faudra observer cela dans les mois à venir. La Corse crée la surprise et semble s’éloigner encore plus de la politique de la métropole. Elle vient de se choisir une assemblée régionale nationaliste. Nous nous devons savoir que le nationalisme corse est en conflit avec la branche minoritaire indépendantiste qui ne se reconnaît pas dans le maintien dans la France même avec des pouvoirs élargis. Cela pourrait faire l’objet d’un débat et d’une analyse fine sur ce pan de la diversité de la France. Plus loin de nous la Martinique connaît elle une majorité indépendantiste. Mais revenons à des considérations plus terre à terre plus du domaine de la compétence des régions. Pour mémoire rappelons ses domaines d’actions. Elles sont en charge de l’élaboration d’un schéma régional en matière de développement économique, d’innovation et d’internalisation (SRDEII) ; de la coordination sur leur territoire de toutes les actions en faveur de l’économie ; de l’animation des pôles de compétitivité. Elles se voient également confier la gestion des ports et des aéroports, infrastructures nécessaires au développement et à l’emploi. Elles piloteront encore toutes les politiques en matière de transport TER, et transports inter-urbains, ainsi que la voirie qui sont des politiques complémentaires dont l’efficacité sera renforcée si elles sont confiées à une seule collectivité. Enfin, elles disposent de l’autorité de gestion des fonds européens depuis 2014 dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles et sont pleinement responsables en matière de formation professionnelle depuis le 1er janvier 2015. Enfin par le biais de la gestion des parcs régionaux elles peuvent élaborer des plans de préservations du milieu naturel et ne pas se priver d’innovation en la matière. Mais elles ont perdu la clause de compétence générale et cela pour éviter avant tout les doublons avec le département. Leurs relations avec les communes et les intercommunalités qui évoluent est aussi à suivre mais c’est surtout les rapports avec les métropoles naissantes qui vont demander un temps de réglage. Entre la loi, les règlements et les rapports d’appareil à appareil même si les textes sont là il faut inventer la coopération au quotidien entre les élus et les administrations parfois concurrentes. La nationalisation de la campagne et la situation d’état d’urgence que nous connaissons ont fait que personne n’a vraiment développé de programme régional et à ce jour les français ignorent dans leur ensemble ce que vont être les choix et les mesures des nouveaux exécutifs élus. Fin de la réforme des territoires, période de rodage institutionnel à venir et flou artistique sur les contenus des actions qui vont être mis en œuvre pendant six ans. Nous ne retenons pour l’instant que le Front National a 400 000 électeurs de plus qu’à la présidentielle de 2012 et qu’il n’a pas conquis de région. Il ne reste plus qu’a remettre la bête immonde dans sa cage et préparer sa prochaine évasion pour 2017, si cela ce n’est pas du complotisme alors l’instituteur d’Aubervilliers est revenu sur ses déclarations sous la pression de forces occultes. Le premier qui dit : « Elections piège à c.. » va se faire tirer la barbichette. Pour mémoire en métropole sept régions gagnées par Les Républicains et alliés, cinq pour la gauche et une pour les nationalistes de chez moi. Trois femmes pour dix présidents hommes nous sommes loin de la parité et peu de place pour des jeunes pousses issues de la diversité et des migrations récentes. L’abstention reste élevée et se compose comme à son habitude de personnes étrangères à la politique, de ceux qui ne se retrouvent dans aucune formation et de quelques cocus. Au fait savons-nous combien de français en âge de voter ne sont pas inscrits sur les listes électorales ? Je sais j’en rajoute, ne dérangeons pas ceux qui gèrent le pays pour nous parfois en toute impunité. Mais cela est une autre histoire. Pour six ans « gardarem lou Estrosi ».

 

 

Autres articles Débats : le match des idées

 

Brèves Débats : le match des idées

  • 25 avril

     

    Kaouther Ben Mohamed : JE REFUSE de céder une énième fois au chantage du "front républicain" !

    Les résultats du 1er tour de la présidentielle sont sans appel. Les Français-es ont clairement choisi d’en finir avec les 2 blocs droite - gauche qui se partagent le pouvoir depuis plus de 50 ans. C’est un vote de rupture avec tout un système de gouvernance et avec des politiques d’austérités successives qui sont totalement responsables de l’ancrage du fn au sein de nos villes et de nos campagnes. Le renouvellement de nos représentants politiques est une exigence incontestable du peuple de France. Dans le même temps, il y a près de 8 millions de Français-es qui ont voté pour une France raciste, xénophobe, homophobe, nationaliste, repliée sur elle même, qui a la haine des autres et de sa (...)

     

  • 27 mars

     

    "MACRON COCU : L’exonération de la taxe d’habitation pour les foyers les plus modestes, n’est plus !"

    Elle était sa mesure phare, la plus juste socialement, la plus courageuse politiquement, la plus équitable fiscalement. L’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers Français n’aura été qu’un rêve de courte durée. La faute à qui me direz-vous ? A nos malicieux politiciens qui, si, ils n’excellent pas en matière de gestion de l’argent public, savent, user et interpréter de ce que la loi prévoit et de ce qu’elle dit ou ne dit pas ... Devant l’assemblée des Maires de France réunie en congrès le 22 mars 2017 à la maison de la radio, tous les candidats à l’élection présidentielle ont peaufiné leurs programmes à destination des communes. Chacun y est allé de son aumône généreuse pour s’octroyer les (...)

     

  • 22 mars

     

    Communiqué UniT : Dénoncer l’amalgame oui, nier toute tunisianité de l’auteur de l’attentat non ! Explications :

    C’est avec stupeur que nous avons pris connaissance du communiqué de la Fédération Tunisienne des Hôteliers faisant suite à l’implication d’un binational franco-tunisien dans une attaque contre des militaires à l’aéroport d’Orly. Nonobstant le fait que nous ne connaissions pas, ce syndicat professionnel, d’expertise particulière en analyse politique, il demeure que le communique de la FTH relève d’une antienne particulièrement prégnante au sein de toute une catégorie de nos compatriotes. Un criminel doit être poursuivi, jugé et condamné pour les actes qu’il a commis individuellement sans mettre en cause un collectif plus large auquel il serait associé par la naissance, la culture ou la communauté de vie ou (...)

     

  • Novembre 2016

     

    Le billet de Romuald Dzomo : La vraie sorcellerie, LR de rien mais...

    La vraie sorcellerie c’est quand un français depuis 20 ans, d’origine africaine sursaute en voyant Sarko à la télé, plastronner sur l’immigration, l’identité nationale ou l’intégration devant un public acquis, de blancs français. Tu as beau lui expliquer qu’il a exactement les mêmes droits de français que cet immigré d’origine hongroise et tous les français blancs, noirs, jaunes de la salle, qu’il peut même barrer la route à Sarko, en allant voter aux primaires de la droite et du centre dans quelques jours même s’il est un électeur de gauche, il te regarde avec les yeux d’une biche, comme s’il venait de traverser la Sahara à pieds pour rejoindre la France et garde sa peur du policier aux tripes. C’est l’autre (...)

     

  • Octobre 2016

     

    Michel Bonelli : "Avez-vous vu le débat sur les primaires... salauds de pauvres !"

    Salauds de pauvres avez-vous suivi le débat des primates de la droite, si non, ne chialez pas quand ils vous le mettront profond... Aux insanités dites poliment par des individus propres sur eux, je préfère répondre vulgairement en leur crachant à la gueule, c’est le luxe des petits, des crasseux et des sans grades, que crève la canaille... Tout tout nous donnerons tout pour les richards, les gros, les gras, et les puissants et tous leurs amis, voilà la chansons de la primaire de la droite et du centre qui reniant tout humanisme va nous faire les Verts des Républicains pour ramasser quelques circonscriptions et se mettre au chaud pour cinq ans. Le constat pour les humbles, les petits et les (...)

     

  • Octobre 2016

     

    LA RIPOSTE RUSSE par Bruno Guigue

    Les capitales occidentales vocifèrent, elles fulminent, elles se déchaînent contre Moscou. Dans un accès de délire, Hillary Clinton accuse le Kremlin de saboter les élections américaines. Les matamores galonnés du Pentagone menacent la Russie de l’apocalypse nucléaire. Justicier planétaire, François Hollande veut traîner Vladimir Poutine devant les tribunaux. On s’imagine sans doute que cette hystérie collective va intimider la Russie, la discréditer, la faire plier. C’est exactement le contraire. Décidé à suivre son propre agenda, Moscou est à l’offensive. Comme d’habitude dans les situations de crise, Vladimir Poutine se montre actif, non réactif. Loin de se laisser mener par l’événement, il le préempte. (...)

     

  • Août 2016

     

    La chronique africaine de Romuald : Les vieux crocos pour Bongo

    #ladzomo En côte d’ivoire ils savent y faire....le conseiller spécial d’ADO donnent des conseils à PING pour que ça Pete au Gabon. Tout faire pour en arriver à une future résolution des Nations Unies autorisant à la France "d’éviter" un bain de sang au Gabon : 1,5 d’habitants, 50 ans de pouvoir sans partage des BONGO. Souvenons nous de la Côte d’ivoire et de la Lybie. Résolutions 1973 et 1975. Bref....de là à ce que Ali se retrouve au TPI, il suffit de trois bavures policières, d’un petit charnier. l’Afrique Centrale est elle définitivement en brouille avec la "démocratie" ? Est ce vraiment la solution....le vote ? Depuis les années le fameux vent démocratique après le sommet de la Baule, n’a pas produit (...)

     

  • Août 2016

     

    Un billet d’actu "Fashion" de Michel Bonelli

    Il est loin le temps de la marche pour l’égalité et des opérations tests de SOS RACISME pour voir si les discothèques accueillaient les arabes et les noirs. Les événements dramatiques, tuerie de Merah, de CHARLIE HEBDO jusqu’à ceux de Nice nous ont fait basculer dans une autre époque. La triste farce du burkini, cette querelle de chiffon avec ses « fashion’s victim’s » qui fait légiférer et interpelle de nombreux pays étrangers s’avère être de plus en plus révélatrice d’un état d’esprit qui doit nous alarmer. En France se libère une parole tout simplement anti-arabe et plus particulièrement anti-algérienne comme si la Guerre d’Algérie et l’exode des pieds-noirs étaient encore bien là dans l’inconscient d’une (...)

     

  • Août 2016

     

    Vincent GEISSER ironique : "Pourquoi ne pas promouvoir des juges anti-caïds, spécialisés en anthropologie tribale option « 

    LE SYNDROME DE SISCO Les garçons arabes : quand ils ne sont pas terroristes, ils sont nécessairement caïds ! Hallucinant cette déclaration du procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, pour expliquer les incidents de Sisco (Haute-Corse) qui parle des « Maghrébins » comme une tribu et avance l’hypothèse très scientifique d’une « logique de caïdat » qui serait naturelle chez les mâles arabes. Voici ce qu’il pouvait déclarait le 18 août en conférence presse, sans que ses propos, pour le moins « racialistes », fassent l’objet de la moindre critique de la part des journalistes ou des leaders d’opinion : « A l’évidence, à l’origine des incidents se trouvent des membres de la famille maghrébine qui (...)

     

  • Août 2016

     

    Le billet de Michel Bonelli sur le 15 Aout : Marie quand tu nous tiens...

    Hier des dizaines de chrétiens fêtaient une arabe judéïsée voilée, Marie mère de Jésus. Je ne sais pas si elle portait le burkini lors de ses baignades dans le Jourdain mais mes travaux avancent dans l’élucidation de ce mystère. Et croyez-moi en ce qui la concerne, des secrets et des énigmes nous en avons à revendre. Mère, vierge et femme à la fois. C’est trinitairement lourd à porter. Parce que le Joseph devait être un saint homme sans le savoir pour admettre que l’enfant qu’elle portait n’était pas de lui mais le fruit semé par un esprit de l’au-delà dans le ventre de son épouse. Et quel enfant, mort sur la croix a 33 ans il fait parler encore de lui plus de 20 siècles après sa disparition. Disparition qui a (...)

     

Articles récents

Articles au hasard