Articles

Accueil > Actualités > Vidéos urbaines à Mourepiane

 

Vidéos urbaines à Mourepiane

14 novembre 2013

Pour leur troisième édition, les Rencontres régionales de vidéos urbaines se tiendront dans le quartier de Mourepiane du 14 au 16 novembre. Rassemblant des films d’amateurs de formats divers, l’originalité de la manifestation est de remettre au centre des projets filmiques, tout un chacun qu’il soit jeune ou moins jeune, aguerri au travail vidéo ou non. Ces Rencontres sont le fruit du travail de l’association Images et Paroles Engagées qui œuvre à faire partager la passion pour le documentaire à tous ceux qui sont intéressés, en proposant, tout au long de l’année sur les 15-16ème arrondissements de Marseille des projections de films, des ateliers, des créations.


 

Les Mémoires sont le thème retenu pour cette édition des Rencontres régionales vidéos urbaines : mémoires des villes, des villages, des campagnes, des ports. Ces mémoires sont celles transmises par des habitants, par l’architecture, les écrits, les photos, les vidéos… Après un appel à projet diffusé dans la région PACA en mars dernier, notamment à travers des structures d’éducation populaire, 18 films, sur une soixantaine reçue ont été finalement sélectionnés. « Ce sont des vidéos tournées par des amateurs. Il y a trois documentaires qui font 60mn et la plupart des autres films ont une durée de trente minutes ou moins, » précise le coordinateur des Rencontres Jean-François Debienne. « Nous n’avons pas vraiment de critères de sélection, vu que ces Rencontres ne sont pas un festival proprement dit, nous avons surtout dû nous adapter à une contrainte en termes de temps consacré aux projections. Evidemment nous avons un minimum de regard sur le côté technique, la qualité du film, le montage », explique-t-il. La forme de ces films est libre. « Nous travaillons plutôt sur le documentaire, mais nous pouvons proposer aussi bien des films de fictions que d’animation ou même de la vidéo expérimentale ». Ainsi le film Clash Back qui est une fiction réalisée par des jeunes de Bricarde, une cité proche de Maurepiane où auront lieu les Rencontres a-t-elle été retenue. « Nous voulions saluer leur travail, mais la projection de ce film sera plutôt faite en parallèle ». Par contre, pour la thématique sur la mémoire des campagnes, l’équipe a reçu peu de matière filmique. Ce sera télédraille, une Web télé participative qui émet depuis le parc des Cévennes qui apportera donc l’essentiel de la matière sur les campagnes.

JPEG - 26.9 ko
JPEG - 21.9 ko
« La Ciotat, portraits croisés, portraits de chantiers » de Adel kolar
JPEG - 24 ko
« Dans ma rue Clovis Hugues » d’Arielle Mounira, Hamed, Danielle

Ces rencontres sont initiées par l’association Images et Paroles engagées. Elle associe journalistes, vidéastes, photographes et militants associatifs, passionnés de cinéma qui mutualisent leurs moyens et compétences pour réaliser des documentaires, des vidéos expérimentales et des reportages. L’un des enjeux est de restituer auprès de ceux qu’ils ont filmés leur travail, et de projeter leurs films sur les lieux du tournage pour établir « une relation de proximité ». « Plus généralement, nous voulons faire partager notre passion du documentaire qui est un type de format particulier. Nous le faisons à travers des projections de documentaires produits par des personnes de la région. Et à travers des ateliers qui visent à amener toute personne qu’elle soit jeune ou moins jeune, n’importe quel habitant, sans formation sur le cinéma, à produire un document, en image et en son, qui s’appellera tantôt un reportage tantôt un documentaire », indique Jean-François Debienne. Images et Paroles Engagés a monté un centre de ressources vidéos des quartiers « lieu d’expérimentations et de fabrications d’histoires et d’images », à Saint André dans le 16ème et un site de diffusions, intitulé « Moteur », de ces reportages réalisés avec des habitants. L’association a également mis sur pied des ateliers vidéos et de réalisations de documentaires, et proposent de multiples projections et une vidéothèque.

Plusieurs expositions viennent jalonner ces rencontres. Celle de Jean-François Debienne, « Gens de St André », sont des photos doublées d’un reportage vidéo diffusé en continu. Et celle du peintre ouvrier Alain Boggero qui propose des portraits de salariés des chantiers navals de la Seyne-sur-Mer. Cet ancien ouvrier des chantiers navals de la Seyne est devenu un peintre militant qui rend hommage au monde ouvrier. Sans oublier l’exposition du caricaturiste de presse Fathy.

Mémoire des Villes

Samedi, la journée est dévolue à la Mémoire des Villes, celle des architectures, des habitants, des expressions des quartiers, des transformations urbaines. Deux films auront pour sujet les quartiers Nord de Marseille, présentés en contrechamp dans le cadre de la thématique « Mémoires des villes ». « Omega ville 1 » d’ Anne Alix (dont la seconde partie « Omega ville 2 » a été présenté au Mucem en octobre) qui est un travail réalisé sur deux années, dans les cités Font Vert et Picon Busserine de Marseille, d’après une parole libre de jeunes sera mis en perspective avec le film « Si Balzac m’était conté », de Sandrine-Malika Charlemagne tourné à la cité Balzac de Vitry-sur-Seine. « Cette année, nous n’avons pas ciblé les films de ces quartiers, c’est ce que nous avions fait en 2010, mais nous sommes un peu sortis de cette thématique pour plus s’adresser à l’ensemble des vidéastes potentiels de la région PACA » résume Jean-François Debienne. Le matin, une table ronde « Mémoire - Patrimoine, du port à la ville » proposée par le Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) réunira Salva Condro, sociologue et Lucienne Brun, écrivaine et habitante du territoire Littoral-Séon, auteur du livre « Sur les traces de nos pas », publié par Consolat Mirabeau Services.

Mémoires des Ports

Le vendredi sera consacrée à la mémoire des ports, du passé industriel, des chantiers navals, des métiers disparus ou nouveaux à travers quatre films.
Deux films phares, déjà présentés par ailleurs « Zone portuaire » d’Emmanuel Vigne et Julien Chesnel et « Paroles de Marins » de Jovelyne Mallet seront projetés. Lors de cette journée, une carte blanche est donnée à l’association Cinemémoire. Cette dernière est une véritable cinémathèque qui rassemble, collecte, numérise et archive des films de famille et d’amateurs, des années 20 à nos jours, de Marseille, de la région PACA et des anciennes colonies françaises. L’association travaille actuellement avec des collégiens de l’Estaque sur la sonorisation d’un film muet, « les ateliers de réparations navales de Marseille ». Un work shop est prévu à 15h suivi de la projection d’un docu-fiction d’Alain Glasberg.

Toutes les projections sont gratuites et se tiendront à la Maison de la petite Enfance de Mourepiane, ancienne école maternelle et nouvel équipement social municipal du territoire Littoral Séon.

videosurbaines2013

Programme

Jeudi 14 novembre : Mémoire des Campagnes
14 h - 15 h : Carte blanche à Télédraille
Bande annonce de télédraille,
« Le moulin de Gattegals »,
« La Châtaigne en Cévennes »
« La fête de la science à Sumène »
« Slam au Jardin »
15 h - 17 h :
projection de films sur le thème Mémoire des campagnes
« A Candella, la route sans fin d’une goutte d’eau » de Rita Scaglia
« Enfants graine, enfants racines » de Eglantine Jouve
« La forme d’une ville » de Dominique Comtat,
« Raconte moi St Auban » de la MJC St Auban, Hélène Saveuse
« Per carnaval Tot’s hi val » de Amandine Bouche et Sébastien Rastoix
17 h « Lettres de Carabanchel » de Marie De La Rosa accompagné du film « Les héros sont parmi nous » film d’atelier de charlotte Pinchenier.

Vendredi 15 novembre : Mémoires des Ports

« Paroles de marins » de Jovelyne Mallet
« Maregraphe » de Andrée Brochier et R Herequiel
« La Ciotat, portraits croisés, portraits de chantiers » de Adel kolar
« Zone portuaire » d’Emmanuel Vigne et Julien Chesnel

Samedi 16 nov. Mémoires des Villes

« Ballades Urbaines » Collectif jeunes Web Trotteur et Urban prod
« Mémoires en friches » de Mathieu Petit
« Dans ma rue Clovis Hugues » d’Arielle Mounira, Hamed, Danielle
« Pièces de mémoire » de Eric Pinoy
« Je suis une ville » de Amélie Masciotta et Claude Valenti
« Rue Curiol » de Julien Ballester
« Enquêtes de mémoires =2 » de Macha Bridant et Tony Faria
« Les bonnes notes » un orchestre à l’école de Gardanne de M. Gros et P.

17 h : Séquence : expressions des jeunes dans les cités 78mn + avec débat « Omégaville » d’Anne Alix suivi de «  Si Balzac m’était conté », de Sandrine-Malika Charlemagne.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard