Articles

Accueil > Actualités > Rroms : passe d’armes et arrêté anti-mendicité au menu du conseil (...)

 

Rroms : passe d’armes et arrêté anti-mendicité au menu du conseil municipal

17 octobre 2011 - Dernier ajout 20 octobre 2011

Comme prévu, entre l’adoption du principe de création d’un parc national des calanques et une discussion houleuse au sujet de la forte hausse de la taxe d’habitation, la question de la prise en charge des populations rroms de Marseille a été brièvement débattue en conseil municipal ce matin. Avec en filigrane la potentielle prise d’un arrêté anti-mendicité... Sur le parvis de l’espace Bargemon, plusieurs dizaines de militants associatifs étaient venus rappeler au maire sa promesse de chapeauter une table ronde.


 

Nous vous l’annoncions, le démesuré conseil municipal de ce lundi (pas loin de 300 délibérations à l’ordre du jour) a vu s’inviter la question de l’accueil des Rroms à Marseille. C’est par Sébastien Barles, conseiller municipal et porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), que la semonce est arrivée. Coupant pratiquement l’herbe sous le pied des élus Jean-Marc Coppola et Christian Pellicani, qui nous avaient confié la semaine passée leur intention d’évoquer la situation lors de l’assemblée. Eux souhaitaient attendre le débat sur le "Mode de gestion des aires d’accueil pour gens du voyage de la ville de Marseille". Mais l’élu écologiste en a précipité la mise en débat en interpellant Jean-Claude Gaudin sur la vente de terrains situés dans le bas de la ZAC de Saint-André (une cession nourrissant un « conflit d’intérêt » selon lui), qui, pour lui, pourraient accueillir une aire de grand passage telle qu’il en existe dans le quartier de Saint-Menet.

« Vous avez su Monsieur le maire, vous désolidariser des propos scandaleux tenus par M. Guéant, à propos des Comoriens de Marseille. Je vous invite à vous éloigner de la politique actuelle du gouvernement en vous engageant dans la voie d’une politique d’accueil des populations rroms digne de notre devise trinitaire ». Jean-Marc Coppola lui emboîte le pas : « j’espère que vous n’avez pas de politique sélective au niveau de l’humanité ». A propos de la table ronde, promise en août par l’adjointe au maire Danielle Servant : « Croyez-vous qu’une vague promesse suffise à faire taire ceux qui travaillent au quotidien pour aider ces familles à relever la tête ? ».

Attaque, contre-attaque

Bernard Marandat, sans étiquette mais proche du Front national, s’est en premier fendu d’une réponse, sur ces « gens qui s’installent au détriment de notre culture », appelant les élus défendant la cause des Rroms à en « prendre quelques-uns chez eux ». Puis le Dr Bourgat, adjoint au maire de Marseille en charge de la Lutte contre l’exclusion, a choisi d’intervenir afin de rappeler « nous avons logé plus de 150 Rroms cet été à l’Unité d’Hébergement d’Urgence de la Madrague. Il en reste une quarantaine. Il y a une remarque qui m’a profondément choqué - parce moi je pense que j’essaie de ne pas instrumentaliser ni politiser ce problème mais de faire uniquement comme ce que vous m’avez demandé M. le maire en votre nom sur le plan de l’humanisme - : quand le Samu social se fait traiter de « collabo », et quand l’Unité d’hébergement d’urgence se fait traiter de « centre de rétention bis », je rappelle que les serrures de l’UHU elles sont faites uniquement pour ne pas que les gens rentrent [...] mais on peut sortir quand on veut ».

Avant de tacler l’action engagée par la Région : « Enfin, la solution qui vient d’être soulevée par M. Coppola [l’Espace solidaire d’hébergement, ndlr] je l’ai moi aussi visitée et je peux vous dire une chose : d’abord, nous finançons aussi l’AMPIL, en tant que Ville, et l’Etat aussi la finance, il n’y a pas que la Région. Je sais que c’est une très bonne solution, même si, je m’excuse, mais elle ne pourrait pas être institutionnelle, parce que peut-être elle serait refusée par toutes les commissions de sécurité qui iraient y mettre le nez. En 2010, avec la préfecture, la Ville a été la seule a proposer une solution de plateforme d’accueil. Donc nous étions bien en avance sur ce qui est fait. Mais je reste à disposition, j’ai répondu sur votre demande que je serais présent si besoin était de discuter pour régler humainement et intelligemment ces problèmes, hors clivages politiques ».

Applaudi, Michel Bourgat cède la parole, et le touché final de la contre-attaque à Jean-Claude Gaudin. S’en suit une passe d’armes avec l’opposition, au sujet notamment de la brûlante situation estivale de la Porte d’Aix, et du traitement « humanitaire » pour l’un, «  indigne » pour les autres, des personnes expulsées de bidonvilles durant l’été.

Le premier édile de Marseille, relancé sur la promesse d’une table ronde s’impatiente : « Toujours faire des tables est un peu insupportable, dans la deuxième ville de France. La table ronde je l’ai suggérée avec Mme Servant parce qu’il n’y avait pas tellement d’élus présents à ce moment-là, pour que nous puissions dire à M. le préfet que nous souhaitions faire cela. L’UHU de la Madrague pour héberger les Rroms, qui paye ? Les Marseillais qui, dans leur générosité et avec l’aide de l’Etat et pas d’autres collectivités, payent le fait que les Rroms soient hébergés et nourris, donc arrêtez de nous faire des critiques, d’avoir cette attitude comme peuvent l’avoir des associations totalement politisées. [...] J’ai déjà demandé : si le préfet veut le faire, nous y participerons. Dans le cas contraire, que les collectivités territoriales donneuses de leçons, mettent la main au portefeuille et donnent de l’argent pour nourrir ces Rroms. Ce sera mieux utilisé que dans beaucoup d’autres domaines ». Quant à l’arrêté anti-mendicité que Jean-Claude Gaudin assurait dans la matinée ne pas vouloir prendre, une conférence de presse organisée dans l’après-midi autour de ce projet désormais acté par Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire en charge de la Sécurité, sonnait comme un nouveau coup porté à l’espoir d’une concertation sereine, et surtout assené à une population vivant essentiellement de la manche. Le plus suprenant, y compris pour son camp, sera peut-être le « dites-le que vous prenez un arrêté anti-mendicité,... et moi je suis d’accord » lancé par le maire du 1er secteur Patrick Mennucci.

Sensation d’impuissance

Dehors, quelques dizaines de personnes, politiques, associatifs et Rroms grossissent une manifestation, étrangement scindée en deux. Une banderole et quelques militants ont pu franchir le cordon policier. Les autres sont tenus à l’écart en bord de route. A l’appel d’un collectif, ils revendiquent une concertation pour « trouver des solutions concrètes ». « Coup d’épée dans l’eau, il n’y a rien de nouveau pour les Rroms », se lamente une sympathisante, franchement découragée.

Car parmi les manifestants, aucun n’est « abusé » par la réitération de la volonté municipale de la tenue d’une table ronde. A l’image de Christian Pellicani : «  il [Jean-Claude Gaudin] est quand même vice-président de l’UMP, président du groupe au Sénat,... Pour le moment c’est un discours de dupes : il nous dit qu’il est d’accord, moi je prends acte, il faut qu’il demande au préfet de la faire. L’Etat a ses responsabilités, mais la mairie de Marseille a aussi ses responsabilités, notamment concernant les terrains qui pourraient être mis à disposition pour accueillir ces familles ».

Bernard Eynaud, président de la LDH 13 ne désarme pas : « Nous serons certainement encore là demain et après-demain, on ne lâchera pas. Nous demandons à Jean-Claude Gaudin d’arrêter toute expulsion sans offre réelle, et non pas démagogique, de relogement. Au-delà des divergences politiques, il peut y en avoir le débat démocratique est là pour y répondre, mais dès l’immédiat il faut répondre à l’urgence, et au moins à l’urgence humanitaire ». Il envisage déjà la prochaine manifestation, où « il faudrait être 2 000 ».

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard