Articles

Accueil > Actualités > Une broche Chanel + un sac Rykiel = des soins aux sidéens

 

Une broche Chanel + un sac Rykiel = des soins aux sidéens

17 décembre 2010

Hier s’est clos la deuxième Grande Braderie de la Mode de l’année, organisée par l’association de lutte contre le Sida Aides. Récurent depuis douze ans, cet événement permet de récolter des fonds qui iront aux porteurs du VIH/Sida les plus démunis. Comme à chaque fois, les plus grands créateurs ont fait don de pièces de leur collection en cours, proposées aux acheteurs avec des rabais allant jusqu’à 70%. Les fashionistas étaient aux anges, alliant l’utile à l’agréable.


 

C’est devenu un rendez-vous incontournable de la mode à Marseille. Deux fois par an, comme dans la capitale, Aides organise une Grande Braderie au profit de ses œuvres. Durant un couple de jours, les modeuses peuvent y dénicher de véritables perles, vêtements et accessoires de grandes marques, pour un prix extrêmement modique. Plus d’une centaine de créateurs offrent à la première association de France de lutte contre le VIH/Sida quelques pièces issues de leurs collections, qui sont ensuite vendues 30 à 70 % moins chères que dans le public.

Ce mois-ci, on pouvait trouver des sacs Sequoïa, des vêtements siglés Sandro, des chapeaux « assez fabuleux » pensés par Jacques Le Corre… Mais aussi deux sacs signés Sonia Rykiel. Avec sa mère, compagne de shopping, Alexandra est une adepte de la Grande Braderie : « Je viens depuis une dizaine d’années. A celle de Marseille quand j’y suis, mais maintenant davantage à celle de Paris, maintenant que j’y habite ». Alexandra avait déjà jeté son dévolu sur plusieurs pièces, lors de la prévente. Elle revient aujourd’hui pour une bonne raison : « comme c’est le dernier jour, les prix sont encore plus bradés ! En règle générale, il y a des très bonnes affaires dans les grandes marques, c’est au minimum un tiers du prix. Et en plus on fait une bonne action, puisque c’est pour Aides… ». Elle repart les bras chargés. Dans ses sacs, des vêtements, des bijoux. Et notamment une broche Chanel.

Les connaisseurs arrivent « relativement tôt pour s’arracher les bonnes pièces », sourit Kathleen Power, assistante de la délégation d’Aides Marseille et responsable de la logistique de la Grande Braderie. Alexandra confirme : « maintenant, tout le monde est au courant, cela devient plus difficile de faire des affaires ! ». Cette fashion victim reviendra assurément en juin prochain. Pour la première fois, la Grande Braderie ne se tiendra pas à l’Institut Mode Méditerranée, appelé à accueillir de nouvelles structures. « Il nous faudra trouver un nouveau lieu, et nos acheteuses devront prendre de nouvelles habitudes », expose Kathleen.

Les fonds récoltés serviront à alimenter un fonds d’urgence, à destination des porteurs du VIH/Sida les plus en difficulté. « Ce fonds permet d’aider les malades afin de leur éviter des ruptures dues à leurs faibles revenus. Cela peut paraître dérisoire, mais ces aides leurs permettent de finir le mois, d’éviter un surendettement. Elles vont également à ceux qui n’ont aucune ressource parce que ce sont des malades étrangers en situation irrégulière. Ils ont ainsi de quoi manger en attendant une régularisation de la situation » explique la responsable. En tout, lors des deux ventes annuelles, 60 000 euros environ sont récoltés. C’est surtout fonction de la qualité des vêtements donnés. Il y a les bienfaiteurs fidèles et prolixes et puis de nouveaux créateurs qui rejoignent le mouvement.

Malgré les avancées médicales et thérapeutiques (un patient américain vient d’être déclaré « guéri » du Sida par des chercheurs allemands, après qu’il eût subi il y a trois ans une greffe de moelle osseuse) « il faut continuer à lutter, parce que ce n’est pas une maladie anodine ». « Je fais partie de cette « génération Sida » à qui on a appris à se protéger, à être prudente. En revanche, la nouvelle génération pense que ce n’est plus la peine » constate Alexandra. L’association Aides entame une nouvelle phase de son action, avec la préconisation d’un dépistage rapide, afin que la prise en charge se fasse le plus vite possible.

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard