Articles

 

Gaza fait son cinéma

4 mai 2016

Les bonnes nouvelles de Gaza ne sont pas nombreuses et je me permets de porter à votre connaissance la sortie de « Dégradé » film français, palestinien et qatari d’Arab et Tarzan Nasser. Bien sur nous y retrouvons un petit relent de « Caramel » de la libanaise Nadine Labaki sorti en 2007. Nous sommes plongés dans l’ambiance d’un salon de coiffure de Gaza. A la base de l’intrigue les femmes clientes rentrent librement dans l’établissement et la guerre, une drôle de guerre les rattrape assez rapidement les empêchant de sortir. Deux mondes séparés par une simple devanture. La violence ici intervient juste pour couper des conversations. Sans dévoiler l’intrigue nous sommes en présence d’un héroïsme des petits riens où vivre et se faire couper les cheveux contribuent à la grandeur de tout un peuple dont la folie des hommes a fait du quotidien, du banal, du répétitif un acte, des actes de bravoure. A voir absolument avec Hiam Abbas, Manal Awad, Mirna Sakhla, Maisa Abd Elhadi… Le film sera présenté en compétition à la Semaine de la Critique au prochain Festival de Cannes. Il a été tourné en Jordanie dans la banlieue d’Aman.


 

Les réalisateurs, Arab et Tarzan Nasser

JPEG - 94.2 ko
Les réalisateurs, Arab et Tarzan Nasser, DR

Ils sont jumeaux et se nomment dans la vraie vie Mohammed et Ahmad Abu Nasser. Ils sont nés en 1988 à Gaza. Un an avant Israël avait détruit le dernier cinéma du territoire. Leur vocation leur vient en regardant la télévision, un des rares divertissements de ce pays assiégé. Ils font une formation artistique mêlant très tôt l’art et la politique en détournant des affiches de films de guerre d’Hollywood qu’ils rebaptisent avec les noms d’opération militaires israéliennes qui frappent Gaza. On leur doit entre autres deux courts métrages « Condom lead » sur la vie sexuelle des humains en temps de guerre en 2013 et « Colorful Journey » en 2009. Invités à Cannes pour cette première création, ils n’ont pas obtenu l’autorisation de sortie pour venir en France. Ils ont crée en Jordanie où ils résident depuis 2012, le Made in Palestine Project avec l’architecte designer Rashid Abdelhamid, histoire de donner une vision autre de la Palestine grâce à des initiatives artistiques pour que le monde ne croit pas que les gens de là-bas passent leur temps à fabriquer des bombes. Cheveux longs, yeux soulignés au khôl, nos drôles de zèbres n’ont pas hésité dans « Dégradé » à nous parler aussi d’un lion gazaoui dont l’enlèvement interfère avec la vie d’un salon de coiffure. Ça vous la coupe.
Hiam Abbas, une grande dame du cinéma dans cette aventure
Cinquante six ans bientôt elle est arabe d’Israël et vit en exil depuis 1988, résidant à Paris. Comédienne, réalisatrice, scénariste mais aussi photographe. Elle a joué dans plus de soixante films dont « Satin rouge », « La fiancée syrienne », « Les citronniers » et « La source des femmes ». Elle est d’une famille d’enseignants de la région de Nazareth. Plusieurs fois elle a été membre du jury de grands festivals internationaux de films dont celui de Cannes en 2012 présidé par Nanni Moretti.

 

 

Autres articles Nouvelles de Palestine, pays de la Bonne Mère.

 

Brèves Nouvelles de Palestine, pays de la Bonne Mère.

  • Mai 2016

     

    Le Parlement Belge soutient Marwan Barghouti pour le Prix Nobel de la Paix

    Des parlementaires et élus belges ont présenté et appuyé la candidature du militant palestinien Marwan Barghouti au Prix Nobel de la Paix dans une lettre adressée au Comité Nobel norvégien : "le prisonnier politique palestinien le plus important et reconnu, un symbole de la quête du peuple palestinien pour la liberté, une figure d’unité et un défenseur de la paix fondée sur le droit international" Une information qui n’est pas au goût de tout le monde. A commencer par les autorités israéliennes, qui estiment que le prisonnier doit purger sa peine de cinq fois la perpétuité. Pour rappel, l’accusé avait refusé de se défendre, estimant le tribunal illégitime. "De nombreuses voix se sont élevées pour (...)

     

  • Mai 2014

     

    APPEL AUX DONS, NOTRE-DAME DE LA GARDE : L’OPERATION RECOMMENCE !

    2014 est l’année du 8e centenaire de l’édification de la première chapelle sur la colline de Notre-Dame de la Garde et le 150° anniversaire de la consécration de la basilique. Parallèlement aux très nombreuses célébrations qui ponctuent l’année Mariale depuis son ouverture le 8 décembre dernier, Notre-Dame de la Garde invite les Marseillais à participer à un nouvel appel au don de vieilles pelotes de laine, mais aussi (nouveauté !) de petits carrés tricotés de 20 x 20 cm !. MERCI A TOUS DE VOTRE AIDE ! Dépôt des pelotes et des carrés tricotés 20 x 20 cm : dans les réceptacles prévus à cet effet à l’accueil de la (...)

     

  • Mai 2012

     

    UJFP : "Grève de la faim des prisoniers palestiniens : victoire et loi du silence."

    L’UJFP a accueilli avec soulagement la victoire des prisonniers politiques palestiniens, qui à l’issue de la plus longue et la plus difficile grève de la faim de leur histoire, ont obtenu le 14 mai satisfaction de la plupart de leurs revendications. Sur les 4600 détenus actuels, certains prisonniers cumulaient près de 80 jours de grève, et le mouvement, qui s’était généralisé le 17 avril, a impliqué près de 3000 détenus. Ils ont obtenu : La fin de l’isolement carcéral La levée des sanctions (interdiction d’études universitaires, arrêt de la fourniture de livres, etc.) La reprise des autorisations de visites familiales pour les prisonniers originaires de Gaza (qui avaient été interrompues en 2007) La (...)

     

  • Décembre 2011

     

    "Gaza : 3 ans après, Marseille n’oublie pas !" Sam 31 Déc - 15h au centre ville

    Génération Palestine Marseille appelle à un rassemblement Samedi 31 décembre 2011 dès 15h00 Angle Belsunce - Canebière pour commémorer l’attaque meurtrière israélienne subie il y a 3 ans par les palestiniens. A l’heure ou nombreux s’apprêteront à fêter le nouvel an, soyons nombreux en soutien au peuple palestinien pour condamner : le blocus de Gaza, TOUJOURS maintenu, la colonisation/occupation qui se poursuivent, l’emprisonnement systématique des résistants palestiniens dénoncer l’impunité totale de l’occupant sioniste. Rendons hommage dignement aux 1400 victimes de l’hiver 2008/2009 et à tous ceux qui les ont rejoints depuis. Soutenons le peuple palestinien qui continue à lutter pour sa (...)

     

Articles récents

Articles au hasard