Articles

Accueil > Agenda > Rentrée : La « Galère » a retrouvé la parole

 

Rentrée : La « Galère » a retrouvé la parole

31 août 2011

Pour la deuxième année consécutive, Radio Galère 88.4 lance son festival « Paroles de galère », une rencontre festive et artistique, citoyenne, militante, ce week-end 3 et 4 septembre à la Friche de la Belle de Mai. Avec la parole donnée aux associations, aux artistes, aux habitants. Une parole libérée proposée par une radio connue pour laisser la plus libre expression. Déliées, ici les idées neuves fusent...


 

La galère, on le sait a de multiples facettes, et la radio qui porte son nom à Marseille a toujours laisser la parole libre sur ses antennes. Par le biais de cette manifestation, la radio entend rayonner de façon plus large. Et ce dans le domaine de l’expression mais aussi de l’artistique. Ce « grand forum d’expression populaire », comme l’explique Marius, l’un des organisateurs est donc l’occasion de mettre en avant des actions, des associations ou des artistes qui gravitent autour de la radio.

JPEG - 138 ko
L’équipe du festival

Pour monter ce festival qui a reçu l’an dernier près de 1 400 participants à la Friche, où la radio a son studio, une équipe dynamique qui entend faire bouger les choses. « De belles énergies se sont approprié le festival, des personnes membre de l’Embobineuse ou de la Kuisin et d’autres… », commente, ravi, Marius. Et cette année, le projet s’est monté en total autofinancement, sans recours à subventions. C’est pourquoi l’équipe à décidé de pratiquer le prix libre à l’entrée.

Pour ce qui est de l’engagement citoyen, les débats divers mettront en lumière certains personnages, idées neuves ou plus anciennes. Le forum qui aura lieu sur la « Rénovation urbaine et inégalités autour du logement » et abordera «  la rénovation urbaine et de la galère que suscite l’accès à un logement, des inégalités et des luttes qui s’expriment dans les quartiers populaires » est hélas toujours d’actualité à Marseille. Là, un véritable forum participatif et populaire donnera la parole aux habitants, collectifs et associations « qui informeront et qui partageront leurs expériences de vie et de lutte autour du logement ».

Paroles sans censure

A côté de cela, des travaux plus pointus sont aussi programmés comme cet hommage à la figure de Frantz Fanon, un militant anticolonialiste martiniquais. Devenu psychiatre, il a, le premier, œuvré dans les années 60 en Algérie pour la psychothérapie institutionnelle (ou social thérapie), « une démarche de soin qui tient compte des références culturelles auxquelles le patient nord africain pouvait s’attacher ». De son côté le débat « Halte à la colonisation des esprits » reprend les appels du professeur Roland Gori qui invitaient, dès 2008, des professionnels du soin, de la justice, de l’enseignement ou de la culture « à se rassembler, échanger pour mieux réagir et s’opposer aux logiques de normalisations et d’évaluation systématique des pratiques de chacun de justice ou d’enfermement ». Ancien enseignant à Aix-Marseille I au sein du Laboratoire de Recherches en Psychopathologie Clinique et Psychanalyse de 1983 jusqu’en 2010, il dénonçait en 2008 un « phénomène idéologique et de convergence de méthodes qui vise à araser l’humain au profit des logiques comptables et marchandes ».

A la question de savoir si tout ce mouvement autour de Galère pourrait se structurer politiquement, Marius répond très clairement que ce festival « n’est pas du tout politique ». Ce sont plutôt des associations qui ont des expériences, des savoirs et des actions dans des domaines qui se rapprochent de « la galère ». Terme assez « fourre-tout » qui concerne aussi bien des actions « d’expérimentations sociales » que les minorités ou des idées. L’intérêt est de laisser couler une parole, sans « censure ».

Récréation sonore

Dans le même esprit et fort d’un appel national lancé à la création radiophonique sous tous ses formes, Radio Galère et le studio Euphonia donnent à écouter le temps du festival des documentaires, fictions, ovnis... « Dans toute leur diversité, sans distinction, ni barrière,
Depuis le reportage jusqu’à la création radiophonique électro-acoustique, en passant par des sons hybrides qui mêlent ces différentes formes.
 »

Rap, Gnawa, musique océanienne

JPEG - 69.5 ko
Le cor de la Plana

Côté musique, du beau monde pour un festival métissé. Pour le samedi, un rappeur marseillais : Duval Mc. « Une synthèse implacable du désordre mondial, à la frontière entre hip-hop conscient et drum and bass ouvrière ». Quant à Epsylone, une jeune chanteuse hip hop marseillaise elle n’en est pas à sa première scène. Déjà sollicitée par différents artistes pour des albums ou compilation, elle donnera à écouter ses nouveaux morceaux inédits. Du rap encore avec RPZ , « mélange d’ « instinct sauvage » et de « conscience exacerbée », passant du rap à des phases de chants aux influences hétéroclites, RPZ fait réellement figure d’ovni dans le rap français  », peut-on lire dans le programme. A découvrir donc.

JPEG - 48.9 ko
La rappeuse marseillaise Epsylone

Samedi toujours, l’indispensable Chœur de la plaine « Lo Cor de la Plana » (prononcez « lou couar dé la plane ») et ses chants polyphoniques occitans se mêlent à la fête. Fondée en 2001, la formation propose une « re-création systématique du patrimoine populaire occitan, chantant dans une fièvre inégalée tous les répertoires, du plus religieux au plus débridé, du plus répétitif au plus occasionnel, et tout ça, bien souvent, en même temps ! »

Dimanche, honneur sera fait aux musiques plus traditionnelles qui composent le paysage musical coloré marseillais. Le groupe franco-marocain Ouled El Khaima présentera sa musique Gnawa. Autre continent : l’Océan Indien avec Jagdish Kinnoo. Mauricien vivant dans la cité phocéenne, auteur, compositeur, interprète, il œuvre à la pérennisation de la culture créole au sein de la communauté mauricienne en France. Avec son groupe Les statonells, il revisite le « séga », musique d’esclaves née à l’époque coloniale où chants et rythmes créoles se fondaient à la culture occidentale.
N’oublions pas non plus le théâtre avec les perfomeurs de Gigotronic : un « strip-tease métaphysique, une performance en duo, visuelle et sonore de trente minutes au total. Et The Rocket Family Show de la compagnie Zim Zam et leur « cabaret azimuté, aux personnages de bric et de broc, auxnuméros burlesques et absurdes. » Bref, de quoi allier paroles militantes à déhanchements et imaginations salutaires.

 

par Claire Robert - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • Décembre 2017

     

    La Mairie et les assos du 2 -3 relèvent le défi du Téléthon 2017 ce Samedi 9 décembre.

    Savez-vous que le premier Téléthon a eu lieu en 1987, et sur Antenne 2 le premier Parrain se nommait Jerry Lewis, un grand acteur humoriste américain. Depuis, après 30 années d’efforts, grâce à vous, en apportant vos dons à la recherche, l’AFM (Association Française contre les Myopaties) a fait, via les chercheurs soutenus, progresser les thérapies. Bien évidemment, la municipalité du 2-3, va cette année, une nouvelle fois, coordonner l’action de nombreuses associations afin qu’avec ses partenaires, les Marseillais du secteur puissent apporter leur pierre à l’édifice. Et, à l’instar de la jeune Myriam qui nous a contacté avec enthousiasme, une nouvelle génération s’investie désormais pour cette cause. En (...)

     

  • Novembre 2017

     

    Journée Mondiale de l’Égalité des Chances Marseille les 5 et 9 décembre.

    INSCRIPTION GRATUITE OBLIGATOIRE -> http://bit.ly/2A6tc1Z En partenariat avec l’association Phoenix - Egalité des Chances de KEDGE Marseille , Bleu Blanc Zèbre et GHETT’UP, les Different Leaders invitent à un grand rassemblement dans la cité phocéenne pour donner aux jeunes les clés pour être acteurs du changement. — - Afterwork du bendo by GHETT’UP dans un lieu emblématique & unique du numérique : la Coque d’Aix Marseille French Tech ! AU PROGRAMME : //Table ronde avec des personnalités inspirantes originaires de Marseille : Omar Keddadouche / Consultant Football @France Bleu Provence & Président du club de Foot Asc Vivaux Sauvagère Sabrina Roubache / Fondatrice @Gurkin Invest (...)

     

  • Novembre 2017

     

    La Palestine en Résistance, les 24 et 25 Nov. 2017 au Canopé Marseille 1er.

    C’est au 31 boulevard d’Athène, en bas des escaliers de la gare Saint-Charles, qu’auront lieu ces deux journées de réflexion, de connaissance et d’échanges en faveur de la Palestine, ce pays si injustement colonisé et martyrisé. Au menu, de copieux plats de "Résistance" vous seront servis. Et cela débutera vendredi 24 à 19 heurs avec la diffusion de l’excellent film de Maryse Gargour "La terre parle Arabe" un film d’histoire devenu historique et essentiel pour ceux qui veulent comprendre la tragédie de ce peuple. L’épuration ethnique que subissent les Palestiniens depuis des dizaines d’années ne sont pas sanctionné de façon coercitive par les nations unis, et les grande puissances. Pire, aujourd’hui des (...)

     

  • Novembre 2017

     

    Film : "Planète Marseille, enfants des Comores" samedi 25 nov au musée d’Histoire de Marseille.

    Dans le cadre du Festival image de ville, musée d’Histoire de Marseille, samedi 25 novembre à 15 heures : projection - débat autour du film " Planète Marseille, enfants des Comores" un documentaire de Charlotte Penchenier, 2016, 52 min. Film produit en Région – Tita Productions A Marseille, un habitant sur dix vient des Comores. La vie communautaire et le respect des traditions, comme le sacro-saint « grand mariage » comorien, pèsent sur les jeunes grandis en France. Fatima, Anzui, Faiswal, génération métissée, cultivent à la fois leur indépendance et l’attachement aux origines. Suivi d’un débat avec Charlotte Penchenier Entrée libre dans la limite des 200 places disponibles à l’auditorium du (...)

     

  • Novembre 2017

     

    On l’appelait « Chocolat »

    Cette exposition rend hommage au premier artiste noir ayant connu la célébrité sur une scène française. Jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, il arrive à paris en 1886, comme domestique d’un clown anglais. Foottit et Chocolat ont joué vingt ans ensemble. Ils ont inventé la comédie clownesque, le duo associant le clown blanc et l’auguste. Ils ont été aussi les premiers acteurs du cinéma muet. Haute figure de la vie parisienne à la Belle Epoque, lié à Toulouse-Lautrec, Debussy, Alphonse Allais, Firmin Gémier et bien d’autres, le clown Chocolat est tombé dans un injuste oubli après sa mort en 1917. A travers l’histoire de cet artiste, l’exposition aborde la question des discriminations et du (...)

     

  • Novembre 2017

     

    Financement participatif pour le film, Les Herbes Folles de Lucie Thierry, sur l’école bricabracs, une école créée par des parents à Marseille

    Le financement participatif du documentaire "Les Herbes Folles" de Lucie Thierry s’achève le 8 novembre. Ce documentaire suit l’aventure de la nouvelle école Bricabracs, dans les quartiers Nord de Marseille, école qui a été montée par des parents et un instituteur désireux de proposer à leurs enfants un autre système scolaire. Une aventure en constant mouvement et interrogation. « Raconter l’école, c’est raconter la société telle qu’elle est. Filmer l’école Bricabracs, c’est oser rêver à d’autres possibles », explique Lucie Thierry. La documentariste est également auteure du documentaire "Poussières de Femmes," diffusé sur la chaîne Arte qui relate le quotidien de trois femmes balayant les rues de (...)

     

  • Novembre 2017

     

    Festival Les Instants Vidéo

    30e Festival Les Instants Vidéo Le Festival Les Instants Vidéo est une manifestation dédiée à l’art vidéo et la poésie électronique, sous toutes ses formes, monobandes, installations, performances, multimédias... "30 ans que nos désirs font désordre 30 ans que nous forçons les barrages culturels, sociaux et économiques 30 ans que nous dessinons avec les artistes des plans d’évasion 30 ans que nous tissons des réseaux de complicités internationales poétiques et politiques. Nous célébrons donc en 2017, 30 années d’agitations vidéo poélitiques intercontinentales en 30 événements sans frontières (Tunisie, Maroc, Palestine, Kirghizistan, Egypte, Argentine, Italie, France...) et de manière totalement (...)

     

  • Octobre 2017

     

    L’Europe devient-elle fasciste ? "Mise en veille", la dernière création de la Compagnie Mémoires Vives

    La compagnie Mémoires Vives présente sa nouvelle création : MISE EN VEILLE. Le Jeudi 2 novembre 2017 à 20h00 et Vendredi 3 novembre 2017 à 14h30 et 20h00 Au Théâtre de l’Œuvre (1 rue Mission de France, 13001 Marseille) L’Europe devient-elle fasciste ? Elle qui s’était drapée des principes d’unité, de démocratie, de solidarité, d’harmonie et de paix entre les peuples… Elle qui, désincarnée, bafoue ces mêmes principes par des actes froids, technocratiquement pensés et exécutés…Dans quelle impasse est-elle en train de s’engouffrer ? Cette Europe qui devait se construire de nos rêves et qui finalement alimente nos peurs et se nourrit de nos cauchemars… Par des fragments de vie d’individus, ordonnés par la peur, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Expo MUCEM : nous sommes foot

    En laissant entrer un ballon rond dans son enceinte, le Mucem rend hommage aux peuples et aux civilisations du football ainsi qu’aux pratiques culturelles et sociales qui l’accompagnent, en Méditerranée comme à Marseille. Défendue par son effectif de 300 œuvres, objets, photos et installations, « Nous sommes foot » met en jeu 11 séquences et, comme les règles sportives l’imposent, se visite en 90 minutes ! Mucem Nous sommes foot. Jusqu’au 4 fév 2018

     

  • Octobre 2017

     

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires)

    Festival O.Q.P (Opération Quartiers Populaires) Du 23 Octobre au 04 Novembre 2017, le Festival O.Q.P occupe le Théâtre de l’Œuvre, implanté en plein quartier de Belsunce, à la lisière de La Canebière et de Noailles… Les Lieux • C’est à partir du Théâtre de l’Œuvre, lieu passerelle participatif, endroit de rencontres et d’échanges artistiques, maison de théâtre ouverte sur son environnement et ses habitants que le Festival va essaimer sur d’autres lieux emblématiques du territoire… • Le Polygone Etoilé, nom du Cinéma International de Quartier, géré par le collectif Film Flamme au Quartier de la Joliette, une Maison d’Artistes au cœur du public où l’on rencontre un public sans quartier. • Le Cinéma Les (...)

     

Articles récents

Articles au hasard