Articles

Accueil > Agenda > Scènes de Croisade, film d’animation de marionnettes de Wael Shawsky à (...)

 

Scènes de Croisade, film d’animation de marionnettes de Wael Shawsky à Aubagne

24 décembre 2013

D’après « Les Croisades vues par les Arabes » d’Amin Maalouf, le plasticien égyptien Wael Shawsky propose une installation à Aubagne, dans la chapelle des Pénitents noirs, de Marionnettes, créées à Aubagne dans le cadre des ateliers Euroméditerranée, pour MP13. C’est l’occasion de découvrir La Chapelle transformée en un lieu d’art magique, perchée en haut de la ville et de voir également le film d’animation de Wael Shawky « Cabaret Crusades : The Path to Cairo », jusqu’au 31 janvier 2014.


 

JPEG - 32.8 ko
©Ludovic ALUSSI

L’installation « Scènes de Croisades », de l’artiste égyptien Wael Shawsky est le fruit d’une aventure collective, réalisée dans la ville d’Aubagne en 2012 qui a abouti à un film d’animation sur l’épisode historique des Croisades. Pour narrer cette période, l’égyptien Wael Shawsky s’est inspiré de l’essai d’Amin Maalouf et a opté pour le médium marionnettes, qui loin des clichés, est un art à part entière. Son œuvre se définit au carrefour de la réalité et de la fiction. Dans son livre, l’écrivain libanais offre le récit des huit croisades qui ont eu lieu entre 1095 et 1291. « Cabaret Crusades : The Path to Cairo », le film de Wael Shawsky, commence par la prise de Jérusalem par les chrétiens (1099) et s’achève avec la mort de l’atabeg (régent turc) de Mossoul Zenki en 1146. « En tant qu’artiste, je crois qu’il faut travailler l’Histoire comme un matériau brut, y compris ses interprétations : les récits de l’homme qui prétendent être l’Histoire peuvent entretenir des éléments de vérité, mais dans le même temps, ils sont des mises en scène, histoire et théâtre sont mêlés. Voilà pourquoi j’ai choisi le titre Cabaret Crusades, le cabaret c’est la scène du spectacle de l’Histoire, l’ambiguïté dans tout cela c’est qu’il y a une part de réalité et une part de spectacle. Mais pour moi qui ne peux croire à une seule version de l’Histoire, c’est fondamental d’être dans cette incertitude », analyse Wael Shawsky.

JPEG - 65.5 ko
©Ludovic ALUSSI

L’idée première de l’artiste égyptien en résidence artistique, dans le cadre des ateliers euroméditerranée, à Aubagne était de réaliser le deuxième épisode d’un film d’animation avec des marionnettes. « Quand j’ai commencé à travailler sur la seconde partie – le deuxième film – je ne savais pas du tout comment commencer. Lorsque je suis venu à Aubagne, je pensais travailler avec du bois, puis avec du verre. Et il y a eu notre rencontre, puis la visite du musée des santons. Et là j’ai été littéralement fasciné. J’ai dit à tout le monde : j’ai une idée, je sais comment nous allons travailler. Nous allons construire des santons, qui seront dans toutes les scènes, à l’arrière-plan, et dont la fonction sera de représenter l’Histoire. Nous allons aussi construire des marionnettes, qui seront au premier plan, et qui elles parleront. Ce rapport-là, entre un peuple anonyme et figé à l’arrière plan, qui constitue l’Histoire par sa seule présence, et des personnages - protagonistes qui occupent le devant de la scène…je l’ai vu tout de suite. Plusieurs séquences du film sont construites sur ce principe, même s’il a évolué en cours de route », explique Wael Shawsky.

JPEG - 44.8 ko
©Ludovic ALUSSI

La création des marionnettes a été confiée au soin des céramistes, experts et élèves d’Aubagne. Cette démarche a permis de mettre en avant le savoir-faire de notre région. En tout, l’artiste a réalisé 110 marionnettes, avec les élèves de l’Ecole de Céramique de Provence. Les céramistes et santonniers du Pays d’Aubagne et de l’Étoile ont également créé 250 personnages en santons. Par la suite, le film a été tourné dans la cadre exceptionnel de la Chapelle des Pénitents Noirs, en collaboration avec l’équipe pédagogique et les étudiants du SATIS/ASTRAM Lab, la formation aux métiers de l’Image et du Son de la Faculté des Sciences d’Aix-Marseille Université. L’œuvre a été présentée au kunstefestivaldesarts et à la dOCUMENTA , aujourd’hui l’installation est visible à la Chapelle des Pénitents noirs.

JPEG - 36.8 ko
©Ludovic ALUSSI

On pourra y découvrir une série vidéo de quatre films, une « comédie musicale filmée » dont les décors sont inspirés des miniatures du turc Matracki Nasuh qui dessinent les villes, d’Alep à Bagdad et reconstituent l’architecture typique des cités médiévales d’Orient. Pour la musique du film, ce sont les voix et les musiques de chants traditionnels de Bahreïn. A la Chapelle des Pénitents, une installation de marionnettes et de figurines a été conçue par l’artiste. 21 marionnettes en argile, bouches et yeux mobiles, têtes à moitié animales, à moitié humaines sont suspendues dans l’espace, voilées par la une semi pénombre, pour un effet des plus saisissant et onirique.

JPEG - 80.2 ko
©Ludovic ALUSSI

Wael Shawky vit et travaille à Alexandrie en Égypte. A travers ses installations, vidéos, photographies et performances, l’artiste de renommée internationale aborde les thèmes complexes de la religion, du politique et de la globalisation culturelle. Déjà en 2003, son travail est présenté à la Biennale de Venise, en 2005 à celle d’Istanbul. La Fondation Michaelangelo Pistolleto, la Citta dell Arte a également exposé ses réalisations conçues in situ en 2010. Ses œuvres se retrouvent dans les collections des plus grands musées : à la Tate Modern de Londres, au Musée d’Art Contemporain de Rome, à la Darat Al Funum à Amman, au MART de Trento et Rovereto en Italie. De nombreuses expositions lui ont été consacrées comme Cittadellarte en Italie en 2010, Gentili Apri à Berlin en 2009, Kunsthalle Winterthur en Suisse en 2007… En 2010, il a lancé MASS Alexandria, le premier programme d’ateliers indépendants destinés aux jeunes artistes de la ville d’Alexandrie.

Chapelle des Pénitents noirs

Les Aires Saint Michel, 13400 Aubagne

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 14h à 18h.
Jeudi de 14h à 20h, samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Horaires des projections du film Cabaret Crusades : The Path to Cairo :
mardi, mercredi, vendredi à 14h, 15h30 et 17h / jeudi à 18h30 et 20h / samedi et dimanche à 10h30. Entrée libre

Accueil des groupes les mardis, mercredis, jeudis et vendredis matin à 9h et 10h30 sur réservation par téléphone 04.42.18.17.26.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 15 septembre

     

    Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Avec cet objectif majeur : mieux le comprendre et mieux le connaître, dans son contexte historique et social. Ces enjeux seront déclinés à Marseille de façon aussi pédagogique que ludique. Cette année encore, vous êtes invités à découvrir gratuitement des lieux habituellement fermés au public. Rendez-vous ces 16 et 17 septembre . Par ici le programme : (...)

     

  • 14 septembre

     

    préavis de désordre Urbain

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met la ville sous tension créatrice avec un dispositif entièrement conçu pour expérimenter 5 manières de vivre ensemble. : Traduire, Oracle, Festoyer, Identité, et Veiller. Cette année, Redplexus vous invite pour 12 jours de partages d’expériences artistiques dans un dispositif particulier : une installation nomade et immersive dans l’espace urbain inspirée du mythe de la Tour de Babel. Le Programme, c’est par ici (...)

     

  • 4 septembre

     

    Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades est l’occasion de faire ressurgir des récits de vie, des témoignages et des patrimoines enfouis. C’est aussi révéler les valeurs des lieux et des personnes pour les ériger en patrimoines constitutifs de l’histoire de la ville. Le 16 après midi, exposition photos issue de ce travail et le site internet dédié. Les habitants vous accueillent pour en témoigner. Cet événement est associé à la présentation des fresques réalisées à la cité de la Visitation avec l’association We Records pour les Journées (...)

     

  • 4 septembre

     

    Festival international du dessin de presse

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. L’affiche (nouvelle version) de cette édition 2017 est illustrée par Marilena Nardi, lauréate du prix du public l’an dernier. https://www.instagram.com/fidepofficiel/ FB

     

  • 4 septembre

     

    Cette exposition est une invitation au voyage...

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l’un des paris les plus audacieux de l’écrivain : son voyage dans les mers du sud entre 1907 et 1909. La présentation s’articulera autour des archipels traversés par l’écrivain : Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu, les îles Salomon..Une sélection d’oeuvres majeures, issues des collections du MAAOA et de grands musées spécialisés dans les Arts Premiers, sera présentée aux côtés des objets rapportés par Jack London lui-même. La scénographie mêlera (...)

     

  • 4 septembre

     

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, création Belsunce. La Compagnie

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, est une exposition proposée apr La Compagnie, lieu de création et d’exposition artistique situé à Belsunce. La Compagnie propose des situations de créations collectives avec les habitants de Belsunce, enfants et adultes. Art, culture et lien social travaillent avec une équipe constituée d’artistes, privilégiant un travail de reprise de ses perceptions, d’élaboration des représentations. En 2016-2017, La Compagnie a ainsi continué l’articulation et l’ancrage de son projet dans Belsunce et le grand centre-ville, auprès des habitants et avec les structures associatives travaillant avec ces publics. Musique, moteur !, La Compagnie, lieu de création 19, Rue (...)

     

  • 4 septembre

     

    la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires, RHMIT)

    Pendant les trois prochains mois, la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) révélera plus d’une centaine d’événements à travers toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Conférences, spectacles, ateliers, balades, colloques, expositions, projections de films... seront autant d’occasions de découvrir la diversité des acteurs régionaux, associatifs ou publics, leur dynamisme et leur engagement sur les questions fondamentales que sont l’histoire des immigrations et des territoires de notre région. Début, le 15 septembre. La photo est une image d’archives Une image d’archives, à deux pas du Vieux Port, fin XIXe siècle. L’hôtel de Jérusalem (traduit (...)

     

  • 1er août

     

    Fête du 4 août, à la belle de Mai, pour fêter la fin des privilèges

    Pour fêter l’abolition des privilèges, le collectif " Fête du 4 août " propose des rencontres avec les acteurs sociaux de terrain ( Eau Bien Commun, Médecins du Monde, Meus, Usagers. Des Transports), des syndicats et des collectifs de lutte ( Solidaires, Front Social 13) et les habitants de ce quartier de Marseille (entre autres, La Fédération des Associations Comoriennes de Marseille ) dans le cadre d’une fête populaire (groupes musicaux, balletti et paella géante). Le vendredi 4 août, la fête sera animée par le groupe Kilimandjaro, et ses rythmes africains, Susie, chanteuse de genre et le Dj. Pour célébrer l’abolition des privilèges de 1789 et appeler à l’abolition des nouveaux privilèges, un (...)

     

  • 30 juin

     

    2017 ça rime avec Africa Fête ! Du 30 juin au 8 juillet...

    Le Festival Africa Fête de Marseille aura lieu du 30 juin au 8 juillet 2017 pour cette édition 2017 (la numéro13) un menu copieux vous attend. Et ce, tant pour l’esprit que pour la fête, c’est ça Africa Fête ! Le programme complet est ici : L’Edito de notre Ami Victor Faye, histoire d’en comprendre les enjeux. En septembre 1956 se tenait à la Sorbonne le premier congrès des écrivains et artistes noirs qui avait comme but essentiel de rehausser aux yeux du monde entier le statut des civilisations noires au même titre que celles des autres cultures. À l’époque, cet événement était considéré comme un tournant décisif pour les peuples de cultures noires du monde entier. Qu’en est-il soixante ans après ce (...)

     

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

Articles récents

Articles au hasard