Articles

Accueil > Agenda > Rendez-vous avec des femmes marseillaises

 

Rendez-vous avec des femmes marseillaises

27 septembre 2011 - Dernier ajout 28 septembre 2011

L’exposition Les femmes de Marseille dans leurs intérieurs, en partenariat avec l’association I-pulsar, présente avec finesse et sensibilité des portraits de femmes de tous horizons. Rencontrées dans leur intimité, elles ont accepté de marquer le temps devant les yeux du photographe, Rodolphe Hammadi qui dresse un miroir du parcours de vie actuel de ces femmes marseillaises. A terme, le fruit de cette exposition sera archivé pour présenter aux générations futures la place et le rôle de la femme de 2011, et le photographe devrait revenir vers elles ultérieurement, afin de savoir comment leur vie à évolué. A découvrir jusqu’au 31 octobre.


 

JPEG - 74.3 ko

Au 1er étage de l’Espace Culture se niche dans une atmosphère zen et tamisée, une exposition qui illustre la femme et sa vie, intitulée Les femmes de Marseille dans leurs intérieurs. 26 portraits mêlant diversité et richesse ouvrent ce projet de préfiguration, initié en 2009, et qui portera sur plus de 160 portraits photographiques et entretiens vidéographiques, s’inscrivant dans les manifestations de Marseille Provence 2013. Mais pour l’heure, ces portraits se vouent exclusivement à l’expression et à la représentation de la femme marseillaise. Issues des différents quartiers de la ville, d’âges et d’origines variés, elles mettent de côté leur pudeur et ouvrent leur porte. Le photographe Rodolphe Hammadi, passionné de photographie argentique, a pour habitude de prendre des clichés d’intérieur « mais systématiquement, il y avait une personne dans le cadre » confie-t-il. Si des personnes il doit y avoir, autant que ce soit travaillé. C’est ainsi qu’il s’est lancé au Brésil il y a quelques années dans l’art du portrait féminin allié à l’architecture. Aujourd’hui, il remet ça à Marseille.

Les femmes d’aujourd’hui pour celles de demain

Ces portraits, à double plan, amènent à poser le regard sur deux axes. D’abord sur celui de la femme de 2011, tantôt marquée par la vie et les années, tantôt dans la fleur de l’âge, puis sur l’ameublement de la maison. Si cette opération a pour thème la femme, l’architecture et l’aménagement de la maison sont considérables, surtout sur les quelques plans larges : « l’intérieur est une permanence dans mon travail. A travers ces photographies, je veux transmettre un vrai témoignage où l’on peut garder un plan d’ensemble » affirme Rodolphe Hammadi. Car si ce projet, à terme, répond au label dont va bénéficier la cité phocéenne en 2013, les clichés sont destinés à l’archivage : « le but avec les photos, c’est de garder les détails et de voir d’ici 30, 40 ans » s’amuse t-il. Et dans dix ans, le premier regard comparatif avec ces femmes s’opérera.

JPEG - 55.7 ko

Comme le souligne le portraitiste, les photographies laissent couramment son protagoniste penseur, se prêtant à commenter, comparer et même s’inspirer des sujets. Les reproductions auront sans doute plus d’attrait pour les prochaines générations lorsqu’à 40 ans, les femmes en paraîtront 20 et que la décoration sera dépassée, obsolète ou influente... Ah, ce qu’ils rigoleront ! Mais l’élément le plus expressif et informatif de cette exposition reste la vidéographie. L’artiste manque actuellement de partenaires pour les diffuser au grand public, l’appel est lancé.

Elles se mettent à nu

En parallèle des photographies, 26 entretiens ont été filmés avec l’aide du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir. Même si il a été difficile pour Rodolphe Hammadi de trouver des sujets - « on sent la difficulté avec les femmes à Marseille, il y a une sorte de méfiance. Au Brésil, le contact est plus facile » avoue t-il - celles-ci n’ont rien caché et se sont adonnées à l’exercice du franc-parler. Dans une ambiance intimiste et rassurante, leur intérieur, des points de leur vie ont été abordés et ont ainsi pu amener « à un travail pertinent qui a une actualité » émet l’auteur.

JPEG - 97.9 ko

Après une présentation en toute simplicité – nom, situation familiale et professionnelle – des questions autour de la famille, des loisirs, de la ville, de la violence, de l’avenir ou encore de l’investissement personnel dans le quartier ont été évoquées. « La femme de notre époque se débat au quotidien : tâches ménagères, travail, enfants, engagements... et ça, la société ne le reconnaît pas ! » déplore Rodolphe Hammadi. On retrouve durant de courtes vidéos de quinze minutes, des femmes représentatives d’une population cosmopolite au parcours de vie hétéroclite.

- Témoignage de Thérèse Basse

Ces femmes ont livré leur fierté, leur regret et leur espoir sans tabou et ont glissé, pour l’avenir, quelques messages. Une femme de 2011 combative et indépendante !

- Projet proposé avec l’appui de la direction départementale de la cohésion sociale des Bouches-du-Rhône, la Ville de Marseille, l’association TILT et Kodak.

 

par Sarah Lehaye - Dans > Agenda



 

 

Autres articles Agenda

 

Brèves Agenda

  • 15 septembre

     

    Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à l’histoire de la Nation et à l’histoire de l’art, ou encore aux métiers du patrimoine. Avec cet objectif majeur : mieux le comprendre et mieux le connaître, dans son contexte historique et social. Ces enjeux seront déclinés à Marseille de façon aussi pédagogique que ludique. Cette année encore, vous êtes invités à découvrir gratuitement des lieux habituellement fermés au public. Rendez-vous ces 16 et 17 septembre . Par ici le programme : (...)

     

  • 14 septembre

     

    préavis de désordre Urbain

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met la ville sous tension créatrice avec un dispositif entièrement conçu pour expérimenter 5 manières de vivre ensemble. : Traduire, Oracle, Festoyer, Identité, et Veiller. Cette année, Redplexus vous invite pour 12 jours de partages d’expériences artistiques dans un dispositif particulier : une installation nomade et immersive dans l’espace urbain inspirée du mythe de la Tour de Babel. Le Programme, c’est par ici (...)

     

  • 4 septembre

     

    Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades est l’occasion de faire ressurgir des récits de vie, des témoignages et des patrimoines enfouis. C’est aussi révéler les valeurs des lieux et des personnes pour les ériger en patrimoines constitutifs de l’histoire de la ville. Le 16 après midi, exposition photos issue de ce travail et le site internet dédié. Les habitants vous accueillent pour en témoigner. Cet événement est associé à la présentation des fresques réalisées à la cité de la Visitation avec l’association We Records pour les Journées (...)

     

  • 4 septembre

     

    Festival international du dessin de presse

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. L’affiche (nouvelle version) de cette édition 2017 est illustrée par Marilena Nardi, lauréate du prix du public l’an dernier. https://www.instagram.com/fidepofficiel/ FB

     

  • 4 septembre

     

    Cette exposition est une invitation au voyage...

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public pour la première fois, elle donne à revivre l’un des paris les plus audacieux de l’écrivain : son voyage dans les mers du sud entre 1907 et 1909. La présentation s’articulera autour des archipels traversés par l’écrivain : Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu, les îles Salomon..Une sélection d’oeuvres majeures, issues des collections du MAAOA et de grands musées spécialisés dans les Arts Premiers, sera présentée aux côtés des objets rapportés par Jack London lui-même. La scénographie mêlera (...)

     

  • 4 septembre

     

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, création Belsunce. La Compagnie

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, est une exposition proposée apr La Compagnie, lieu de création et d’exposition artistique situé à Belsunce. La Compagnie propose des situations de créations collectives avec les habitants de Belsunce, enfants et adultes. Art, culture et lien social travaillent avec une équipe constituée d’artistes, privilégiant un travail de reprise de ses perceptions, d’élaboration des représentations. En 2016-2017, La Compagnie a ainsi continué l’articulation et l’ancrage de son projet dans Belsunce et le grand centre-ville, auprès des habitants et avec les structures associatives travaillant avec ces publics. Musique, moteur !, La Compagnie, lieu de création 19, Rue (...)

     

  • 4 septembre

     

    la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires, RHMIT)

    Pendant les trois prochains mois, la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) révélera plus d’une centaine d’événements à travers toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Conférences, spectacles, ateliers, balades, colloques, expositions, projections de films... seront autant d’occasions de découvrir la diversité des acteurs régionaux, associatifs ou publics, leur dynamisme et leur engagement sur les questions fondamentales que sont l’histoire des immigrations et des territoires de notre région. Début, le 15 septembre. La photo est une image d’archives Une image d’archives, à deux pas du Vieux Port, fin XIXe siècle. L’hôtel de Jérusalem (traduit (...)

     

  • 1er août

     

    Fête du 4 août, à la belle de Mai, pour fêter la fin des privilèges

    Pour fêter l’abolition des privilèges, le collectif " Fête du 4 août " propose des rencontres avec les acteurs sociaux de terrain ( Eau Bien Commun, Médecins du Monde, Meus, Usagers. Des Transports), des syndicats et des collectifs de lutte ( Solidaires, Front Social 13) et les habitants de ce quartier de Marseille (entre autres, La Fédération des Associations Comoriennes de Marseille ) dans le cadre d’une fête populaire (groupes musicaux, balletti et paella géante). Le vendredi 4 août, la fête sera animée par le groupe Kilimandjaro, et ses rythmes africains, Susie, chanteuse de genre et le Dj. Pour célébrer l’abolition des privilèges de 1789 et appeler à l’abolition des nouveaux privilèges, un (...)

     

  • 30 juin

     

    2017 ça rime avec Africa Fête ! Du 30 juin au 8 juillet...

    Le Festival Africa Fête de Marseille aura lieu du 30 juin au 8 juillet 2017 pour cette édition 2017 (la numéro13) un menu copieux vous attend. Et ce, tant pour l’esprit que pour la fête, c’est ça Africa Fête ! Le programme complet est ici : L’Edito de notre Ami Victor Faye, histoire d’en comprendre les enjeux. En septembre 1956 se tenait à la Sorbonne le premier congrès des écrivains et artistes noirs qui avait comme but essentiel de rehausser aux yeux du monde entier le statut des civilisations noires au même titre que celles des autres cultures. À l’époque, cet événement était considéré comme un tournant décisif pour les peuples de cultures noires du monde entier. Qu’en est-il soixante ans après ce (...)

     

  • 10 mai

     

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995...Exposition MAC Marseille

    HIP HOP : un âge d’or 1970-1995... 13 mai 2017 – 14 janvier 2018 La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying. La formidable énergie et l’inventivité des DJ, des maîtres de cérémonie, des graffeurs et writters, des break dancers et de leurs crews a pris la rue, les clubs et la jeunesse du monde. Émergeant dans le quartier du Bronx, qui connaît les pires conditions économiques, une jeunesse qui rêve d’exister (...)

     

Articles récents

Articles au hasard