Articles

Accueil > Actualités > Roms : un centre de documentation pour « changer le regard de l’autre (...)

 

Roms : un centre de documentation pour « changer le regard de l’autre »

5 avril 2011

Un centre régional de ressources et de documentation sur les cultures tsiganes vient d’ouvrir ses portes au cœur de Marseille, cours Julien. Inauguré hier, ce tout nouveau lieu, imaginé par l’association Rencontres Tsiganes est blotti au sein de la Maison Méditerranéenne des Droits de l’Homme (MMDH). L’endroit vise à faire découvrir et valoriser la culture Rom.


 

JPEG - 82.7 ko

Ce centre régional de ressources et de documentation est défini comme un repère. Ce lieu d’informations, d’échanges, fonctionnel depuis le 1er février dernier peut se révéler être un outil de sensibilisation à la connaissance de l’autre. Ce nouvel espace a une portée symbolique selon Sasha Zanko, délégué national du Forum Européen des Roms et des Gens du Voyage. Avec ce centre, « on ouvre un regard différent. On obtient le droit d’exister, on affiche ce que nous sommes, on affiche notre identité. Elle doit être respectée » s’enthousiasme ce responsable à la fois français et Rom –sa famille est venue des pays de l’Est, la Russie en particulier.

« L’ignorance, c’est l’obstruction à la rencontre de l’autre »

Ces vingt dernières années, Sasha Zanko, par ailleurs président de l’association « Tchatchipen » (qui signifie en romani, « vérité, authenticité ») à Toulon et trésorier de l’Union Française des Associations Tsiganes (UFAT) observe « une progression dans la prise de conscience des Roms à faire valoir leurs différences auprès des non Roms ». Ce constat peut être un effet miroir si les associations oeuvrant dans la lutte contre les discriminations font « l’effort d’expliquer. L’ignorance, c’est l’obstruction à la rencontre de l’autre. Un mur qu’on ne veut pas abattre » se persuade Sasha Zanko.

Pour lutter contre l’ignorance et ouvrir le dialogue, des associations comme « Tchatchipen » ou « Rencontres Tsiganes », basée à Marseille tentent d’établir des liens entre les tsiganes et les gadjés (les non-Roms). Trois objectifs animent en particulier cette dernière association, présidée par Alain Fourest : informer les pouvoirs publics de la réalité des besoins des tsiganes, faire reconnaître et appliquer la législation les concernant, provoquer des occasions de rencontres, de débats. Le festival Latcho Divano –jusqu’au 9 avril- répond au mieux à cette dernière préoccupation.

JPEG - 69.2 ko

Expulsion à Mazargues sur fond de festival Latcho Divano

Néanmoins, après huit ans de travail de terrain auprès des gens du voyage, les multiples tentatives lancées auprès des administrations n’ont semble-t-il pas convaincu, reconnaît le président Fourest. Les actions n’ont pas débouché sur des solutions viables. La priorité est peut-être ailleurs selon Alain Fourest, convaincu qu’il est préférable d’ « alerter l’opinion publique, de se battre contre les idées préconçues ».

On pense à l’expulsion de 40 familles expulsées prochainement à Marseille, dans le quartier de Mazargues. Le même jour de l’inauguration du centre régional, « Rencontres Tsiganes » nous invitait à rencontrer ces familles. Depuis plus de 40 ans pour les plus anciennes, elles sont installées sur un terrain municipal, avenue Delattre de Tassigny. Elles règlent un loyer à ADOMA, gestionnaire du site pour la Ville de Marseille. Aujourd’hui, « la seule réponse par le gestionnaire à la demande de la mairie en invoquant le risque d’insécurité, c’est une assignation au tribunal pour expulsion et démolition des chalets et des mobile-homes. Un premier jugement en date du 25/11/2010 a ordonné leur expulsion » dénonce le tract de « Rencontres Tsiganes ».

Journée internationale des Roms le 8 avril

Par ce centre, le responsable de « Rencontres Tsiganes » espère « changer le regard de l’autre » en se donnant « un minimum de moyens d’informations ». Caroline Godard, documentaliste assure les permanences du centre hébergé par la MMDH. L’existence de ce centre ne fut pas chose facile, « il a fallu un an pour convaincre les pouvoirs publics ».

En attendant de découvrir le centre, le public peut vivre les derniers événements du festival « Latcho Divano » avec notamment en point d’orgue la journée internationale des Roms. Sasha Zanko évoque le 40e anniversaire (8 avril 1971, les Roms ont choisi les symboles de leur communauté ainsi que leur drapeau et leur hymne). « Romano Dives » rythmera ce vendredi 8 avril, square Léon Blum, devant la mairie des 1e/7e arrondissements. Le parrain du festival, Alexandre Romanès, directeur du Cirque Romanès sera présent. Rencontres débats, théâtre, performances, musique se succéderont. « Romano Dives » se terminera par un concert exceptionnel avec la venue du groupe tsigane, « Traio Romano ».

Un centre, un festival…juste pour porter un regard différent…

Festival des cultures tsiganes, Latcho Divano, jusqu’au 9 avril, site http://www.latcho-divano.com

« Rencontres Tsiganes », 43 rue Vendôme, 13007 Marseille, email rencontrestsiganes@wanadoo.fr, site http://www.rencontrestsiganes.asso.fr

Centre de ressources et de documentation, 34 cours Julien, 13006 Marseille, tél 07 86 96 65 22, email : crd.rencontrestsiganes@gmail.com, horaires, lundi, mardi, mercredi de 14h à 18h et sur RV

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard