Articles

Accueil > Tribunes > Tribunes droite > Terrorisme, racisme : Ne cédez pas à la peur.

 

Terrorisme, racisme : Ne cédez pas à la peur.

14 janvier 2015

Dès le premier des trois jours noirs que notre pays a connus, le mercredi 7 janvier dernier, la réaction du peuple français fut aussi forte que respectueuse : dans toutes les villes, des rassemblements spontanés ont uni des centaines de milliers de personnes. Cette foule nombreuse était dépourvue de haine et de ressentiment. Mais, bien que cette autre phénomène soit heureusement beaucoup moins spectaculaire, ce sont plus de 50 actes islamophobes qui ont été commis en France depuis la tuerie de Charlie Hebdo. Ces attaques touchent des mosquées, des salles de prière, des citoyens français et des étrangers résidents dans notre pays


 

Ces actes sont également barbares. Ils sont la conséquence de l’ignorance, mère de toutes les peurs, et de rancœurs accumulées par l’Histoire récente. La poignée d’individus qui les a perpétré sont, à l’image des terroristes, ils s’imaginent que les cinq millions de français musulmans portent une responsabilité collective dans les crimes commis par ces trois individus. Ils dérogent ainsi à l’un des fondements juridiques de l’Occident qu’ils s’imaginent défendre, et attentent à la liberté de culte, principe constitutionnel de la République française.
C’est donc autant en tant que français qu’en tant que musulman que je me sens trahi par ceux qui cèdent à la barbarie. Trahi par ceux qui abattent, au nom de mon Prophète, le lieutenant Ahmed Merabet alors qu’il est au sol. Trahi par ceux qui tuent les clients d’un magasin casher au nom de l’Islam. Trahi par ceux qui brûlent les mosquées au nom de la laïcité. Trahi par ceux qui lynchent des musulmans au nom de la France.
Plus que jamais, je pense que c’est en combattant l’ignorance que nous combattrons cette haine meurtrière. Bien sûr, nous devons encore et toujours rappeler avec fierté que les musulmans de ce pays sont Français par le sang versé, par la sueur de leurs parents ; ou français par choix et par amour du pays qui a engendré les Droits de l’Homme. Rappeler qu’il ne s’agit pas d’un choc des civilisations, nullement d’une guerre de religions. Que les victimes des Talibans, des diverses branches d’Al-Quaïda, de l’Etat islamique, de Boko Haram sont pour la plupart des musulmans. Qu’hier encore, dans la décennie 90, ’en Algérie à seulement une heure d’avion 124 journalistes furent assassinés pour avoir mené un combat tellement similaire à celui des dessinateurs de Charlie Hebdo.
Rappeler enfin que l’Islam n’a jamais était véritablement facteur massif de violence dans notre pays. Un rapport d’Interpol datant de 2013 stipule d’ailleurs que la majorité des actes terroristes commis en France depuis 1970 sont dus a des séparatistes régionaux (Bretagne, Pays Basque, Corse).
En revanche, nous ne pouvons plus répondre d’un simple #NotInMyName. Si nous voulons réellement combattre l’ignorance, nous devons expliquer notre foi, sans prosélytisme. Ne pas laisser d’espace médiatique à des imposteurs glosant sur “les 5 piliers de l’Islam” !
Nous devons éclairer nos compatriotes sur les lignes de fractures au sein de l’Islam. La France est un pays de culture catholique, et le catholicisme repose sur une homogénéité doctrinale et un clergé unique qui font figures d’exception dans le monde religieux. C’est pourquoi se pose la question lancinante d’une institutionnalisation de la représentation de la communauté musulmane. Nous devons expliquer que ce schéma n’est pas adaptable à l’Islam, tellement pluriel, tellement divers.
Surtout nous devons expliquer ce qu’est le wahhabisme, cette idéologie de rage et de haine, qui est à l’Islam ce que le nazisme fut au Christianisme. Animé de la même volonté de purification totalitaire, faisant appel à une mythologie néo-païenne, au service d’une ambition politique de domination du monde. Que c’est au nom de cette doctrine, qui voit dans tous les autres musulmans des hérétiques, que ce que l’on appelle le “terrorisme islamique” frappe sur l’ensemble du globe. Et que dans cette guerre que cette secte a déclarée, nous nous situons aux côtés de tous les Français.

Alors que cette recrudescence d’actes islamophobes bats son plein, je n’ai qu’un message à faire passer à ceux qui comme moi ont reçu en héritage la culture musulmane tout comme ils ont reçu en héritage la culture française ; ne cédez pas à la peur.
Comme le Coran l’enseigne, à la malveillance répondez par la bienveillance, à la haine, répondez par l’amour, à l’invective répondez par le pardon et la parole, et nous, ainsi que tout notre pays, en sortirons grandis !

Hassan Guenfici

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard