Articles

Accueil > Actualités > Sauver le Ravi !

 

Sauver le Ravi !

16 octobre 2009

Le Ravi, le précieux satirique de la région Paca, est financièrement sur la sellette. Depuis sa dernière parution, au début du mois, les médias relaient les difficultés et l’appel à soutien lancé par le mensuel : la rédaction doit rassembler la somme de 30 000 euros avant la fin de l’année pour assurer sa survie. Retour avec le rédacteur en chef, Michel Gairaud, sur les causes de cette crise et sur les prises de conscience qu’elle impose.


 

Idiot recherche village

Crée en 2003, le Ravi n’a apparemment pas gagné son lectorat grâce à une infaillible démarche commerciale, il ne naît pas non plus d’une étude de marché scrupuleusement menée, et chaque mois, l’équipe de rédaction ne mise pas forcément sur des sujets vendeurs quitte à s’abandonner au pathétique ou aux allures d‘une aguicheuse malhabile.

Au contraire, Michel Gairaud explique que le mensuel répond au « besoin d’être irrévérencieux et de susciter le débat » Il est édité par une association, la Tchatche, uniquement composée de trois salariés, dont une chargée de développement et deux journalistes, et ces feuillets expriment plus généralement un élan authentique et spontané. En l’espace de six ans, le non-conformisme et le défi d’indépendance que s’est lancé le Ravi a entraîné un réel engouement. L’illustré a connu une progression régulière et continue, passant de vingt pages à vingt huit pages, il est actuellement diffusé sur l’ensemble de la région et il compte une quarantaine de bénévoles et quatre cent abonnés.

Mais ce n’est plus assez. L’impasse financière dans laquelle se trouve le journal est dû au coup dur porté par la fin des emplois aidés mais aussi à une accumulation d’éléments qui ont fini par porter préjudice au mensuel : la chute des ventes à la fin de la période électorale, le manque de visibilité du Ravi dans certains kiosques, le fait que les lecteurs ne soient pas vraiment assidus et qu’ils achètent le plus souvent le mensuel trois à quatre fois dans l’année. Pour résorber cette crise et tenter de sauver la parution, l’équipe du Ravi appelle à des dons et à une plus large souscription aux abonnements.

JPEG - 42.4 ko
Dessin de Cabu paru dans le Ravi du mois d’octobre

S’abonner ? Faire un don … ? Mais pourquoi ?

Cet appel est aussi, et peut être surtout, une marnière de mettre les lecteurs face à leur responsabilité et face aux enjeux qui sous tendent l’existence d’un mensuel satirique comme le Ravi. Le journal se vend à 2€80, l’abonnement annuel est à 22 €. Contrairement à ce que pourrait laisser croire l’air du temps, il est important de rappeler qu’il peut difficilement y avoir de médias sans informations vendues et achetées, même les journaux gratuits ou la presse diffusée sur le web a un coût. Parallèlement, la crise de confiance qui paralyse le lectorat devrait justement le pousser à défendre une presse inféodée et qui tente effectivement d’agir comme un baromètre de la démocratie.

D’une certaine manière, les difficultés que rencontrent actuellement le Ravi, se rattachent aux problématiques que connaît la presse écrite dans son ensemble depuis déjà quelques années. Un grand nombre de médias ont constaté, la plupart du temps après un revers conséquent, qu’ils ne pourraient pas longtemps faire l’économie d’une restructuration plus profonde. Si l’appel lancé par le Ravi rencontre l’écho escompté, la sortie de crise devrait se passer sereinement, plus ou moins, mais la rédaction se remet en cause et envisage déjà l’avenir sous la forme d’une nouvelle organisation avec des lecteurs copropriétaires du titre où peut-être même sous la forme d’une coopérative.

La mobilisation a déjà permis au mensuel de récolter 5000 euros en l’espace de quinze jours. Si tout se passe bien vous pourrez donc retrouver le 68ème numéro en kiosque le mois prochain. Réjouissez-vous ! En attendant pour ceux qui souhaitent se mobiliser et pour ceux qui ne connaissent pas encore le Ravi, c’est par ici :
http://www.leravi.org

JPEG - 100.2 ko

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard