Articles

Accueil > Actualités > Appel au financement participatif pour un documentaire sur Les Roms à (...)

 

Appel au financement participatif pour un documentaire sur Les Roms à Marseille, de Nicolas Hans Martin

5 novembre 2014 - Dernier ajout 17 novembre 2014

Décidemment le crowdfunding ou financement participatif, s’invite dans tous les domaines de la vie. L’équipe de 4 A 4 productions qui produit Les Vies Fragiles, un documentaire sur l’errance et l’amour d’un couple de deux jeunes Roms, Romeo et Kristina, entre Marseille et leur Roumanie natale, réalisé par Nicolas Hans Martin, a pris l’option d’avoir recours à ce type de levées de fonds pour achever le document. Donner 5, 10 ou 100 € sur la plateforme Ulule permettra au réalisateur de finaliser le montage et à sa société de production de presser des copies et d’œuvrer à la promotion du documentaire. Les Vies Fragiles, est une sorte de « Roméo et Juliette » moderne où l’amour, tour à tour s’épanouit et se heurte, à la survie dans la rue, aux camps et aux trottoirs marseillais, aux expulsions policières et aux pressions sociales de familles restées aux pays. Les Vies Fragiles est l’autre versant, peu connu, de la politique systématique d’expulsion de l’Etat français des Roms, celui de la vie « si fragile » d’un peuple Rom qui n’a pas le droit d’exister sur notre sol, de son incroyable rage de vivre et de sa soif de liberté.


 

Images des Vies Fragiles de Nicolas Hans Martin. DR


Pour faire un don, c’est ici : http://fr.ulule.com/romeo-kristina/

Le réalisateur du documentaire, Les Vies Fragiles, Nicolas Hans Martin, est bien connu à Marseille pour avoir souvent aidé la communauté Roms, comme traducteur auprès de médecin du Monde, dès 2011. Parlant couramment roumain et Romanes, la langue des Tsiganes, depuis une vingtaine d’années, il n’a de cesse de voyager en Roumanie. En 2007, il cofonde le festival Latcho Divano, qui signifie le bel échange en langue Romani, manifestation artistique pour la reconnaissance et la diffusion des cultures Tsiganes à Marseille. Auteur en 2008, d’un premier documentaire Mamaliga, portrait d’un couple franco-roumain, il signe, en 2012, un autre film Un coin de paradis. Produit par 4 A 4 productions et soutenu par le CNC et la région PACA, ce documentaire est entré dans la sélection de plusieurs festivals comme celui du film d’environnement (FIFE), du Green Film Network Arward, de Douarnenez, du cinéma roumain de Toulouse, de Cinemed, Cinema Planeta (Mexique) ou Rolling festival (Kosovo).

En 2011 ; devant la dramatique situation des Roms à Marseille, on se souvient tous de l’été où place d’Aix, un véritable camp de réfugiés s’était dressé, comme une plaie béante aux yeux et à la vue de tous les Marseillais et dont Med-in-Marseille s’était fait l’écho, Nicolas s’active, comme il peut, pour venir en aide à cette population. Face à l’urgence de la situation, l’idée de faire un film ne lui vient pas de prime abord à l’esprit. Mais, ce sont les acteurs personnages du documentaire, Kristina et Romeo, qui lui signifieront, plus tard, leurs envies d’être les protagonistes d’un documentaire, pour témoigner de leur quotidien et peut-être pouvoir en changer par le biais du cinéma. Nicolas Hans Martin nous raconte l’aventure du film et la rencontre avec Roméo et Kristina, ce jeune couple tzigane de Roumanie, alors âgé respectivement de 27 et 22 ans.

Images des Vies Fragiles de Nicolas Hans Martin. DR


L’histoire que vous filmez, celle de Romeo et Kristina, dans le film Les Vies Fragiles est-elle une histoire vraie ou romancée ?

Nicolas Hans Martin
 : C’est leur histoire. Bien entendu, ça « fictionne » ! C’est du cinéma documentaire. Mais, ils incarnent, ils jouent leur propre personnage. Après, lorsqu’on filme, on taille dans le réel, ne serait-ce que par la façon de cadrer. On ne montre pas tout, on ne peut pas tout montrer et pour construire une narration, on choisit des choses. C’est un travail d’invention narrative sur le réel au tournage et aussi, après, au montage.

Comment travaillez-vous, vous mettez en scène les actions ou vous les prenez sur le vif ?

Je prends sur le vif, mais ça peut m’arriver de remettre en scène certaines situations. Afin de filmer des choses ou d’enregistrer des conversations que je n’ai pas pu capter à l’instant où elles se passaient. Et surtout, Roméo et Kristina avait des désirs de mise en scène, ils voulaient que je les filme dans des lieux qu’ils avaient occupés dans la ville de Marseille pour expliquer comment ils vivaient dans ces endroits, comment ils sont été expulsés par la police.

En 2011, au moment où la place d’Aix à Marseille, était transformée en camp de réfugiés, vous travailliez en tant que traducteur pour Médecins du Monde ?

J’ai accompagné Médecins du Monde pendant presque trois ans, assez régulièrement. Car, je parlais le roumain et je connaissais beaucoup de personnes. Depuis un an, l’ONG a recruté des roumanophones, donc ils ont moins besoin de moi, mais je continue parfois à les aider.


Comment s’est prise la décision de filmer Roméo et Kristina ?

J’ai rencontré Kristian et Roméo, place d’Aix, justement, en 2011. Et, c’est eux qui m’ont proposé de les filmer. Ils savaient que j’avais réalisé un documentaire, Un coin de paradis. En fait, j’avais distribué des copies de ce film aux Tziganes Roumains de Marseille, Un coin de Paradis a été, finalement, beaucoup vu par les Tziganes eux-mêmes, dans les camps, dans les caravanes !
Le projet avec Roméo et Kristina a pris du temps. En documentaire aussi, on doit procéder à une sorte de casting, il faut qu’il existe un rapport à la parole de ceux qu’on souhaite filmer, une certaine photogénie aussi, c’est important. J’ai longtemps hésité à tourner à Marseille, je ne pensais même pas prendre une caméra, j’étais plutôt dans l’urgence de la situation de catastrophe humanitaire que subissaient les Roms de Marseille. En fait, c’est vraiment la rencontre avec Kristina et Roméo qui m’a décidé à refaire un film, ici, à Marseille.

Images des Vies Fragiles . de Nicolas Hans Martin. DR


Pour Kristina et Roméo, ça représentait quoi de faire ce film ?

Ils voulaient témoigner de leurs conditions, et au-delà s’engager dans une aventure de cinéma. Au départ, peut-être, ont-ils eu l’espoir que cette expérience pouvait changer leur vie, mais je les ai prévenus en leur disant que cette aventure serait longue, et qu’elle ne changerait malheureusement jamais leur vie, d’un point de vue matériel mais qu’à coup sûr, c’était une belle aventure. C’est un cinéma qui se fabrique autour de la relation, faire le film est de toute façon une aventure humaine très forte. On s’est vu tous les jours, et au bout d’un moment, la caméra est devenue transparente.

Vous expliquez aussi que vous souhaitez faire un film plus intemporel, en parlant aussi d’amour et d’envie de liberté de ce couple Rom, au-delà d’une préoccupation uniquement économique ?

Il y a toujours plusieurs raisons qui font qu’un migrant part de chez lui. Bien sûr que de nombreuses personnes migrent pour des strictes raisons économiques ou à cause des conflits ou des guerres. Des personnes comme Roméo et Kristina sont à la fois contraints de partir, pour des raisons économiques, mais ils ont aussi le désir de tenter autre chose, comme tout le monde. Je montre effectivement qu’ils ont eu envie de liberté, de s’affranchir des traditions contraignantes de leur milieu familial. Mais pour des Tziganes comme eux en Roumanie, l’accès au travail est impossible, en raison d’un chômage important, d’un racisme anti-tzigane et aussi parce que pour beaucoup de Tziganes, la scolarisation s’est arrêtée très tôt. Il leur est presque impossible d’accéder à un travail, sans qualifications.

Vous avez pu tourner le film, mais vous n’avez pas assez de fonds pour le montage et la diffusion ?

Le tournage a duré un an et demi. J’ai eu des financements pour le tournage (aide à l’écriture de la Région, et une aide CNC) mais pas suffisamment pour le montage. En juin 2014, nous n’avions plus de fonds et nous nous sommes demandé comment continuer. Ma société de production a eu, alors, l’idée de faire appel au financement participatif.

Images extraites des Vies Fragiles de Nicolas Hans Martin. DR


Combien vous faut-il pour achever le film, la plateforme de financement collaboratif, situe le montant à 6000 Euros ?

Ces 6000 du crowdfunding permettraient de finaliser le film, mais je ne peux pas me payer. Ce qui est problématique, étant donné que je vais perdre mon statut d’intermittent le mois prochain. 6000 euros, c’est évidemment le minimum.

Vous ne pouvez pas vous payer sur ce film, pourtant ce projet a été très prenant pour vous ?

Oui, j’y ai travaillé un an et demi, un an et demi de relations quasi quotidiennes, avec ou sans caméra, jour et nuit ! Je n’avais plus le temps pour travailler ailleurs, car je me consacre quasi exclusivement au travail documentaire. Mais malheureusement, on ne gagne pas sa vie avec le cinéma documentaire.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard