Articles

Accueil > Actualités > Aux urnes les patrons et tous les entrepreneurs…

 

Aux urnes les patrons et tous les entrepreneurs…

21 octobre 2016 - Dernier ajout 22 octobre 2016

Aujourd’hui et jusqu’au 2 novembre les entrepreneurs votent, élections à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Aix Marseille Provence, ce qui à quelques communes près représente un terroir équivalent à la nouvelle métropole marseillaise. Dans notre département l’autre chambre de commerce étant à Arles. Ce scrutin recouvre deux élections : choix des 66 membres qui siège à la Chambre de Commerce et choix des 330 délégués consulaires qui sont les grands électeurs des juges aux tribunaux de commerce. Les chambres de commerce sont des établissements publics sous tutelle de l’Etat et sont administrées par des dirigeants d’entreprise élus d’où notre scrutin. Elles assurent une mission de représentation des intérêts du commerce, de l’industrie et des services auprès des pouvoirs publics et contribue au développement économique, à l’attractivité et à l’aménagement des territoires ainsi qu’au soutien des entreprises ou de leurs créateurs. Je vous invite à visiter le site internet de notre CCI pour devenir incollable sur le sujet. Qui dit élections, dit listes et mardi nous avons rencontré les représentants de deux des trois listes en courses. Ce qui peut sembler loin de nos préoccupations rédactionnelles habituelles. Pourtant nous y étions pleinement.


 

Dans la crise qui frappe le pays la situation des quartiers difficiles est beaucoup plus préoccupante que dans d’autres zones et tout ce qui touche le monde de l’entreprise doit être connu des acteurs de terrains parce que nous savons que la création de richesse, d’activités se traduit aussi par de la création d’emplois un des leviers indispensables à toute rénovation urbaine qui doit prendre en compte la vie de nos concitoyens dans les quartiers du ressort de la politique de la ville. La valeur travail étant la base de l’insertion sociale. De plus des entrepreneurs en campagne venant dans le quartier d’Arenc la porte des quartiers Nord cela méritaient notre attention. Cette réunion a eu lieu à l’initiative de Faezia Hamiche, élue du 15 16 et restauratrice de métier. Elle nous accueillit dans son établissement. Belle initiative d’une femme engagée pour l’avenir de son quartier autant politiquement que dans le secteur entrepreneurial. Ces derniers mois la CCI a vécu des conflits internes qui avaient plus avoir avec les engagements philosophiques de ses membres qu’avec le monde de l’entreprise, des sources bien informées nous ont parlé d’une rivalité entre franc-maçon et une autre faction rétive à ce courant de pensée, mais laissons aux mondes de la rumeur ces querelles stériles. La nouvelle réforme territoriale qui donne à la région et dans notre cas à la Métropole des prérogatives nouvelles en matière d’aides aux entreprises et au développement économique et ouvre une ère nouvelle que nous espérons fructueuse. Les défis à venir sont nombreux et la place de Marseille dans une économie monde en pleine mutation se joue maintenant.

Au début de mon propos je vous parlais de trois listes, elles sont le reflet de la diversité de notre tissu économique : Les 13 engagés - UPE 13 Entreprendre l’avenir qui par sa composition représente pour moi l’économie traditionnelle, les poids lourds, les valeurs que nous avons pensé longtemps sures : métallurgie, travaux publics, santé, agents immobiliers, industrie pétrolière, etc. le tout sous le patronage affiché discret du MEDEF même si nous retrouvons à côté de la Fédération Bancaire l’Union des Auto-Entrepreneur, petit poucet dans une meute de grands gentils loups de l’activité économique. Le tout mené par Jean-Luc Chauvin un homme venant de l’immobilier. Parole enjôleuse, réplique qui sonne juste, un communicant n’ignorant rien de la séduction du client et qui sait tenir son auditoire. L’homme vend bien sa liste. Un mental à l’anglo-saxon qui vous invite à vous prendre en main et qui vous conseille de n’attendre rien de personne et de faire par vous-même plutôt que d’attendre les politiques ou la sainte providence. Il donne volontiers en exemple la transformation économique de la ville de New-York qui a su renaître et faire revivre des quartiers entiers autrefois paupérisés. Il vante la situation géographique de notre ville, un carrefour, une porte de tous les sud, celle qui doit capitaliser la croissance en hausse de l’économie de toute l’Afrique en étant son interface européenne. Selon les mots de l’édite numéro de Lyon nous sommes l’avant-port de cette autre métropole conquérante en pleine expansion. En l’écoutant le « Yes we can » si cher à Obama m’est revenu en mémoire. Non je ne me moque pas. L’homme a abordé des sujets multiples et j’avoue qu’un m’a séduit, son constat que la ville a tourné le dos à la mer je le fais mien depuis longtemps, mais les moyens et les actions à mener pour inverser la situation actuelle nous séparent. De plus impulser une reconquête des océans par le pavillon français et ses entrepreneurs demande une volonté nationale et même européenne pour avoir une chance de réussir. Son analyse sur le rachat de l’aéroport de Marseille-Marignane qui sera sous peu à privatiser m’a laissé songeur, le ménage à plusieurs CCI en alliance avec les collectivités territoriales et des partenaires privés risque de casser beaucoup de vaisselle et d’aller au divorce face à un Etat qui vend les bijoux de la nation. De plus le capitalisme local vit une crise qui l’a vidé de sa substance et Marseille n’a plus depuis longtemps de figure emblématique, mais nous sommes dans un autre débat. Notre interlocuteur a su aussi répondre aux questions de l’auditoire qui l’ont entrainé sur le sujet brûlant du commerce de notre centre ville et du développement des activités dans les zones sensibles. Nous étions loin de la prospective économique et des projections de Marseille dans l’économie du futur mais Jean-Luc Chauvin a fait face. Au cours des échanges nous avons aussi abordé le délicat sujet de la présence des entrepreneurs issus de la diversité au sein des instances dirigeantes patronales. La tête de liste des 13 engagés nous a donné son interprétation sur cette problématique. Pour lui ces entrepreneurs ne sont pas intéressés par l’engagement que nécessite la participation à la vie de la CCI. Cet homme d’entreprise, il faut le dire et à la fois ouvert sur le monde et ouvert sur toutes les communautés, pour lui la réussite, la capacité d’entreprendre n’a pas de couleur, ni de langue, dit d’appartenance ethnique, le business c’est le business. Finalement la création d’entreprise est un ascenseur social qui marche encore et lui en est pleinement convaincu. Je terminerai sur cette note très positive ma présentation de sa liste et sachez qu’il a avec ses colistiers 13 priorités et je vous laisse aller les découvrir sur www.13engagesamp.fr finalement le slogan « Faites d’Aix-Marseille-Provence un champion » pourquoi pas M. Chauvin à vous de gagner, bon vote.

JPEG - 145.4 ko
Marie-Laure Dufour avec Axel Greleau, pour la liste "Energie PME".

En face « énergie pme – des entrepreneurs qui vous ressemble » liste qui fleure bon la CGPME13. Nous voilà dans le monde de Confédération des petites et moyennes entreprises des Bouches du Rhône. Nous changeons d’échelle, si on veut faire simple, nous avons à faire à l’entreprise à taille humaine. L’entreprise en bas de chez vous. Effectivement ils n’ont pas les mêmes valeurs. Au sens propre comme au sens force de frappe. Mais c’est dans ce vivier que se crée de nos jours de nombreux emplois et c’est dans ses bébés entreprises que s’élabore les nouvelles façons de produire, de travailler, d’imaginer et d’innover. C’est aussi dans ce secteur que les chômeurs et les jeunes qui refusent les formes classiques de salariat tentent de créer leur outil de travail, seul ou avec un nombre réduit de collaborateurs ou d’associés. C’est l’entreprise antidote à la crise. Donc « énergie pme » pense une CCI proche des nouveaux entrepreneurs, une CCI décentralisée où le conseil, la mise en réseau, l’échange et la circulation de l’information comme celle de l’échange d’expérience doit être privilégiée. Dans notre cas marseillais, une « Chambre » qui doit sortir de son Palais, c’est-à-dire du Palais de la Bourse qui l’abrite actuellement. Chauvin aussi était anti-sanctuaire pour une autre raison. Cette vision ne fait pas la totalité d’une politique mais cette liste ne cache pas ses ambitions modestes en nombre d’élus à ce scrutin. C’est avant tout l’envie de faire passer un autre message sur l’entreprise qui prime. Si je voudrai traduire simplement leur propos, je dirai un autre monde entrepreneurial est possible. C’est aussi une invitation pour la CCI à penser à se réformer, à s’ouvrir à connaître mieux l’entrepreneur entreprise à lui tout seul. C’est aussi les pme qui doivent apprendre à s’unir pour prendre toute leur place dans une économie sans frontière et parfois sans règle. Une réponse au vieux mal français qui se traduit par un tissu économique qui manque d’entreprises de tailles intermédiaire comme nous avons en Allemagne ou dans certains pays du nord de l’Europe. « Energie pme » une liste pour qui voter mais une liste porteuse d’une autre vison du monde économique. Merci à Marie-Laure Dufour et à Axel Greleau pour leur exposé, à eux aussi bon vote. Pour conclure une information, sachez que faire voter les entrepreneurs est encore plus difficile que faire voter les citoyens et malgré les enjeux qui sont de taille et impactent notre quotidien la participation est de moins de 15% des inscrits. Courage à nos compétiteurs. Il y a déjà longtemps que nos politiques et les milieux patronaux voulaient encourager les français à s’intéresser au monde de l’entreprise, je crois que dans les élections qui se préparent en 2017 le sujet devra être abordé. Exceptionnellement, juste dans ce domaine, M. Macron est peut-être le seul à avoir des pistes de réflexion à ne pas négliger. N’y voyais aucune allusion partisane. Pour conclure sachez que nous n’avons pas rencontré les représentants de la troisième liste : » Objectifs à venir 13 », qui fleure bon le CIDUNATI de feu Gérard Nicoud que les plus de cinquante ans se souviennent, je ne vous en dirais pas plus. Vous y retrouverez Jean-Luc Gosse ex-président de Terre de Commerce personnage haut en couleur. Au vote entrepreneurs.

JPEG - 72.3 ko
En costume gris le président de Vitropole Guy Partage, au centre, blouson en cuir noir, l’Architecte Philippe Renaudeau souhaite faire monter en puissance l’activité de conception et service autour des yachts notamment de prestige. Hassen Hamou, au premier plan, quant à lui, fut présent pour plaider en faveur de l’activité économique dans les quartiers Nord.
JPEG - 101.7 ko
Omar Djellil, s’exprimant pour l’intérêt des commerçants du centre ville et pour la fin des snacks "qui apportent leur lots de nuisances."

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard