Articles

Accueil > Euro med > Europe > Archives : Année européenne 2008 du dialogue interculturel > Shanghai, la jumelle orientale de Marseille

 

Shanghai, la jumelle orientale de Marseille

17 novembre 2008 - Dernier ajout 18 novembre 2008

Située en amont du delta du fleuve Yangtze, baignée à l’est par la mer de Chine orientale et au sud par le Golfe de Hangzhou, Shanghai se trouve à 1100 kilomètres de Beijing (Pékin).
La ville est établie dans la zone tropicale qui est touchée par la mousson océanique ; les précipitations y atteignent 1132 millimètres de moyenne par an et la température moyenne est de 15.7°. Dans la plaine autour de Shanghai s’étendent des lacs et des rivières, ainsi que le grand fleuve de Huangpu ( « la mère de Shanghai » ) qui court vers la mer jusqu’au port de Wusong où il rejoint le fleuve Yangtze. La rivière de Suzhou, qui est à l’origine du développement la zone urbaine de Shanghai, circule tout le long de la ville. Portrait d’une ville jumelée avec Marseille.


 

JPEG - 36.3 ko

Shanghai est l’un des plus grands ports au monde ; bénéficiant d’une position géographique avantageuse, cela lui permet un excellent trafic maritime et fluvial au centre de la ligne côtière nord-sud de la Chine.

La ville a été fondée il y a plus de 700 ans, durant la dynastie Song. En 1816, plus d’un demi-million de personnes vivaient déjà dans ce qui allait devenir l’un des plus grands centres de commerce au monde. Aujourd’hui, la municipalité de Shanghai relève directement du gouvernement central de la République populaire de Chine. Elle est également la plus grosse ville de Chine avec une superficie de 6340.5 kilomètres carrée, dont 749 kilomètres carrée du zone urbaine.

En 1843, après la fin de la « guerre de l’opium », Shanghai s’ouvre au commerce extérieur. Aujourd’hui la ville a pansé ses blessures du passé, et garde une croissance moyenne de 10% depuis 1992. A présent, Shanghai est devenue le laboratoire d’idées où se joue l’avenir du pays.

A l’heure actuelle, Shanghai est sans conteste le plus grand centre économique de la Chine.
Tout un pan de l’économie de la ville repose sur l’industrie lourde (notamment la fabrication de machines) et l’industrie chimique, l’exportation, la finance, l’informatique, mais aussi les textiles et l’acier. Une grande partie du matériel de production d’électrique et de la flotte chinoise provient de Shanghai. La proximité des régions de culture du coton et son ouverture sur la mer facilite le transport international ; lui procurant ainsi une importance stratégique.
Après la révolution de 1949, la planification urbaine vise à créer des centres de production regroupant plusieurs industries complémentaires ; les travailleurs étant logés à proximité afin de pouvoir se rendre à pied à leur travail.
Portant le joli nom de « perle oriental », Shanghai est une capitale cosmopolite et branchée qui compte aujourd’hui entre 16 et 20 millions d’habitants. La plupart des habitants sont issus de l’immigration et viennent de partout dans le monde. Moderne et exubérante, Shanghai est ainsi devenue la première agglomération de Chine ; on la qualifie aussi de ville capricieuse, indomptable, déconcertante, et souvent à l’avant-garde.
La rivière Huangpu sépare Shanghai en deux parties bien distinctes : sur la rive gauche Puxi, qui rassemble la grande majorité des habitants et où se trouvent les principales attractions et les grands monuments de la ville. Sur la rive droite, Pudong qui s’est énormément développée depuis quelques années grâce à l’installation du quartiers d’affaires. Les colosses du quartier sont la tour TV qui mesure 468 m et la tour Jin Mao qui avec ses 421 m et ses 88 étages dominent les buildings de Lujiazui, le « Wall Street » chinois. Tout se conjugue au superlatif pour exprimer la richesse et la puissance. Aujourd’hui, Shanghai ne dort jamais ! Une foule de touristes chinois arpente à longueur de journée et de nuit le Bund, l’une des plus célèbres avenues du monde avec ses élégantes façades coloniales du début du siècle. Longue de plus de 5 kilomètres, la rue de Nankin, grande artère commerçante de Shanghai, est coupée par le parc du Peuple (Renmin square) ; c’est le rendez-vous des flâneurs, des amoureux et des amateurs de cerfs-volants. Au sud du Bund, on entre dans un autre monde : la vieille ville chinoise de Shanghai (Nantao) ; des jardins et des temples vous invitent à la sérénité.

Si vous devez passer par cette ville, alors ne manquez pas :

-  Le jardin du mandarin Yu dans la vieille ville (Nantao) : étangs, galeries ornées de têtes de dragons, kiosques et rocailles offrent un splendide aperçu de l’art paysager de l’époque Ming.

-  La maison de thé Huxinting, un charmant pavillon dans le jardin Yu qui date de 200 ans.

-  La maison Lu Bo Lang, de style Ming, qui a été transformé aujourd’hui en un restaurant.

-  Les temples de Longhua et de Yofusi.

-  Le temple du Bouddha de Jade.

-  Le musée de Shanghai sur quatre étages avec 120.000 trésors de la Chine ancienne : bronzes, sculptures, céramiques, peintures, calligraphies etc.

-  Musée des Théières : un millier de pièces de la collection privée de Mr Xu Sihai.

-  Le nouvel Opéra ’le Shanghai Grand Théâtre’, inauguré en 1998. L’Opéra héberge un restaurant Maxim’s.

-  Théâtre Yifu : pour assister à des représentations d’opéras de Pékin et de Shanghai.

-  Shanghai Centre : où se produit la fameuse troupe acrobatique de Shanghai.

-  Une croisière sur le Huangpu offre des vues surprenantes sur le Bund, Pudong, les docks, etc. La mini croisière dure une heure, entre l’embarcadère (n°239 du Bund) et le pont Yanpu.

Shanghai porte aussi la réputation de : « Paradis du shopping », ou du « Paris oriental » ; en plus d’apprécier les charmes de la ville, on peut donc aussi profiter des joie du shopping au travers de nombreux endroits tels que :

- Nankin road : longue artère presque entièrement dédiée au culte de la consommation.

- Le bazar de Nantao : bibelots, objets artisanaux, boîtes et paniers laqués, pipes à opium, bijoux, théières, éventails, vrais et faux jades ...

- Un peu plus loin le marché aux fleurs et aux oiseaux de Xizang Nanlu.
Shanghai rassemble aussi un large éventail de la gastronomie chinoise : voici la liste de quelques restaurants parmi les plus connus :

- Le « Vieux hôtel de Shanghai » et « Dexing restaurant » qui présentent la cuisine de Shanghai.

JPEG - 26 ko
Vieux hôtel de Shanghai

- Les restaurants de l’école de la cuisine de Jing sont « Yanyun Lou » et « Hôtel de Beijing ».

- Le restaurant de l’école de Yang qui est le plus connu est « Hôtel de Yangzhou ».

- « Restaurant du repas de Yue » et « Xinghua Lou » offrent la cuisine de l’école de Yue.

Après les jeux olympiques de Pekin 2008, l’Exposition universelle 2010, "Olympiade économique", qui donnera un nouvel élan au développement de Shanghai.

 

 

Autres articles Euro medEuropeArchives : Année européenne 2008 du dialogue interculturel

 

Articles récents

Articles au hasard