Articles

Accueil > Actualités > Spécificités d’un Conseil Général

 

Spécificités d’un Conseil Général

7 mars 2008

Bien plus discrètes que les municipales, d’autres élections à l’enjeu tout aussi important, auront lieu en mars. Les « cantonales ». Il s’agira pour les citoyens que nous sommes d’élire des conseillers généraux qui auront en charge de gérer notre département. Combien et pour quelles tâches exactement ? Présentation d’une collectivité territoriale à l’avenir en discussion.


 

Tout d’abord, une collectivité territoriale est une administration distincte de celle de l’Etat. Son rôle est de prendre en charge les intérêts de la population d’un territoire précis. Pour le cas du Conseil Général, un département. Pour la Commune, une ville. Sa définition et son organisation relève de la constitution, de la loi et des décrets. À la différence des administrations d’état, comme les préfectures, elle est dotée de la personnalité morale, ce qui lui permet d’agir en justice. Elle a son propre personnel et son budget de fonctionnement, mais ne peut se doter, de sa propre initiative, d’organe nouveau. La loi lui confie des compétences propres et elle prend des décisions par délibération au sein de représentants élus.

Le département est une administration de droit commun depuis le tout début du XIXe siècle. Si leur nombre a souvent varié, on en compte aujourd’hui 100, dont 4 en Outre-mer. Pour ne pas rappeler l’ancien régime, les noms qu’il leur ont été attribués ne l’ont pas été en fonction de leur territoire, à quelques exceptions près comme la Savoie, mais plutôt en fonction des cours d’eau qui les traversent (Bouches-du-Rhône), des montagnes qui les bordent, des îles, côtes et plans d’eau… Un seul doit son nom à la poésie : la Côte d’Or.

Un fonctionnement, des compétences

Le Conseil Général (C.G.) est constitué d’une assemblée composée de conseillers, 28 pour celle des Bouches-du-Rhône. C’est l’assemblée départementale. Ces représentants sont élus pour six ans, lors des élections cantonales, au scrutin uninominal à deux tours. C’est à dire que l’on ne vote pas pour une liste, comme aux municipales, mais pour une personne, comme aux présidentielles. Les élections cantonales ont lieu tous les trois ans, renouvelant ainsi, à chaque fois, la moitié des effectifs. Le rôle du canton aujourd’hui est avant tout de fournir un maillage électoral, son découpage n’a pas une réelle incidence sur le territoire.

• Fonctionnement

L’assemblée élie un président qui aura pour tâche d’assumer le pouvoir exécutif, c’est-à-dire, de gérer les dépenses et les recettes du Conseil et d’exécuter les décisions votées par l’assemblée départementale. Le président assume aussi un rôle de représentation.

Il existe au sein de l’assemblée, trois types de commissions :

- Permanente

- Organique

- D’appel d’offre

La commission permanente se réunit tous les mois. Organe de concertation et de réflexion, elle assure le suivit des affaires courantes entre les sessions de l’assemblée. Dirigée par le président, elle est composée de vice-présidents et de quelques conseillers généraux.
La commission organique, donne, elle, un avis sur les dossiers soumis à l’assemblée, propose de nouvelles orientations et évalue les politiques menées.
Enfin, la commission des appels d’offres, attribue les marchés publics de la collectivité départementale.

• Compétences

Depuis août 2004, dans le cadre d’une loi accentuant la décentralisation, les compétences du Conseil Général ont été renforcées. Ainsi relèvent de son autorité et de sa gestion, les domaines suivants :

- La voirie, création et entretiens des routes départementales et nationales d’intérêt local (quasiment toutes les voies qui traversent son territoire). Les transports et transports scolaires par autocars.

- L’éducation, à travers la gestion des collèges

- L’action sociale qui regroupe, l’insertion des personnes en difficulté, l’allocation du R.M.I., la protection de l’enfance, l’aide aux personnes handicapées, aux personnes âgées, la prévention sanitaire et la gestion du Fonds de Solidarité pour le Logement (F.S.L.)

- L’action culturelle, avec les bibliothèques départementales de prêt et l’aide aux associations.

Pour les élections du 9 et 16 mars prochains, seuls 14 cantons sont concernés dans le département. En se rendant sur le site suivant, il est possible de savoir qui se présente et où : La Provence.

L’avenir des CG)

L’avenir des conseils généraux est aujourd’hui en discussion. Bien que jouant, nous l’avons vu, un rôle important dans le quotidien local de notre pays, le rapport de la commission Attali, commandé par le président de la République, préconise sa suppression. Pour les défenseurs du rapport, il s’agit avant tout d’alléger une structure administrative qui n’a cessé de se développer ces dernières années avec la création des régions et des communautés urbaines. Pour les conseillers généraux, qui jugent, dans leur ensemble, ce projet « aberrant », il est nécessaire de maintenir les « seuls élus qui ont un lien direct avec les vrais gens » comme le dit le conseiller général U.M.P. de Villars-sur-Var, René Gilly. En effet, faire disparaître les conseils généraux, reviendrait à confier les compétences, dévolues à ce dernier, à des structures dont les personnels ne se seraient pas forcément élus, comme c’est le cas dans les communautés urbaines, note Monsieur Paul Culturello, conseiller général P.S.
Le rapport Attali parlait de « suppression progressive ». Si la discussion, houleuse, est engagée, son application n’est pas à l’ordre du jour. Nous pourrons ainsi, dans les cantons concernés, aller sereinement voter pour renouveler, la moitié, l’assemblée départementale qui, dans son bateau bleu amarré à Saint Just, décide du cap de notre département.

 

 

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard