Articles

Accueil > Représentativité en politique > Remaniement : diversité proche du zéro pointé, parité non respectée

 

Remaniement : diversité proche du zéro pointé, parité non respectée

14 novembre 2010 - Dernier ajout 15 novembre 2010

Attendu depuis plusieurs mois, le remaniement gouvernemental a eu lieu ce soir. Loin d’être "resserré" comme annoncé, l’exécutif compte désormais quinze ministères de plein droit, sept ministères délégués et huit secrétariats d’Etat. Nombre de ministres restent en place. Retrouvent toutefois leur "liberté" : Jean-Louis Borloo, Bernard Kouchner, Eric Woerth,... Fadela Amara et Rama Yade n’en sont plus, tandis que Jeannette Bougrab, actuelle présidente de la Halde, prend le secrétariat d’Etat à la Jeunesse et à la Vie associative. Grandes perdantes : la diversité et la parité.


 

Le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant vient d’annoncer, dimanche à 19h15 depuis le perron du palais présidentiel, la composition du gouvernement formé ce jour par le premier ministre François Fillon. Les observateurs parlent d’un "non-remaniement", une majorité de ministres conservant leur portefeuille.
Toutefois, la "diversité" fait les frais de ce changement d’orientation. L’appel lancé il y a quelques jours par le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France), demandant au chef de l’Etat que soit promue la diversité au sein du nouveau gouvernement semble être restée lettre morte. Elles étaient données partantes : Rama Yade, secrétaire d’Etat aux Sports et Fadela Amara, secrétaire d’Etat en charge de la Politique de la Ville ont été effectivement remerciées. La première se voit remplacée par Chantal Jouanno, ministre des Sports et les prérogatives de la seconde reviennent au centriste Maurice Leroy, désormais ministre de la Ville. Nora Berra quitte son secrétariat d’Etat aux Aînés pour rejoindre celui de la Santé, sous la tutelle de Xavier Betrand, ce dernier héritant d’un super ministère chapotant également le Travail, et l’Emploi. Marie-Luce Penchard conserve quant à elle son portefeuille de secrétaire d’Etat à l’Outre-mer.
Enfin, notons l’entrée de Jeannette Bougrab qui devient secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, Luc Châtel. Elle aura la charge de la Jeunesse et de la Vie associative. Aucune information n’a filtré pour le moment, concernant sa volonté de rester ou non à la tête de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations.
Eric Besson lâche le ministère de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité nationale - qui disparaît - pour un poste de secrétaire d’Etat à l’Industrie. L’immigration incombe désormais au ministre de l’Intérieur, en la personne de Brice Hortefeux, qui garde son poste.
Côté parité, sur vingt-deux ministères, seuls huit sont dévolus à des femmes... Soit onze femmes contre vingt hommes (en comptant le premier ministre) à la tête d’un portefeuille ; un gros tiers du gouvernement seulement. Peut mieux faire !

Voici la composition du nouveau gouvernement :

- M. François Fillon, premier ministre

- M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants ;
- Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes ;
- Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement ;
- M. Michel Mercier, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés ;
- M. Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration ;
- Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie ;
- M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé ;
- M. Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative ;
- M. François Baroin, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement ;
- Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ;
- M. Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire ;
- M. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication ;
- Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;
- M. Maurice Leroy, ministre de la ville ;
- Mme Chantal Jouanno, ministre des sports ;

- M. Patrick Ollier, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ;
- M. Eric Besson, ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique ;
- M. Henri de Raincourt, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de la coopération ;
- M. Philippe Richert, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargé des collectivités territoriales ;
- M. Laurent Wauquiez, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes ;
- Mme Nadine Morano, ministre auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle.
- Mme Marie-Luce Penchard, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargée de l’outre-mer ;

- M. Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce extérieur ;
- Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de la santé ;
- M. Benoist Apparu, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement ;
- M. Georges Tron, secrétaire d’Etat auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, chargé de la fonction publique ;
- Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;
- M. Thierry Mariani, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports ;
- M. Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ;
- Mme Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, chargée de la jeunesse et de la vie associative.

 

 

Autres articles Représentativité en politique

 

Brèves Représentativité en politique

  • Juin 2012

     

    Enfin des députés issus de...

    Le journal le Monde s’est amusé à les recenser, mais il y a une erreur : George Pau-Langevin est française née en France. La diversité ? un concept pas évident ! Nous, nous retiendrons les députés d’origines non européenne. Ils rejoindront le seul député arabe Henri jibrayel mais qui a été oublié par le journal le Monde ? Pas tout à fait faux, car lorsqu’ils ne sont pas d’apparence musulmane, les députés d’origines maghrébine... (Karoutchi, Besson, Seguin etc...) il y en a toujours eu à l’assemblée sauf qu’ils étaient ou supposés être d’apparence chrétienne ou juive. Mais si on commence un comptage par religion, ou aires culturelle, bonjour la polémique. Bon, à part ça leur liste est juste et le débat sur les (...)

     

  • Juin 2009

     

    Européennes 2009 : Patrick Lozès parle d’un « rendez-vous manqué pour la diversité »

    Et il s’interroge sur son blog sur la suite à donner à ce « râté ». Il tient les comptes : huit élus seraient représentatifs de la « diversité » sur les soixante-douze députés appelés à siéger au parlement européen, au sortir du scrutin de dimanche dernier.

     

  • Février 2009

     

    Européennes : C’est officiel le PS confirme Karim Zeribi en trés bonne place (N°3)

    L’information circulait un peu partout et désormais c’est officiel : Karim ZERIBI est en position éligible pour devenir député européen. Le Parti socialiste confirme une liste où la diversité est bien présente et n’est pas là pour faire de la figuration : Puisque éligible ! Sûr qu’avec leur "grande gueule" l’accent de provence se fera entendre au niveau européen. Voici la liste extraite du site du parti socialiste : 1 VINCENT PEYON 2 SYLVIE GUILLAUME 3 KARIM ZERIBI 4 FARIDA BOUDAOUD 5 JEAN DAVID CIOT 6 MIREILLE PEIRANO 7 OTMAN EL HARTI 8 DE GENTILI EMMANUELLE 9 BERNARD SOULAGE 10 CECILE HELLE 11 STEPHANE PILLET 12 CHRISTINE PRIOTTO 13 YANN (...)

     

Articles récents

Articles au hasard