Articles

Accueil > Actualités > Violence d’Etat au summum envers les Rroms

 

Violence d’Etat au summum envers les Rroms

28 juillet 2011 - Dernier ajout 30 juillet 2011

Toutes les tentatives de négociations politiques croupissant pour l’instant au fond d’une impasse, des dizaines de familles continuent de survivre dans la plus grande précarité à Marseille. A la Porte d’Aix comme en d’autres points de la ville, les pluies torrentielles de ce mercredi matin ont causé de considérables dégâts - matériels mais encore physiques et moraux. Au sein des campements à l’éphémérité et au dénuement insoutenables, qu’impose l’action concertée du gouvernement et de ses appendices locaux visant à refouler les Rroms de France, le découragement le dispute à une digne résignation. A la veille de l’anniversaire du « discours de Grenoble », et au lendemain de la publication du rapport alarmiste de Médecins du Monde, les média nationaux s’emparent désormais de la situation marseillaise.


 

Marseille sous la pluie. C’est loin d’être romantique, ce grain infernal ; celui qui s’est abattu férocement sur la ville hier matin. Surtout quand une demi-douzaine de personnes se serrent, se terrent sous une bâche de deux mètres par trois. Des « toits du pauvre », il y en a plein. Des gens en-dessous aussi. Des nourrissons, des minots. Des femmes, des hommes. Action pour la vie, Artriballes, Rencontres Tsiganes, Médecins du Monde. Moi... Et donc vous, aussi. Socle de la demeure : un matelas détrempé. Murs porteurs : quelques sacs empilés, à peine gonflés par quatre vêtements, trois yaourts. Imbibés d’eau. Les lames lancées par l’orage transpercent l’abri dérisoire et pénètrent les chairs. Tout le monde a « froid ».

Nous sommes Porte d’Aix. Là où trône un triomphal Arc gravé de cette inscription : « A la République, Marseille reconnaissante ». Une marée transparente et verte de bannes enchevêtrées. La République et ses bienfaits, les droits fondamentaux ne sont pas parvenus jusque-là. Un camp de réfugiés - il faut l’appeler camp - en plein cœur de Marseille. La « ville rebelle » a du oublier de se révolter.

Des Rroms - d’ordinaire si désireux de ne pas faire de vagues - ont osé outrepasser l’injonction policière émise un peu plus tôt : « pas de bâches, sauf pour les bébés ». Les autres se mettent à couvert, dans les cafés bordant la place. Un client anonyme propose spontanément de soustraire les enfants à la pluie en les installant au sec dans sa camionnette, le temps que le déluge cesse. Médecins du Monde prend en charge les plus petits, fiévreux.
Dominique Idir (Artiballes) et Framboise (Action pour la vie), militantes de la première heure, s’activent, passent de groupe en groupe. Dans ce climat, des tensions s’exercent. « On est tous très fatigués, énervés », s’excuse une mère de famille. Poussés « à bout », sous-alimentés, les Rroms ne disposent d’aucun échappatoire. Le stress s’accumule, même si la plupart ne laisse rien paraître.

Caroline Godard et Jean-Paul Kopp, de Rencontres Tsiganes, actionnent leurs contacts, espèrent mobiliser « le conseil général ». Devant le refus de la mairie et de la préfecture d’entamer des discussions avec le conseil régional, l’institution départementale apparaît comme la pierre angulaire d’une éventuelle solution, puisque jouissant d’un patrimoine certain. Gérée par une majorité de même bord politique que sa consœur régionale, elle se doit selon les associatifs de débloquer un terrain, un hangar, un gymnase, une caserne, un immeuble. Le début d’un commencement de résolution de crise.

Ses agissements envers les Rroms confèrent à la ville une image de capitale de l’inhumanité - et ce malgré l’ouverture le jour même d’une unité d’hébergement familial d’urgence devant accueilir dix familles - qui attire les rédactions nationales. France 2, France Info, Europe 1,... toutes se penchent désormais sur le cas d’extrême urgence marseillais. Et comme un bon gros scandale se révèle parfois plus opérant que des mois de tractations, des acteurs de terrain croisent les doigts pour que l’affaire arrive aux oreilles du Parlement européen - qui tient déjà la France à l’œil sur la question.

Plus haut sur la pelouse de la Porte d’Aix, trois Tunisiens attendent - après avoir transité par l’île de Lampedusa - que leur situation administrative soit examinée. Ailleurs, dans des accueils de jour ou sur un pas de porte, des SDF. Au loin, des travailleurs modestes, locataires précaires ou propriétaires en sursis, jeunes surdiplômés pôlemploiisés, ou vieux retraités solitaires et méprisés. De l’autre côté de la Méditerranée : des printemps arabes d’éternité ; dans la Corne de l’Afrique : des affamés. Deux humanités s’affrontent à armes inégales. Bancal, le combat diffuse des relents malthusiens et xénophobes qui ne sont pas sans rappeler l’ambiance délétère de la fin des années 30. Sus au pauvre et à l’estranger.

Avec les Rroms, l’Etat français atteint les summums d’une violence institutionnalisée et massive dirigée contre une population sériée par lui. Tandis que les associations ne peuvent et ne veulent pas sortir du cadre légal, quelques voix s’élèvent et s’enquièrent de la possibilité d’un appel collectif à la désobéissance civile. Liberté, Egalité, Fraternité. On peut toujours rêver.

Le 30 juillet prochain, joyeuse célébration. Le « discours de Grenoble » souffle sa première bougie de pompier pyromane ; avec lui, Nicolas Sarkozy signait l’accélération des démantèlements de campements de Rroms. Mardi, Médecins du Monde aura publié un rapport largement repris dans les média nationaux. L’organisation y dénonce une politique du chiffre inefficace et des expulsions permanentes rendant très compliqué le suivi des personnes concernées, généralement faiblement vaccinées, et chez qui la mortalité infantile affiche un taux record, dix fois plus élevé que la moyenne de notre pays. Comble de l’échec, l’ultra-répressif et les reconduites à la frontière ne sont pas venus à bout d’une population toujours stable en nombre.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard