Articles

Accueil > Actualités > Réseau Medacthu pour la Tunisie : un convoi humanitaire en partance

 

Réseau Medacthu pour la Tunisie : un convoi humanitaire en partance

24 avril 2011 - Dernier ajout 25 avril 2011

La « Mission Humanitaire Internationale » (MHUI) du Conseil régional a sollicité les acteurs du réseau de coordination de l’action humanitaire en Méditerranée, Medacthu afin de collecter et de stocker du matériel. Ce futur convoi, le plus grand jamais organisé par un collectif animé par la Région PACA sera expédié d’ici 15 à 20 jours aux hôpitaux de Kasserine, de Thala et à l’association du Croissant Rouge Tunisien. Présentation du matériel vendredi dernier.


 

Deux collectifs d’associations franco-tunisiennes du Var et des Bouches-du-Rhône, en accord avec le Croissant rouge ont demandé l’aide de la Région PACA. Les révoltes en Méditerranée, en particulier en Libye ont provoqué un exode massif de personnes. De plus en plus de migrants sont hébergés dans des camps de réfugiés à la frontière tuniso-libyenne dans des conditions difficiles. Ces familles ont un grand besoin de produits de première nécessité.

Présentation du matériel humanitaire ce 22 avril

Les marchandises, stockées dans un hangar de plus de 1 600 m² représentent l’équivalent de 350 000 €. Les frais de transport sont estimés à 17 000 €. Une dizaine de containers seront ainsi acheminés vers « Tunis puis vers les villes les plus touchées, Kasserine et Thala » souligne Mohamed Hermi, responsable d’Emmaüs Pointe-Rouge à Marseille, « Lire et guérir ». « C’est en ces endroits où il y a le plus de morts, de blessés », poursuit-il. Ces villes connaissent un afflux de réfugiés. « Le camp à la frontière de la Libye et de la Tunisie est géré par HCR (Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés) et le CR (Croissant rouge) » précise M. Hermi.
Le matériel reste principalement médical : lits médicalisés, béquilles, brancards, fauteuils roulants, déambulateurs, potences, échographe, respirateurs, masques de protection, une ambulance. Des couvertures, des vêtements pour enfants, des jeux, des livres sont également prévus dans ce prochain envoi, le plus important jamais organisé par le collectif.
Après la collecte, la deuxième phase de travail a été considérable. « Il fallait faire le tri, le listage, les papiers pour la douane pour les trois destinations » résume Mohamed Hermi.

Medacthu : « permettre de constituer une réserve »

Joël Canapa, conseiller régional explicite l’originalité du programme, « au lieu d’être dans la réaction, Medacthu va permettre de constituer une réserve. La Région a cette capacité à louer et stocker dans cet entrepôt. On ne travaille pas ainsi dans l’humanitaire, l’urgence ». Par exemple, le Croissant Rouge a formulé une demande très précise, « nous pouvons lui apporter une réponse très précise » fait observer M. Canapa. Joëlle Faguer, conseillère régionale déléguée à la solidarité internationale renchérit « on essaie de répondre le mieux possible aux besoins essentiels en mettant en place des méthodes ». Avec une même détermination : être efficace, « on peut apporter une réponse dans les 72 heures s’il se produit une catastrophe. Et nous avons un entrepôt sur un port, c’est génial ». M. Canapa ajoute que « cela ne coûte pas (en terme financier) mais ça coûte en énergie, mise en réseau. Nous avons une conception de la solidarité : on ne veut pas être que dans le compassionnel. On s’inscrit dans la durée ».
Notons que Medacthu est un pôle opérationnel d’intervention humanitaire et de coopération entre les Régions méditerranéennes, constitué par l’institution régionale en 2006. Le but étant de définir un espace propice à l’échange et à la concertation entre les différents acteurs de l’humanitaire et de l’aide internationale pour installer une gestion durable en cas de catastrophe.
Ce n’est pas la première fois que la Région intervient en Afrique du Nord, il existe déjà des accords de coopération décentralisée. « Nous avons des liens naturels, familiaux, professionnels » avec la Tunisie, s’exclame Joël Canapa. « La France, ce n’est pas que l’affaire Michèle Alliot-Marie ou Guéant, qui veut mettre en place des patrouilles franco-italiennes (pour stopper le flux de migrants tunisiens)  ».

Ces acteurs du réseau

Aux côtés des deux collectifs d’associations franco-tunisiennes, on retrouve Emmaüs et l’association Lire et Guérir, l’AP-HM (Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille), Croix-Rouge 13, Ordre de Malte, Secours Populaire, Action humanitaire. Côté AP-HM, l’institution donne régulièrement du matériel réformé. « Le matériel n’est plus habilité à être dans les services. Mais il est en état de fonctionnement, on en fait (alors) don à une association » résume Yves Antona. Notons que le directeur des relations internationales est Bernard Belaigues. Le Port autonome de Marseille apporte sa pierre à l’édifice en pratiquant un tarif préférentiel pour le loyer de l’entrepôt. Le délégué départemental de l’association des Tunisiens de France, Ezzedine Bouachir et le président de l’association Français des deux rives, Jean-Pierre Lévy affichent leur satisfaction devant cet engouement humanitaire.
Prochaine étape : départ vers la Tunisie courant mai.

L’action humanitaire à l’étranger
En 2007, l’Assemblée nationale a voté une proposition de loi sur l’action extérieure des collectivités territoriales. L’action humanitaire s’inscrit donc dans leur champ d’intervention.
1998, la Région PACA crée le comité régional de pilotage « solidarité internationale » (rassemblant les principales ONG et structures associatives spécialisées dans l’aide humanitaire d’urgence).
2005, le Conseil régional met en place la Mission Humanitaire Internationale (MHUI). Elle a pour but de gérer et d’animer le comité régional de pilotage (précité) et de mettre en œuvre le projet Medacthu, premier réseau de coordination de l’action humanitaire en Méditerranée.
2006, la Région a instauré un pôle opérationnel d’intervention humanitaire et de coopération entre les Régions méditerranéennes. PACA s’est associée avec sept Régions ou Province des rives Nord et Sud de la Méditerranée (Andalousie, Valencia, Province de Terni, Sicile, Thessalie, Evrou-Rodopis, Tanger Tétouan) et deux Instituts de recherche (Fondation Catalane de Recherche et d’Innovation ; et Bureau de Recherche Géologique et Minière).

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard