Articles

Accueil > Actualités > Une participation citoyenne à l’œil

 

Une participation citoyenne à l’œil

12 août 2011

Pas question de tourner en rond pour l’équipe du Compas dans l’oeil qui a décidé de replacer les habitants de Saint Mauront au cœur des réflexions entourant la rénovation urbaine de leur quartier. Instrument bien affuté autour du cou, le collectif composé d’experts et d’habitants, a présenté au président du Grand Projet de Ville de Marseille une série de réflexions autour de l’aménagement de la place Arzial. Des propositions qui serviront prochainement de cahier des charges à un maître d’œuvre, dans le cadre du projet ANRU de Saint-Mauront.


 

JPEG - 119.7 ko

« Il n’est pas nécessaire d’avoir un instrument de mesure pour juger avec exactitude des distances » revendique le collectif marseillais de Saint Mauront, cette petite butte enclavée entre l’autoroute nord et les boulevards national et Ferdinand Lesseps. « Avoir un compas dans l’oeil » signifie en effet avoir un œil assez aiguisé pour pouvoir remplacer un instrument. Et quoi de mieux que l’œil des habitants eux-mêmes, pour scruter au mieux leur quartier. A l’heure de la mise en place des conventions de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU), qui visent à réhabiliter différents quartiers marseillais, l’équipe du Compas dans l’œil tisse depuis sept ans des liens avec les habitants du quartier de Saint Mauront, afin que leur parole soit entendue par les acteurs publics.

L’idée est née, non loin de là, à la Friche, autour d’un projet « archi-radio », initié par Radio Grenouille et orchestré par Sandra Comptour, architecte et Nelly Flecher, réalisatrice sonore. Les deux instigatrices ont été contactées par le Réseau d’éducation prioritaire du quartier afin de construire, avec les habitants, un projet sur la cité Félix-Pyat, en pleine réhabilitation. « Un territoire proche du centre-ville, qui jouxte Euromed et qui a attendu sa réhabilitation pendant trente ans, commente Sandra Comptour. Il est fortement imprégné par toutes les phases d’urbanisation de la ville, il contient des marques fortes comme l’autoroute nord et des signes d’anciennes activités industrielles, un territoire intriguant avec ses immenses friches », résume la spécialiste.

Proposer une autre lecture du quartier

« Au départ, on ne savait pas trop comment traiter cette question de l’urbanisme, comment faire en sorte que les gens trouvent leur place dans ces différents projets, de plus, il y avait une pénurie associative dans ce quartier, un manque d’expression des habitants, donc cette double casquette ’archi-radio’ permettait de mettre l’expression des habitants sur l’espace public autour des transformations de leur quartier ». Puis, de file en aiguille, à force de tâtonnement et de bonne volonté, une méthodologie est apparue : « Les intrigues urbaines à Saint-Mauront ».

Dés 2003, chaque année, une thématique par rapport aux transformations du quartier a été définie. Des intrigues ont été construites avec les habitants, des sujets sensibles et parfois poétiques comme « De mon balcon, je.... », ou Les bruits qui courent ». Habitants et écoles ont pu composer autour de ces sujets : « Un travail où on fouillait le sens lié à cette thématique », commente Sandra Comptour. Des réflexions chaque fois conclues par un événement présenté sur l’espace public.

JPEG - 110.9 ko

La place Arzial comme laboratoire

Cette aventure dura de 2003 à 2008, avant que l’équipe ne décide de s’impliquer de façon plus active auprès des habitants du quartier en construisant un groupe d’ « experts habitant », force de propositions pour le quartier, objet de mutations urbaines dans le cadre du nouveau projet ANRU. Afin de mener à bien cette démarche, l’équipe s’est enrichie en 2009 de nouveaux intervenants : un paysagiste, un photographe, un sociologue et urbaniste et un philosophe, relevant le défi de créer « en posant des regards décalés mais nourris de la pratique quotidienne des habitants ». La parole des habitants considérée comme « expert d’usage de leur environnnement » a été confrontée à celle des experts. Qu’est ce que l’espace public à Saint Mauront, pour qui, pour quoi, autant de questions à poser pour déconstruire et tordre le cou à cette vision et à ce sentiment récurrent d’immobilisme et de méfiance des habitants vis à vis des politiques urbaines. La convention ANRU étant signée en décembre 2009, le collectif a décidé de faire un projet basé sur la participation des habitants et de voir comment il pouvait s’inscrire dans celui de l’ANRU. Parallèlement, le président du Grand Projet de Ville (GPV), Jérôme Bernard, a décidé de constituer un groupe de réflexion sur les espaces publics : « On arrive à être interlocuteur, un dialogue est ouvert, se réjouit Sandra Comptour. Face à tout notre investissement, le GPV s’est senti un peu obligé de le faire aussi ! ». Une participation qui ne portera cependant seulement que sur l’aménagement de l’espace public. « Une habitante a proposé de travailler à partir d’images référentes prises à Marseille et ailleurs. Notre réflexion s’est d’abord portée sur les choses à valoriser au niveau de la place Arzial et de ses abords, un aménagement inscrit dans le projet ANRU Saint-Mauront ».

De la participation naît la collaboration

Des réunions ont débuté en juin 2010 et des propositions autour de la valorisation de la place ont pu voir le jour. Une circulation à sens unique, un aménagement paysager sur le talus SNCF à l’entrée de Félix-Pyat, un parking sécurisé rue Rivoire, autant d’idées que les habitants aimeraient voir pousser en bas de chez eux. Si au début le GPV parlait seulement de consultation citoyenne et non de participation, cette dernière a très vite pris le pas sur la première. Les habitants ont d’abord trouvé comme interlocuteurs des chargés de missions, avant de rencontrer les élus du secteur, des élus enthousiastes qui se sont engagés à utiliser ces propositions comme cahier des charges ou future maîtrise d’œuvre.

Un travail qui après trois ans touche à sa fin, même si une autre réflexion s’est déjà amorcée avec la rue Guichard Gaillard. Le temps pour le collectif de s’interroger sur cette participation citoyenne dont le bilan est plus que positif. «  Maintenant, jusqu’où sont prêts à aller les pouvoirs publics et les opérateurs car l’associatif est limité et cette implication des populations très importante » lance cependant Sandra Comptour. « Des quantités d’experts, de sociologues mènent des études dans ces quartiers, font des diagnostics sans aller au cœur des projets, ce serait davantage utile d’investir dans la construction de programmes avec les habitants, de prendre chaque fois une pause avec eux pour se repositionner. Mais les élus ont peur des habitants, des entraves aux projets, on est dans une culture de l’espace public cloisonné », regrette cette militante. A Marseille, on est malheureusement encore bien loin de la prise en compte de cette vigilance citoyenne et réflexion participative des habitants autour de la transformation de leur environnement », conclut cette dernière. Si la tendance semble plutôt être ces derniers temps aux débats citoyens et autres jurys populaires, l’expression citoyenne, dans son plus simple appareil, ne semble en effet pas toujours vue d’un très bon œil... Gageons que l’expérience de Saint Mauront arrive à faire de l’œil aux autres quartiers marseillais, eux aussi objets du projet ANRU !

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard