Articles

Accueil > Actualités > De la lepénisation des esprits à la bananisation des esprits

 

De la lepénisation des esprits à la bananisation des esprits

5 décembre 2014 - Dernier ajout 6 décembre 2014

A l’occasion de l’anniversaire du collectif des Rosas, lundi 1er décembre, dans l’hémicycle du Conseil Régional, l’historien Klah Popo a analysé le processus de négrophobie ordinaire qui sévit actuellement en France. « Cette bananisation des esprits », comme il le nomme, doit être combattu par tous les moyens juridiques et éducationnels, mais également par une meilleure connaissance de l’histoire commune à l’Afrique et à la France et par une prise de conscience de sa propre valeur par le peuple noir pour lutter contre les effets pervers d’auto-dévalorisation. La solution, pour Martin Carvalho, médecin, également présent à la soirée, est de s’engager et de mener un combat politique qui ne sera « pas facile, parce qu’on ne nous laissera pas la place ».


 

L’historien Klah Popo, secrétaire Général de la ligue Panafricaine Umoja auteur, entre autres de « Histoire des traites négrières : critique afrocentrée d’une négrophobie académique » a présenté un état de lieux de la négrophobie et des discriminations. Selon lui, la négrophobie : « est une idée pure et simple d’un racisme anti noir qui se nourrit de peur, de haine et de mépris pour tout ce qui a attrait au monde noir, de la culture noire et de la personne noire ». Pour lui, la négrophobie se fonde sur deux pôles : l’altérophobie et l’égophobie. « L’altérophobie est la haine de l’autre, en l’occurrence la haine du nègre par les non nègres. Le terme nègre dépend des chapelles, mais j’assume ce terme et Je reprends la phrase d’aimé Césaire : Nègre je suis, nègre, je reste. » Et l’égophobie est l’intériorisation de la haine de soi par l’autre. Et Klah Popo décrit ce phénomène dramatique et autodestructeur d’intériorisation de la haine de soi : « A force de ressentir le mépris de l’autre sur soi, on en vient à intérioriser ce discours et à reproduire l’image négative de soi produite par l’autre. Ca a des conséquences en termes cosmétiques, capillaires ». Autre aspect, « l’altérophobie, concept de supériorité d’une race sur l’autre raciale, suppose que l’autre se sente supérieur pour concevoir un mépris de vous, l’autre considère que vous êtes un cran en dessous du point de vue de l’humanité ».

L’historien Klah Popo, à la soirée du collectif Rosas


En ce qui concerne la société française, l’historien a une formule choc : « De la lepénisation des esprits à la bananisation des esprits ». « A partir des années 1990, est apparue dans le champ politique français l’expression la lepénisation des esprits, ce discours avait du mal à franchir un espace public, or ce discours a progressivement gagné différents protagonistes. Ce discours qui était tenu par Jean- Marie Le Pen, dont tout le monde se moquait il y a trente ans, est devenu progressivement un discours accepté par tous les partis politiques, même si c’est parfois avec gêne. Mais on constate qu’il n’y a plus de citadelles imprenables à la lepénisation des esprits dans l’espace politique français. L’espace public européen est truffé d’évènements similaires aux insultes qu’a subies Christiane Taubira, une député noire a été victime des mêmes faits en Italie, à la même époque. »

La lutte contre la négrophobie passe par l’Education, la justice, les médias
Comment lutter contre la négrophobie ? Pour Klah Popo la solution implique trois axes : Education, justice, média. Selon lui, « le sentiment d’impunité qu’éprouvent les personnes coupables d’actes négrophobes les encouragent à réitérer ». Il préconise que la loi soit appliquée avec la plus grande fermeté. Sur l’éducation, il pointe le fait que « c’est la méconnaissance qui entretient cette situation. Le système éducatif doit comporter des informations qui permettent aux uns et aux autres de mieux se connaître, avec la connaissance du passé qu’on partage ensemble ». En ce qui concerne les média, l’historien considère que : « ces derniers continuent d’ignorer un phénomène aussi crucial dans la société, ils sont complices par omission de ce fléau ».

L’hémicycle de la Région accueillait le premier anniversaire du collectif des Rosas


L’un des aspects sur lequel l’historien a insisté est la nécessaire reprise de confiance des personnes noires. « Il faut aussi se connaître soi-même car à force d’être discriminés, à force d’être méprisés, on finit par intérioriser les stéréotypes de cette discrimination ». « Il faut se reprendre en main soi-même, reprendre confiance en soi. Ce que Marcus Garvey a appelé « Back to Africa » ce qui ne signifie pas uniquement retourner géographiquement, mais, retourner vers soi-même, mobiliser ses valeurs culturelles, ne pas avoir honte de ce qu’on est, de ce qu’étaient ses parents, ses grands-parents, pour lutter contre sa propre aliénation, afin de lutter dans l’espace public contre le fléau de la négrophobie ».

La reconnaissance de nos pères et nos grands-pères

Un documentaire « Dans les tranchées, l’Afrique une histoire ambiguë » du réalisateur Florida Sa, a ouvert la soirée. Conçu à partir de témoignage de Jean-Pierre Kolta qui évoque la mémoire de son père sénégalais, parti faire la guerre de 14 en France, le film revient sur la participation de l’armée d’Afrique et des tirailleurs Sénégalais, à la grande guerre de 14-18, aux côtés des poilus. Le rôle des Africains anciennement colonisés, dans les deux guerres mondiales aux côtés de Français demeure encore trop méconnu en France, auprès des français issus de l’immigration et de tous les autres. La question se pose sérieusement aujourd’hui de plancher sur des programmes scolaires qui pourraient restituer ce pan de l’histoire de France. Ce qu’a d’ailleurs souligné Aïcha Sif, conseillère régionale et présidente de la commission culture-tourisme à la Région : « les Français et Françaises qui font une ville, nous avons défendu le drapeau français, les Français sont plus larges qu’une certaine France qui se veut replier sur elle-même. Les Français ont tous les visages, mais ils sont venus parce qu’on leur a demandé la plupart du temps de venir à côté de soldats de la France. Il faudrait revenir dans le passé et résoudre certaines questions qui n’ont pas été tout à fait résolues concernant la diversité dans notre pays. Je crois qu’il faudrait notamment travailler sur les programmes scolaires. Il faut questionner le passé et comprendre pourquoi on en est là aujourd’hui, pourquoi on a du mal à vivre ensemble dans certains quartiers. C’est un problème de reconnaissance de nos pères et de nos grands-pères, ou arrière grands-pères qui ont fait cette France d’aujourd’hui. »

Le docteur Martin Carvalho


Pour clore les débats, Martin Carvalho, ancien colistier de Robert Assante aux municipales, est revenu sur un épisode tragique de l’histoire coloniale africaine : « Au moment où les représentants de la francophonie sont à Dakar aujourd’hui, il faut se rappeler qu’il y a 70 ans aujourd’hui 70 tirailleurs sénégalais ont été abattus, dans le camp 44 à Thiaroye. En 2012, le président Hollande a dit qu’il remettrait en main propre au président sénégalais le dossier du camp 44. Un membre de ma famille a été témoin de ce massacre. Ceci pour dire que nous avons notre mot à dire dans cette nation. Je rappelle que si aujourd’hui Marseille parle français, on peut dire merci aux tirailleurs sénégalais. A Notre Dame de La Garde, on peut voir les impacts de balles allemandes et c’étaient les tirailleurs sénégalais qui étaient là pour défendre Notre dame et c’est important de le savoir, car si on ne connaît pas notre histoire, on ne peut rien revendiquer. » Martin Carvalho a, par ailleurs déploré que « La parole raciste se libère aujourd’hui ». Dans notre ville, le procès de Guy Tessier, jugé pour ces propos raciste sur « l’africanisation de Marseille » aura le 13 janvier prochain. « La parole raciste ne soit plus être libre. Nous sommes tous des Français, nous appartenons à ce peuple de France, parce que nos parents et nos grands-parents ont défendu le peuple français. »

NDLR : Le massacre de Thiaroye s’est déroulé dans un camp militaire de la périphérie de Dakar au Sénégal le 1er décembre 1944. Des gendarmes français renforcés de troupes coloniales ont tiré sur des tirailleurs sénégalais, anciens prisonniers de guerre récemment rapatriés, qui manifestaient pour le paiement de leurs indemnités et pécule promis depuis des mois. Le bilan officiel, rappelé par le président François Hollande lors d’un discours à Dakar le 12 octobre 2012, est de 35 morts. Dans un rapport du 5 décembre 1944, le général Dagnan dénombrait cependant 70 tirailleurs morts.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard