Articles

Accueil > Actualités > Visite du Président Marzouki à Marseille

 

Visite du Président Marzouki à Marseille

24 juillet 2012 - Dernier ajout 25 juillet 2012

Voici un bref compte rendu de la visite de Moncef Marzouki à Marseille et qui n’a pas laissé indifférent les franco-tunisiens, les médias et en particulier certaines personnalités qui ont appelé au boycott de de son discours à l’Assemblée Nationale. Accueilli en grande pompe jeudi dernier au Conseil Régional par Michel Vauzelle et Marie-Arlette Carlotti, (ministre et députée de la 5ème circonscription des BDR), et au siège de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, il a souhaité rencontrer et rassurer la communauté tunisienne de Marseille et tenter d’apaiser les relations franco-tunisiennes. Des relations entachées par le silence complice de certains élus, notamment à Marseille, ville qui a aussi servi de base à la résistance tunisienne.


 

Le "Laïc" Pierre Lellouche, pourfendeur de la mécréance goy et partisan du double discours

Malgré son parcours militant des droits de l’Homme et son statut d’opposant historique au régime de Ben Ali, Moncef Marzouki se retrouve confronter à certains donneurs de leçon à l’image du ministre de l’intérieur Manuel Valls, ayant refusé de lui serrer la main et des députés UMP : Valérie Boyer et Pierre Lellouche qui ont appelé à boycotter son discours à l’assemblée nationale. Valérie Boyer arguant qu’il était « le pantin des islamistes ». De son côté, Pierre Lellouche a affirmé que « les militants pour la démocratie en Tunisie souffraient des agissements du gouvernement islamiste d’Ennahda, dont El Marzouki est complice ». Faut-il demander à Pierre Lellouche, militant zélé de la théocratie Israëlienne (mais très laïc en France [surtout quand il s’agit des musulmans]), pourquoi ne s’est-ils pas alors inquiété du sort des militants pour la démocratie sous le régime de Ben Ali et pourquoi ne boycotte-t-il pas les dirigeants israéliens qui pratiquent la colonisation et l’épuration des populations non juives en toute impunité. Sa proximité avec le régime tunisien déchu lui a donc fait appliquer ses valeurs à géométrie variable, comme beaucoup d’élus qui semblent aujourd’hui tourner leur veste et gérer à leur façon l’après Ben Ali, en jouant la carte de l’amnésie.

Pierre Lellouche est aussi un grand pourfendeur de la mécréance goy et un partisan du double discours. Une vidéo publiée su Youtube révèle la façon dont Pierre Lellouche considère les non-juifs. N’hésitant pas à faire la différence entre pratiquant et goy. Certes dans toutes les religions il y a des intégristes, mais il est quand même extraordinaire d’entendre ces propos dans la bouche de ceux qui soutiennent une laïcité limite anticléricale en France ou en Tunisie et qui supportent une théocratie en Israël. Si le journaliste a fait le choix de publier cette vidéo intitulée : « Je vous ai amené un goy »
c’est qu’il n’a sans doute pas apprécié la façon dont il a été accueilli. C’est un humour très révélateur pour un élu de la république…. Vous pouvez en juger par-vous-mêmes.

Quand on parle de la Tunisie, les esprits s’échauffent. Le souvenir de la « REVOLUTION » nous remémore bien souvent le comportement scandaleux des diplomates occidentaux qui n’ont pour la plupart, pas été à la hauteur. On se souvient de Michèle Alliot-Marie et de sa proposition d’aide en matière de sécurité, on se souvient de ces élus ou personnalités, amis du dictateur Ben Ali et dont la lâcheté les a empêchés de dénoncer la répression. Si au niveau au national, le bilan est risible et médiocre, au niveau local, il n’est pas mieux. Peu sont les élus qui ont eu le courage de manifester avant la chute de Ben Ali. On les compte sur les doigts de la main : Jean-Marc Coppola, vice-président Front de gauche du Conseil régional, Haouaria Hadj-Chickh, maire adjointe à la mairie des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Patrick Mennucci député PS et maire du 1er secteur de Marseille, quelques écolos. (Sans compter les militants du NPA et d’autres partis de gauche mais qui n’ont pas d’élus). Une gauche et une droite marseillaise qui étaient donc globalement complices et qui tentent aujourd’hui de faire oublier son silence assourdissant qui a pourtant fait rage pendant la révolution tunisienne. Malheureusement les véritables soutiens de la révolution : La LDH, Aix solidarité etc... ont été les grands oubliés de cette visite. Dire qu’on a pu reconnaitre ici et là les anciens sbires de Ben Ali qui pourchassaient les militants des droits de l’homme comme Marzouki que l’on a vu reconvertis en promoteurs du nouveau régime. Les mêmes qui dénonçaient les militants des droits de l’homme et qui pistaient les tunisiens de France, sont désormais les fervents défenseurs de la démocratie. C’est à se demander comment font-ils pour se regarder dans le miroir ? Certes il est préférable d’être dans la réconciliation…

JPEG - 54.4 ko







M. Mohamed Ali Chihi, Consul de Tunisie à Marseille, M. Moncef Marzouki président la république Tunisienne, M. Patrick Mennucci Député Marie du 1er secteur de Marseille.

Michel Vauzelle : "La Tunisie est un pays ami qui a longtemps souffert d’une dictature soutenue par la droite Française"

Avant-goût de démocratie

Au siège de la communauté urbaine au Pharo, les franco-tunisiens se sont essayés au jeu de la démocratie…, beaucoup de remarques et de questions posées avec émotion et colère. Abordant ainsi les difficultés rencontrées pour accomplir de simples les formalités administratives pour la communauté tunisienne de Corse, obligés de se rendre au Consulat de Marseille. Mais abordant aussi la question de l’éducation et de l’emploi. Moncef Marzouki a quant à lui tenter de rassurer la communauté tunisienne affirmant qu’il fallait du temps pour que les choses se mettent en place. Ben Ali a laissé des zones du pays dans une extrême pauvreté. Une pauvreté cachée que le président tunisien a dit avoir découvert récemment dans la région de Gafsa. Ayant peu de temps devant lui, Moncef Marzouki a dû partir après avoir souhaité à la communauté tunisienne de Marseille, « un très bon ramadan ».

Plus jamais de paternalisme ?

La question des femmes et de la Tunisie fait aussi réagir. Gaëlle Lenfant, conseillère régionale, chargée des Solidarités, prévention et sécurité, lutte contre les discriminations a quant à elle affirmé que la France n’avait pas de leçon à donner. En France l’accès à la santé, au logement, aux formations professionnelles, et à la parité preste à améliorer. Mais Gaëlle Lenfant ne serait pas contre un partenariat avec la Tunisie autour de la question du droit des femmes. Des partenariats qui pourraient permettre de partager d’autres visions et des méthodes de travail.
En France un certain nombre de franco-tunisiennes subissent des lois discriminatoires et paternalistes à l’image du projet de loi voulant interdire le port du voile aux assistantes maternelles. « Nous avons eu durant cette période qui est maintenant heureusement passée, nous avons vu la stigmatisation de certaines communautés et […] et notamment de la religion musulmane. Dans ces conditions-là, je crois que c’est très mal posé. On a faussé totalement un débat, et on a stigmatisé encore plus certaines populations. A titre personnel, je n’aurai pas voté cette loi. » Expliqué Gaëlle Lenfant au micro de Med’in Marseille.

Quand la mairie de Marseille boycotte Med’in Marseille…

Nous n’avons pas pu suivre le président tunisien à la Mairie car nous n’avons pas été invités par les services de Jean-Claude Gaudin qui apparemment ont une préférence pour la "diversité choisie". Med in Marseille pour Media Euroméditeranéen des Diversité à Marseille est pourtant le seul média qui a pour ligne éditorial la "Diversité Marseillaise". Un terme qui désigne en gros les marseillais d’origine africaine, maghrébine, les Rroms et autres laissés pour compte. Notre webzine, loin de vouloir être un ghetto a une une volonté de faire passerelle entre la culture commune plus traditionnelle de Marseille et celle des diversités. Med in Marseille a toujours été présent lorsqu’il s’agissait de traiter de ces questions, dans le positif comme dans le négatif et tous bords politiques confondus. Ceci dit, le rôle d’un journal comme le notre, est également de pointer du doigt les dérapages de tous bords, voire de s’indigner s’il y a lieu. De ce fait, quand le maire de Marseille s’est illustré en évoquant la déferlante des musulmans sur le vieux port , Med in Marseille ne pouvait faire l’impasse. De la même manière quand à gauche le ministre de l’intérieur M. Valls dérape nous le pointons de la même manière (voir plus haut).

Donc à défaut d’avoir été conviés à la Mairie centrale (dont le service presse sait que nous avons été équitable dans le traitement médiatique des actions municipales au regard de notre ligne éditoriale) nous proposons une vidéo que nous avons ressortie de nos archives (Municipales 2008). Nos lecteurs trouveront sûrement très interressantes les déclarations du maire de Marseille qui mettait en avant ses liens privilégiés avec les chefs d’états du Maghreb et ses liens très particuliers avec Ben Ali... Réalpolitik ou complicité de déspotisme ? à vous de juger ! :

Pour finir, la visite de Marzouki au Conseil Général a quant à elle été annulée.

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard