Articles

Accueil > Actualités > Renaud Muselier : de l’UPM à l’IMA, ou les deux à la fois ?

 

Renaud Muselier : de l’UPM à l’IMA, ou les deux à la fois ?

4 août 2011 - Dernier ajout 6 septembre 2011

En juillet, le président de la République soufflait le nom du député UMP marseillais, pour prendre la direction de l’Institut du monde arabe (IMA), laissée vacante en juin par Dominique Baudis. Le conseil d’administration de l’entité culturelle pourrait valider sa prise de fonction à la rentrée prochaine. L’actuel président du conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée (UPM) préfère garder le silence quant à cette éventuelle nomination, histoire de ne pas se porter l’œil.


 

Renaud (non, pas le chanteur, ni le constructeur) Muselier : un avenir culturel tout tracé ? Il y a un mois à peine, le nom du député bucco-rhodanien était évoqué par Nicolas Sarkozy, pour prendre la succession de Dominique Baudis, démissionnaire en juin suite à sa nomination au poste de Défenseur des droits, à la tête de l’Institut du monde arabe. D’un coup de fil un seul, l’ex-ministre de l’Intérieur et désormais député européen et conseiller spécial de l’Elysée Brice Hortefeux, a fait miroiter au délégué spécial de la municipalité pour Marseille Provence Capitale européenne de la culture en 2013 sa probable désignation en conseil d’administration. Prendre la tête de la fondation représenterait un potentiel coup de booster national pour la carrière politique du jeune loup marseillais.

« Heureux »... mais en son for intérieur

Renaud Muselier est en vacances. Et à la différence des ministres - non pas en congés mais prenant « du repos », prêts à bondir à la moindre estafilade concernant leur portefeuille - impossible de le déranger pour une petite interview de rien du tout. On le comprend, ça fait du bien de décrocher complètement. Du coup, son entourage répond à sa place. De toute façon « même s’il avait été là, il n’aurait pas communiqué à ce sujet ». A peine s’est-il épanché dans La Provence, à propos de sa possible prise de fonction : « Si cela est confirmé, c’est un honneur. L’Institut du monde arabe est un instrument exceptionnel pour la paix grâce à la culture ainsi que pour la compréhension des peuples et des civilisations ». Alors oui, l’ex-secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères serait « heureux » que cela se fasse. Mais non, pas question de s’emballer. Preuve que Renaud Muselier a tiré des leçons du passé.

Surtout, ne pas lâcher la proie pour l’ombre

On se souvient encore d’un Muselier triomphant, se délectant par avance de son élection im-man-quable à la présidence de Marseille Provence Métropole (MPM) en 2008. Sauf que, coup de Trafalgar, ce fût finalement l’improbable Eugène Caselli que les conseillers communautaires portèrent au pinacle de la communauté urbaine. Trahi par les siens - l’UMP trustait alors majoritairement l’hémicycle - le favori démis n’a plus eu que ses yeux pour pleurer, et la vice-présidence charitablement concédée (l’assemblée aurait été ingouvernable autrement) pour se consoler.
Qui plus est, l’homme sans qui Jean-Claude Gaudin n’aurait jamais retrouvé son poste de maire de Marseille à l’issue de municipales remportées bas-la-main la même année (le secteur des IVe et Ve arrondissements - challengé par Jean-Noël Guérini himself - risquait de faire basculer la ville à gauche s’il avait été conquis par elle) se retrouva dépourvu, ayant laissé sa place à son dauphin Bruno Gilles - sûr qu’il était d’être appelé à de plus hautes fonctions, en l’occurrence la présidence de MPM qui lui glissera en définitive d’entre les mains. Le député n’a peut-être pas avisé qu’il se vengerait ; mais prudence étant mère de sûreté, il s’est promis-juré-craché de ne plus s’aventurer à pavaner tandis que les dés n’ont pas fini de rouler. Et en attendant son heure, le sieur n’allait pas se contenter de ronger son frein en se vautrant dans l’inactivité.

Un désert, pas si désertique que ça

Tous les media l’ont crié sur tous les toits : Muselier connaîtrait une « traversée du désert ». Un voyage solitaire pas si pavé de rien, à en croire le CV du bonhomme. Pour résumer, il s’occupe en tant que : député UMP des Bouches-du-Rhône, président du Conseil culturel de l’Union pour la Méditerranée, vice-président de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée, premier vice-président de MPM et président du groupe Upac (Union pour l’avenir communautaire réunissant UMP et divers droite), délégué spécial pour MP 2013, président de l’association « Pensons le Grand Marseille » qu’il a fondée, et encore secrétaire départemental du parti majoritaire, ainsi que conseiller de l’UMP... (Respiration). Peut moins faire.
Alors qu’apporterait au médecin d’être propulsé à la tête de l’IMA ? Une aura nationale qui le servirait sur le plan local ? D’accrocher le devant de la scène culturelle et ainsi se poser comme celui par qui le succès - dont tout le monde doute et pas qu’en secret - de MP 2013 arrive et de la sorte se positionner comme le véritable dauphin - adoubé ou non - de Gaudin à la course à la mairie de Marseille ?

Muso le Parigot ?

Gare cependant à ne pas délaisser la cité de Phocée, pour la rivale Capitale. Car à trop se nationaliser, cela ne risque-t-il pas d’éloigner Muselier de son potentiel électorat marseillais ? Oh que «  non ! », répond-on du côté de sa communication. En cas de désignation à la présidence de l’IMA « il arrivera à le gérer dans les deux jours hebdomadaires parisiens où il est présent à l’Assemblée, comme il le fait pour l’Union (pour la Méditerranée, ndlr) ».
Et quoi qu’il advienne «  il reste très présent à Marseille. Il peut avoir des actions nationales qui le passionnent et qui lui plaisent, dans la continuité de ce qu’il fait ; mais sa vraie vocation, son combat et son ambition, c’est la Ville ».
S’il est nommé à l’Institut, conservera-t-il sa charge au sein du conseil culturel de l’UPM ? « A priori, oui. Je dis bien a priori, poursuit son conseiller. Ce sera en fonction de son organisation personnelle ».
« Si jamais ça fonctionne, il s’exprimera sur le rôle et la mission, ce qu’il peut apporter à l’IMA ». Réponse au retour de villégiature du marseillo-parigot, et plus probablement lorsque le conseil d’administration de l’institution aura statué. Ou pas. On le laisse croiser les doigts.

 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard