Articles

Accueil > Actualités > Charles Hoareau : "Nous avons une CGT trés determinée et un soutien massif de (...)

 

Charles Hoareau : "Nous avons une CGT trés determinée et un soutien massif de la population"

6 juin 2016 - Dernier ajout 8 juin 2016

En France, la crise sociale dure depuis maintenant trois mois.
D’une part un gouvernement de « gauche » qui veut absolument faire passer cette loi El Khomri, et même si pour cela il a fallu utiliser la force avec le fameux 49-3.
D’autre part, des jeunes, des moins jeunes, des salariés, des chômeurs, des syndiqués ou pas, qui depuis plusieurs semaines mènent toutes sortes d’actions pour faire entendre leur refus de cette loi travail : grève, « Nuit debout », manifestations...
Mais rien ne semble faire trembler le gouvernement, pas même les risques de pénurie de carburant causées par les grèves au sein des raffineries, ni les grèves dans les transports ferroviaires et aériens, et encore moins les menaces de coupures d’électricité. La CGT, confédération générale du travail, a su se démarquer, dans ce qui est devenu un veritable bras de fer, en se posant comme principal opposant à cette loi. De son coté Hollande assure qui ne lâchera pas sur l’article 2 de la loi reformant le Code du travail.

Charles Hoareau militant syndicaliste (CGT) et politique à Marseille, a accepté de répondre à nos questions.


 

La CGT exige-t-elle toujours le retrait pur et simple de la loi El Khomri ?
En fait, quatre articles de la loi posent problème et ces quatre articles en question, s’ils disparaissent, il n’y a lus de loi El Khomri !
On parle beaucoup de l’article 2, la France est le seul pays de l’Union Européenne où la loi protège tout le monde. Elle garantit les mêmes droits quelle que soit la taille de l’entreprise, quelle que soit la force syndicale à l’intérieur de l’entreprise, alors qu’ailleurs c’est le contrat qui prévaut sur la loi. Et c’est justement ça que l’Union Européenne, par la circulaire du 14 juillet 2015, veut faire changer.
J’écris sur un site qui s’appelle « Rouge Midi » et le mois dernier dans un édito intitulé « Changer le code du travail. Chiche ! », on citait ce que personne ne sait, certains par méconnaissance et d’autres par malhonnêteté, la circulaire européenne du 14 juillet 2015 qui dit au gouvernement « il faut changer votre code du travail ça ne peut pas continuer ». Donc, au départ c’est une injonction de l’Union Européenne, qui notamment commence à parler, entre autres, de hiérarchie des normes, c’est à dire que tout le droit du travail en Europe doit reposer sur la contrat et non pas sur la loi. Et, en France, ça n’est pas le cas pour l’instant. Et quand Valls dit « on ne touchera pas a l’article 2, sinon on change la philosophie de la loi », il a raison. C’est le plus important. Toutefois, la CGT n’en est pas à dire « finalement on ne demande plus le retrait de la loi, on demande la discussion article par article ». La CGT ne s’oppose pas à la rediscussion mais effectivement si les quatre articles tombent, la loi n’a plus raison d’exister, c’est comme si elle était retirée. Alors nous continuons à demander le retrait de la loi.

JPEG - 50.8 ko
Manif à Marseille, crédit photo : Rouge midi


Trois mois que vous vous battez pour le retrait de cette loi, quelle sera, selon vous, l’issue de ce bras de fer ?

Je sais pas. Mais c’est impressionnant. On est dans le troisième mois, ce qui est énorme. Lors de la neuvième journée d’action nous étions très nombreux. Nous avons en plus reçu le soutient de la fédération syndicale mondiale, notamment, des jeunes d’Autriche, Turquie, Grèce, Italie qui disent « ne cédez pas les Français »
On a un mouvement qui s’est enracine. Évidemment, la difficulté c’est qu’on est plus dans les années 60, ou on avait de grandes entreprises de plusieurs milliers de salariés, et que si elles se mettaient en gréve, immédiatement elles paralysaient l’économie. Aujourd’hui, les entreprises, même les plus grandes, ont un tel taux de sous traitance, qu’il est difficile pour nous d’arriver à une gréve générale comme ça se faisait en 68 par exemple. Par contre, on a une volonté que je n’ai pas connue depuis les années 80-90, celle de faire une gréve et de la généraliser. Nous avons une CGT très déterminée, on a un soutient massif de la population. Nous ne laisserons pas passer les reculs par rapport à ce qui existe aujourd’hui.
Vous savez, j’ai beau chercher, je n’arrive pas a trouver de gens qui soient pour la loi ! Par contre , le grand drame ça va être dans toutes le petites boites où on est faible. D’ailleurs un certains nombre d’artisans sont conscients que cette loi va tirer le droit du travail vers le bas, que l’on aura de la concurrence déloyale avec une main d’œuvre sous payée, et une qualité du travail qui va s’en ressentir. C’est une catastrophe si ça passe. Moi, je ne vois pas le mouvement céder. Je ne sais pas comment le gouvernement peut s’en sortir. Ce que je vois par contre c’est une haine et des propos extrêmement violents(terroristes, daesh) sur la CGT que je n’ai jamais entendus !
Il est vrai qu’il y avait eu de la part de la CGT un virage plutôt réformiste, dans le consensus, et aujourd’hui ils ont une CGT qui dit « ca suffit ! » Le gouvernement s’aperçoit que la lutte des classes existe.
On a, en tout cas , des réactions très positives.



« La meilleure façon de se payer des costards, c’est de travailler »
Quelle a été votre réaction aux propos d’Emmanuel Macron face au jeune militant qui l’interpellait dans la rue et qui, au passage, portait un tee shirt « Feedom Palestine » ?

Oui c’est un jeune que je connais. Des costards à 1200 euros ! Il y a quelqu’un sur internet qui a cherche la marque et le prix du costard et il paraît qu’il vaut 1200 euros. C’est 3 mois de RSA, c’est plus qu’un mois de smic.
Il n’a jamais travaillé. Il ne connaît rien à la réalité des travailleurs et des chômeurs.
Nous avons un gouvernement qui fait pire que la droite, en politique intérieure et en politique extérieure. Sur la politique israélienne par exemple, Valls dit et répété devant l’extrême droite israélienne, que l’antisionisme c’est de l’antisémitisme, non mais on va ou la !!

JPEG - 255.5 ko
Charles Hoareau dans son local lors de la présentation de ses voeux, une année qu’il dédie à son camarade communiste Georges Abdalah, prisonnier politique en France depuis plus de 31 ans :

 

par EMNA REZGUI - Dans > Actualités



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard