Articles

Accueil > Actualités > Unicef : des droits de l’enfant…fragiles

 

Unicef : des droits de l’enfant…fragiles

13 novembre 2009

La date du 20 novembre coïncide avec deux anniversaires simultanés de l’ONU : la Déclaration des droits de l’enfant en 1959, confortée par la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en 1989. L’Unicef, forte de sa mission s’empare justement de cet événement déjà depuis début 2009, en organisant une foule de manifestations. L’occasion d’éveiller les consciences devant des Droits de l’enfant bien précaires.


 

JPEG - 88.3 ko

Il n’existe pas de solution pour l’enfant si l’écart entre les pays pauvres et riches n’est pas réduit. Même constat à l’intérieur de chaque pays, entre les populations riches et pauvres. C’était la déclaration de Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations Unies en 2000. Depuis, une régression s’est amorcée, y compris dans les pays du vieux continent. L’Unicef fait son retour sur l’Europe pour aborder une situation préoccupante des Droits de l’enfant. En France, plus de deux millions vivent sous le seuil de pauvreté ; en région PACA, plus de 300 000 ! Les Bouches-du-Rhône est le département français où l’écart entre les riches et les pauvres est le plus grand, l’intensité de la misère la plus sévère, selon Roger Cornu, vice-président du comité de l’Unicef des Bouches-du-Rhône.

Reconnaissance de l’Enfant dès 1924

Pourtant, le premier texte, relatif aux Droits de l’enfant date de 1924, c’était la Déclaration de Genève, rédigée et adoptée par la Société des Nations –devenue depuis l’ONU. Il est notamment stipulé : l’enfant doit être protégé, préparé à la vie en société. Or les deux guerres mondiales mettent à mal l’Enfance, « le centre de l’Europe est à tel point ravagé. La situation est catastrophique en voyant ces bandes de gamins errants », commente Roger Cornu. La belle initiative de Janusz Korczak ne changera en rien le cours des choses. Ce médecin pédiatre polonais a fondé en 1911 un orphelinat à destination des enfants juifs de Varsovie. Il y instaure une République des enfants, dotée d’un Parlement, d’un Tribunal et d’un Journal. Il est particulièrement connu pour s’être laissé déporter au camp d’extermination de Treblinka avec ses petits protégés du ghetto de Varsovie qu’il n’avait pas voulu abandonner en 1942.

Plus tard, en 1959, l’ONU décide de renforcer les droits de l’enfant, reconnus pour la première fois sur un plan international. Les représentants de la Pologne, très investis amèneront trente ans plus tard à définir un cadre plus strict, plus précis au travers de la Convention. Néanmoins, cette nouvelle Déclaration du 20 novembre 1959 présente un changement énorme : l’enfant est un individu à part entière, il a des droits de petit citoyen dans la société. Deux points ressortent : l’intérêt supérieur de l’enfant, l’identité. Par exemple, en Asie du Sud-Est, 4 personnes sur 10 ne sont pas déclarées à la naissance –l’Inde présente le taux le plus élevé. Or un individu ne peut pas se construire dans la vie sans identité. Puis, 1979 est déclarée par l’ONU, Année de l’enfance. Enfin, 1989 naît la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Ce traité détermine tous les éléments nécessaires au développement de l’enfant. Les Etats signataires s’engagent à garantir son évolution. Dans les pays pauvres, les organisations d’aide internationale interviennent en sa faveur. Dans les pays occidentaux, les Etats doivent s’impliquer pour apporter à l’enfant des moyens d’accompagnement à un niveau de vie décent, suffisant. De la déclaration de 1959 théorique résulte une convention bien concrète.

La Convention, une avancée significative

En marge des déclarations officielles successives, l’Unicef se crée après la seconde guerre mondiale, en faveur des enfants d’Europe et d’Asie. Les Polonais à l’époque réclament que l’organisation devienne une agence permanente des Nations Unies. Cette convention amène des avancées certaines dans le travail de l’Unicef. L’éradication de la mortalité infantile dans les pays en voie de développement est le centre de ses actions telles la vaccination massive, l’aide à l’hygiène –veiller à la présence d’eau potable et de système d’assainissement-, lutte contre la malnutrition. Ces dernières années, l’Unicef a cependant modifié quelque peu ses axes d’intervention. Si les collectes d’argent pour les pays pauvres lors de catastrophes naturelles, de guerres restent d’actualité, elle se tourne davantage vers les pays européens afin de les alerter sur des situations plus fréquentes de non respect des droits de l’enfant.

Récemment, sur un plan législatif, deux décisions ont contrarié l’Unicef. « L’Unicef n’a pas de budget propre. Le gouvernement a réduit de 25 % notre aide depuis l’été 2009 ». (Auparavant), ce n’était déjà pas énorme » signale le vice-président Cornu. Ironie du sort, à l’heure où l’on fête l’anniversaire de la CIDE, le gouvernement français a décidé au cours de l’automne de supprimer le poste de Défenseur des enfants, créé en 2000. La France était à l’origine de la démarche en 1997. Simultanément, Mme Dominique Versini, représentante actuelle de notre pays devient la présidente du réseau européen des 35 Défenseurs des enfants. Leur mission est d’élaborer un rapport annuel sur l’état des politiques en direction des enfants.

Marseille, un comité très dynamique

A Marseille, le comité Unicef, présidé par Josette Delait est l’un des plus dynamiques de France malgré son nombre d’adhérents –environ 60. Son infrastructure s’articule autour d’antennes basées à Aix-en-Provence, Les Pennes-Mirabeau, St-Martin de Crau, Salon de Provence, Aubagne. Tout un réseau de Ville Amie des enfants, lancé par l’Unicef et l’association des maires de France en 2002 complète le dispositif. Un accord national entre l’Unicef et l’Education Nationale est décliné localement. Ainsi, un lien unit le comité à l’Inspection Académique et le Rectorat. Un partenariat s’est également noué avec l’UDAF (union départementale des associations familiales) et l’UFM 13 (union des familles musulmanes des Bouches-du-Rhône). Parmi les grandes manifestations formelles en cours d’année, on retient trois participations : la Nuit de l’eau (co-organisée avec la fédération française de natation et Unicef France) ; sur un plan départemental, la course de l’intégration handicapés/valides avec l’association Algernon et « l’Aïd dans la Cité » avec l’UFM. 

Anniversaire : fête haut en couleur

En collaboration avec l’Education Nationale, l’Unicef a lancé « la fête de la couleur » orange et rose, couleurs de l’espérance de l’Inde. Les minots doivent réaliser de petits personnages mi-orange, mi-rose ; dans ce cadre, des interventions des bénévoles sont programmées dans les écoles. Marseille, l’une des six villes françaises sélectionnées sera illuminée la nuit du 20 novembre aux deux couleurs. L’opération « 1, 2, 3 soleil » en lien avec l’association Couleur Cactus dans des centres de loisirs des 1er et 7e arrondissements cet été a abouti à la réalisation d’un petit film, projeté le 18 novembre. Le 3 décembre, le comité, dans le cadre du 20e anniversaire de la Charte des familles de l’UDAF est partenaire de son Université thématique de « Vulnérabilité de l’enfant dans la famille » à la mairie de La Ciotat. Les débats seront retransmis en direct sur le site internet de l’UNAF (lire le programme en détail ci-après).

Mobiliser davantage, l’exemple de l’UFM

Outre la célébration des deux anniversaires, à partir du 23 novembre, la campagne annuelle Unicef démarre avec la vente de cartes de vœux et de produits. L’occasion de dresser un bilan et quelques perspectives symboliques pour Roger Cornu. En France, chaque année, l’Unicef récolte 50 millions €. Le comité a établi un calcul simple, qui laisse songeur. Si on recueille 0.10 €/mois/habitant, on atteindrait la somme de 100 millions €. 1.20 €, ce sont 4 rations de survie pour un enfant malnutri ou 4 vaccins contre la polio !

Mobiliser les bonnes volontés, inciter le grand public à s’investir davantage restent le credo de Roger Cornu, qui n’hésite pas à citer le partenariat exemplaire, engagé dès les débuts de « l’Aïd dans la Cité » auprès de l’UFM. « C’est vraiment une organisation laïque au sens de l’interprétation des Nations Unies. C’est une manifestation culturelle très positive » précise le vice-président. Cette manifestation est « universelle, non seulement musulmane. L’enrichissement de la culture se fait par la connaissance de la culture des autres. L’UFM a réussi à éviter deux écueils possibles : l’assimilation et le communautarisme, ce qui en fait une opération intelligente ».

Quant à la défense des Droits de l’enfant, il subsiste une certaine amertume, la vigilance est plus que jamais de mise.

Le programme

Sur le site national, le public peut se procurer la chanson « Naître adulte » pour les 20 ans de la CIDE, disponible sous forme de clip vidéo, interprétée par un rappeur, Oxmo Puccino.

Manifestations nationales : La fête de la couleur, illumination de 6 villes vendredi 20 novembre (voir détail sur http://www.unicef.fr)

A Marseille :

Mercredi 18 novembre,14h projection d’un film de 15’, réalisé par des enfants de centres de loisirs du 1er et 7e arrondissements, en partenariat avec l’association Couleur Cactus à la cité des associations, La Canebière.

Vendredi 20 novembre, 9h-18h, Journée provençale de médecine humanitaire à La Timone, faculté de pharmacie.

Vendredi 20 novembre, illumination la nuit, de Marseille.

Dimanche 22 novembre, en collaboration avec l’UFM 13, fête de la famille et du partage au « Dôme » de 13h 30 à 18h 30 dans le cadre de l’Aïd dans la Cité.

Lundi 23 novembre, encore avec l’UFM, projection en présence du réalisateur, du film « Les enfants invisibles » à 14h au Cinéma Le Prado.

Mardi 24 et mercredi 25 novembre, à l’Hôtel du Département, Journées des Droits de l’enfant, 9h-17h (en partenariat avec le Conseil général)

Des rencontres sont également prévues jusqu’en janvier à Istres, La Ciotat, Aubagne, Arles entre autres.

La convention des droits de l’enfant, en bref

Le traité international adopté à l’unanimité par l’ONU le 20 novembre 1989 a été ratifié par 193 Etats sauf la Somalie et les Etats-Unis. C’est une obligation contraignante pour les Etats signataires qui doivent l’intégrer dans leur droit national respectif. La convention internationale des droits de l’enfant s’organise autour de 54 articles. Elle s’appuie sur quatre principes fondamentaux : non-discrimination, intérêt supérieur de l’enfant, le droit de vivre, de survivre, de se développer et le respect des opinions de l’enfant. La Convention définit l’enfant comme tout individu de moins de 18 ans. Elle reconnaît ses droits obligatoires –sociaux, économiques, civils, culturels et politiques. Il importe de préparer pleinement l’enfant à avoir une vie individuelle dans la société et de l’élever dans l’esprit des idéaux proclamés dans la Charte des Nations unies.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard