Articles

Accueil > Med’in France > Entretien avec François Muselet de l’Association Biterroise Contre le Racisme (...)

 

Entretien avec François Muselet de l’Association Biterroise Contre le Racisme (ABCR)

27 janvier 2016

Med in Marseille voulait connaître l’ambiance à Béziers, ville dont le maire Robert Menard a été élu en 2014 avec le soutien du Front National. Comment les structures qui ont dédié leur action à la lutte contre le racisme et l’exclusion vivaient sur les terres conquises par les tenants de la droite extrême. Nous avons failli arriver trop tard. L’ABCR est mal en point. Mais revenons à son histoire. En 1990 M. Muselet et sa femme tous les deux enseignants, lui en économie et gestion au Lycée Jean Moulin, elle en gymnastique arrivent de la douce Anjou. Après quelques mois à goûter le soleil et la douce vie en Languedoc, ils font un constat. Ils sentent un fond raciste dans la population. Présence de rapatriés déjà sympathisants de Jean-Marie Le Pen, population locale refermée sur elle-même qui n’aime pas beaucoup l’étranger mais si certains sont des descendants de républicains espagnols réfugiés là après 1939. L’ancien midi rouge vire-t-il au brun ?


 


Devant l’absence de structure, il décide de créer l’ABCR qui rentre maintenant dans sa vingt sixième année d’existence. A cette époque la municipalité est encore socialiste et son maire est Alain Barrau. La ville est en pleine crise du vin, elle désindustrialise et même la SNCF qui employait de nombreux ouvriers qualifiés dans la maintenance se désengage. Le déclin s’amorce il conduira à la situation économique et sociale catastrophique que nous connaissons à l’heure actuelle. Très tôt l’association souhaite agir concrètement. Elle apporte son soutien aux sans papiers. Ils sont africains, algériens et marocains. Elle met en place des permanences pour aider à la constitution des dossiers pour obtenir des titres de séjours, pour faire des recours juridiques et même elle devient un peu écrivain public. A cette époque le pays biterrois connaît un problème spécifique. Des familles de pieds-noirs ont acheté des domaines agricoles et emploient des marocains. Bien sur dans le nombre nous avons des sans-papiers, mais pire il y a des personnes véritablement séquestrées sur les exploitations, privées de tout droit en semi-esclavage. Et cela concernera une dizaine de cas. L’ABCR fera ses premières armes en les défendant. Elle met en place avec la mairie une semaine d’éducation contre le racisme avec les écoles, les collèges et les lycées. Lors de séances de ciné-club et de diverses animations elle accueille jusqu’à 7000 élèves. Ses financeurs sont la marie, le conseil-général et la région. Dés l’arrivée de M. Georges Frêche à la présidence du Languedoc-Roussillon, celui devant souvent se faire excuser pour des paroles frôlant le racisme il n’hésitera pas à aider les associations anti-racistes pour un peu se faire pardonner. L’association qui a rejoint la toute neuve Maison de la vie associative dés son ouverture en 1992, œuvre aussi dans l’alphabétisation des femmes et compte jusqu’à 50 stagiaires par an. Elle joue un rôle de veille et de lanceuse d’alerte en matière de racisme. Mais en 2005, un problème migratoire la mobilise. C’est le début de l’arrivée des rom à Béziers et ses alentours : campements sauvages, squat, etc. Un des premiers sera à la sortie de l’autoroute Béziers-Ouest et accueillera plus de 100 personnes et des dizaines d’enfants. Dés lors l’ABCR entreprendra un travail de longue haleine : la scolarisation des enfants rom. Une étape prépondérante pour la socialisation de cette population. Depuis 1995, le pouvoir municipal est passé à droite, le maire est M. Couderc. Rapidement il a fait sentir à l’association qu’un changement était en marche. Modification du règlement intérieur de la Maison de la vie associative, durcissement des conditions pour accéder aux financements et combat d’arrière garde contre une structure qui n’est pas aimé de ce camp politique. Malgré tout l’ABCR arrive à scolariser ses enfants du voyage et maintenant nous en sommes à la deuxième génération. Certains couples qui envoient leurs enfants à l’école ont rejoint le système éducatif grâce à l’ABCR. Mais Robert Menard, ses alliés du Front National et des Identitaires enlèvent la mairie en 2014 est là, c’est la guerre ouverte. Le nouveau maire surfant sur la vague actuelle accuse l’association d’être un soutien de terroristes potentiels. Il veut les chasser de leur bureau à la Maison de la Vie Associative et ira jusqu’à leur prendre leur boite à lettres. Les obligeant à prendre une boite postale à la Poste eux qu’ils accusaient de domicilier des étrangers dans des locaux municipaux. Chose normale pour aider des sans-papiers à faire avancer leur dossier et surtout pour permettre la scolarisation des enfants de nomade. Pas d’adresse, pas de scolarisation. En enlevant leur boîte aux lettres, M. Menard supprima lui-même le grief qui lui servait à demander l’expulsion de l’ABCR du bureau qu’elle occupe. Finalement un mal se transforme en bien. Mais les temps sont durs et l’argent public se fait rare. Même si le département et la région sont encore à gauche, c’est une gauche qui se droitise à la mode Valls et Macron et les dirigeants de l’ABCR sentent le désengagement des pouvoirs publics à leur cause. Un de leur dernier allié au conseil général de l’Hérault M. Michel Duplaa a été battu aux dernières élections. Tous les conseillers départementaux de Béziers sont devenus Front National. Malgré le soutien de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Languedoc-Roussillon qui avait soutenu l’association pour la création d’un terrain d’accueil pour les rom, projet mené avec une autre association étrangère à Béziers qui a capoté, le terrain choisi ne pouvant être viabilisé, l’ABCR sent le déclin venir et malgré ses 98 adhérents la guérilla administrative qu’on lui livre lui pèse de plus en plus. Pour l’année 2015 2016 elle soutenait encore la scolarisation de 32 enfants dont 2 en lycée professionnel et quatre en collèges. Mais le couperet est tombé. Elle a du licencier au 31 décembre sa seule salariée qui s’occupait de la scolarisation des enfants. Celle-ci incitait les familles à mettre les enfants à l’école, faisait les dossiers, s’occupait de la vaccination, faisait le lien entre les enseignants et les familles, participait aux conseils de classe et amenait avec elle des parents dans ces conseils. Son départ détruit le travail accompli depuis des années. Béziers a connu aussi son lot de démantèlement de campements, de destruction de squats même les nuitées d’hôtels sont à la baisse. L’ABCR s’est trouvait à aider des familles jetées à la rue avec leurs enfants pourtant toujours scolarisés à Béziers. Certaines, 7 ou 8 avec une douzaine d’enfants ont fini sur le terrain du projet qui avait échoué sans aucune commodité. Pour l’instant jusqu’à la fin de l’année scolaire, un bus du conseil général ramasse encore les enfants rom pour les mener et les amener de l’école. Mais c’est la fin. Pour 2016 le budget de l’association c’est 3000 € de cotisations et de dons, mais la subvention du conseil général de 5000 € pour le fonctionnement et celle de la DRJSC est loin d’être reconduite. Pourtant l’esprit militant est toujours là, les anciens ont su trouver la relève. Mais dans cette situation à la Kafka, tout est possible, dans le grotesque M. Menard en contradiction avec le règlement interne de la Maison Associative prive de salle de réunion l’ABCR, celle-ci fera donc sa prochaine Assemblée Générale dans le hall. Un moment intense à venir.

L’histoire que nous venons de vous conter risque de se généraliser à toute la France si un jour le Front National accède à la magistrature suprême. Alors dans cette année 2016 de veille d’élection présidentielle tous les démocrates doivent rester mobiliser et préparer une vraie alternative politique pour le pays. En illustration de cet article vous trouverez la dernière couverture du journal municipal de Béziers et vous verrez que Pierre Menard ne manque pas d’idée et de culot. L’ABCR continue son combat et prépare une coordination associative sur Béziers, un jeune journal sur le web « En vie à Béziers » existe depuis un an pour informer les habitants sur les dérives de la municipalité, la Cimade est toujours là, Accueil Santé Béziers, une association qui regroupe des médecins et des personnels de santé qui accueillent gratuitement les plus démunis ne baissent pas les bras. Béziers plus très rouge, mais Béziers en résistance.

 

 

Autres articles Med’in France

 

Brèves Med’in France

  • Septembre 2015

     

    Un migrant somalien décide de rentrer chez lui en découvrant Tourcoing ! (C’est de l’humour)

    Il s’appelle Kévin* (nom modifié pour l’article), il a 27 ans. Il met en garde tous ses compatriotes qui veulent venir dans le Nord de la France, et en particulier à Tourcoing. Il s’est installé dans la cité tourquennoise il y a trois jours, aux abords du Parc Clémenceau. Il y a installé une petite hutte faite de toile et de quelques panneaux de bois récupérés aux alentours. « J’avais lu des brochures sur internet qui disaient que c’était une ville très jolie. Elle a quatre fleurs au classement des villes et villages fleuris, ça compte quand même » raconte Kévin, accroupi sur le sol. « Je voulais fuir la Somalie et je me suis dit : c’est là-bas qu’il faut aller ! Bah on s’est bien foutu de ma gueule.« (...)

     

  • Août 2015

     

    Coup de gueule du Président de l’ADRA

    Dans un communiqué de Presse, le Président de l’ADRA "Algériens des deux rives et leurs amis" M.Yougourthen Ayad, condamne l’article paru le 16 août dans le quotidien algérien El Shourouk et qui qualifie les algériens issus de l’immigration d’irrespectueux envers les lois leur pays d’origine. Ayad Yougourthen Président de l’ADRA Cet article haineux publié par le quotidien "Echourouk" et qui généralise d’une manière légère le comportement des visiteurs algériens est inadmissible. La communauté nationale établie à l’étranger voue un amour sans condition pour son pays d’origine. Ceci n’est absolument plus à prouver et ce n’est pas une presse diffamatoire, donneuse de leçons en patriotisme qui peut s’octroyer (...)

     

  • Juillet 2015

     

    La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée pour vendredi

    Selon le site de la Grande mosquée de Paris Ce jeudi 16 juillet 2015 – correspondant au 29 Ramadhan de l’année 1436/H, « Nuit du Doute », réunie à la Grande Mosquée de Paris, la Commission théologique de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris présidée par son Recteur, le Docteur Dalil Boubakeur, en présence d’imams, de personnalités musulmanes, de responsables associatifs de mosquées et des membres du Bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM), informe les musulmans de France que : La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée au Vendredi 1er CHAWWAL 1436 de l’Hégire, correspondant au VENDREDI 17 JUILLET 2015. Pour cette occasion l’équipe de Med in Marseille présente ses voeux à la communauté (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Vas-y Marion, c’est Bon

    Dans la chaleur de l’été la belle Marion Maréchal nous voilà Le Pen a lancé mais pas trop fort sa campagne des régionales. Elle a fait cela en territoire blanc en évitant les réserves aux autochtones halés qui peut-être n’auraient pas aimé son discours inaugural. Elle a parlé du Pontet, personne ne sais où cela se trouve, elle peut y cultiver son côté maquisarde, ici Marion, les français parlent aux français, ta gueule Mohamed. Parce que la walkyrie est vache et pas qui rit. A côté son grand-père est un gauchiste pur jus d’orange, le Pontet étant pas loin de là, il y a soixante dix ans elle aurait pu être souris grise, la jolie gretchen, une charlotte Martel sans peur et sans reproche pataugeant dans de la (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Une larme dans le pastis

    Le grand Charles s’en est allé. Pas le général s’est fait depuis longtemps, mais le Pasqua, le SAC à affaires des Hauts de Seine, celui que grugea le jeune Sarkozy en lui fauchant la mairie de Neuilly. Le terrorisateur des terroristes, l’exterminateur d’Oussekine. Même le président y est allé de sa pleurniche protocolaire comme Vals d’ailleurs. Enfin messieurs un peu de retenue. Ce grand Charles là n’était pas avec le FN l’adepte du ni-ni mais plutôt du oui-oui. Après des années de barbouzeries au service du gaulois où il s’occupa de l’OAS, puis des communistes de toutes obédiences enfin du racket, d’extorsions de fonds, et d’attaques à main armée. Il quitta prudemment le SAC de peur s’y retrouver enfermé en (...)

     

  • Juin 2015

     

    Youpi ! C’est la reprise

    1,2% l’Insee dit Youpi ! C’est la reprise. Hollande c’est maintenant....maintenant...enfin il a Gayet...! Gagné je veux dire au débarquement. Et les ménages consomment.... du Nutella. Pour boucler la boucle, les armes à feu sont toujours en libre circulation ?! "Ça tue !" dit Obalbasse (Obama). "Ah bon ?!" Répondent en cœur les Yankees. Sarko le reconnaît : "C’est une grosse fuite d’eau" les migrants....Moi je dis c’est pour compenser la grosse fuite de pétrole...demandez par exemple à Total et de matières premières...demandez à Areva. C’est pour compenser l’APD liée....C’est pour compenser ce que perdent ces territoires...je n’ai pas dit pays....ces territoires STRATEGIQUES de la France. Allez ! Prenez leur (...)

     

  • Juin 2015

     

    Pierre Stambul co-président de l’Union Juive Française pour la paix réveillé à 1h30 par le Raid

    Le RAID essaie de tuer RAID les opposants au sionisme ou comment le co-président de l’Union Juive Française pour la Paix finit en slip capturé par notre unité d’élite comme un terroriste retranché et armé tout cela dans le quartier difficile du Bd d’Haïfa dans le 8ème arrondissement de Marseille. Voilà comment s’est retrouvé un pionnier de la lutte pour le boycott des produits israéliens à 1h30 ce matin, payant sa solidarité avec le peuple palestinien. Pierre Stambul, professeur de son métier, homme de paix et de dialogue est-il la nouvelle victime de l’activiste Grégory Chelli, alias Ulcan, mercenaire farceur peut-être à la solde du Mossad ou de quelques officines peut catholiques qui joue au zorro pour (...)

     

  • Septembre 2014

     

    Traque aux chômeurs par François Rebsamen : la solution pour faire baisser le chômage vue par le gouvernement !

    Le ministre du travail François Rebsamen vient d’inventer une solution pour faire baisser le chômage. ! Eliminez les faux chômeurs…. C’est beaucoup plus facile que de faire baisser le chômage. Ce matin, mardi 3 septembre 2013 sur Itélé, il déclare : « En France, 350 000 emplois ne trouvent pas preneurs ». Et poursuit : « Je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi », Et si ce n’est pas le cas, « il faut qu’il y ait, à un moment, une sanction », « c’est négatif, pour ceux qui recherchent des emplois, d’être à côté de personnes qui ne cherchent pas d’emploi ». Cette mission de contrôle nécessite un « état d’esprit différent, des convocations et des (...)

     

  • Mai 2014

     

    La rentrée scolaire est prévue pour le 2 Septembre 2014

    Le ministre de l’Education, Benoît Hamon, a précisé ce vendredi le calendrier de la prochaine rentrée scolaire. Les élèves ne débuteront pas leur année le 1er septembre mais le mardi 2 septembre. Ce qui évitera aux enseignants de faire leur pré-rentrée en fin août.

     

  • Avril 2014

     

    Lettre ouverte à mon collègue Manuel Valls par Fréderique Dutoit

    Cher Manuel, Tu nous refais le coup de la dette publique. Mais saches qu’« Une rengaine, c’est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux », Raymond DEVOS. Tu nous dis que « Nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens. Il faut casser la logique de la dette qui nous lie les mains ». Et tu veux réduire celle-ci de 50 milliards par des économies d’ici 2017 en diminuant les dépenses de 18 milliards pour l’Etat, 11 milliards pour les collectivités locales et 21 milliards pour la protection sociale dont 10 milliards d’euros sur les dépenses de l’assurance-maladie et 11 milliards sur la gestion du système social. Conséquences, presque toutes les (...)

     

Articles récents

Articles au hasard