Articles

Accueil > Actualités > Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration : Table Ronde consacrée (...)

 

Rencontres Nationales des Luttes de l’Immigration : Table Ronde consacrée aux luttes associatives, civiques et militantes en vidéo

29 décembre 2010 - Dernier ajout 8 janvier 2011

Dans le cadre de notre émission « Citoyenne Thé Opinions » nous publions un large résumé vidéo de la deuxième table ronde consacrée aux luttes « associatives, civiques et militantes » qui s’est déroulée le 27 novembre dernier au Théâtre du Merlan, dans le cadre des « Deuxièmes Rencontres Nationales des Luttes de L’Immigration ». Il était question, au cours de ce débat, d’analyser la chronologie des luttes associatives, l’évolution des revendications et des moyens de luttes. Pour en parler, était invité un certain nombre de personnalités parmi elles : Rokhaya Diallo, Présidente des Indivisibles, Ali Aissaoui, ancien président d’UNIR (Union Nationale des Initiatives Républicaines), Zoubida Meguenni, fondatrice et présidente d’honneur de l’association Schebba, Mohamed Bensaada, un des fondateurs de l’association Quartiers Nord/Quartiers Forts, Nassurdine Haidari, président du CRAN PACA et Maire adjoint PS du 1er Secteur et Esmeralda Romanez, présidente sortante de l’association Samudaripen.


 

Pour revivre ou découvrir les brillantes prises de paroles des personnalités invitées et les temps forts du débat animé par notre journaliste Anne-Aurélie Morell, vous pouvez tout d’abord visionnez, ci-dessous, une vidéo de 52" :

 

 

JPEG - 51 ko
Le succès des Rencontres, c’est aussi un public au rendez-vous. Pour la plénière le Théatre du Merlan était plein à craquer.

Les associations sont porteuses de nombreuses luttes et pas des moindres. Les luttes contre le racisme, les discriminations et pour l’égalité en sont des exemples frappants notamment à Marseille dans les années 80. Zoubida Meguenni, fondatrice de l’association Schebba se souvient encore des évènements qui ont bousculé les quartiers nord après l’assassinat de Houari Ben Mohammed, tué par un CRS lors d’un contrôle d’identité en octobre 1980 dans le quartier de La Busserine. « On s’est organisé, on s’est formé, on s’est professionnalisé mais on voit encore le racisme et la discrimination » a-t-elle souligné. Elle reste tout de même persuadée qu’il « y a des réponses dans les quartiers ».

JPEG - 48.3 ko
Zoubida Meguenni, fondatrice de l’association Schebba

Un investissement des jeunes dans la vie citoyenne et politique pourra-t-il faire basculer la balance du côté de la justice et de l’égalité ? C’est ce qu’espérait Mohamed Bensaada, un des fondateurs de l’association Quartiers Nord/Quartiers Forts, qui avait au départ souhaité promouvoir la question de la citoyenneté auprès des Français issus de l’immigration afin de lutter contre l’abstentionnisme. Au fil des années, il s’est rendu compte qu’il fallait « conscientiser politiquement » cette jeunesse française issue de l’immigration. « On est les héritiers des luttes de nos anciens. Il faut parler de l’étoile Nord Africaine, de la marche pour l’Egalité, de la continuité de cette action. Le but du jeu est d’inclure tout ce passé culturel et historique à l’intérieur du patrimoine historique et culturel français ». Ce dernier suggère donc pour atteindre ce but, un engagement politique plus fort des français issus de l’immigration.

JPEG - 48.8 ko
Mohamamed Bensaada, porte parole de "Quartiers Nord, Quartiers Forts"

Pour d’autres, il faudrait déjà accepter de reconnaitre les choses telles qu’elles sont et cela passe notamment par l’utilisation du vocabulaire. Pour Nassurdine Haidari, vice-président du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France), l’un des problèmes en France c’est qu’« on cache des choses. On ne dit pas certaines choses ». « Par exemple quand on dit : « enfants de l’immigration », on sait de quelle immigration on parle. On va parler des arabes et des noirs [...]. Je pense que cette colère de l’enfance ressurgit et s’organise. C’est ce qui explique que je suis entré au CRAN, [...] là où on dit « Noir » sans tabou » a-t-il expliqué.

« Quand on est Français, ça ne se voit pas ». C’est le premier point qui figure sur la charte de l’association « Les Indivisibles » présidée par Rokhaya Diallo. L’objectif de cette association étant de dénoncer les propos racistes qui déferlent quasi quotidiennement dans les média. Mais aussi de proposer un contre discours face à « l’absurdité des propos proférés » par certains politiques et intellectuels notamment à la suite des révoltes urbaines de 2005. S’érigeant comme une sorte de comité de vigilance médiatique, l’association « Les Indivisibles » a pris la décision d’utiliser l’humour comme une arme. « On a décidé de créer une cérémonie qui s’appelle les Y’a Bon Awards, une parodie des Césars. On remet des trophées aux pires phrases racistes de l’année. [...] Notre idée c’est aussi d’attirer l’attention des média sur des phrases qui passent inaperçues » a précisé Rokhaya Diallo.

JPEG - 48.5 ko
Rokhaya Diallo au micro aux côtés du médecin Ali Aissaoui

La vague d’indignation qui a eu lieu cet été, suite à l’expulsion des Roms, elle, n’est pas passée inaperçue. Esmeralda Romanez, présidente sortante de l’association Samudaripen, dont le but est de faire vivre et reconnaitre la mémoire du génocide tzigane, est revenue sur les traitements discriminatoires dont sont victimes les Roms depuis de longues années. « On a vécu cinq siècles d’esclavage. [...] Si suite à des maltraitances, les gens n’ont pas leur place sur terre, qu’est-ce que devient cette planète ? La place est à tout le monde. Il faut savoir partager » a-t-elle insisté.

JPEG - 54.6 ko

Ali Aissaoui est quant à lui revenu sur les luttes qu’il a menées dans le cadre de l’UNIR (Union Nationale des Initiatives Républicaines) dont il a été le président entre 2005 et 2007. Le but était de se faire rencontrer les enfants de Harkis, de Pieds Noirs et d’Algériens afin qu’ « une mémoire commune, un peu apaisée, naisse » mais aussi de lutter contre les discriminations. Outre ces objectifs, c’est sa participation à une manifestation de solidarité avec le peuple Palestinien lors des bombardements de Gaza qui lui a valu d’être mis à l’écart et attaqué par la presse locale à Reims où il était adjoint chargé de la démocratie locale. Cela ne serait sans doute jamais arrivé s’il avait eu le soutien qu’il fallait. « Je crois que la maire a pu m’enlever ma délégation parce qu’il n y a pas eu le soutien qu’il fallait notamment parce que dans les quartiers on ne veut pas voter. Le combat est là. Il faut représenter un rapport de force ».

La question est de savoir comment ? En investissant tous les partis politiques ou en créant un « parti politique autonome » ? Pourquoi ne pas faire les deux ? comme le suggère Ali Aissaoui. C’est une question qui suscite les passions et qui a inévitablement été évoquée au cours de la troisième table ronde. Une table ronde consacrée aux luttes politiques de l’immigration.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard