Articles

Accueil > Actualités > Un Goncourt au goût amer …

 

Un Goncourt au goût amer …

11 novembre 2010

"Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. " Michel Houellebecq - Plateforme en 2001. Prix Goncourt 2010 pour La carte et le Territoire chez Flammarion


 

La fin d’un mythe

En France il y a des prix qui faisaient rêver les lecteurs, les amoureux de la littérature. Admirateurs inconditionnels de ces plumes raffinées, qui swinguent avec la langue comme ils pianotent une partition. Les prix littéraires étaient l’aboutissement de ce travail de labeur, cette osmose entre un esprit délicat et une langue riche de subtilités.

Dans notre inconscient, nous nous plaisions à rêver avec une pointe de naïveté que la langue française, le style, le maniement de la syntaxe, celle de la grammaire, le sens de la narration étaient des notions essentielles pour l’attribution d’un prix.

En cause, l’histoire de ces prix qui nous a donné une méchante envie d’y croire.

Jusqu’ici le Prix Littéraire était le signe distinctif d’un esprit supérieur, marqueur d’une œuvre hors du commun... Rappelons nous, Marcel Proust pour son délicieux A l’ombre des jeunes filles en fleur, et sa madeleine universelle La condition humaine d’André Malraux, son style cinématographique interrogeant la question du destin de chacun. Elsa Triolet Le premier accroc coûte deux cents francs, Maurice Druon Les grandes familles, Robert Merle Week-end à Zuydcoote, Simone de Beauvoir Les Mandarins, Patrick Chamoiseau Texaco, Marguerite Duras L’amant

Ces auteurs qui laissent une trace indélébile dans la littérature française, par un style, par un ton, par une forme, par un combat, par un humanisme. Des auteurs qui donnent envie d’aller au-delà de l’œuvre, de découvrir l’Homme qui se cache derrières les mots. Voilà la magie que procurait cette bannière rouge entourant le livre…

2010 : Pour qui sonne le glas

Fini le rêve, 2010 sonne le glas de ce glamour entre la prose et l’intellect, entre la réflexion et le style, entre le combat et la plume. Dorénavant il n’est plus nécessaire d’aimer sa langue ou de s’inventer un style, plus la peine de se donner autant de mal. Pourquoi arguer d’une cause, ou d’un combat quand revendiquer son animosité envers une partie de la population suffit pour sortir du lot.

En cette année 2010 pour se singulariser il ne faut plus du talent, il faut juste une pointe de haine.

Concours de prose haineuse

Et le palmarès s’allonge, après les propos plus que douteux d’un célèbre parfumeur, venant s’ajouter à ceux des hommes politiques… Un savant jeu de construction ou chacun apporte sa pierre à l’édifice pour consolider cette ambiance nauséabonde. Voilà que, l’auteur sulfureux anti-islam convaincu osant mettre sur le dos de son narrateur en se voilant du châle de la créativité (comprenez, c’est un artiste) ce genre de propos est récompensé.

"L’islam ne pouvait naître que dans un désert stupide, au milieu de bédouins crasseux, qui n’avaient rien d’autre à faire – pardonnez-moi- que d’enculer leurs chameaux" Michel Houellebecq

C’est dans l’air du temps dirons nous, de gratifier ce genre de mots. Il fait bon marquer les esprits en affirmant haut et fort sa haine de l’autre, Ca fleure bon, c’est « instyle » « hype »… Alors oui, c’est un autre livre, c’est une autre histoire, c’est un autre titre, une autre démarche que récompense le Goncourt 2010, mais c’est le même auteur… Et même les petits arrangements hypocrites pour l’obtenir n’y changeront rien…

« Grâce à Dieu Houellebecq ne représente pas toute la littérature Française » disait Eric Naulleau… Grâce à Dieu oui. Et grâce à Houellebecq la bannière rouge est devenue notre « madeleine » au goût amer… comme une odeur de c’était mieux avant…

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard