Articles

Accueil > Agenda > Un festival de ciné pour les droits de l’homme

 

Un festival de ciné pour les droits de l’homme

2 février 2012

A l’initiative du Secours Catholique en partenariat avec Alliance, Osiris, CCFD-Terre solidaire, Amnesty International, LDH, Cimade, le 3ème Festival International du Film des Droits de l’Homme se tient en ce moment et jusqu’à samedi à Salon-de-Provence.




 

JPEG - 84.5 ko
Photo : Xavier Schwebel / Secours Catholique

La programmation 2012 du 3ème Festival International du Film des Droits de l’Homme de Salon-de-Provence est issue de la sélection 2011 du Fifdh d’Alliance-ciné de Paris (Festival International du Film des Droits de l’Homme qui en est à sa dixième édition, et qui est considéré comme la plus importante manifestation culturelle sur le thème des droits humains en France).
A Salon, l’an dernier 2051 spectateurs ont assisté aux projections du festival. Si les séances scolaires se déroulent aussi à Aix-en-Provence et à la Fare-les-oliviers, les projections à destination du grand public se déroulent uniquement à Salon. Pour la mouture 2012 du festival, cinq documentaires sont à l’affiche. Plus qu’un festival de ciné, ce temps dévolu à la lutte pour les droits humains est aussi l’occasion de débats et de rencontres. Les projections sont en effet suivies de débats animés par les associations partenaires telles que Amnesty International, La Ligue des Droits de l’Homme, Osiris, la Cimade, Osiris et le CCFD. Sujets variés et explosifs au programme
Présent dans près de deux cents pays, le Secours Catholique est un des premiers réseaux de solidarité internationale et il « effectue un travail de fond qui consiste à sensibiliser l’opinion sur les droits humains, faire remonter au niveau national les injustices que nous constatons et des propositions pour y remédier », a expliqué sa chargée de communication, Valérie Benchétrit sur le site de la mairie de salon. Le festival du film des droits de l’Homme est organisé par la section salonaise du Secours catholique avec l’appui de la délégation aixoise à laquelle elle se rattache.

Sujets variés et explosifs au programme.

Jeudi 2 février 2012

20 h Ouverture du festival

JPEG - 44.1 ko

Projection du film «  Ctrl + Alt + Supr » réalisé par Elsa Bloch, sur la situation de la Palestine d’aujourd’hui. Le sujet : réalisé lors d’une mission civile en Cisjordanie en novembre 2008, ce film donne la parole à des Palestiniens et une Israélienne, tous engagés dans la lutte contre l’occupation. Colonisation, séparation des familles, résistances paysannes et culturelles, ces témoignages éclairent la situation politique de la Palestine.
En présence de la réalisatrice, qui participera au débat animé par Alexis Adam, responsable du pôle Moyen-Orient au Secours Catholique.

Vendredi 3 février 2012

JPEG - 46.4 ko

20 h Projection du film « Birmanie ma prison » réalisé par Rex Bloomstein, sur le thème de la liberté d’expression en Birmanie. Le sujet : Zarganar, le plus grand comique vivant de Birmanie, purge une peine de prison de trente-cinq ans, réduit au silence pour ses critiques ouvertes de la junte. Michael Mittermeier, l’un des plus grands comiques d’Allemagne, voyage en secret en Birmanie avec le réalisateur Rex Bloomstein, afin de documenter la lutte courageuse de cet homme contre la répression
Débat animé par Bruno Canivenc pour Amnesty International, et Auguste Olive, médecin psychiatre à Osiris.

Samedi 4 février 2012

JPEG - 49.4 ko

17 h Projection du film « L’Enfer au paradis » réalisé par Franck Garbely, sur le culture intensive de l’huile de palme en Colombie. Le sujet : Depuis dix ans, dans la province colombienne du Chocó, on assiste à une véritable guerre de pillage : des paramilitaires lourdement arméssillonnent les forêts en laissant une trace de sang et de feu. « L’enfer au paradis » raconte comment la culture excessive du palmier, destinée aux agro-carburants, a transformé en enfer la vie des habitants du Chocó.
Débat animé par Jean-Pierre Cavalié, délégué régional de la Cimade, et Gérard Blanc, professeur à la à la faculté de droit d’Aix-Marseille, pour le CCFD-Terre Solidaire.
19 h Rencontre conviviale et apéritive avec tous les partenaires autour d’une exposition photo sur la Colombie. Événement ouvert à tous.

20 h Projection du film « LQui a tué Chea Vichea ? » réalisé par Bradley Cox, sur la disparition du président du syndicat des travailleurs du textile au Cambodge.
Le sujet : En 2004, Chea Vichea, le président du syndicat des travailleurs du textile est abattu. Sous la pression d’associations défendant les droits de l’homme et de donateurs étrangers, la police arrête deux hommes condamnés à vingt ans de prison. Étaient-ils coupables ou bien leur condamnation était-elle un maillon d’un complot plus vaste ? Quand une enquête sur l’assassinat d’un leader syndical cambodgien mène tout droit dans les coulisses de la mondialisation du textile… Deux hommes innocents
Débat animé par Bruno Canivenc pour Amnesty International, et Bernard Granjon, président d’Osiris.

En savoir plus sur le Festival et les films : bdr-aixenprovence.secours-catholique.org

Auditorium de l’Atrium, 89 bd Aristide Briand, 13300

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 15 septembre

     

    Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Avec cet objectif majeur : mieux le comprendre et mieux le connaître, dans son contexte historique et social. Ces enjeux seront déclinés à Marseille de façon aussi pédagogique que ludique. Cette année encore, vous êtes invités à découvrir gratuitement des lieux habituellement fermés au public. Rendez-vous ces 16 et 17 septembre . Par ici le programme : (...)

     

  • 14 septembre

     

    préavis de désordre Urbain

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met la ville sous tension créatrice avec un dispositif entièrement conçu pour expérimenter 5 manières de vivre ensemble. : Traduire, Oracle, Festoyer, Identité, et Veiller. Cette année, Redplexus vous invite pour 12 jours de partages d’expériences artistiques dans un dispositif particulier : une installation nomade et immersive dans l’espace urbain inspirée du mythe de la Tour de Babel. Le Programme, c’est par ici (...)

     

  • 4 septembre

     

    Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades est l’occasion de faire ressurgir des récits de vie, des témoignages et des patrimoines enfouis. C’est aussi révéler les valeurs des lieux et des personnes pour les ériger en patrimoines constitutifs de l’histoire de la ville. Le 16 après midi, exposition photos issue de ce travail et le site internet dédié. Les habitants vous accueillent pour en témoigner. Cet événement est associé à la présentation des fresques réalisées à la cité de la Visitation avec l’association We Records pour les Journées (...)

     

  • 4 septembre

     

    Festival international du dessin de presse

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. L’affiche (nouvelle version) de cette édition 2017 est illustrée par Marilena Nardi, lauréate du prix du public l’an dernier. https://www.instagram.com/fidepofficiel/ FB

     

  • 4 septembre

     

    Cette exposition est une invitation au voyage...

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l’un des paris les plus audacieux de l’écrivain : son voyage dans les mers du sud entre 1907 et 1909. La présentation s’articulera autour des archipels traversés par l’écrivain : Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu, les îles Salomon..Une sélection d’oeuvres majeures, issues des collections du MAAOA et de grands musées spécialisés dans les Arts Premiers, sera présentée aux côtés des objets rapportés par Jack London lui-même. La scénographie mêlera (...)

     

  • 4 septembre

     

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, création Belsunce. La Compagnie

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, est une exposition proposée apr La Compagnie, lieu de création et d’exposition artistique situé à Belsunce. La Compagnie propose des situations de créations collectives avec les habitants de Belsunce, enfants et adultes. Art, culture et lien social travaillent avec une équipe constituée d’artistes, privilégiant un travail de reprise de ses perceptions, d’élaboration des représentations. En 2016-2017, La Compagnie a ainsi continué l’articulation et l’ancrage de son projet dans Belsunce et le grand centre-ville, auprès des habitants et avec les structures associatives travaillant avec ces publics. Musique, moteur !, La Compagnie, lieu de création 19, Rue (...)

     

  • 4 septembre

     

    la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires, RHMIT)

    Pendant les trois prochains mois, la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) révélera plus d’une centaine d’événements à travers toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Conférences, spectacles, ateliers, balades, colloques, expositions, projections de films... seront autant d’occasions de découvrir la diversité des acteurs régionaux, associatifs ou publics, leur dynamisme et leur engagement sur les questions fondamentales que sont l’histoire des immigrations et des territoires de notre région. Début, le 15 septembre. La photo est une image d’archives Une image d’archives, à deux pas du Vieux Port, fin XIXe siècle. L’hôtel de Jérusalem (traduit (...)

     

  • 1er août

     

    Fête du 4 août, à la belle de Mai, pour fêter la fin des privilèges

    Pour fêter l’abolition des privilèges, le collectif " Fête du 4 août " propose des rencontres avec les acteurs sociaux de terrain ( Eau Bien Commun, Médecins du Monde, Meus, Usagers. Des Transports), des syndicats et des collectifs de lutte ( Solidaires, Front Social 13) et les habitants de ce quartier de Marseille (entre autres, La Fédération des Associations Comoriennes de Marseille ) dans le cadre d’une fête populaire (groupes musicaux, balletti et paella géante). Le vendredi 4 août, la fête sera animée par le groupe Kilimandjaro, et ses rythmes africains, Susie, chanteuse de genre et le Dj. Pour célébrer l’abolition des privilèges de 1789 et appeler à l’abolition des nouveaux privilèges, un (...)

     

  • 30 juin

     

    2017 ça rime avec Africa Fête ! Du 30 juin au 8 juillet...

    Le Festival Africa Fête de Marseille aura lieu du 30 juin au 8 juillet 2017 pour cette édition 2017 (la numéro13) un menu copieux vous attend. Et ce, tant pour l’esprit que pour la fête, c’est ça Africa Fête ! Le programme complet est ici : L’Edito de notre Ami Victor Faye, histoire d’en comprendre les enjeux. En septembre 1956 se tenait à la Sorbonne le premier congrès des écrivains et artistes noirs qui avait comme but essentiel de rehausser aux yeux du monde entier le statut des civilisations noires au même titre que celles des autres cultures. À l’époque, cet événement était considéré comme un tournant décisif pour les peuples de cultures noires du monde entier. Qu’en est-il soixante ans après ce (...)

     

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

Articles récents

Articles au hasard