Articles

Accueil > Actualités > « Une nationalité à prouver », conférence du mardi 25 à l’Union des Familles (...)

 

« Une nationalité à prouver », conférence du mardi 25 à l’Union des Familles Musulmanes.

28 mai 2010

Nous étions mardi à la conférence qui s’est tenue à l’Union des Familles Musulmanes des Bouches du Rhône. Le débat a été conduit par deux principaux intervenants : Monsieur Yves PADOVANI, greffier en chef au Tribunal d’Instance de Marseille (pour la partie technique et pour poser les jalons du débat), et Monsieur Hagay SOBOL, cancérologue, professeur en génétique médicale (qui a évoqué son expérience personnelle).
Nous avons pu constater combien la question est compliquée à appréhender pour le commun des mortels, bien qu’étant relativement « simple » pour une question de Droit…


 

JPEG - 65.2 ko

Il y avait foule mardi soir, relativement à la taille de la salle, pour la conférence « Une nationalité à prouver ».

C’est signe certes d’un intérêt réel pour le sujet, mais aussi, et de l’aveu même des organisateurs, d’une certaine inquiétude liée à un climat malsain s’installant insidieusement. Le fameux débat sur l’identité nationale a décomplexé une certaine forme d’islamophobie bon ton, semble-t-il, et certains politiques semble vouloir distinguer plusieurs « catégories » de français.

C’est principalement en réaction à ce climat que l’Union des Familles Musulmanes a décidé d’organiser ce débat.

Il a été question, tout au long de cette rencontre, des difficultés rencontrées face à l’administration lorsqu’on porte un nom à consonance étrangère, et plus généralement des conditions d’acquisition, voire de perte de la nationalité française.

Citons tout d’abord un chiffre : 20 000 personnes seraient concernées chaque année par ces « petits tracas administratifs »... Voilà qui donne la mesure du problème qui nous intéresse ici...

Le premier à s’exprimer, après une courte introduction du président de l’Union des Familles Musulmanes Nourdine Hagoug, fut Monsieur Yves Padovani.

Il s’est attaché avant tout à rappeler les bases du Droit de la nationalité, et a, pour souligner qu’il ne faut pas sombrer dans un pessimisme aveugle, lu en préambule un extrait d’une directive interministérielle soulignant la nécessité de simplification des procédures d’attribution des cartes d’identité et passeports, dans le but de mettre un terme à des pratiques arbitraires et injustifiées.

Cette directive mérite qu’on s’y attarde, vu qu’elle participe d’un mouvement d’harmonisation des procédures visant précisément à éviter les abus, motivés bien souvent par des préjugés que l’on ne peut que qualifier de xénophobes, dont sont victimes tant de personnes dans notre beau pays (1).

JPEG - 71.7 ko

On ne peut que saluer l’effort, et souhaiter que l’administration dans son ensemble persévère dans cette voie !

Après avoir donc ainsi tenté de tempérer un peu les inquiétudes des participants, Monsieur Padovani a fait rapidement le tour des différentes façons de devenir français, n’oubliant pas d’évoquer, naturellement, les cas très restrictifs dans lesquels on peut perdre cette fameuse nationalité française.

Si l’intervention d’Yves Padovani a démontré une chose, c’est surtout, pour qui n’est pas familier de ces questions, et plus généralement des questions de Droit, qu’il y a une très large palette de finesses qui pour être compliquées n’en sont, malheureusement, pas moins nécessaires.

Malheureusement, car si nul n’est censé ignorer la Loi, elle n’en est pas moins difficile d’accès pour le citoyen moyen que nous sommes tous.

Le ministre de l’intérieur, M. Hortefeux, l’a d’ailleurs récemment démontré, car comme l’a expliqué M. Padovani, les cas de déchéance de la nationalité française sont très rares, et sont liés à des condamnations très graves, en lien généralement avec la sûreté de l’Etat. On est loin du compte avec les faits reprochés par le ministre au « polygame » maladroit qui a récemment lancé la polémique...

Si ces questions sont complexes, il est nécessaire, et M. Padovani l’a également démontré, de s’y intéresser de près, de ne pas se laisser décourager car l’administration a, et bien souvent malgré elle -n’en déplaise aux esprits chagrins-, tendance à commettre des erreurs.

Et ce sont parfois des erreurs en notre faveur ! Quelqu’un ayant, par exemple, des papiers français alors qu’il n’a pas la nationalité française est en droit lorsqu’il s’en aperçoit, et au bout de 10 ans de délivrance de papiers officiels par l’administration, de faire valoir la « possession d’état de français ».

C’est ce que l’on appelle la déclaration d’état.

La personne en question devient alors française officiellement, point.

Cela permet de nous rendre compte à quel point il est nécessaire de se renseigner précisément sur les articles de loi qui nous concernent, et ceci est valable pour absolument tout le monde en France.

On a trop tendance à se focaliser sur l’application qui en est faite plutôt que sur la Loi elle-même.

On oublie malheureusement trop souvent que la Loi est un outil, et qu’il n’appartient qu’à nous de l’utiliser correctement quand d’autre en font un mauvais usage, que ce soit volontairement ou pas.

C’est d’autant plus tragique que ce sont bien souvent les personnes les plus vulnérables, que la Loi protège (pour peu qu’on veuille bien l’appliquer...), qui hésitent le plus à faire valoir leurs droits.

Ce sont ces mêmes personnes qui, fatalistes, se découragent souvent si des difficultés inattendues se manifestent, découragées tout à la fois par la complexité de la machine administrative et par son langage.

Le savoir est une arme, et démonstration en a été faite, à la fois par les intervenants et par les personnes qui ont pris la parole, souvent victimes d’une interprétation hâtive des propos de M. Padovani et/ou de la Loi.

Le témoignage dans un deuxième temps de M. Hagay SOBOL, quant à lui, était éloquent et soulevait entre autres problèmes, celui ô combien personnel des sentiments que l’injustice administrative fait naître dans le cœur de ceux qui en sont victimes.

Se sentir rejeté par son pays est traumatisant et l’on finit par en concevoir de la rancœur contre sa patrie.

M. Sobol a ainsi très bien expliqué que, sa famille ayant été victime du gouvernement de Vichy et de ses lois antisémites, il n’a pu enfin « faire la paix » au fond de son cœur avec la France que lorsque Jacques Chirac eut finalement reconnu les torts de la notre pays en admettant que la période de Vichy faisait bien partie de son histoire.

On ne peut s’empêcher de penser que nos dirigeants actuels feraient bien de s’en inspirer, et seraient bien inspirés, par exemple, de reconnaître les torts de la France vis-à-vis de L’Algérie au sujet de « l’autre 8 mai 1945 ».

L’actualité récente nous a montré avec les réactions au film « Hors la Loi », qu’une reconnaissance apaiserait sans doute les esprits et nous épargnerait des polémiques stériles sur des évènements qui remontent, quand même, à 1945, et sur lesquels des historiens reconnus se sont maintes fois exprimés.

En somme, ce débat sur les questions de nationalité fut très intéressant, et a soulevé des problèmes épineux tout en nous donnant des pistes valables pour les résoudre.

A été mise en exergue la nécessité de ne pas abdiquer, de ne pas se laisser distraire de notre devoir de citoyen, qui est d’être vigilant et de ne jamais prendre notre liberté pour définitivement acquise.

Le combat pour la liberté est un combat perpétuel, et comme l’a rappelé le président de l’Union des Familles Musulmanes, M. Hagoug, pour fustiger les comportements défaitistes et fatalistes que nous sommes parfois tentés d’adopter, « La démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! ».

Concernant le Droit de la nationalité, pour plus d’informations :

http://www.diplomatie.gouv.fr

(1) http://www.laprovence.com

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard