Articles

Accueil > Actualités > Visite du Président Marzouki à Marseille

 

Visite du Président Marzouki à Marseille

24 juillet 2012 - Dernier ajout 25 juillet 2012

Voici un bref compte rendu de la visite de Moncef Marzouki à Marseille et qui n’a pas laissé indifférent les franco-tunisiens, les médias et en particulier certaines personnalités qui ont appelé au boycott de de son discours à l’Assemblée Nationale. Accueilli en grande pompe jeudi dernier au Conseil Régional par Michel Vauzelle et Marie-Arlette Carlotti, (ministre et députée de la 5ème circonscription des BDR), et au siège de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, il a souhaité rencontrer et rassurer la communauté tunisienne de Marseille et tenter d’apaiser les relations franco-tunisiennes. Des relations entachées par le silence complice de certains élus, notamment à Marseille, ville qui a aussi servi de base à la résistance tunisienne.


 

Le "Laïc" Pierre Lellouche, pourfendeur de la mécréance goy et partisan du double discours

Malgré son parcours militant des droits de l’Homme et son statut d’opposant historique au régime de Ben Ali, Moncef Marzouki se retrouve confronter à certains donneurs de leçon à l’image du ministre de l’intérieur Manuel Valls, ayant refusé de lui serrer la main et des députés UMP : Valérie Boyer et Pierre Lellouche qui ont appelé à boycotter son discours à l’assemblée nationale. Valérie Boyer arguant qu’il était « le pantin des islamistes ». De son côté, Pierre Lellouche a affirmé que « les militants pour la démocratie en Tunisie souffraient des agissements du gouvernement islamiste d’Ennahda, dont El Marzouki est complice ». Faut-il demander à Pierre Lellouche, militant zélé de la théocratie Israëlienne (mais très laïc en France [surtout quand il s’agit des musulmans]), pourquoi ne s’est-ils pas alors inquiété du sort des militants pour la démocratie sous le régime de Ben Ali et pourquoi ne boycotte-t-il pas les dirigeants israéliens qui pratiquent la colonisation et l’épuration des populations non juives en toute impunité. Sa proximité avec le régime tunisien déchu lui a donc fait appliquer ses valeurs à géométrie variable, comme beaucoup d’élus qui semblent aujourd’hui tourner leur veste et gérer à leur façon l’après Ben Ali, en jouant la carte de l’amnésie.

Pierre Lellouche est aussi un grand pourfendeur de la mécréance goy et un partisan du double discours. Une vidéo publiée su Youtube révèle la façon dont Pierre Lellouche considère les non-juifs. N’hésitant pas à faire la différence entre pratiquant et goy. Certes dans toutes les religions il y a des intégristes, mais il est quand même extraordinaire d’entendre ces propos dans la bouche de ceux qui soutiennent une laïcité limite anticléricale en France ou en Tunisie et qui supportent une théocratie en Israël. Si le journaliste a fait le choix de publier cette vidéo intitulée : « Je vous ai amené un goy »
c’est qu’il n’a sans doute pas apprécié la façon dont il a été accueilli. C’est un humour très révélateur pour un élu de la république…. Vous pouvez en juger par-vous-mêmes.

Quand on parle de la Tunisie, les esprits s’échauffent. Le souvenir de la « REVOLUTION » nous remémore bien souvent le comportement scandaleux des diplomates occidentaux qui n’ont pour la plupart, pas été à la hauteur. On se souvient de Michèle Alliot-Marie et de sa proposition d’aide en matière de sécurité, on se souvient de ces élus ou personnalités, amis du dictateur Ben Ali et dont la lâcheté les a empêchés de dénoncer la répression. Si au niveau au national, le bilan est risible et médiocre, au niveau local, il n’est pas mieux. Peu sont les élus qui ont eu le courage de manifester avant la chute de Ben Ali. On les compte sur les doigts de la main : Jean-Marc Coppola, vice-président Front de gauche du Conseil régional, Haouaria Hadj-Chickh, maire adjointe à la mairie des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Patrick Mennucci député PS et maire du 1er secteur de Marseille, quelques écolos. (Sans compter les militants du NPA et d’autres partis de gauche mais qui n’ont pas d’élus). Une gauche et une droite marseillaise qui étaient donc globalement complices et qui tentent aujourd’hui de faire oublier son silence assourdissant qui a pourtant fait rage pendant la révolution tunisienne. Malheureusement les véritables soutiens de la révolution : La LDH, Aix solidarité etc... ont été les grands oubliés de cette visite. Dire qu’on a pu reconnaitre ici et là les anciens sbires de Ben Ali qui pourchassaient les militants des droits de l’homme comme Marzouki que l’on a vu reconvertis en promoteurs du nouveau régime. Les mêmes qui dénonçaient les militants des droits de l’homme et qui pistaient les tunisiens de France, sont désormais les fervents défenseurs de la démocratie. C’est à se demander comment font-ils pour se regarder dans le miroir ? Certes il est préférable d’être dans la réconciliation…

JPEG - 54.4 ko







M. Mohamed Ali Chihi, Consul de Tunisie à Marseille, M. Moncef Marzouki président la république Tunisienne, M. Patrick Mennucci Député Marie du 1er secteur de Marseille.

Michel Vauzelle : "La Tunisie est un pays ami qui a longtemps souffert d’une dictature soutenue par la droite Française"

Avant-goût de démocratie

Au siège de la communauté urbaine au Pharo, les franco-tunisiens se sont essayés au jeu de la démocratie…, beaucoup de remarques et de questions posées avec émotion et colère. Abordant ainsi les difficultés rencontrées pour accomplir de simples les formalités administratives pour la communauté tunisienne de Corse, obligés de se rendre au Consulat de Marseille. Mais abordant aussi la question de l’éducation et de l’emploi. Moncef Marzouki a quant à lui tenter de rassurer la communauté tunisienne affirmant qu’il fallait du temps pour que les choses se mettent en place. Ben Ali a laissé des zones du pays dans une extrême pauvreté. Une pauvreté cachée que le président tunisien a dit avoir découvert récemment dans la région de Gafsa. Ayant peu de temps devant lui, Moncef Marzouki a dû partir après avoir souhaité à la communauté tunisienne de Marseille, « un très bon ramadan ».

Plus jamais de paternalisme ?

La question des femmes et de la Tunisie fait aussi réagir. Gaëlle Lenfant, conseillère régionale, chargée des Solidarités, prévention et sécurité, lutte contre les discriminations a quant à elle affirmé que la France n’avait pas de leçon à donner. En France l’accès à la santé, au logement, aux formations professionnelles, et à la parité preste à améliorer. Mais Gaëlle Lenfant ne serait pas contre un partenariat avec la Tunisie autour de la question du droit des femmes. Des partenariats qui pourraient permettre de partager d’autres visions et des méthodes de travail.
En France un certain nombre de franco-tunisiennes subissent des lois discriminatoires et paternalistes à l’image du projet de loi voulant interdire le port du voile aux assistantes maternelles. « Nous avons eu durant cette période qui est maintenant heureusement passée, nous avons vu la stigmatisation de certaines communautés et […] et notamment de la religion musulmane. Dans ces conditions-là, je crois que c’est très mal posé. On a faussé totalement un débat, et on a stigmatisé encore plus certaines populations. A titre personnel, je n’aurai pas voté cette loi. » Expliqué Gaëlle Lenfant au micro de Med’in Marseille.

Quand la mairie de Marseille boycotte Med’in Marseille…

Nous n’avons pas pu suivre le président tunisien à la Mairie car nous n’avons pas été invités par les services de Jean-Claude Gaudin qui apparemment ont une préférence pour la "diversité choisie". Med in Marseille pour Media Euroméditeranéen des Diversité à Marseille est pourtant le seul média qui a pour ligne éditorial la "Diversité Marseillaise". Un terme qui désigne en gros les marseillais d’origine africaine, maghrébine, les Rroms et autres laissés pour compte. Notre webzine, loin de vouloir être un ghetto a une une volonté de faire passerelle entre la culture commune plus traditionnelle de Marseille et celle des diversités. Med in Marseille a toujours été présent lorsqu’il s’agissait de traiter de ces questions, dans le positif comme dans le négatif et tous bords politiques confondus. Ceci dit, le rôle d’un journal comme le notre, est également de pointer du doigt les dérapages de tous bords, voire de s’indigner s’il y a lieu. De ce fait, quand le maire de Marseille s’est illustré en évoquant la déferlante des musulmans sur le vieux port , Med in Marseille ne pouvait faire l’impasse. De la même manière quand à gauche le ministre de l’intérieur M. Valls dérape nous le pointons de la même manière (voir plus haut).

Donc à défaut d’avoir été conviés à la Mairie centrale (dont le service presse sait que nous avons été équitable dans le traitement médiatique des actions municipales au regard de notre ligne éditoriale) nous proposons une vidéo que nous avons ressortie de nos archives (Municipales 2008). Nos lecteurs trouveront sûrement très interressantes les déclarations du maire de Marseille qui mettait en avant ses liens privilégiés avec les chefs d’états du Maghreb et ses liens très particuliers avec Ben Ali... Réalpolitik ou complicité de déspotisme ? à vous de juger ! :

Pour finir, la visite de Marzouki au Conseil Général a quant à elle été annulée.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard