Articles

Accueil > Actualités > Aux urnes les patrons et tous les entrepreneurs…

 

Aux urnes les patrons et tous les entrepreneurs…

21 octobre 2016 - Dernier ajout 22 octobre 2016

Aujourd’hui et jusqu’au 2 novembre les entrepreneurs votent, élections à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Aix Marseille Provence, ce qui à quelques communes près représente un terroir équivalent à la nouvelle métropole marseillaise. Dans notre département l’autre chambre de commerce étant à Arles. Ce scrutin recouvre deux élections : choix des 66 membres qui siège à la Chambre de Commerce et choix des 330 délégués consulaires qui sont les grands électeurs des juges aux tribunaux de commerce. Les chambres de commerce sont des établissements publics sous tutelle de l’Etat et sont administrées par des dirigeants d’entreprise élus d’où notre scrutin. Elles assurent une mission de représentation des intérêts du commerce, de l’industrie et des services auprès des pouvoirs publics et contribue au développement économique, à l’attractivité et à l’aménagement des territoires ainsi qu’au soutien des entreprises ou de leurs créateurs. Je vous invite à visiter le site internet de notre CCI pour devenir incollable sur le sujet. Qui dit élections, dit listes et mardi nous avons rencontré les représentants de deux des trois listes en courses. Ce qui peut sembler loin de nos préoccupations rédactionnelles habituelles. Pourtant nous y étions pleinement.


 

Dans la crise qui frappe le pays la situation des quartiers difficiles est beaucoup plus préoccupante que dans d’autres zones et tout ce qui touche le monde de l’entreprise doit être connu des acteurs de terrains parce que nous savons que la création de richesse, d’activités se traduit aussi par de la création d’emplois un des leviers indispensables à toute rénovation urbaine qui doit prendre en compte la vie de nos concitoyens dans les quartiers du ressort de la politique de la ville. La valeur travail étant la base de l’insertion sociale. De plus des entrepreneurs en campagne venant dans le quartier d’Arenc la porte des quartiers Nord cela méritaient notre attention. Cette réunion a eu lieu à l’initiative de Faezia Hamiche, élue du 15 16 et restauratrice de métier. Elle nous accueillit dans son établissement. Belle initiative d’une femme engagée pour l’avenir de son quartier autant politiquement que dans le secteur entrepreneurial. Ces derniers mois la CCI a vécu des conflits internes qui avaient plus avoir avec les engagements philosophiques de ses membres qu’avec le monde de l’entreprise, des sources bien informées nous ont parlé d’une rivalité entre franc-maçon et une autre faction rétive à ce courant de pensée, mais laissons aux mondes de la rumeur ces querelles stériles. La nouvelle réforme territoriale qui donne à la région et dans notre cas à la Métropole des prérogatives nouvelles en matière d’aides aux entreprises et au développement économique et ouvre une ère nouvelle que nous espérons fructueuse. Les défis à venir sont nombreux et la place de Marseille dans une économie monde en pleine mutation se joue maintenant.

Au début de mon propos je vous parlais de trois listes, elles sont le reflet de la diversité de notre tissu économique : Les 13 engagés - UPE 13 Entreprendre l’avenir qui par sa composition représente pour moi l’économie traditionnelle, les poids lourds, les valeurs que nous avons pensé longtemps sures : métallurgie, travaux publics, santé, agents immobiliers, industrie pétrolière, etc. le tout sous le patronage affiché discret du MEDEF même si nous retrouvons à côté de la Fédération Bancaire l’Union des Auto-Entrepreneur, petit poucet dans une meute de grands gentils loups de l’activité économique. Le tout mené par Jean-Luc Chauvin un homme venant de l’immobilier. Parole enjôleuse, réplique qui sonne juste, un communicant n’ignorant rien de la séduction du client et qui sait tenir son auditoire. L’homme vend bien sa liste. Un mental à l’anglo-saxon qui vous invite à vous prendre en main et qui vous conseille de n’attendre rien de personne et de faire par vous-même plutôt que d’attendre les politiques ou la sainte providence. Il donne volontiers en exemple la transformation économique de la ville de New-York qui a su renaître et faire revivre des quartiers entiers autrefois paupérisés. Il vante la situation géographique de notre ville, un carrefour, une porte de tous les sud, celle qui doit capitaliser la croissance en hausse de l’économie de toute l’Afrique en étant son interface européenne. Selon les mots de l’édite numéro de Lyon nous sommes l’avant-port de cette autre métropole conquérante en pleine expansion. En l’écoutant le « Yes we can » si cher à Obama m’est revenu en mémoire. Non je ne me moque pas. L’homme a abordé des sujets multiples et j’avoue qu’un m’a séduit, son constat que la ville a tourné le dos à la mer je le fais mien depuis longtemps, mais les moyens et les actions à mener pour inverser la situation actuelle nous séparent. De plus impulser une reconquête des océans par le pavillon français et ses entrepreneurs demande une volonté nationale et même européenne pour avoir une chance de réussir. Son analyse sur le rachat de l’aéroport de Marseille-Marignane qui sera sous peu à privatiser m’a laissé songeur, le ménage à plusieurs CCI en alliance avec les collectivités territoriales et des partenaires privés risque de casser beaucoup de vaisselle et d’aller au divorce face à un Etat qui vend les bijoux de la nation. De plus le capitalisme local vit une crise qui l’a vidé de sa substance et Marseille n’a plus depuis longtemps de figure emblématique, mais nous sommes dans un autre débat. Notre interlocuteur a su aussi répondre aux questions de l’auditoire qui l’ont entrainé sur le sujet brûlant du commerce de notre centre ville et du développement des activités dans les zones sensibles. Nous étions loin de la prospective économique et des projections de Marseille dans l’économie du futur mais Jean-Luc Chauvin a fait face. Au cours des échanges nous avons aussi abordé le délicat sujet de la présence des entrepreneurs issus de la diversité au sein des instances dirigeantes patronales. La tête de liste des 13 engagés nous a donné son interprétation sur cette problématique. Pour lui ces entrepreneurs ne sont pas intéressés par l’engagement que nécessite la participation à la vie de la CCI. Cet homme d’entreprise, il faut le dire et à la fois ouvert sur le monde et ouvert sur toutes les communautés, pour lui la réussite, la capacité d’entreprendre n’a pas de couleur, ni de langue, dit d’appartenance ethnique, le business c’est le business. Finalement la création d’entreprise est un ascenseur social qui marche encore et lui en est pleinement convaincu. Je terminerai sur cette note très positive ma présentation de sa liste et sachez qu’il a avec ses colistiers 13 priorités et je vous laisse aller les découvrir sur www.13engagesamp.fr finalement le slogan « Faites d’Aix-Marseille-Provence un champion » pourquoi pas M. Chauvin à vous de gagner, bon vote.

JPEG - 145.4 ko
Marie-Laure Dufour avec Axel Greleau, pour la liste "Energie PME".

En face « énergie pme – des entrepreneurs qui vous ressemble » liste qui fleure bon la CGPME13. Nous voilà dans le monde de Confédération des petites et moyennes entreprises des Bouches du Rhône. Nous changeons d’échelle, si on veut faire simple, nous avons à faire à l’entreprise à taille humaine. L’entreprise en bas de chez vous. Effectivement ils n’ont pas les mêmes valeurs. Au sens propre comme au sens force de frappe. Mais c’est dans ce vivier que se crée de nos jours de nombreux emplois et c’est dans ses bébés entreprises que s’élabore les nouvelles façons de produire, de travailler, d’imaginer et d’innover. C’est aussi dans ce secteur que les chômeurs et les jeunes qui refusent les formes classiques de salariat tentent de créer leur outil de travail, seul ou avec un nombre réduit de collaborateurs ou d’associés. C’est l’entreprise antidote à la crise. Donc « énergie pme » pense une CCI proche des nouveaux entrepreneurs, une CCI décentralisée où le conseil, la mise en réseau, l’échange et la circulation de l’information comme celle de l’échange d’expérience doit être privilégiée. Dans notre cas marseillais, une « Chambre » qui doit sortir de son Palais, c’est-à-dire du Palais de la Bourse qui l’abrite actuellement. Chauvin aussi était anti-sanctuaire pour une autre raison. Cette vision ne fait pas la totalité d’une politique mais cette liste ne cache pas ses ambitions modestes en nombre d’élus à ce scrutin. C’est avant tout l’envie de faire passer un autre message sur l’entreprise qui prime. Si je voudrai traduire simplement leur propos, je dirai un autre monde entrepreneurial est possible. C’est aussi une invitation pour la CCI à penser à se réformer, à s’ouvrir à connaître mieux l’entrepreneur entreprise à lui tout seul. C’est aussi les pme qui doivent apprendre à s’unir pour prendre toute leur place dans une économie sans frontière et parfois sans règle. Une réponse au vieux mal français qui se traduit par un tissu économique qui manque d’entreprises de tailles intermédiaire comme nous avons en Allemagne ou dans certains pays du nord de l’Europe. « Energie pme » une liste pour qui voter mais une liste porteuse d’une autre vison du monde économique. Merci à Marie-Laure Dufour et à Axel Greleau pour leur exposé, à eux aussi bon vote. Pour conclure une information, sachez que faire voter les entrepreneurs est encore plus difficile que faire voter les citoyens et malgré les enjeux qui sont de taille et impactent notre quotidien la participation est de moins de 15% des inscrits. Courage à nos compétiteurs. Il y a déjà longtemps que nos politiques et les milieux patronaux voulaient encourager les français à s’intéresser au monde de l’entreprise, je crois que dans les élections qui se préparent en 2017 le sujet devra être abordé. Exceptionnellement, juste dans ce domaine, M. Macron est peut-être le seul à avoir des pistes de réflexion à ne pas négliger. N’y voyais aucune allusion partisane. Pour conclure sachez que nous n’avons pas rencontré les représentants de la troisième liste : » Objectifs à venir 13 », qui fleure bon le CIDUNATI de feu Gérard Nicoud que les plus de cinquante ans se souviennent, je ne vous en dirais pas plus. Vous y retrouverez Jean-Luc Gosse ex-président de Terre de Commerce personnage haut en couleur. Au vote entrepreneurs.

JPEG - 72.3 ko
En costume gris le président de Vitropole Guy Partage, au centre, blouson en cuir noir, l’Architecte Philippe Renaudeau souhaite faire monter en puissance l’activité de conception et service autour des yachts notamment de prestige. Hassen Hamou, au premier plan, quant à lui, fut présent pour plaider en faveur de l’activité économique dans les quartiers Nord.
JPEG - 101.7 ko
Omar Djellil, s’exprimant pour l’intérêt des commerçants du centre ville et pour la fin des snacks "qui apportent leur lots de nuisances."

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

  • 4 avril

     

    Dernier sondage : Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis

    Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis Selon la dernière enquête du Cevipof pour « Le Monde », 66 % des électeurs ne savent toujours pas pour qui ils vont voter, et Jean-Luc Mélenchon perce. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/04/presidentielle-des-electeurs-interesses-par-la-campagne-mais-toujours-indecis_5105345_4854003.html#TpeI6h4ctT21gdSc.99

     

  • 4 avril

     

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral, oui les ravages des Accords de Libre échange

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral "C’est au tour de l’Italie d’être trainé en justice par une multinationale pétrolière. Son crime : vouloir protéger son littoral des risques d’une marée noire. L’Italie est poursuivie devant un tribunal d’arbitrage international par Rockhopper Exploration, une compagnie britannique pétrolière et gazière qui lui réclame des dommages et intérêts. En cause : l’interdiction votée par le Parlement italien en janvier 2016 de toute nouvelle activité d’exploration et de production à moins de 12 mille marins de la côte, soit une vingtaine de kilomètres [1]." a lire sur Bastamag (...)

     

  • 4 avril

     

    Lâche agression du domicile du président de l’Espace Franco Algérien PACA

    Dimanche soir, un terrible drame a été évité parce qu’Hassen Guenfici et sa petite famille n’étaient pas à leur domicile quand une lourde pierre de plus d’un kilo a fait éclaté le double vitrage de l’appartement et a atterri dans le salon. Tout le monde peut imaginer ce qu’un pavé de cette importance aurait pu provoquer si par malheur il avait percuté un membre de la famille, notamment le tout petit de la famille Guenfici. C’est un acte de la plus haute gravité, il intervient juste après qu’une plainte a été déposé par l’Espace Franco Algérien contre un membre de l’OAS précise Hassan Guenfici sur compte FB. D’ores et déjà, de toute la France, des messages de soutiens appellent à ne pas en rester là. Une (...)

     

  • 3 avril

     

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice...

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad, 7 avril Concert Hip hop repas Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad En soutien à la famille de Morad, 16 ans mort suite à une interpellation policière à Font Vert en Avril 2014, le temps est venu de la convergence solidaire. Pour demander justice et porter ensemble une famille en quête de vérité. Des militants, des artistes se réunissent et décident de mener de front des actions de solidarité pour accompagner la famille dans ses démarches juridiques, dans ses difficultés quotidiennes, dans ses aspirations à construire demain… vendredi 7 avril 2017 Dar Lamifa, 127 Rue d’Aubagne, (...)

     

  • 23 février

     

    Samy Debah met un terme à sa fonction de président du CCIF.

    Par un communiqué mail à notre rédaction et à de nombreux médias, partenaires et adhérent nous avons appris que Samy Debah quittait ses fonctions de président du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Toutefois, l’ex leader du CCIF exprime dans une lettre signifiant son départ qu’il ne renonce pas à ses combats et qu’ils prendront, bientôt une nouvelle forme. Il profite de cette occasion pour dresser un bilan de 13 années de luttes : Chèr(e)s ami(e)s, Je voudrais vous annoncer mon prochain retrait de la Présidence du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Il sera effectif à compter du 1er mars 2017. Mon départ s’engage dans la poursuite des engagements que j’ai porté (...)

     

  • Décembre 2016

     

    François Hollande : "j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle"

    Voici le discours du 1er décembre : Mes chers compatriotes, Je m’adresse à vous ce soir pour vous faire connaître la décision que j’ai prise, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle. Depuis mai 2012, c’est-à-dire la date à partir de laquelle je suis devenu Président de la République, j’ai agi avec les gouvernements de Jean-Marc AYRAULT et de Manuel VALLS pour redresser la France et la rendre plus juste. Aujourd’hui, au moment où je m’exprime, les comptes publics sont assainis, la Sécurité sociale est à l’équilibre et la dette du pays a été préservée. J’ai également voulu que notre modèle social puisse être conforté parce que c’est notre bien commun. Je l’ai même élargi pour permettre (...)

     

  • Novembre 2016

     

    Marseille, affaire Eva Doumbia : Relaxe demandée pour le directeur de Théatre accusé de racisme.

    Le 22 mai 2015 Michel André, alors directeur du Théatre de la cité, aurait insulté Eva Doumbia : « T’es pas baisable, t’es une black de merde ». Des amabilités attestées par au moins une témoin. Aujourd’hui, mardi 8 novembre, avait lieu le jugement de l’affaire au tribunal correctionnel. Un évenement pas suffisamment relayé sur Marseille à tel point que, nous même, journal spécialisé n’avons été sauvé du loupé que par notre confrère du courrier de l’Atlas, Nadir Dendoune... depuis Paris ! (Nous apprendrons ensuite qu’Eva Doumbia n’avait pas voulu médiatiser le procès). Pour suivre cette intéressante affaire, ayant eu l’info à la dernière minute, nous ne nous étions pas organisés en cas d’audience tardive... (...)

     

  • Septembre 2016

     

    Migrations, à Menton aussi…

    Cette fois-ci le GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s) nous signale qu’un chauffeur de car affilié au syndicat CNT-SO (Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière) a refusé d’obéir à une réquisition du préfet des Alpes-Maritimes qui lui intimait l’ordre de reconduire des migrants refoulés en territoire italien. Le chauffeur demandant la présence d’un contrôleur a empêché l’opération arguant que ces gens risquaient d’être renvoyés dans leurs pays et internés dans des camps où l’insalubrité est de mise. Réponse vive de la part des employeurs et des pouvoirs publics. Ce fait risque de se reproduire, étant sous le régime de l’état d’urgence les personnels réquisitionnés ont-ils un (...)

     

  • Septembre 2016

     

    Caseneuve : La France veut en finir avec la « jungle » de Calais

    Bernard Cazeneuve en visite à Calais à la rencontre des habitants, des autorités, des collectivités locales et du monde de l’entreprise annonce que le gouvernement veut en finir avec le campement de la lande et cela en une seule action, sans préciser la date du début de l’opération. Il réaffirme la solidarité de la nation avec le Calaisie et annonce des soutiens au monde économique impacté par l’afflux des migrants. Après un comptage précis c’est 6900 migrants présents contre 3500 il y a quelques mois. Il fait le compte des fonctionnaires affectés à la sécurisation du site et des alentours : 630 CRS, 1900 policiers, 38 gendarmes locaux, 597 agents de la police des frontières. Il dénonce toute faiblesse de (...)

     

Articles récents

Articles au hasard