Articles

Accueil > Actualités > Solidarité : une future Maison de l’Intergénération

 

Solidarité : une future Maison de l’Intergénération

14 janvier 2011

L’ACLAP (Action de Coordination de Lieux et d’Accueil aux Personnes âgées), promoteur du Réseau Intergénération de la région (RIG) PACA s’investit dans un projet social et culturel à vocation régionale. Une future Maison de l’Intergénération à Marseille se profile avec une ouverture vraisemblable en avril 2013. Rencontre avec Guy Bocchino, président de l’ACLAP, l’un des fondateurs du RIG.


 

JPEG - 72.7 ko

Lundi prochain, une nouvelle réunion rassemblera des acteurs du RIG. Un premier document a déjà été élaboré l’été dernier. Le projet n’est pas figé. Depuis septembre 2010, différentes thématiques sont épluchées par les spécialistes du groupe. La recherche de financements reste cependant la priorité depuis le démarrage du dossier. Une première synthèse permettra d’évaluer d’ici quelques mois les réflexions et les expériences. En avril 2012, une deuxième synthèse permettra de définir un bilan très précis, les thématiques retenues et l’organisation du lieu (non encore choisi). Décembre 2012, le dossier doit être bouclé pour s’investir uniquement dans l’organisation pratique du site.

« L’Intergénération au service de notre société »

L’idée fait son chemin depuis près d’une année. Cette future Maison de l’Intergénération émane des travaux du RIG. Ce réseau, existant de manière informelle depuis 2007 cristallise les énergies, et a déjà déclenché quelques initiatives remarquées. « On s’est retrouvé avec différents groupes, institutionnel, associatif, municipal, à travailler sur des idées proches, de mêmes secteurs géographiques. Mais rien ne nous rassemblait » explique Guy Bocchino. « On voulait rassembler des gens qui ont les mêmes envies. Se donner les moyens de nous rassembler physiquement » au travers d’une structure comme le RIG. L’idée-force est « l’Intergénération au service de notre société ». Elle repose sur de grands axes : la culture, l’entraide, la santé et le civisme.

L’espérance de vie croissante exige de repenser notre société. « Beaucoup de personnes âgées sont en perte de travail intellectuel » précise M. Bocchino, développent des pathologies chroniques liées à l’âge. « On peut (par exemple) solliciter leur mémoire via l’intervention des plus jeunes » poursuit-il. L’ACLAP a depuis des années, engagé une réflexion avec l’IFAC Provence (Institut de formation, d’animation et de conseil). Les deux structures ont mis en place des actions intergénérationnelles. Une collaboration qui a permis de mettre en exergue un dynamisme, une motivation communs.

JPEG - 93.4 ko

ACLAP, « précurseur de l’Intergénération »

L’ACLAP et l’IFAC sont donc les promoteurs du RIG, officialisé en 2009, le 29 avril -journée internationale de l’Intergénération. Le RIG est à l’origine des Premières Rencontres Intergénérationnelles de 2008 à Marseille –les secondes ont eu lieu en novembre dernier. L’ACLAP est « un précurseur de l’Intergénération » souligne Guy Bocchino. En 1993, l’année de la Solidarité entre les générations, la ministre des Affaires sociales Simone Veil lance un appel à projets à destination des associations. Le dossier de l’ACLAP est retenu, elle participe alors aux Rencontres internationales à Bruxelles.

Près de vingt ans plus tard, force est de reconnaître que les choses ont peu avancé. On doit tendre vers « un mixage des populations, de toutes les classes d’âge. Ces actions doivent être vécues dans la régularité » insiste le président de l’ACLAP, « c’est une philosophie de vie ».

JPEG - 109.6 ko

« Un lieu où se mélangent les âges »

Pour dessiner cette Maison de l’Intergénération, l’ACLAP s’est entourée de l’IFAC Provence, de l’association marseillaise « Emplois Familiaux Services », d’Euromed Management avec son pôle santé/social et de la Ville de La Ciotat. Cette Maison doit être « un lieu où se mélangent les âges pour mieux se connaître et s’apprécier. Un lieu pour découvrir des traditions, les faire vivre et les transmettre pour mieux comprendre le présent et imaginer le futur » (annonce en préambule, le dossier de présentation). « Un endroit en libre accès, où tous puissent se retrouver. Un lieu relativement central, très visible, parlant pour tous » s’enthousiasme M. Bocchino.

Le projet sera un lieu d’expositions, de conférences et de rencontres. Les fondations de cette maison sont : la transmission de la mémoire, stimuler les rencontres, s’enrichir par les échanges. Quatre activités déclineront ces valeurs. Une salle d’expo permanente permettra de découvrir l’évolution de la société dans la diversité de ses facettes culturelles, économiques, sociales, technologiques,… par une méthodologie originale. Une salle d’expos temporaires proposera un regard intergénérationnel sur des thématiques diverses en rapport avec l’actualité ou des préoccupations sociétales. Deux exemples : le folklore et l’eau. Le fil conducteur dans cette Maison étant la rencontre.

JPEG - 66.6 ko

Des actions aussi interculturelles

Avant l’été 2011, le responsable de l’ACLAP souhaite organiser dans cette perspective une rencontre culturelle marseillaise sur le Maghreb. L’objectif est de « faire se rencontrer des jeunes, des personnes âgées », s’ouvrir à l’autre « pour mieux arriver à se comprendre ». Autre action est le rapprochement de l’ACLAP vers une association « Médiation ». Cette dernière jouera un rôle d’interprète pour faire avancer les dossiers sociaux des personnes âgées, maîtrisant difficilement la langue française. Les deux associations se sont engagées sur un axe social mais aussi culturel, touristique. Un séjour est prévu en septembre prochain à Marrakech avec des marseillais et des marocains, résidant dans la cité phocéenne. En fin d’année, des marocains viendront à Marseille.

Autant d’expériences qui seront évaluées avant fin 2012.

En parallèle, deux nouveaux partenaires intègrent le groupe de la Maison de l’Intergénération. « Savoir pour réussir » est une association d’aide à la réinsertion pour des jeunes en difficulté. Et le Centre gérontologique départemental a « une très grosse pratique de l’Intergénération » depuis plusieurs années, le groupe est ravi de l’accueillir.

Dès le 17 janvier, les « bâtisseurs » de la Maison de l’Intergénération se retrouvent pour apporter de nouvelles améliorations, réfléchir à de nouvelles actions. 2012, le lieu sera retenu, des travaux d’aménagement débuteront. 2013, la Maison de l’Intergénération se joindra aux différents projets de l’année de la culture européenne.

ACLAP, 50 rue Ferrari, 13005 Marseille, tél 04 91 48 53 33, site http://www.aclap.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard