Articles

Accueil > Agenda > Scènes de Croisade, film d’animation de marionnettes de Wael Shawsky à (...)

 

Scènes de Croisade, film d’animation de marionnettes de Wael Shawsky à Aubagne

24 décembre 2013

D’après « Les Croisades vues par les Arabes » d’Amin Maalouf, le plasticien égyptien Wael Shawsky propose une installation à Aubagne, dans la chapelle des Pénitents noirs, de Marionnettes, créées à Aubagne dans le cadre des ateliers Euroméditerranée, pour MP13. C’est l’occasion de découvrir La Chapelle transformée en un lieu d’art magique, perchée en haut de la ville et de voir également le film d’animation de Wael Shawky « Cabaret Crusades : The Path to Cairo », jusqu’au 31 janvier 2014.


 

JPEG - 32.8 ko
©Ludovic ALUSSI

L’installation « Scènes de Croisades », de l’artiste égyptien Wael Shawsky est le fruit d’une aventure collective, réalisée dans la ville d’Aubagne en 2012 qui a abouti à un film d’animation sur l’épisode historique des Croisades. Pour narrer cette période, l’égyptien Wael Shawsky s’est inspiré de l’essai d’Amin Maalouf et a opté pour le médium marionnettes, qui loin des clichés, est un art à part entière. Son œuvre se définit au carrefour de la réalité et de la fiction. Dans son livre, l’écrivain libanais offre le récit des huit croisades qui ont eu lieu entre 1095 et 1291. « Cabaret Crusades : The Path to Cairo », le film de Wael Shawsky, commence par la prise de Jérusalem par les chrétiens (1099) et s’achève avec la mort de l’atabeg (régent turc) de Mossoul Zenki en 1146. « En tant qu’artiste, je crois qu’il faut travailler l’Histoire comme un matériau brut, y compris ses interprétations : les récits de l’homme qui prétendent être l’Histoire peuvent entretenir des éléments de vérité, mais dans le même temps, ils sont des mises en scène, histoire et théâtre sont mêlés. Voilà pourquoi j’ai choisi le titre Cabaret Crusades, le cabaret c’est la scène du spectacle de l’Histoire, l’ambiguïté dans tout cela c’est qu’il y a une part de réalité et une part de spectacle. Mais pour moi qui ne peux croire à une seule version de l’Histoire, c’est fondamental d’être dans cette incertitude », analyse Wael Shawsky.

JPEG - 65.5 ko
©Ludovic ALUSSI

L’idée première de l’artiste égyptien en résidence artistique, dans le cadre des ateliers euroméditerranée, à Aubagne était de réaliser le deuxième épisode d’un film d’animation avec des marionnettes. « Quand j’ai commencé à travailler sur la seconde partie – le deuxième film – je ne savais pas du tout comment commencer. Lorsque je suis venu à Aubagne, je pensais travailler avec du bois, puis avec du verre. Et il y a eu notre rencontre, puis la visite du musée des santons. Et là j’ai été littéralement fasciné. J’ai dit à tout le monde : j’ai une idée, je sais comment nous allons travailler. Nous allons construire des santons, qui seront dans toutes les scènes, à l’arrière-plan, et dont la fonction sera de représenter l’Histoire. Nous allons aussi construire des marionnettes, qui seront au premier plan, et qui elles parleront. Ce rapport-là, entre un peuple anonyme et figé à l’arrière plan, qui constitue l’Histoire par sa seule présence, et des personnages - protagonistes qui occupent le devant de la scène…je l’ai vu tout de suite. Plusieurs séquences du film sont construites sur ce principe, même s’il a évolué en cours de route », explique Wael Shawsky.

JPEG - 44.8 ko
©Ludovic ALUSSI

La création des marionnettes a été confiée au soin des céramistes, experts et élèves d’Aubagne. Cette démarche a permis de mettre en avant le savoir-faire de notre région. En tout, l’artiste a réalisé 110 marionnettes, avec les élèves de l’Ecole de Céramique de Provence. Les céramistes et santonniers du Pays d’Aubagne et de l’Étoile ont également créé 250 personnages en santons. Par la suite, le film a été tourné dans la cadre exceptionnel de la Chapelle des Pénitents Noirs, en collaboration avec l’équipe pédagogique et les étudiants du SATIS/ASTRAM Lab, la formation aux métiers de l’Image et du Son de la Faculté des Sciences d’Aix-Marseille Université. L’œuvre a été présentée au kunstefestivaldesarts et à la dOCUMENTA , aujourd’hui l’installation est visible à la Chapelle des Pénitents noirs.

JPEG - 36.8 ko
©Ludovic ALUSSI

On pourra y découvrir une série vidéo de quatre films, une « comédie musicale filmée » dont les décors sont inspirés des miniatures du turc Matracki Nasuh qui dessinent les villes, d’Alep à Bagdad et reconstituent l’architecture typique des cités médiévales d’Orient. Pour la musique du film, ce sont les voix et les musiques de chants traditionnels de Bahreïn. A la Chapelle des Pénitents, une installation de marionnettes et de figurines a été conçue par l’artiste. 21 marionnettes en argile, bouches et yeux mobiles, têtes à moitié animales, à moitié humaines sont suspendues dans l’espace, voilées par la une semi pénombre, pour un effet des plus saisissant et onirique.

JPEG - 80.2 ko
©Ludovic ALUSSI

Wael Shawky vit et travaille à Alexandrie en Égypte. A travers ses installations, vidéos, photographies et performances, l’artiste de renommée internationale aborde les thèmes complexes de la religion, du politique et de la globalisation culturelle. Déjà en 2003, son travail est présenté à la Biennale de Venise, en 2005 à celle d’Istanbul. La Fondation Michaelangelo Pistolleto, la Citta dell Arte a également exposé ses réalisations conçues in situ en 2010. Ses œuvres se retrouvent dans les collections des plus grands musées : à la Tate Modern de Londres, au Musée d’Art Contemporain de Rome, à la Darat Al Funum à Amman, au MART de Trento et Rovereto en Italie. De nombreuses expositions lui ont été consacrées comme Cittadellarte en Italie en 2010, Gentili Apri à Berlin en 2009, Kunsthalle Winterthur en Suisse en 2007… En 2010, il a lancé MASS Alexandria, le premier programme d’ateliers indépendants destinés aux jeunes artistes de la ville d’Alexandrie.

Chapelle des Pénitents noirs

Les Aires Saint Michel, 13400 Aubagne

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 14h à 18h.
Jeudi de 14h à 20h, samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Horaires des projections du film Cabaret Crusades : The Path to Cairo :
mardi, mercredi, vendredi à 14h, 15h30 et 17h / jeudi à 18h30 et 20h / samedi et dimanche à 10h30. Entrée libre

Accueil des groupes les mardis, mercredis, jeudis et vendredis matin à 9h et 10h30 sur réservation par téléphone 04.42.18.17.26.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 21 novembre

     

    On l’appelait « Chocolat »

    Cette exposition rend hommage au premier artiste noir ayant connu la célébrité sur une scène française. Jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, il arrive à paris en 1886, comme domestique d’un clown anglais. Foottit et Chocolat ont joué vingt ans ensemble. Ils ont inventé la comédie clownesque, le duo associant le clown blanc et l’auguste. Ils ont été aussi les premiers acteurs du cinéma muet. Haute figure de la vie parisienne à la Belle Epoque, lié à Toulouse-Lautrec, Debussy, Alphonse Allais, Firmin Gémier et bien d’autres, le clown Chocolat est tombé dans un injuste oubli après sa mort en 1917. A travers l’histoire de cet artiste, l’exposition aborde la question des discriminations et du (...)

     

  • 8 novembre

     

    La Palestine en Résistance, les 24 et 25 Nov. 2017 au Canopé Marseille 1er.

    C’est au 31 boulevard d’Athène, en bas des escaliers de la gare Saint-Charles, qu’auront lieu ces deux journées de réflexion, de connaissance et d’échanges en faveur de la Palestine, ce pays si injustement colonisé et martyrisé. Au menu, de copieux plats de "Résistance" vous seront servis. Et cela débutera vendredi 24 à 19 heurs avec la diffusion de l’excellent film de Maryse Gargour "La terre parle Arabe" un film d’histoire devenu historique et essentiel pour ceux qui veulent comprendre la tragédie de ce peuple. L’épuration ethnique que subissent les Palestiniens depuis des dizaines d’années ne sont pas sanctionné de façon coercitive par les nations unis, et les grande puissances. Pire, aujourd’hui des (...)

     

  • 8 novembre

     

    Financement participatif pour le film, Les Herbes Folles de Lucie Thierry, sur l’école bricabracs, une école créée par des parents à Marseille

    Le financement participatif du documentaire "Les Herbes Folles" de Lucie Thierry s’achève le 8 novembre. Ce documentaire suit l’aventure de la nouvelle école Bricabracs, dans les quartiers Nord de Marseille, école qui a été montée par des parents et un instituteur désireux de proposer à leurs enfants un autre système scolaire. Une aventure en constant mouvement et interrogation. « Raconter l’école, c’est raconter la société telle qu’elle est. Filmer l’école Bricabracs, c’est oser rêver à d’autres possibles », explique Lucie Thierry. La documentariste est également auteure du documentaire "Poussières de Femmes," diffusé sur la chaîne Arte qui relate le quotidien de trois femmes balayant les rues de (...)

     

  • 6 novembre

     

    Festival Les Instants Vidéo

    30e Festival Les Instants Vidéo Le Festival Les Instants Vidéo est une manifestation dédiée à l’art vidéo et la poésie électronique, sous toutes ses formes, monobandes, installations, performances, multimédias... "30 ans que nos désirs font désordre 30 ans que nous forçons les barrages culturels, sociaux et économiques 30 ans que nous dessinons avec les artistes des plans d’évasion 30 ans que nous tissons des réseaux de complicités internationales poétiques et politiques. Nous célébrons donc en 2017, 30 années d’agitations vidéo poélitiques intercontinentales en 30 événements sans frontières (Tunisie, Maroc, Palestine, Kirghizistan, Egypte, Argentine, Italie, France...) et de manière totalement (...)

     

  • 30 octobre

     

    L’Europe devient-elle fasciste ? "Mise en veille", la dernière création de la Compagnie Mémoires Vives

    La compagnie Mémoires Vives présente sa nouvelle création : MISE EN VEILLE. Le Jeudi 2 novembre 2017 à 20h00 et Vendredi 3 novembre 2017 à 14h30 et 20h00 Au Théâtre de l’Œuvre (1 rue Mission de France, 13001 Marseille) L’Europe devient-elle fasciste ? Elle qui s’était drapée des principes d’unité, de démocratie, de solidarité, d’harmonie et de paix entre les peuples… Elle qui, désincarnée, bafoue ces mêmes principes par des actes froids, technocratiquement pensés et exécutés…Dans quelle impasse est-elle en train de s’engouffrer ? Cette Europe qui devait se construire de nos rêves et qui finalement alimente nos peurs et se nourrit de nos cauchemars… Par des fragments de vie d’individus, ordonnés par la peur, (...)

     

  • 27 octobre

     

    Expo MUCEM : nous sommes foot

    En laissant entrer un ballon rond dans son enceinte, le Mucem rend hommage aux peuples et aux civilisations du football ainsi qu’aux pratiques culturelles et sociales qui l’accompagnent, en Méditerranée comme à Marseille. Défendue par son effectif de 300 œuvres, objets, photos et installations, « Nous sommes foot » met en jeu 11 séquences et, comme les règles sportives l’imposent, se visite en 90 minutes ! Mucem Nous sommes foot. Jusqu’au 4 fév 2018

     

  • 25 octobre

     

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires)

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires) Du 23 Octobre au 04 Novembre 2017, le Festival O.Q.P occupe le Théâtre de l’Œuvre, implanté en plein quartier de Belsunce, à la lisière de La Canebière et de Noailles… Les Lieux • C’est à partir du Théâtre de l’Œuvre, lieu passerelle participatif, endroit de rencontres et d’échanges artistiques, maison de théâtre ouverte sur son environnement et ses habitants que le Festival va essaimer sur d’autres lieux emblématiques du territoire… • Le Polygone Etoilé, nom du Cinéma International de Quartier, géré par le collectif Film Flamme au Quartier de la Joliette, une Maison d’Artistes au cœur du public où l’on rencontre un public sans quartier. • Le Cinéma Les (...)

     

  • 24 octobre

     

    Mercredi 25 octobre Journée Associative Crottes/Cabucelle à la rencontre des habitants chez Amazigh au marché aux puces

     

  • 17 octobre

     

    Festival Film Femmes Méditerranée

    Fictions / Documentaires / Courts métrages / Web séries / Débats / Leçon de cinéma / Expo photos ​ Si l’objectif premier reste prioritaire : la mise à l’honneur du cinéma des réalisatrices méditerranéennes, les Rencontres 2017 empruntent aussi résolument des pistes nouvelles. La jeunesse et l’énergie en sont les maîtres mots. Au cœur de la programmation, l’offre de découverte de jeunes talents issus de 20 pays de la Méditerranée et au-delà, récompensés souvent dans de prestigieux festivals. 40 films : longs et courts métrages, fictions et documentaires, des inédits, des avant-premières, échos de l’âpreté de notre époque, mais aussi porteurs d’espoir, de courage et d’humanité. Toujours à l’affiche, (...)

     

  • 28 septembre

     

    Week-en soutien aux réfugiés, Librairie La Réserve à Bulles

    A la librairie spécialisée dans la Bande dessinée, La Réserve à Bulles, auteurs-trices et illustrateurs-trices se mobilisent et proposent un weekend festif au profit de Osiris, association de soutien thérapeutique aux personnes exilées. Au programme : Vendredi 29 septembre à partir de 18h : Lancement du weekend par Reem Mansour, présidente de Osiris suivi de : Amour Paix et Révolution, un concert de Catherine Vincent et Mohamed Al Rashi. Un répertoire de chansons pop-rock en français, arabe et espagnol. À 19H Vente des originaux, sérigraphies et autres belles choses offerts par les auteurs et les illustrateurs. Petits prix de 10 à 100€ max. Samedi 30 septembre à partir de 10h : (...)

     

Articles récents

Articles au hasard