Articles

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes Gauches > Un lycéen marseillais en centre de rétention. Merci pour le changement

 

Un lycéen marseillais en centre de rétention.
Merci pour le changement

20 septembre 2012

Un lycéen marseillais en centre de rétention. Merci pour le changement.
Depuis hier, je suis sollicité par plusieurs personnes (enseignants, parents d’élèves, associations, syndicats) émues par l’enfermement de Tigran Hovhannessian, lycéen marseillais de 19 ans, dans un centre de rétention administrative.




 

Tribune :

Un lycéen marseillais en centre de rétention.
Merci pour le changement}

Depuis hier, je suis sollicité par plusieurs personnes (enseignants, parents d’élèves, associations, syndicats) émues par l’enfermement de Tigran Hovhannessian, lycéen marseillais de 19 ans, dans un centre de rétention administrative.

La veille, j’assistais en Préfecture, en tant que vice-président de la Région délégué aux lycées, à une réunion du Conseil Académique de l’Education Nationale consacrée à la refondation de l’école.

De belles déclarations ont été prononcées sur la lutte contre le décrochage scolaire, affirmant une volonté forte de l’Etat d’engager cet ambitieux chantier.

Tigran est le premier cas de jeune majeur scolarisé à Marseille enfermé au CRA. Est-ce cela le changement ? Pour quelles raisons cet élève de seconde au lycée Diderot (Marseille 13ème) ne mérite-t-il pas de réussir sa scolarité ?

Choqué par cette décision, j’ai immédiatement demandé au Préfet sa libération que j’attends toujours. Il ne peut y avoir deux poids deux mesures entre les élèves vivant sur notre territoire national selon qu’ils sont nés dans ou en dehors de nos frontières.

Arrêté, mis en garde à vue pendant 48 heures puis transféré en centre de rétention, Tigran Hovhannessian doit avoir une drôle d’image de la France.

Demain, j’accompagnerai au lycée Saint-Exupéry la ministre de la Justice Christiane Taubira dont je me réjouis qu’elle ait choisi l’école de la première chance pour venir échanger avec les jeunes des quartiers Nord sur les valeurs de la République.

Je lui glisserai avec regret qu’un certain Tigran n’a pas la chance d’écouter ces grandes leçons de liberté, d’égalité et de fraternité.

Jean-Marc Coppola

Vice-président de la Région PACA
Conseiller municipal de Marseille

 

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes Gauches

 

Articles récents

Articles au hasard