Articles

Accueil > Actualités > Rroms : quelles issues à la crise humanitaire ?

 

Rroms : quelles issues à la crise humanitaire ?

18 juillet 2011

Après les expulsions de ces dernières semaines, la situation des Rroms à Marseille est devenue insoutenable. Interdits de monter des tentes malgré la pluie de ce week-end, de faire du feu, terrorisés à l’idée d’être chassés de nouveau, les Rroms sont à bout. Sans intervention urgente, nous sommes face à une situation humanitaire, sociale et sanitaire catastrophique. Lundi 18 juillet au matin, une délégation d’associations a été une nouvelle fois été reçue par des représentants de la Région. En attendant que les autre institutions lui emboîtent le pas, et malgré l’assurance de Gaëlle Lenfant, vice-présidente en charge des Solidarités, sur les bonnes intentions du Conseil régional, l’urgence court toujours.


 

Ils étaient une poignée, ce matin, devant la Région. A quelques encablures de la Porte d’Aix où un « campement » (sans tente) de fortune a été installé, suite à l’expulsion mardi du terrain de Chanterelle qui comptait une quarantaine de familles. Fatiguées, levées à 6 heures 30 pour pratiquer leur activité de chiffonniers et de revente sur le petit marché de la place - seule source de revenus - les quelques familles rroms qui attendent de connaître leur sort sont au bout du rouleau.

JPEG - 95.4 ko
Attente de la fin de réunion entre Rroms, associatifs et représentants du CR PACA. ©AAM/Med’in Marseille

Certes, les associatifs - les mêmes depuis le début - sont là pour tenter de faire entendre leur voix auprès de la seule institution publique ayant à ce jour accepté de les recevoir. Mais comme dit Nicolas Martin, co-fondateur du festival Latcho Divano faisant aussi office d’interprète de la communauté, « cela fait des mois qu’ils sont interviewés, photographiés, écoutés » et rien ne bouge pour eux. Ils vont d’expulsion en expulsion (quinze en deux mois). « Ils subissent un harcèlement permanent, une véritable torture morale, ils ont peur ». Et plusieurs centaines de personnes installées sur d’autres terrains pour bien connaître le même destin.

Cherche squat

« Ici, explique une jeune femme rrom, très en colère, à la Porte d’Aix nous sommes en insécurité, nous n’avons aucune intimité, tout le monde peut nous voir » Et, Mélania, une femme d’une soixantaine d’années qui est en France depuis deux ans avec sa famille de rajouter : « nous voulons simplement avoir le droit de dresser un campement ». Pour le reste, explique Nicolas, ils se débrouilleront. «  Ils veulent juste pouvoir s’établir quelque part, ils sont même prêts à payer l’eau ». Car leur rêve d’intégration, et ils en ont bien sûr, est bien loin derrière ; un travail, un toit pour dormir, ils n’y pensent guère plus. Les associations ont pioché dans le fonds d’urgence mis en place il y a quelques mois par le Conseil Régional, permettant à vingt-cinq personnes, accompagnées d’enfants en bas âge d’être hébergées à l’hôtel pour cinq jours. Certains bénéficieront d’une prolongation du dispositif, et de nouvelles nuitées devaient être débloquées pour mettre temporairement à l’abri femmes enceintes et jeunes mamans. Les autres retrouveront la rue.

Les Rroms de Marseille viennent pour 80 % d’entre eux de Roumanie, les autres de Serbie ou de Bulgarie. Européens, mais ne bénéficiant que d’un droit de circuler dans l’espace communautaire de trois mois, ils se retrouvent vite dans l’illégalité. Et ils ne peuvent pas espérer plus. En effet, il est très difficile à un Roumain de travailler légalement. « Un employeur devra, en gros, débourser 1000 euros pour l’embaucher, à cause de l’insertion progressive de la Roumanie dans l’Europe, et ce jusqu’en 2013 », explique le collectif d’associations. Les employeurs susceptibles de les embaucher doivent non seulement payer une taxe d’environ 900 €, monter un dossier de demande d’autorisation de travail très complexe et attendre entre 3 et 6 mois la fin de la procédure sans assurance de l’accord, mais aussi offrir un contrat à plein temps rémunéré au SMIC minimum, ce qui exclut le temps partiel. Pas de promesse d’embauche, pas de papiers. Et pas de papiers, pas d’embauche : un titre de séjour est nécessaire pour pouvoir prétendre se faire embaucher. « C’est le serpent qui se mord la queue ».

Patate chaude

« Il ne faut pas se renvoyer la patate chaude », a affirmé l’adjointe à la mairie de secteur du 1er secteur Mme Sitruck, lors de la réunion de ce matin. Une concertation est en effet nécessaire entre les différentes collectivités locales. Gaëlle Lenfant, vice-présidente de Région en charge des Solidarités, de la Prévention et de la Sécurité, et de la lutte contre les discriminations, a assuré qu’elle allait chercher des solutions concrètes auprès des autres collectivités locales.

JPEG - 27.7 ko
Gaëlle Lenfant, vice-présidente de Région, a reçu ce matin une délégation.

La représentante de l’institution a tenu, en préambule à la réunion, à rappeler la valeur symbolique de la commémoration de la rafle du Vel d’hiv’ du 16 juillet dernier, « Quand on commémore un évènement, on se souvient du passé pour construire l’avenir. » Faisant des parallèles entre la situation que vivent les Rroms aujourd’hui, et celle que certains peuples ont subi en France pendant la Seconde Guerre mondiale, victimes « d’un ostracisme d’Etat », elle a rappelé que l’état de la situation des Rroms au plan humain et sanitaire était déplorable. Pour enfin appeler à « ne pas faire de politique politicienne et à dépasser les lignes politiques droite gauche pour avancer ».

A quand le moratoire des expulsions

Des solutions à court et moyen terme doivent être trouvées. Dans l’urgence, les associatifs et la Région ont demandé un moratoire des expulsions. Ce pour quoi Michel Vauzelle avait plaidé auprès du Préfet de Région, mardi dernier. A long terme, le relogement pérenne de ces populations doit être envisagé. Premier point évoqué par la Région, les terrains d’accueil qu’il faudra négocier avec la mairie. Comme l’explique Gaëlle Lenfant « toutes les bonnes idées et initiatives sont les bienvenues ». « Le terrain de Chanterelle pourra-t-il à nouveau être investi ? », s’interrogent quelques-uns. La réponse est négative : ce terrain appartient à la mairie et devrait voir un programme immobilier s’y édifier. « Et ouvrir des gymnases ? »... « De toute façon, terrorisés comme ils le sont, ils ne voudront jamais se séparer de leur famille », ponctue Nicolas.

Au moment où nous publions, Gaëlle Lenfant s’est effectivement mobilisée, échangeant avec des élus de secteur et surtout contactant Raphaël Le Méhauté, Préfet délégué à l’Égalité des chances auprès du Préfet de Région. Ce dernier se serait dit prêt à entamer des démarches. « Il y a une urgence humanitaire vis-à-vis de cette population aujourd’hui à Marseille, » tient à conclure, pour l’heure, la vice-présidente de la Région.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard