Articles

Accueil > Actualités > Théâtre : Marseille/Alger, identités croisées

 

Théâtre : Marseille/Alger, identités croisées

7 novembre 2009

Les Bancs Publics -lieu d’expérimentations culturelles- accueillaient une création singulière, entre théâtre, musique, vidéo, nommée « Arrêt)(Terra ». L’Orpheline est une épine dans le pied –compagnie associée à Bancs Publics- explore l’Histoire, des histoires de vie de migrants entre Marseille et Alger. Un spectacle donné dans le cadre des « Rencontres à l’échelle ».


 

GIF - 85.8 ko

Une scène plongée dans l’obscurité. En arrière-plan, un écran apporte un rai de lumière, le spectateur distingue quatre silhouettes, assises à une longue table. Un univers sonore –inventé par Guillaume Quiquerez, fondateur des Bancs Publics et metteur scène de la compagnie- restitue une ambiance, entraîne peu à peu le public au rythme des paroles, de tranches de vie à réfléchir sur les questions d’immigration. A Marseille, des personnes sont venues d’Algérie. Des images défilent, des mots sont jetés, des messages livrés. Une voix off nous interpelle : lorsqu’on observe un globe terrestre, on s’aperçoit que la France est plus proche de l’Algérie que des Etats-Unis…émigration, regroupement familial, coopération décentralisée, empire colonial, identités, échanges…

Sentiments mêlés

Echanges, traditions, cultures. Coup de projecteur sur scène. Julie Kretzschmar, fondatrice de la compagnie, directrice artistique des Bancs Publics, Sharmila Naudou, Eric Houzelot, Samir El Hakim brassent de la semoule…lentement, longuement. Soudain, des bribes de mots s’échappent. Les acteurs, à tour de rôle appellent des prénoms arabes : Nabil, Farid, Tariq, Mohamed,…

Retour à l’écran. Arezki Tahar témoigne. Enfant, « j’ai appris une langue (le français) qui n’est pas la mienne ». Marseille/Alger comme un aimant. Ce lien indicible qui unit, peut rassembler, « depuis Alger, (il imaginait) au bout de la mer, Marseille ». Leila Derradji se souvient, « on parlait français à la maison ». Des expériences partagées, simplement, qui sont traitées avec humour, dérision, parfois avec émotion, tendresse. Déplacement sur scène. Les acteurs s’approprient de nouveau la parole. L’actrice Julie raconte ses déboires, elle est clandestine ici, et là-bas, elle a tout plaqué. « Je sais que je ne suis pas française, alors pourquoi me poser des questions d’appartenance. L’impression de vivre un no man’s land, de n’appartenir à aucune des deux cultures ».

« Arrêt)(Terra », un regard sur l’Histoire

Le jeu des comédiens est singulier, étonnant. Julie et Guillaume, les créateurs de « Arrêt)(Terra » étaient partisans d’une écriture concise, dépouillée. La force des mots, un choix judicieux qui permettent d’aller à l’essentiel. Des algériens sont venus à Marseille, ont emprunté un chemin, ont vécu, ont reconstruit sans cesse de la mémoire neuve.

« Arrêt)(Terra » est une première exploration publique d’un projet, « Terra Cognita », programmée au cours du printemps 2010. La compagnie l’Orpheline est une épine dans le pied construit depuis 2004 un projet de recherche et de création autour des questions de migrations entre Marseille et Alger. Après 2008, « Oui ou non, avons-nous traversé la mer ? », la compagnie continue de nous surprendre avec cette nouvelle création, passerelle théâtrale et poétique jetée entre les deux rives de la Méditerranée.

« Arrêt)(Terra », nouvelle représentation ce soir, samedi 7 novembre à 20h 30 aux Bancs Publics.

« Les Rencontres à l’échelle », Marseille Alger, du 5 novembre au 6 décembre. Lieux d’accueil : Les Bancs Publics, 10 rue Ricard, 13003 Marseille ; Friche La Belle de Mai, Salle Seita ; Théâtre Gyptis ; Bibliothèque départementale Gaston Defferre ; Le MuCEM

Réservations billetterie : par internet http://www.lesrencontresalechelle.com, tél 04 91 64 60 00. Sur place, les soirs de représentations.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard