Articles

Accueil > Egalité, diversité : Le débat > « Challenge Citoyen » pourquoi pas !

 

« Challenge Citoyen » pourquoi pas !

21 avril 2016

Comme pour les dernières élections régionales un collectif de jeunes du quartier du Neuhof à Strasbourg et le Centre Social et Culturel se mobilisent pour inciter les habitants à s’inscrire sur les listes électorales. Ils créent « Challenge Citoyen » qui démarre ce jour à 12h30. Le but : avoir le meilleur taux de participation en 2017 à l’élection présidentielle. Un concours ouvert à tous les quartiers en QPV et comptant au moins 5000 habitants. Pour représenter ces quartiers chaque association apolitique et areligieuse desdits quartier peut s’inscrire sur le site internet challengecitoyen.fr jusqu’au 14 juillet. Le quartier vainqueur représenté par son association bénéficiera d’une enveloppe financière, dont le prix reste à déterminer, nous explique Khoutir Khechab, responsable du CSS et coordinateur du quartier et en plus de l’enveloppe, le lauréat aura droit à l’organisation d’une grande fête républicaine avec concerts où se produiront des artistes engagés et volontaires qui restent encore à dénicher. Précision, ce sont les habitants du quartier qui devront décider, de façon partagée et collective, de ce qu’ils voudront faire de cette somme. Bien sur l’Etat est sollicité en priorité pour s’associer à cette démarche et fournir l’enveloppe financière qui récompensera le lauréat.


 

L’initiative semble séduire en haut lieu et la chaîne « Public Sénat » a présenté cette action et le clip qui l’accompagne dans un de ces derniers journal télévisé de 22h00. Toujours à l’affût de ce type d’initiative dite citoyenne nous nous interrogeons sur cette énième opération. Le but est louable en soit. Mais restrictif puisque le challenge ne s’adresse qu’aux quartiers en QPV (Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville), un premier constat qui me gêne, l’abstention en France touche la métropole et l’outremer, toutes les catégories sociales et toutes les tranches d’âge peut-être à part nos anciens qui ont tendance à voter un peu plus que les autres.

Surtout ceux des maisons de retraite à qui ont fait signer une procuration et qui vote souvent comme un seul homme ou une seule femme. L’exemple d’un petit village où 300 votants sur les 800 sont des pensionnaires de deux établissements de l’endroit m’est revenu à l’esprit. Et nous savons que c’est les vieux qui ont permis l’élection de Nicolas Sarkozy, ce qui m’inciterai plutôt à faire campagne pour les isoler de l’isoloir, je plaisante, surtout qu’à décharge dans l’autre camp on peut qualifier François Hollande de candidat des mosquées et même des quartiers et sûrement de ceux en QPV. Je pense que les choses ont changé en quatre ans. En plus en visionnant le clip, je me suis aperçu de l’omniprésence de jeunes filles et de jeunes gens issus de la diversité, mot à la mode pour remplacer noir, arabe, métis… Ce qui est pour moi discriminant, parce que d’abord nos fameux quartiers en QPV ne sont pas que des ghettos pour ce type de population et que l’abstention touche aussi les blonds, les rouquins, les latins et qui sait les culs de jatte avec fer à repasser et l’ensemble de nos gaulois et gauloises. Fumant argumentaire mais je continue. Cette opération est aussi un marronnier de l’action politique, un élan cyclique qui revient tous les cinq ans depuis l’instauration du quinquennat. Entre temps ce qui fait le fondement de notre démocratie, c’est-à-dire l’instruction politique et la vulgarisation du fonctionnement de nos institutions sont plutôt négligés. S’inscrire sur une liste électorale et voter, c’est l’exercice d’un droit et d’un devoir civique, il n’implique pas que la personne qui l’exerce est un citoyen éclairé, informé et possédant quelques notions pour accomplir cela avec discernement. Son vote est-il le fruit d’un cheminement intellectuel ? D’une longue réflexion mûrie et nourrie de lectures et de débats ? Laissez-moi en douter. Nous constatons à longueur de temps les ravages du clientélisme et l’instrumentalisation des communautés présentes sur notre sol par des politiques et leur cohorte de rabatteurs. Entre chair à élection et être pensant possédant son libre-arbitre, la route me parait longue et cela pour tous nos concitoyens qui ne l’oublions pas sont soumis au pilonnage médiatique des chaines d’informations en continue, de la presse aux ordres et de la tyrannie des sondages. Ce qui conjugué au blocage de notre système politique et à la représentativité viciée de notre système électoral est loin d’arranger les choses. Enfin avec l’émergence de plus en plus forte des réseaux sociaux nous assistons là aussi à l’irruption d’un nouveau groupe de pression sur les esprits dont le décryptage des contenus et la face cachée des opérateurs est un vrai jeu de piste loin d’être facile pour les profanes. Dans un autre domaine le rôle d’internet dans le phénomène de la radicalisation religieuse de jeunes individus est le meilleur des contre-exemples de la fameuse liberté et démocratie soit disant véhiculée par Facebook ou Tweeter et tous les sites qui font de nous des acteurs de l’opinion, des donneurs d’avis et presque des journalistes ou des vidéastes cachés derrière notre pseudo dans le confort d’une chambre douillette le clavier gras de nos fringales de chips ou de hamburger dégoulinant. Cette analyse ne dénigre en rien l’initiative « Challenge Citoyen » nous lui souhaitons bon vent et toute la réussite possible mais nous voulions juste ouvrir le débat.

 

 

Autres articles Egalité, diversité : Le débat

 

Brèves Egalité, diversité : Le débat

  • Septembre 2016

     

    Égalité hommes-femmes, la France dégringole dans le classement du HEC

    Le 25 aout dernier, la nouvelle édition du guide de la parité du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) montre que la France, avec 26,2% de femmes élues à l’Assemblée, se classe 60e au classement international établi par l’Union interparlementaire en juin 2016, sur 191 pays, alors qu’elle était 36e quatre ans plus tôt. Le Rwanda se classe 1er avec 63,8% de femmes, Cuba 3e avec 48,9%, la France étant également devancée par l’Allemagne, le Portugal, l’Espagne ou encore le Royaume-Uni. Faut croire que nos politiques ne se soucient de l’egalité hommes femmes que lorqu’il s’agit du voile et du "burkini" (...)

     

  • Juillet 2015

     

    L’OCDE tire la sonnette d’alarme sur l’intégration des immigrés en Europe

    Le nouveau rapport de L’OCDE paru le jeudi 2 juillet 2015 révèle que le taux de chômage des jeunes nés de parents immigrés est 50% plus élevé que celui sans origine migratoire. Les jeunes nés dans le pays de parents immigrés se sentent plus souvent discriminés en raison de leurs origines que le sont les personnes qui ont immigrés elles-mêmes, même si d’une façon générale ils occupent de meilleurs emplois que leurs parents Les chiffres montrent que les résultats scolaires des enfants immigrés ou de parents immigrés progressent globalement, des disparités existent encore car selon l’enquête PISA et OCDE leur niveau est deux fois plus faible que celui des élèves de parents nés sans origine migratoire (...)

     

  • Avril 2014

     

    Immigration, le vrai débat sur Radio Orient et Africa n°1

    « La campagne présidentielle 2012 s’achève. Une fois de plus, la question des immigrés a été traitée de façon caricaturale. De la viande hallal, à l’immigration zéro, en passant par le vote des étrangers, les candidats ont longuement débattu de questions mal posées ou marginales, en stigmatisant six millions de personnes et sans accepter d’ouvrir le vrai débat. C’est pourquoi, Africa n°1 et Radio Orient ont choisi d’interpeller ensemble les deux finalistes et de poser les vraies questions : le nouveau Président doit-il réduire ou stopper l’immigration légale dans le prochain quinquennat pour redresser les comptes de la Nation ? Quel est l’avenir des Français d’origine étrangère dans notre pays ? Radio (...)

     

  • Avril 2012

     

    Immigration, le vrai débat sur Radio Orient et Africa n°1

    « La campagne présidentielle 2012 s’achève. Une fois de plus, la question des immigrés a été traitée de façon caricaturale. De la viande hallal, à l’immigration zéro, en passant par le vote des étrangers, les candidats ont longuement débattu de questions mal posées ou marginales, en stigmatisant six millions de personnes et sans accepter d’ouvrir le vrai débat. C’est pourquoi, Africa n°1 et Radio Orient ont choisi d’interpeller ensemble les deux finalistes et de poser les vraies questions : le nouveau Président doit-il réduire ou stopper l’immigration légale dans le prochain quinquennat pour redresser les comptes de la Nation ? Quel est l’avenir des Français d’origine étrangère dans notre pays ? Radio (...)

     

Articles récents

Articles au hasard